Site dédié à Goldorak et à son univers
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41  Suivant
AuteurMessage
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 13:01

Par contre une petite chose me titille, dans ton récit Phénicia semble avoir davantage de souvenirs de sa planète natale que dans la série où elle semble quasiment amnésique !


_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 19:10

Biniou a écrit:
Je rejoins tout le monde : bravo ! Très beau texte je trouve, qui met aussi en avant la différence entre un aîné de fratrie et un benjamin (une benjamine en l'occurrence).

Merci, cette différence se ressent d'autant plus qu'Actarus et Phénicia ont pas mal d'années d'écart.


Biniou a écrit:
La télépathie est osée et tu as eu raison d'écouter ton élan pour aborder ce registre sensible, je crois.

Je n'ai fait que reprendre les propos d'Actarus dans la VF.  Wink

Biniou a écrit:
Dans le type de fiction que tu écris, je me serais limitée à la "clairvoyance", don de perception extrasensoriel qui n'implique pas la télépathie il me semble. Si tu vas au-delà tant mieux et il faudra alors que tu trouves comment expliquer que dans l'épisode 58, par exemple, Phénicia n'arrive pas à contacter son frère, et tu trouveras je n'en doute pas !

J'avoue que je n'ai pas complètement réfléchi à la suite que j'allais donner à ça. Quant au fait que Phénicia n'arrive pas à contacter son frère dans un autre épisode, disons que cela fait partie des incohérences de la VF et comme tu l'as si gentiment dit, je verrai le moment venu.  Wink  

Biniou a écrit:
Hâte de lire la suite ! Merci.

Merci beaucoup Biniou.
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 19:31

Gurendaizä a écrit:
Par contre une petite chose me titille, dans ton récit Phénicia semble avoir davantage de souvenirs de sa planète natale que dans la série où elle semble quasiment amnésique !


C'est drôle que tu me parles de ça, parce que c'est exactement la réflexion que je me suis faite en me relisant. Wink

Disons que je suis partie du principe que le choc que Phénicia a reçu lorsque son grand-père lui a révélé son identité, lui a permis de retrouver une partie de sa mémoire, plutôt les bons moments, ceux de son enfance, d'où les allusions qu'elle fait sur son frère, sur elle et sur sa planète où il faisait bon vivre. Et que seuls les derniers événements, ceux de l'invasion lui sont encore inaccessible, comme si son cerveau avait fait un black out sur ce qui était le plus traumatisant pour elle dans le seul but de la protéger et de lui permettre de mieux grandir.

C'est parfois ce qui se passe lorsqu'une personne subit un trop gros choc émotionnel, elle vit des années sans s'en rappeler et puis un événement souvent anodin fait tout remonter à la surface.  

Bon, je ne sais pas si je suis claire, mais c'est ma façon de voir.  Embarassed

Merci pour cette remarque très juste Gurendaizä.
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 21:20

J'ai bien compris, merci à toi ! Wink

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
Biniou

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 44
Localisation : AILLEURS

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 21:25

hikaru a écrit:
Je n'ai fait que reprendre les propos d'Actarus dans la VF.  Wink
J'avoue ne pas me souvenir de ça.
Et puis moi et la VF, maintenant ça fait 2, je suis arrivée à la limite de ce que je peux supporter de la VF hélas, je ne m'attendais pas à ce genre de "rupture"... A force de lister les modifications pour le Wikirak, je tombe sur des énormités et quand y'en a plus y'en a encore, et… Je n'en peux plus ! Même avec la meilleure volonté du monde. Je ne la jetterai jamais à la poubelle mais je la laisserai au placard désormais, la VF, désolée...
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Jeu 21 Juin 2018 - 6:45

Biniou a écrit:
hikaru a écrit:
Je n'ai fait que reprendre les propos d'Actarus dans la VF.  Wink
J'avoue ne pas me souvenir de ça.
Et puis moi et la VF, maintenant ça fait 2, je suis arrivée à la limite de ce que je peux supporter de la VF hélas, je ne m'attendais pas à ce genre de "rupture"... A force de lister les modifications pour le Wikirak, je tombe sur des énormités et quand y'en a plus y'en a encore, et… Je n'en peux plus ! Même avec la meilleure volonté du monde. Je ne la jetterai jamais à la poubelle mais je la laisserai au placard désormais, la VF, désolée...

Oui, je te comprends, en général j'utilise la VO, justement à cause des incohérences de la VF. Mais il y a tout de même certains éléments de la VF qui m'ont marquée étant petite et sur lesquelles j'ai du mal à faire l'impasse. Wink Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Biniou

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 44
Localisation : AILLEURS

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Jeu 21 Juin 2018 - 8:57

Je te comprends aussi ! J'appellerai toujours par leur nom français les personnages de la série, par exemple et j'aime bcp le vocabulaire technique créé par Gatineau. Et des phrases de Procyon et de Rigel comme dans l'épisode 68 "je ne suis pas aussi bête que VOUS en avez l'air !" Laughing Mais en dehors de ça… Bref désolée pour le HS !
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Jeu 21 Juin 2018 - 19:22

Biniou a écrit:
Je te comprends aussi ! J'appellerai toujours par leur nom français les personnages de la série, par exemple et j'aime bcp le vocabulaire technique créé par Gatineau. Et des phrases de Procyon et de Rigel comme dans l'épisode 68 "je ne suis pas aussi bête que VOUS en avez l'air !" Laughing Mais en dehors de ça…

Pour les noms c'est pareil pour moi, j'utilise toujours la VF même si j'aime bien les prénoms japonais.  Wink  Very Happy

Biniou a écrit:
Bref désolée pour le HS !

Pas de problème. C'est intéressant de connaître le pourquoi du comment des choix que nous faisons pour nos fanfics. Et c'est aussi là qu'on se rend compte que nous ne percevons pas tous la même chose et perso ça m'aide beaucoup.

Merci Biniou. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

avatar

Messages : 4462
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mar 26 Juin 2018 - 23:55

Je raccroche les wagons ! Merci Hikaru, l'arrivée de Phénicia et son intégration au sein de la troupe sont bien menées, et sa complicité avec les membres de la troupe comble les blancs du DA qui ne s'appesantit guère sur les débuts de leur relation à tous Wink Merci encore et désolée d'avoir fait l'impasse sur l'histoire aussi longtemps Embarassed Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mar 3 Juil 2018 - 19:41

venusia45 a écrit:
Je raccroche les wagons ! Merci Hikaru, l'arrivée de Phénicia et son intégration au sein de la troupe sont bien menées, et sa complicité avec les membres de la troupe comble les blancs du DA qui ne s'appesantit guère sur les débuts de leur relation à tous Wink Merci encore et désolée d'avoir fait l'impasse sur l'histoire aussi longtemps Embarassed Embarassed Embarassed

Ne t'inquiète pas je comprends, en tant que parent le mois de juin est toujours overbooké, alors j'imagine qu'en tant que prof. soit doit être la même chose.

En tout cas, merci d'avoir pris le temps de raccrocher les wagons  Wink  et merci aussi pour ton commentaire.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 11:09

Voilà un peu de lecture.

Bon dimanche à tous.



Chapitre 72 :


Cela ne faisait que quelques jours que Phénicia vivait avec nous au Centre, pourtant, depuis son arrivée, j’avais remarqué que certaines choses avaient changées.

Alcor était plus joyeux, plus enthousiaste comme si sa simple présence lui avait permis de retrouver sa fouge d’autrefois. En tout cas, à voir tout le temps qu’ils passaient ensemble, il était évident qu’il l’appréciait beaucoup et de par les questions que Phénicia m’avait posées à son propos, je pouvais supposer que cela était réciproque.

De son côté, même s’il était resté discret sur le sujet, je savais qu’Actarus était heureux d’avoir retrouvé sa petite sœur. C’était agréable de le voir à nouveau sourire. En plus, à voir comment ses yeux brillaient lorsqu’il la regardait s’entrainer dans le simulateur, il était clair qu’il était fier d’elle.

Et il y avait de quoi ! Pour une débutante, Phénicia démontrait de réelles aptitudes pour le pilotage. Disons qu’elle n’est pas la sœur d’Actarus pour rien.

    - Elle se débrouille vraiment bien, tu n’trouves pas ? intercédai-je auprès d’Actarus lors d’une séance d’entrainement.
    - Oui, tu as raison. La connaissant, je craignais qu’elle ne prenne pas cela au sérieux, mais je dois bien reconnaître que je me suis trompée. Elle semble vraiment déterminée à faire de son mieux.
    - Elle n’est plus la petite fille que tu as connue autrefois, tu sais.
    - Je dois bien l’admettre.

Ce jour là, il m’avoua aussi qu’il était content de constater avec quelle facilité sa sœur s’était intégrée à l’ensemble de l’équipe du Centre. Il faut dire qu’avec son air de jeune fille extravertie, insouciante et enjouée, Phénicia savait y faire.

***

Un jour, pour la récompenser de ses efforts, mon père proposa de tous nous inviter au ranch afin qu’elle prenne un peu de temps pour vivre. De cette façon, il espérait certainement aussi avoir l’occasion de faire plus ample connaissance avec elle.

Cette belle idée fit l’unanimité de tous, d’autant qu’il y avait bien longtemps que nous ne nous étions pas tous retrouvés ensemble pour partager un bon moment en famille.

    - Bonjour Phénicia, bonjour Alcor, soyez les bienvenus.
    - Bonjour monsieur Riguel, c’est très gentil à vous de nous avoir invités, le remercia poliment Phénicia.
    - Oh, je n’ai pas si souvent l’occasion de voir ces trois là ! Et en plus, cela me permettra de mieux te connaitre. J’espère que tu aimes le barbecue ?
    - Je l’ignore monsieur Riguel, je n’en ai jamais mangé, mais Alcor m’a dit que les vôtres sont toujours délicieux.
    - Alcor ! Ce n’est pas en te servant de cette jeune demoiselle pour me flatter que tu auras les meilleurs morceaux !
    - Mais, Riguel ! Ce n’était pas mon intention ! Je voulais juste que Phénicia sache que ta cuisine est excellente et que nous allions nous régaler.
    - Là-dessus, je n’peux te contredire ! s’enorgueillit Riguel en reprenant la direction de son barbecue avec la tête haute et le torse gonflé comme quelqu’un qui est très satisfait de lui-même.

Ce qui ne manqua pas de nous faire pouffer de rire.

    - Soit la bienvenue au ranch Phénicia ! intervins-je peu après.
    - Merci, alors c’est là que tu as grandi Vénusia ?
    - Oui, avec mon père et mon petit frère Mizar.
    - Où est-il d’ailleurs ? demanda Alcor.
    - Il finit de s’occuper des animaux avec Actarus.
    - Mon frère l’aide !? s’étonna-t-elle.
    - Oui, tu l’ignores sans doute, mais à son arrivée sur Terre, Actarus a travaillé au ranch. D’ailleurs, lorsque j’ai fait sa connaissance, il était palefrenier, affirma Alcor, ce qui sembla interloquer Phénicia.
    - Mon frère a toujours aimé le contact avec la nature et les animaux, même sur Euphor, mais de là à ce qu’il devienne garçon d’écurie, je dois dire qu’il me surprend.
    - Et pourtant, il s’est longtemps occupé des chevaux. En plus, il est devenu un excellent cavalier, confirmai-je.
    - Monsieur Riguel, est-ce que je pourrai monter à cheval moi aussi ?
    - Si tu veux, mais pas aujourd’hui, sinon la viande va être trop cuite et elle sera immangeable. Vénusia, peux-tu rameuter tout le monde, s’il te plait ?
    - Bien sûr papa !

***

De retour des écuries, Mizar se précipita en direction de Phénicia et se présenta lui-même.

    - Bonjour Phénicia, je m’appelle Mizar Makiba et …
    - Tu es le petit frère de Vénusia, c’est ça.
    - Oui, tout à fait ! Sois la bienvenue au ranch !
    - Merci beaucoup Mizar. Contente de te rencontrer enfin, même si je te connais déjà un peu par l’intermédiaire d’Actarus qui m’a déjà parlé de toi.
    - C’est vrai ! cria-t-il joyeusement en adressant un regard complice à celui qu’il considérait comme son grand-frère… Oooh ! Je crois qu’on devrait aller à table ! ajouta-t-il en apercevant le regard de son père qui les fixait avec impatience.
    - Grrrr…

***

Comme chacun d’entre nous, Mizar était heureux que nous soyons tous réunis au ranch pour ce repas dominical et sa joie faisait vraiment plaisir à voir.

    - Dommage que le Professeur ne soit pas là ! remarqua-t-il tout de même.
    - Il aurait aimé venir, mais il avait à faire, tu sais, l’excusai-je.
    - Oui, comme toujours, il fait passer le travail avant le reste ! N’empêche qu’il aurait pu faire un effort pour aujourd’hui ! bougonna mon père en faisant la moue, alors que tout le monde prenait place autour de la table.
    - Ce n’est pas de sa faute Riguel, des responsables de l’armée doivent passer voir Fossoirak aujourd’hui, l’informa Actarus.
    - Quoi ? Un dimanche ! Mais ils ne pouvaient pas venir un autre jour ceux-là !
    - Riguel, tu sais parfaitement que l’armée finance une grande partie des dépenses du Centre et que ces responsables sont en droit de venir voir ce que nous faisons. Ils étaient de passage dans la région, alors mon père ne pouvait pas refuser de les recevoir.
    - Mais nous nous sommes là Riguel ! intervint Alcor pour essayer de le calmer.
    - Oui et nous en sommes très heureux ! Cette petite pause dominicale est vraiment une excellente idée, monsieur Riguel ! ajouta Phénicia.
    - Oooh ! Oui, bien sûr, merci ma chère petite Phénicia, j’en suis très heureux moi aussi, finit-il par se réjouir devant l’insistance générale.

Comme toujours, pour mon père, le moindre prétexte était bon pour râler, mais heureusement, une simple parole gentille, un simple compliment suffisait pour qu’il oublie tout. Ce trait de caractère qui autrefois m’agacé, me fit sourire, il était le signe, qu’ici, au moins, rien n’avait vraiment changé.

***

Une fois à table, mon père et Mizar s’intéressèrent à la nouvelle venue et ne purent s’empêcher de lui poser quelques questions pour apprendre à mieux la connaître. Ainsi, entre autre chose, Phénicia nous parla de cette grande maison perdue au milieu de nulle part où elle avait passé ces dernières années en compagnie d’un vieil homme qu’elle pensait être son grand-père.

    - Ce n’est qu’après avoir aperçu Goldorak qu’il m’a avoué toute la vérité sur moi et sur lui. En fait, sur Euphor, il était mon précepteur.
    - C’est très étonnant que tu aies tout oublié de ton passé durant tout ce temps, souligna pensivement mon père.
    - D’expérience, j’ai appris que quoi qu’il arrive, le cerveau tente toujours d’effacer les mauvais souvenirs, surtout lorsque ceux-ci sont traumatisants pour la personne qui les a vécus, affirma Actarus avec l’émotion de quelqu’un qui sait de quoi il parle, puis il se tourna vers sa sœur qui était assise juste à côté de lui… Tu étais encore petite lorsqu’Euphor a été attaquée, le choc que tu as ressenti en voyant ton monde s’effondrer a du être énorme… Alors en fait, cela n’a rien d’étonnant que tu es temporairement tout oublié. De cette manière, tu as pu continuer à grandir presque normalement jusqu’à ce que tu sois suffisamment forte pour pouvoir affronter ton passé. C’est aussi, sans doute pour cela que Majstro Sano t’a laissé croire qu’il était ton grand-père.

Actarus avait vu juste et ces mots touchèrent sa sœur bien plus qu’elle ne l’aurait voulu.

    - C’est aussi ce qu’il m’a dit … avant de … partir, souffla-t-elle en se retenant de se laisser submerger par ces émotions.

Mais, la voyant au bord des larmes, Actarus lui prit la main et à notre grand étonnement, il prononça doucement quelques mots dans sa langue maternelle que nous ne comprîmes pas, pas même moi. Mais, ils refirent apparaître un petit sourire sur les lèvres de celle à qui ils étaient destinés.

    - Un jour, tu te souviendras de tout, je t’y aiderai s’il le faut, même si je pense sincèrement qu’il serait préférable que certains souvenirs du passé ne te reviennent jamais.
    - Merci beaucoup grand-frère, répondit-elle avec affection.

Actarus acquiesça d’un sourire bienveillant et d’un petit mouvement de tête. C’était émouvant de voir que malgré leur longue séparation, ils avaient conservé toute leur complicité.

    - Euh ! Je voudrais pas déranger, mais c’est quoi un précepteur ? demanda timidement Mizar, ce qui surpris certains et en fit sourire d’autres.
    - Tu vois Mizar, un précepteur, c’est un peu comme ta maîtresse. Son rôle était de nous instruire, mais au lieu d’enseigner à toute une classe, il ne veillait que sur nous et sur les quelques enfants qui vivaient au palais.
    - C’est un peu comme un professeur particulier.
    - Oui, même si en ce qui nous concerne, son rôle était aussi de nous enseigner tout ce qui pouvait nous être utile pour remplir au mieux notre rôle de prince et princesse d’Euphor.
    - C’était quelqu’un d’important alors.
    - Oui, de très important. Personnellement, je lui dois beaucoup et cela me rend triste qu’il ne soit plus parmi nous.
    - Dis-toi que maintenant, il veille sur vous deux, comme ma maman le fait pour Vénusia et moi, compatit gentiment Mizar, ce qui ému tout le monde et en particulier mon père.

***

De fait, après les derniers mots de Mizar, mon père quitta la table et préféra s’éloigner quelques instants. Même s’il n’en disait jamais rien, le souvenir de notre mère le remuait toujours autant.

Puis, peu de temps après, il revint avec un plat rempli à ras bord et un grand sourire de satisfaction sur les lèvres.

    - Régalez-vous les enfants !
    - Hum ! Ça sent rudement bon ! s’exclama Phénicia
    - Merci Riguel ! nous répondîmes en cœur.
    - Bon appétit à tous !

***

Le silence qui s’en suivit était plus que révélateur. Tout le monde se régalait et était bien trop occupé à apprécier ce qu’il avait dans son assiette.

    - Alors Phénicia, est-ce que tu aimes ?
    - Oui, c’est vraiment très bon, vous êtes un chef du barbecue, monsieur Riguel !
    - Merci pour ton compliment, mais peux-tu arrêter de me vouvoyer et de me dire monsieur. Nous sommes en famille, tu peux m’appeler Riguel ou oncle Riguel, si tu préfères, lui dit-il sur un ton très aimable.
    - Bien comme vous … comme tu voudras, oncle Riguel, se reprit-elle en se moquant de sa propre maladresse.

Puis, il changea complètement de conversation et de ton en s’adressant à son frère.

    - Dis-moi Actarus, est-il vrai que Phénicia va piloter Fossoirak ?
    - Oui, enfin lorsqu’elle aura terminé son entraînement, répondit-il calmement.
    - Pour tout te dire, je suis assez étonné que tu l’acceptes aussi facilement, quand je repense au temps qu’il a fallu pour que tu daignes intégrer ma Vénusia et à tous les efforts qu’elle a du faire ! insista-t-il une fois de plus en faisant une tête contrariée qui exprimait bien le fond de sa pensée.
    - Papa ! Ce n’est pas la peine de revenir là dessus ! intervins-je en espérant clore cette discussion.

Mais, c’était peine perdue. Il n’entendait rien de ce que je lui disais.

    - Il faut croire que j’ai retenu la leçon.
    - Sans doute, mais n’est-elle pas un peu trop jeune pour ça ? Enfin, je trouve ! continua mon père.
    - Riguel, à son âge je pilotais déjà et puis de toute façon, ce n’est pas l’âge qui fait la valeur d’un pilote. Et en ce qui concerne Phénicia, et bien, même si elle est comme tous les débutants, qu’elle n’anticipe pas encore suffisamment, je pense que nous sommes tous d’accord pour dire qu’elle se débrouille plutôt bien. D’ailleurs, si elle continue comme ça, elle pourra bientôt rejoindre la patrouille des Aigles.
    - C’est vrai !? se réjouit-elle d’avance.
    - En effet, seulement, tu dois d’abord réussir la manœuvre de jumelage avec Goldorak, lui annonça Alcor.
    - Sans aucun problème, c’est comme si c’était fait ! se vanta-t-elle aussitôt.
    - Eh bien, c’est que nous verrons dès demain ! rétorqua-t-il.
    - Vraiment ! Dès demain !
    - En effet ! Puisqu’Alcor te le dit, lui confirma son frère.
    - Un jour, moi aussi je deviendrai pilote ! s’exclama joyeusement Mizar devant l’émulation générale.
    - Et qui s’occupera des chevaux pendant ce temps-là, fils indigne ?
    - Mais papa !?
    - Riguel, tu n’as rien à craindre, la guerre sera probablement terminée avant, intercéda spontanément Actarus.

Chose rare, Actarus avait laissé parler son cœur sans réellement réfléchir aux interrogations que ses mots susciteraient, car cette supposition ne manqua pas de déconcerter tout le monde et laissa place à un long silence.

***

Bien sûr, nous rêvions tous de pouvoir mettre un terme à cette maudite guerre, mais nous préférions ne pas trop en parler tant nous redoutions les conséquences d’une défaite.

    - Actarus, il est évident que nous voulons tous gagner cette guerre et le plus tôt sera le mieux. Mais, personnellement, j’ai parfois l’impression que nous n’en verrons jamais la fin.  Alors, je serai curieux de savoir ce qui te permet d’affirmer ça ? Saurais-tu quelque chose que nous ignorons ? l’interrogea Alcor sur un ton dès plus sérieux.

Avant de formuler sa réponse, Actarus me fixa quelques secondes avec un regard triste avant de baisser les yeux en direction de ses mains qu’ils tenaient croisés juste devant lui. Il semblait troublé, ennuyé, comme si quelque chose l’empêchait de dire pourquoi il avait dit ça.

    - Je … en fait, je l’ignore …, je n’ai pas le don de clairvoyance de ma sœur. Il s’agit plus d’un souhait ou d’une intuition, même si je pense sincèrement que les choses sont en train d’évoluer dans ce sens.
    - Tu peux t’expliquer ? le sollicita Alcor.
    - Je ne sais pas si vous l’avez remarqué, mais ces derniers temps, leurs attaques sont de plus en plus espacées.
    - Oui, je l’ai remarqué moi aussi, mais en quoi est-ce bon signe selon toi ? releva-t-il bien décidé à connaitre le fond de sa pensée.
    - D’après vous, quelles peuvent être les raisons qui les obligent à retarder ainsi leurs attaques ?
    - Des difficultés d’approvisionnement en ressources ou en énergie, supposais-je aussitôt.
    - C’est exactement ce que je me suis dit. Et pourquoi ?
    - Peut-être que le Grand Stratéguerre a trouvé une autre planète et qu’il commence à se désintéresser de la Terre, supposa naïvement Mizar.
    - Cela pourrait être une raison en effet, mais je n’y crois pas. Et même si c’était le cas, je suis persuadé qu’il ne renoncerait pas à nous faire payer l’affront que nous lui avons fait… À mon avis, la raison la plus probable est que les choses ne se passent pas aussi bien qu’il l’aurait souhaité sur les planètes qu’il a conquises, que les conflits se multiplient de tous les côtés et qu’ils commencent à avoir du mal à faire face. Certes, ce ne sont que des suppositions, mais cela expliquerait bien des choses, comme l’accident qui c’est produit au cours du chargement du dernier golgoth. Cela ne leur ressemble pas d’être aussi négligents … surtout au point de perdre un antérak … Et puis, de l’autre côté, ici sur Terre, il y a nous. Nos moyens en hommes et en matériel n’ont jamais été aussi importants et avec bientôt quatre appareils capables d’intervenir de concert, nous allons être encore plus forts et bien plus efficace… Je sais parfaitement que rien n’est joué d’avance et qu’il ne faut jamais sous-estimer l’ennemi, mais pour moi, toutes les conditions sont enfin réunies pour que cette guerre se termine en notre faveur dans un avenir plus ou moins proche.
    - Dis-moi, tu sembles y avoir beaucoup réfléchi ! constata Alcor avec de l’inquiétude dans le regard, inquiétude que je partageais connaissant le sort que lui réservait sa blessure au bras et son sens du devoir.
    - Alcor, anticiper, comprendre pourquoi ils agissent de telle ou telle façon fait aussi parti de mon rôle. Et puisque nous ne pouvons pas les espionner pour recueillir des informations, je dois me contenter de supposer à partir d’éléments comme ceux-ci.
    - Ça s’tien ! réagit mon père qui pour une fois semblait impressionné d’entendre Actarus parler avec l’assurance d’un chef.
    - Alors, tu penses sincèrement qu’on va gagner ? voulu s’assurer mon petit frère qui n’avait visiblement pas tout compris.
    - Mizar, j’aimerai te dire que oui, mais tu es assez grand pour comprendre qu’à chaque combat tout peut arriver.
    - Oui, je sais, répondit-il un peu déçu de cette réponse.
    - Toutefois, je pense que désormais la patrouille des Aigles a les moyens de leur tenir tête. Et si les choses continuent à évoluer dans ce sens, nous avons toutes les chances de vaincre.

***

Comme toujours, Actarus avait trouvé les mots justes pour s’expliquer et en prime, il avait réussi à galvaniser toute la tablée. Son propos avait fait la joie de tous, car même si nous avions encore beaucoup de doutes concernant l’issue de cette guerre, nous aussi nous voulions croire à cette possible victoire.

    - J’aimerai tant que tu dises vrai ! affirma Alcor.
    - Ce serait vraiment génial de pouvoir à nouveau vivre en paix ! s’exprima joyeusement Mizar.
    - Oui, tu as raison, nous pourrions enfin profiter de la vie ! renchérit pensivement Alcor.

Ainsi, l’espace d’un instant, chacun se permit d’espérer et d’imaginer ce qu’il pourrait faire si cette guerre n’était plus qu’un mauvais souvenir. Cette parenthèse de bonheur et d’insouciance nous fit vraiment du bien, mais le petit sourire triste et désolé qu’Actarus m’adressa juste après l’intervention d’Alcor, pendant que les autres rêvaient de cet avenir sans guerre, me rappela que lui, il allait payer cette paix très chère, bien trop chère. Et cette pensée me serra le cœur.

***

    - Moi aussi, j’espère que tu dis vrai, parce j’aimerai bien que certaines choses rentrent dans l’ordre, ajouta mon père en regardant Actarus d’un air insistant comme si ces mots s’adressaient à lui personnellement.

Mais, cette intervention de mon père me déconcerta plus qu’Actarus qui semblait accaparé  par les propos d’Alcor.

Était-il possible que mon père se doute de quelque chose ? Je devais certainement avoir mal compris le sens de sa phrase et la prudence me rappela bien vite qu’il était sans doute plus sage de ne pas demander d’explication.

    - Je crois que c’est notre souhait à tous, répliquai-je espérant clore son propos, ce qui fonctionna puisque personne ne releva.

***

Mais après quelques temps à écouter les suppositions et les souhaits de chacun, Mizar posa immanquablement la question que je redoutais.

    - Et toi Actarus, que feras-tu une fois que la guerre sera terminée ?
    - Moi, je … je n’en sais vraiment rien, je n’y ai pas encore réfléchi, balbutia Actarus que cette simple question prit au dépourvu sachant qu’à cause de sa blessure au bras, il n’aurait probablement jamais à se la poser un jour.
    - Tout comme moi, Actarus envisagera son avenir le moment venu, Mizar, dis-je pour venir à son secours.
    - Bien sûr, je comprends, dit-il sur un air tristounet avant de se lever de table et de se retourner pour ajouter. Tu pourrais revenir vivre au ranch avec Vénusia, papa et moi ?
    - Je te promets d’y réfléchir, répondit-il avec un large sourire pour le plus grand plaisir de mon petit frère qui s’en alla gaiement.
    - Actarus, nous ne sommes pas toujours d’accord sur tout, mais sache que si tu veux, tu es le bienvenu au ranch. Ta chambre est toujours disponible si tu le souhaites, ajouta mon père de façon inattendue.
    - Merci infiniment Riguel, je ne l’oublierai pas, le remercia-t-il avec beaucoup de gratitude.

***

Émue par l’intervention de Mizar et surtout par celle de mon père, chamboulée par toutes les émotions qui étaient en train de monter en moi, je préférais me lever pour rapporter quelques plats vides à la cuisine dans l’espoir de m’y réfugier.

    - Excusez-moi ! Je vais chercher le dessert ! dis-je d’une voix vacillante avant que ma vue commence à se troubler.  

Mais, à peine avais-je passé la porte de la cuisine, que les premières larmes s’échappèrent de mes yeux et se mirent à perler sur mes joues.

Comment pouvait-il dire à Mizar que son souhait de le revoir vivre au ranch ne se réaliserait probablement jamais ?
Comment pouvait-il informer Phénicia, sa sœur qu’il venait tout juste de retrouver, qu’il allait bientôt la laisser seule, que nous allions devoir apprendre à profiter de cette paix si chèrement gagnée, sans lui ?  
Comment pourrais-je continuer à vivre seule ?

Les pensées embrumées par toutes ces idées noires et les yeux brouillés par les larmes qui ne s’arrêtaient plus, je n’entendis pas la porte s’ouvrir derrière moi, ni celui qui m’avait suivi de peu et dont les mains se posèrent doucement sur mes avants bras pour m’attirer à lui.

    - Vénusia, me souffla-t-il affectueusement.
    - Pardon, mais je … dis-je en me tournant face à lui alors que ma gorge se serrer.
    - Tu n’as pas à t’excuser, je …, je ne suis pas prêt à leur dire. Je suis désolé de t’infliger cela, mais je préfère voir la joie et l’espoir dans leurs regards. Et j’aimerai tant les revoir dans les tiens … comme avant.
    - Actarus… sanglotai-je en me refugiant dans ses bras.

À ce moment, je ressentais une telle tristesse dans mon cœur que rien n’aurait pu me consoler, aucun mot n’aurait été assez fort pour me faire retrouver le sourire. J’avais tellement mal et cette situation était si injuste.

Comprenant mon désarroi, Actarus se tut et se contenta de refermer ses bras sur moi afin de me laisser le temps nécessaire pour me reprendre. Puis, après avoir séché mes larmes, il passa sa main sous mon menton et releva doucement mon visage pour que je le regarde.

Il semblait hésitant.

    - Je ne voulais pas t’en parler, parce que je ne voulais pas te donner de faux espoirs … mais hier … j’ai eu une petite conversation avec ma sœur et …
    - Tu lui as dit !?
    - Non, pourtant elle semblait savoir, je suppose que c’est grâce à son don. Parce que, soudain, elle a posé sa main sur mon bras, juste à l’endroit de ma blessure et elle m’a dit que je ne devais pas redouter l’avenir, qu’un jour tout cela ne serait plus qu’un mauvais souvenir.

Intriguée par cette révélation, je me relevais légèrement pour le questionner du regard.

    - Je sais que la plupart du temps, ses visions se révèlent exactes, mais …
    - Mais … ? m’impatientai-je.
    - Mais comment cela pourrait-il être possible puisqu’il n’existe aucun traitement sur Terre ?

Abasourdie, j’écarquillais les yeux, alors que mon cœur s’affolait.

    - Elle ne t’en a pas dit plus ?
    - Non et j’étais tellement sidéré par ce qu’elle venait de me dire que je ne lui ai rien demandé… Je n’arrêtais pas de me dire qu’elle devait se tromper ou que j’avais mal compris… J’avais trop peur de me mettre à espérer… Seulement, maintenant, je dois bien reconnaitre que j’aimerai y croire comme j’ai envie de croire à la fin de cette maudite guerre !

Je savais que les visions de Phénicia ne reposaient sur rien de tangible, mais moi aussi, plus que n’importe qui, j’avais envie d’y croire, de croire qu’Actarus allait guérir, que nous allions gagner cette guerre et que nous pourrions enfin vivre notre amour au grand jour.

Cet avenir était celui que je voulais, celui que j’espérais plus que tout et cela me redonna instantanément le sourire.

    - J’aime mieux te voir ainsi, me dit-il avant de prendre mon visage en coupe pour m’offrir un doux baiser.

***

Quelque temps après, le cœur gonflé d’un espoir nouveau, nous allâmes rejoindre notre famille pour partager avec eux le dessert que j’étais soi-disant parti cherché.

    - Eh bien, c’est pas trop tôt ! s’exclama mon père avec un air exaspéré en regardant Actarus du coin de l’œil.
    - Pardon mon petit papa, mais j’ai eu quelques soucis avec le gâteau, heureusement que je n’étais pas toute seule, dis-je exprès sachant que cela allait probablement l’agacer.
    - Grrr…. !!!
    - Bon, on peut l’manger ce gâteau ?  intervint Mizar.

Même si mes espoirs ne reposaient que sur les prémonitions de Phénicia, j’étais bien trop heureuse pour que les remarques de mon père ne me gâchent cette journée. S’il y avait ne serait-ce qu’une chance pour qu’Actarus guérisse, alors j’allais m’y accrocher, y croire de toutes mes forces.

Alors, je me contentai de poser le gâteau sur la table et en servis une part à chacun sans qu’à aucun moment mes lèvres ne se départissent d’un large sourire.

À suivre…


Dernière édition par hikaru le Dim 9 Sep 2018 - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Biniou

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 44
Localisation : AILLEURS

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 11:38

cheers Merci Hikaru c'est encore une fois très beau ! Alors comme ça Phénicia pressent déjà la guérison d'Actarus??!!! De quoi alléger la pression, c'est sûr. Même si au début de l'épisode 71 Actarus dit clairement qu'il sent qu'il va bientôt mourir car ses forces ont encore décliné, ton choix ne me semble pas incompatible avec ça. Il y a juste que si Phénicia pressent les choses à ce point, elle est censée pressentir bien d'autres choses aussi. Dans la série, j'avais compris qu'elle ne pressentait les choses qu'un court laps de temps avant qu'elles ne se produisent.

J'aime particulièrement le passage qui explique l'absence de souvenirs de Phénicia et ce que lui dit Actarus, qui pense qu'il vaut mieux qu'elle ne récupère pas tous ses souvenirs Wink
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 14:07

Biniou a écrit:
cheers Merci Hikaru c'est encore une fois très beau !

Merci beaucoup Biniou.


Biniou a écrit:
Alors comme ça Phénicia pressent déjà la guérison d'Actarus??!!! De quoi alléger la pression, c'est sûr.

Oui, je voulais "alléger la pression" comme tu dis, pour lui, mais aussi pour Vénusia, car l'espoir est une source formidable de force.


Biniou a écrit:
Même si au début de l'épisode 71 Actarus dit clairement qu'il sent qu'il va bientôt mourir car ses forces ont encore décliné, ton choix ne me semble pas incompatible avec ça.

Oui, c'est aussi ce que je me suis dit.  Wink


Biniou a écrit:
Il y a juste que si Phénicia pressent les choses à ce point, elle est censée pressentir bien d'autres choses aussi. Dans la série, j'avais compris qu'elle ne pressentait les choses qu'un court laps de temps avant qu'elles ne se produisent.

C'est le format un épisode / une histoire qui oblige cela, mais je ne me souviens pas que cela soit dit, mais peut-être que je me trompe. Par contre, en VF, il est dit que ces pressentiments concernent directement les gens qu'elle aime, c'est dans l'épisode où Alcor fait la course de cheval. Alors, je suis partie sur cette base.  Very Happy


Biniou a écrit:
J'aime particulièrement le passage qui explique l'absence de souvenirs de Phénicia et ce que lui dit Actarus, qui pense qu'il vaut mieux qu'elle ne récupère pas tous ses souvenirs Wink

Embarassed C'est un passage que j'ai écrit d'une seule traite.  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Biniou

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 44
Localisation : AILLEURS

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 14:19

hikaru a écrit:
Par contre, en VF, il est dit que ces pressentiments concernent directement les gens qu'elle aime, c'est dans l'épisode où Alcor fait la course de cheval. Alors, je suis partie sur cette base.
J'avais cru le comprendre ;-) C'est parce que j'ai en mémoire l'épisode 66 dont j'ai extrait des référence spirituelles pour mes recherches, que je réagis. Sans ça j'aurais adhéré sans difficulté à ton choix. Dans l'ép.66, on voit Phénicia prier - très curieux et on ne sait pas quel est son rapport à la spiritualité d'ailleurs - alors qu'elle aurait plutôt dû être confiante vu que tout se termine bien. L'autre possibilité est qu'elle ait "vu" que ça allait mal se terminer et qu'une "force supérieure" soit réellement intervenue à la fin (ce fameux "séisme miraculeux" dont parle Actarus en VO). Tu en penses quoi de ce passage, toi qui va y être confrontée pour ta fiction ?
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 16:37

Citation :
Tu en penses quoi de ce passage, toi qui va y être confrontée pour ta fiction ?

Je n'y ai pas encore pensée, mais vu qu'il y a beaucoup d'incohérences dans ce DA, il est parfois nécessaire de trancher et de faire des choix.

Alors, j'avoue que je fais les choix qui m'arrangent, Wink même s'il peut toujours y avoir à redire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Biniou

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 44
Localisation : AILLEURS

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 18:21

hikaru a écrit:
vu qu'il y a beaucoup d'incohérences dans ce DA
Plusieurs passionnés disent cela mais je n'ai toujours pas saisi où se trouvent ces nombreuses incohérences. J'ai toujours pensé que je n'avais pas tout compris de ce DA parce qu'il est complexe. Depuis que je fais des recherches, je le trouve plutôt très cohérent. Seule la façon dont est traitée l'arrivée de Phénicia m'a vraiment gênée mais avec de l'imagination sur un "avant Terre" dont on ne sait presque rien, je trouve qu'on peut s'en sortir en matière de cohérence. Ta fiction en ajoute d'ailleurs, je trouve. Elle fait pour moi un peu office de "ciment".
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 19:13

merci hikaru pour ce beau chapitre !!! cheers cheers cheers

Citation :
je m’appelle Mizar Kabuto  

J'ai l'impression que Mizar s'est trompé de nom de famille Wink, Kabuto étant celui d'Alcor, à la place de Makiba...ou de Rigel si tu gardes les noms de la VF !



_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 19:51

Citation :
Plusieurs passionnés disent cela mais je n'ai toujours pas saisi où se trouvent ces nombreuses incohérences.

Je ne les ai pas toutes en tête, mais ces incohérences sont certainement plus le fait d'erreur de traduction de la VF que de la VO où les choses sont mieux expliquées, plus logiques. Comme les changement de noms, sans savoir pourquoi le Grand Stratéguerre devient Véga, les golgoths deviennent des anteraks, il me semble aussi que le cheval d'Actarus change de nom alors que c'est toujours le même, etc, etc ...


Toutefois, je sais qu'il y a des incohérences visuelles, comme dans un épisode de Carina où le centre est attaqué par des petits robots qui essaient de détruire le générateur et où Actarus apparaît d'abord habillé normalement et l'image d'après il a sa combinaison de vol. Il y a aussi un épisode où il y a une inversion entre les voix, genre Actarus parle avec la voix d'Alcor et inversement.


Il y a aussi des incohérences au niveau de la taille des engins, mais pour s'en rendre compte il faut comparer images par images, alors lorsqu'on visionne un épisode, on ne le remarque pas forcément. Je crois qu'il y a aussi quelques différences sur la distance entre le centre et le ranch.

Puis, les dernières incohérences sont au niveau de l'histoire, comme le fait qu'il ai dit qu'Actarus soit capable de converser par télépathie avec sa soeur et quelques épisodes plus loin, il ne l'utilise pas pour savoir où elle est. Ou que le précepteur de Phénicia dise qu'elle pourra retrouver Goldorak grâce à son médaillon qui se met à briller, alors que dans un autre épisode elle laisse supposer que c'est à l'approche de son frère qu'il se met à briller.

Enfin, je ne suis pas entièrement certaine de ce dernier exemple (désolée mes souvenirs me font parfois défaut  Embarassed ), en tout cas, il me semble qu'on en avait répertorié d'autres, mais je ne me souviens plus dans quel sujet.  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 19:54

Gurendaizä a écrit:
merci hikaru pour ce beau chapitre !!! cheers cheers cheers

Citation :
je m’appelle Mizar Kabuto  

J'ai l'impression que Mizar s'est trompé de nom de famille Wink, Kabuto étant celui d'Alcor, à la place de Makiba...ou de Rigel si tu gardes les noms de la VF !



Oups!!! Oui, tu as raison, je corrige ça tout de suite. Embarassed Embarassed Embarassed

Disons qu'il était tellement impatient de rencontrer la soeur d'Actarus qu'il s'est emmélé les pinceaux. lol!

Merci beaucoup Gurendaizä. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 20:17

Wink  

Citation :
Toutefois, je sais qu'il y a des incohérences visuelles, comme dans un épisode de Carina où le centre est attaqué par des petits robots qui essaient de détruire le générateur et où Actarus apparaît d'abord habillé normalement et l'image d'après il a sa combinaison de vol.

A ce moment je n'y vois pas d'incohérences, je me souviens qu'il se métamorphose pour mieux affronter les trois robots et Alcor arrive peu après pour lui prêter main forte ! A moins que tu parles d'une séquence ayant lieu plus tard dans l'épisode ?


_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
Biniou

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 44
Localisation : AILLEURS

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 21:01

je vois très bien cette séquence de même pas 1 seconde après sa métamorphose, erreur (recyclage d'un cellulo au mauvais endroit ?) oui mais je parlais des incohérences scénaristiques et non visuelles, j'aurais dû préciser désolée.

Et tu me rassures Hikaru, elles valent pour la VF et non pour la VO. Je ne tiens pas compte de la VF quand j'analyse (ou essaie d'analyser) la série Wink La VF étant une adaptation (ce n'est pas un dénigrement !) et non "la série japonaise", mais ici n'est pas un lieu pour en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 21:09

Gurendaizä a écrit:
Wink  

Citation :
Toutefois, je sais qu'il y a des incohérences visuelles, comme dans un épisode de Carina où le centre est attaqué par des petits robots qui essaient de détruire le générateur et où Actarus apparaît d'abord habillé normalement et l'image d'après il a sa combinaison de vol.

A ce moment je n'y vois pas d'incohérences, je me souviens qu'il se métamorphose pour mieux affronter les trois robots et Alcor arrive peu après pour lui prêter main forte ! A moins que tu parles d'une séquence ayant lieu plus tard dans l'épisode ?


Oui, il me semble que c'est après, justement il s'est déjà métamorphosé dans la séquence d'avant, mais apparaît tout de même avec ses habits habituels peu après.

 



Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 21:13

Citation :
Je ne tiens pas compte de la VF quand j'analyse (ou essaie d'analyser) la série

Cela explique tout. Wink

Mais lorsque nous avons parlé de ces incohérences sur le forum, la VO n'était pas encore disponible, nous sommes donc partis de la VF. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Biniou

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 44
Localisation : AILLEURS

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 9 Sep 2018 - 21:36

hikaru a écrit:
lorsque nous avons parlé de ces incohérences sur le forum, la VO n'était pas encore disponible, nous sommes donc partis de la VF. Wink
Logique et tout à fait respectable (et intéressant pour les comparaisons avec la VO ensuite). Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Lun 10 Sep 2018 - 21:13

J'ai vraiment beaucoup aimé lorsque la série a été enfin disponible en VOSTFR, j'ai eu l'impression de la redécouvrir ! I love you I love you I love you I love you I love you I love you

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)
Revenir en haut 
Page 39 sur 41Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40, 41  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il était une fois la Sibérie [Maslov, Nicolaï]
» Il était une fois un fil
» Il était une fois une souris
» Il était une fois dans l'ouest
» Il était une fois en Anatolie - film Turc de Nuril Bilge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Espace Créatif ! :: Fan-Fictions-
Sauter vers: