Site dédié à Goldorak et à son univers
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
AuteurMessage
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mar 29 Mai 2018 - 16:42

Et oui, je ne pouvais pas te laisser sans pilote. Sad

Merci Gurendaizä. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 439
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Jeu 31 Mai 2018 - 19:06

Vénusia qui convainc Alcor cheers

Et Phénicia qui débarque... bounce bounce

Tu avances petit à petit Hikaru, mais sûrement bounce bounce .... je suis sûre qu'il existe un proverbe japonais pour cela Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Jeu 31 Mai 2018 - 19:20

Perosia a écrit:
Vénusia qui convainc Alcor cheers

Et Phénicia qui débarque... bounce bounce

Tu avances petit à petit Hikaru, mais sûrement bounce bounce .... je suis sûre qu'il existe un proverbe japonais pour cela Rolling Eyes

Oui, j'essaie de faire avancer mon histoire et celle du DA en même temps, même si ce n'est pas toujours facile de tout faire coïncider. Wink

Et comme tu l'as deviné notre chère Phénicia fera son entrée officielle dans le prochain chapitre.  Very Happy

Petite question, je sais que je n'ai pas été très présente ces derniers jours, mais je n'arrive plus à retrouver ton histoire sur le forum scratch  , est-ce moi qui déraille  ou confused

Merci beaucoup. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Ven 1 Juin 2018 - 3:15

J'ai repris mon retard!

Belle réussite ces deux derniers chapitres. On sent toute la détresse d'Alcor devant le sort de son ami et j'aime aussi beaucoup la force de caractère dont fait preuve Vénusia dans ces moments difficiles.

Bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 439
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Ven 1 Juin 2018 - 9:11

hikaru a écrit:
Perosia a écrit:
Vénusia qui convainc Alcor cheers

Et Phénicia qui débarque... bounce bounce

Tu avances petit à petit Hikaru, mais sûrement bounce bounce .... je suis sûre qu'il existe un proverbe japonais pour cela Rolling Eyes

Oui, j'essaie de faire avancer mon histoire et celle du DA en même temps, même si ce n'est pas toujours facile de tout faire coïncider. Wink

Et comme tu l'as deviné notre chère Phénicia fera son entrée officielle dans le prochain chapitre.  Very Happy

Petite question, je sais que je n'ai pas été très présente ces derniers jours, mais je n'arrive plus à retrouver ton histoire sur le forum scratch  , est-ce moi qui déraille  ou confused

Merci beaucoup. Very Happy

Bonjour Hikaru,

A ma demande, Kimi a enlevé mon histoire. Mais je crois qu'il a gardé le fil sous le coude. Je l'ai fait car je crois que cela intéresse peu de gens ce qui est normal puisque le forum est défié à Goldorak. Very Happy Je ne veux surtout pas déranger.

Aurora:
 
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Ven 1 Juin 2018 - 21:42

Oscar1965 a écrit:
J'ai repris mon retard!

Belle réussite ces deux derniers chapitres. On sent toute la détresse d'Alcor devant le sort de son ami et j'aime aussi beaucoup la force de caractère dont fait preuve Vénusia dans ces moments difficiles.

Bravo!

C'est dans ces moments-là que Vénusia sait se montrer forte et qu'on se rend compte qu'elle est bien plus que la petite fermière du ranch du boulot blanc du début.

Merci beaucoup Oscar. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Ven 1 Juin 2018 - 21:50

Perosia a écrit:
Bonjour Hikaru,

A ma demande, Kimi a enlevé mon histoire. Mais je crois qu'il a gardé le fil sous le coude. Je l'ai fait car je crois que cela intéresse peu de gens ce qui est normal puisque le forum est défié à Goldorak. Very Happy Je ne veux surtout pas déranger.

Je comprends, c'est vrai qu'on a rejoint ce forum pour Goldorak, mais il est toujours agréable de découvrir d'autres histoires.

Si j'ai bien compris, sur cet autre site, tu es en train de tout réécrire.

Peut-être, enfin si tu veux, pourras-tu nous prévenir lorsque tu auras fini et que ton histoire sera publiée ?
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 439
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Ven 1 Juin 2018 - 23:59

hikaru a écrit:
Perosia a écrit:
Bonjour Hikaru,

A ma demande, Kimi a enlevé mon histoire. Mais je crois qu'il a gardé le fil sous le coude. Je l'ai fait car je crois que cela intéresse peu de gens ce qui est normal puisque le forum est défié à Goldorak. Very Happy Je ne veux surtout pas déranger.

Je comprends, c'est vrai qu'on a rejoint ce forum pour Goldorak, mais il est toujours agréable de découvrir d'autres histoires.

Si j'ai bien compris, sur cet autre site, tu es en train de tout réécrire.

Peut-être, enfin si tu veux, pourras-tu nous prévenir lorsque tu auras fini et que ton histoire sera publiée ?

Pour la réécriture, pas sur le forum lui-même. En fait il sert à se motiver pour éviter la procrastination. Sur le forum, tu n'as le droit de publier qu'en 1er jet et encore 2x4000sec / sem. C'est très réglementé, mais au moins pas de dérive.

Que veux-tu dire par publier? Sur ce forum? Non c'est un forum d'entre-aide, pas de publication. Cela tu le fais ailleurs: wattpad par exemple. Cette publication, elle n'aura pas lien avant...un an!
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Sam 2 Juin 2018 - 11:29

Citation :
Sur le forum, tu n'as le droit de publier qu'en 1er jet et encore 2x4000sec / sem.

Oups je n'ai pas tout compris ! Shocked Wink

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 439
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Sam 2 Juin 2018 - 13:50

Gurendaizä a écrit:
Citation :
Sur le forum, tu n'as le droit de publier qu'en 1er jet et encore 2x4000sec / sem.

Oups je n'ai pas tout compris ! Shocked Wink

Je vais essayer d'etre plus claire Razz

Tu ne postes pas un chapitre en entier, comme ici sur Invincible par exemple. Tu postes uniquement des extraits. Maximum: 2x 4000 caractères (espaces compris) par semaine. C'est pour éviter le plagiat je suppose, puisque beaucoup sont dessus pour se motiver et ensuite ils publient via un éditeur. Le 1er jet est ta première écriture, le brouillon, sans retouche (hormis la grammaire bien sûr). Ton challenge n'as pas le droit de dépasser 1 an, ensuite c'est clos (bon tu peux reprendre l'année suivante mais tu dois rouvrir un fil Very Happy ). Et si tu ne postes pas pendant un mois, c'est pareil. Hikaru aurait été jetée depuis longtemps affraid affraid  Je blague.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Sam 2 Juin 2018 - 17:22

Perosia a écrit:
Et si tu ne postes pas pendant un mois, c'est pareil. Hikaru aurait été jetée depuis longtemps affraid affraid  Je blague.

lol! lol! lol! C'est vrai que je prends mon temps. Wink Very Happy lol! lol! lol!

Merci pour les explications, je n'avais pas tout compris la première fois. Embarassed
Alors, il me reste à te souhaiter bon courage pour la réécriture. cheers
Et peut-être qu'un jour nous aurons le plaisir de te lire. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 439
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Sam 2 Juin 2018 - 22:16

J'ai répondu à ton post par MP Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Dim 3 Juin 2018 - 11:43

Citation :
Et si tu ne postes pas pendant un mois, c'est pareil. Hikaru aurait été jetée depuis longtemps affraid affraid Je blague.

Et moi donc ! lol!

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 6 Juin 2018 - 18:52

Un nouveau personnage débarque, vous avez déjà deviné de qui il s'agit.  Wink
Alors bonne lecture.  Very Happy




Chapitre 70 :


    - Eh, attends ! Méfiez-vous ! C’est sûrement l’une des leurs !* s’écria Alcor en s’avançant vers elle.
    - Vous êtes des monstres !* proclama cette étrangère tout en essayant de frapper Actarus avec son arme de point.

Heureusement, celui-ci fut plus rapide et l’attrapa par les poignets pour la maintenir à bonne distance. Mais alors qu’il la tenait fermement, son regard se posa sur le médaillon qui se balançait autour de son cour.

    - Attends ! D’où sors-tu ce pendentif ? Qui es-tu ?* réagit-il promptement.
    - Il est à moi. Je suis la princesse d’Euphor, fille du roi et de la reine Astrida.*

Stupéfait, abasourdi, Actarus relâcha sa prise.

    - Et je suis venue récupérer Goldorak !* ajouta-t-elle avant d’en profiter pour l’attaquer à nouveau.

Mais, instinctivement, Actarus recula. Seule la pointe de l’arme l’atteignit, coupant uniquement son vêtement, ainsi que la chaine de son propre pendentif qui se trouvait juste en dessus.

Surprise par la chute de ce médaillon en tout point identique au sien, l’assaillante resta figée, interdite, comme si elle ne pouvait croire à ce qu’elle voyait.

    - Phénicia ! … Phénicia… Phénicia, je suis le prince d’Euphor*, la rassura Actarus en la fixant affectueusement dans les yeux.

***

Phénicia, puisque tel était son nom, semblait sonnée par cette révélation et regardait Actarus comme si elle avait besoin de faire un effort de mémoire pour se souvenir de lui.

    - Toi ? Le prince d’Euphor ?*… Grand frère. C’est bien toi grand frère ?*
    - Oui, petite sœur*, lui confirma-t-il avec une joie immense.
    - Tu as survécu*, souffla-t-elle alors que des larmes de bonheur commençaient à perler sur ses joues avant de se réfugier dans les bras de son frère.
    - Phénicia, c’est un miracle que tu sois là. Jamais, je n’aurais osé espérer te revoir. Tu n’as plus rien à craindre maintenant.*


***

L’émotion de cet instant de retrouvailles eut rapidement raison de nous tous, même Alcor ne put se retenir de pleurer et cette fois, cela n’avait vraiment rien à voir avec une poussière dans l’œil.

Durant quelques minutes, ce fut un peu comme si le temps avait suspendu son vol, plus rien ne compter plus que le bonheur de ces deux êtres que la guerre avait séparés et que le destin avait rassemblé.
C’était un miracle qu’ils se retrouvent ici, sur notre Terre.
Un miracle. Il n’y avait pas d’autre mot.

***

Alors que tout le monde était encore sous le choc de cette rencontre, le Professeur fit son apparition près de la porte d’entrée du Centre. En nous observant rapidement, il s’étonna de nous voir tous aussi émus.

    - Pourquoi est-ce que vous pleurez ?*
    - Qu’est-ce qui pleure ici ?* répondit Alcor en se tournant pour cacher son émotion. Ou alors c’est de joie. Je vous présente la sœur d’Actarus, Phénicia. Vous aviez un fils, vous allez maintenant avoir une fille.*

Très étonné par cette déclaration, le Professeur marqua un temps d’arrêt avant de descendre les marches et de se diriger vers eux.

    - Actarus !
    - Père, Alcor dit vrai, je te présente ma petite sœur Phénicia.

Bien qu’ému par l’émotion ambiante et par celle qu’il voyait dans les yeux de son fils, le Professeur se reprit rapidement et regarda Phénicia avec insistance et curiosité.

    - Père, qu’y-a-t-il ?
    - Actarus, est-ce que je peux te parler, en privé, s’il te plait ?
    - Tu peux parler devant elle.
    - Je ne voudrais pas que tu te m’éprennes sur mes intentions ou que tu les interprètes mal, mais … es-tu certain qu’il s’agisse bien de ta sœur ? Actarus, tu sais comme moi de quoi ses monstres sont capables.

Face à la question de son père, Actarus resta perplexe, bien sur son cœur lui disait qu’il s’agissait de sa sœur, mais les expériences passées étaient là pour lui rappeler que cette éventualité était tout à fait envisageable.

Comprenant que son frère commençait à douter, Phénicia se rapprocha de lui, lui prit la main et lui redonna son médaillon qu’elle venait de ramasser avant de se tourner vers le Professeur avec un regard dès plus explicite.  

    - Je suis la Princesse Phénicia d’Euphor, je n’vous permets pas de mettre ma parole en doute. Qui êtes-vous d’ailleurs pour parler de moi ainsi ?
    - Pardon Phénicia, il est vrai que je ne me suis pas présenté. Je suis le responsable de ce Centre de recherches spatiales, je m’appelle Genzo Procyon et bien qu’il ne soit pas de mon sang, je considère Actarus comme mon fils.

Ces derniers mots stupéfièrent Phénicia qui se mit à questionner son frère du regard.

    - Je te promets que je t’expliquerai tout, intervint Actarus, mais avant…, dit-il en s’adressant à son père, je comprends que tu t’inquiètes pour ma sécurité, avec toutes les ruses qu’ils ont déjà employées, c’est tout à fait normal, mais là, je t’assure qu’il s’agit bien de ma sœur et non d’un sosie. Si c’était le cas, son pendentif et le mien ne réagiraient pas comme ils le font en ce moment, dit-il en lui montrant son médaillon qui brillait.
    - Je te crois, seulement … qui te dit qu’elle n’est pas manipulée comme Aphélie ?
    - Aphélie ! Aphélie est ici, elle aussi ? Actarus ! s’exclama Phénicia de plus en plus déconcertée.
    - Non, elle ne l’est plus … lui répondit-il tristement tant l’évocation de ces moments douloureux étaient encore pénibles pour lui. Véga lui avait implanté un céphalo- conditionneur dans la tête et l’a envoyée ici pour qu’on se retrouve et qu’elle me tue sachant pertinemment que je ne me méfierais pas d’elle, puis…, Actarus me regarda avant de baisser les yeux, il n’avait pas la force de continuer.
    - Les choses se sont mal terminées, poursuivit le Professeur… Phénicia … ne croyez pas que j’ai quelque chose contre vous, rien ne me ferait plus plaisir qu’Actarus retrouve l’un des membres de sa famille. Seulement, après tout ce que nous avons vécu depuis le début de cette guerre, j’ai un peu de mal à faire confiance sur parole. Il faut que vous compreniez que ces monstres sont prêts à tout pour tuer votre frère et que c’est mon rôle de veiller sur lui… Accepteriez-vous que l’on vous fasse passer quelques examens de contrôle pour que je m’assure que j’ai tord de me méfier ?
    - Actarus ! lui demanda-t-elle comme pour savoir ce qu’il en pensait.
    - Phénicia, je suis désolé de t’imposer cela, mais il a raison, il en va de notre sécurité à tous et de la mienne en particulier, lui répondit-il après avoir échangé un regard complice avec le Professeur.
    - Je comprends, si c’est pour mon frère et que cela peu vous rassurer sur ma bonne foi, alors d’accord, je me plierai à vos exigences.
    - Merci beaucoup. Actarus, veux-tu conduire ta sœur au centre médical, s’il te plait ?
    - Oui, bien sûr, répondit-t-il en lui indiquant le chemin et en partant devant avec elle.

***

    - Professeur, vous croyez vraiment qu’elle puisse être un agent de Véga ? lui demandai-je.
    - Pour Actarus, j’espère que ce n’est pas le cas, dit-il avant de leur emboiter le pas.
    - J’espère sincèrement que le Professeur se trompe, me confia Alcor en le regardant passer la porte du Centre.
    - Je l’espère aussi.

Actarus avait déjà suffisamment souffert comme ça. Pour une fois, il méritait d’avoir un peu de bonheur.

***

Ce soir-là, Actarus resta avec sa sœur au centre médical. Ils ne s’étaient pas revus depuis le jour où Euphor avait été attaquée par les armées de Véga et après cette longue et douloureuse séparation, il était normal qu’ils veuillent passer du temps ensemble.

    - Toc , toc, toc !
    - Entre Vénusia ! me répondit Actarus. Viens ! Approche ! Phénicia, laisse-moi te présenter une personne qui m’est très chère, mademoiselle Vénusia Makiba. Vénusia, je te présente ma petite sœur Phénicia !
    - Heureuse de faire ta connaissance Phénicia, sois la bienvenue parmi nous.
    - Merci beaucoup Vénusia, me répondit-elle en regardant son frère étrangement avant de se mettre à sourire comme si elle avait compris le lien qui nous unissait.
    - Hum ! dis-je un peu troublée par cet échange muet. Je … j’ai pensé que vous auriez faim, alors je vous ai apporté de quoi manger, leur dis-je en montrant le plateau rempli de victuailles que je venais de déposer sur la petite table.
    - C’est gentil d’y avoir pensé, merci Vénusia.
    - Je t’en prie Actarus. Avez-vous les résultats des examens que ton père à fait ?
    - Non pas encore, nous attendons, mais je suis certain qu’ils seront bons.
    - Je l’espère sincèrement. Bien, je ne vais pas vous embêter plus longtemps, je suppose que vous avez des tonnes de choses à vous dire. Bonne soirée et à demain !

Alors que je venais juste de passer la porte, Actarus vint me rejoindre et me prit la main.

    - Merci Vénusia.
    - Ce ne sont que quelques nouilles et du poulet, j’espère que ta sœur aimera, répondis-je naturellement.
    - Je ne faisais pas allusion au repas …
    - Je sais, le taquinai-je. Reste avec elle le temps qu’il faudra. En tout cas, j’espère de tout mon cœur que ton père ne trouvera rien.
    - Je l’espère moi aussi, ajouta-t-il avant de m’offrir un tendre baiser. Bonne nuit.

Bien sur, j’aurai aimé qu’il vienne avec moi pour pouvoir me blottir dans ses bras. Désormais, je détestais m’endormir seule, mais à ce moment-là, je savais que sa place était auprès d’elle.

Alors, ce n’est qu’à une heure tardive que je finis tout de même par fermer les yeux en espérant qu’il ne s’agisse pas là d’une nouvelle épreuve pour essayer de le déstabiliser.

***

Au petit matin, quelque chose vint me chatouiller le visage et me réveilla légèrement. Entrouvrant lentement les yeux, je constatai avec plaisir que la coupable était une longue mèche de cheveux châtain qui ne m’appartenait pas. Actarus était là, allongé près de moi et il semblait dormir paisiblement.

Après quelques minutes passé à essayer de décrypter le petit sourire qu’il y avait sur ses lèvres, je ne pus m’empêcher de me rapprocher de lui et de me serrer tout contre lui. Ce qui évidemment le réveilla à son tour et lui tira un sourire encore plus large.

    - Bonjour, marmonna-t-il.
    - Bonjour Actarus, je suis désolée de t’avoir réveillé, m’excusai-je doucement avec un petit baiser.
    - Excuses acceptées, me répondit-il en me rendant mon baiser.
    - Comment vas-tu ?
    - Je suis fatigué, mais ça va.
    - Où est Phénicia ?
    - Je lui ai laissé ma chambre pour qu’elle puise se reposer, elle en avait besoin.
    - Ta chambre !?
    - Hum ! Avec tous les renforts en personnel dont on a besoin pour nos appareils, il n’y a plus aucune chambre de libre. Je me suis dit que je pourrai lui laisser la mienne et venir me reposer ici, avec toi.
    - Tu as très bien fait, répondis-je en souriant avant de le recouvrir et de me blottir à nouveau dans ses bras.

Alors que ses yeux commençaient à se refermer, il m’annonça que les tests n’avaient rien révélés d’anormales, que Phénicia agissait de son propre chef, qu’elle n’était pas une envoyée de Véga. Ce qui malgré le sommeil qui le gagnait, sembla le réjouir énormément et me réchauffa le cœur.

    - Alors, nous n’avons rien à craindre d’elle ?
    - Bien qu’elle soit ma sœur, Phénicia est loin de me ressembler. Et avec elle, il y a toujours à craindre ! souffla-t-il en souriant avant de se rendormir en me laissant perplexe.

Que voulait-il dire ?

À suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 439
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 6 Juin 2018 - 22:17

Et voilà Phénicia en piste bounce bounce

Hum, nous devons en être sûrs


Avec elle, il y a toujours à craindre...


Dire cela avant de s'endormir, il y a de quoi inquiéter notre pauvre Vénusia.

Oh ! oui alors !

Bravo Hikaru
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Jeu 7 Juin 2018 - 9:03

Perosia a écrit:
Et voilà Phénicia en piste bounce bounce

Et oui.  Wink


Perosia a écrit:
  Hum, nous devons en être sûrs

La voix de la raison.  Very Happy


Perosia a écrit:
  Avec elle, il y a toujours à craindre...

Dire cela avant de s'endormir, il y a de quoi inquiéter notre pauvre Vénusia.

  Oh ! oui alors !

Désolée Vénusia, mais étant donné qu'Actarus le dit en souriant, je supposais que tu allais comprendre que c'était ironique et que Phénicia est juste une jeune femme un peu intrépide.  Wink

J'espère que cela ne t'a pas trop empêché de te rendormir dans les bras de ton prince.  Wink


Perosia a écrit:
Bravo Hikaru

Merci beaucoup Perosia.
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Jeu 7 Juin 2018 - 20:17

merci hikaru pour ce très beau chapitre ! cheers cheers cheers

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Jeu 7 Juin 2018 - 22:46

Je t'en prie, Gurendaizä.
Merci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mar 19 Juin 2018 - 19:34

Voilà la suite, dans laquelle j'ai réutilisé un élément qui se trouve uniquement dans la VF.

Bonne lecture à tous.



Chapitre 71 :


    - Enfin réveillé, murmurai-je doucement dès mon retour de la salle de bain.

Allongé au milieu du lit, encore à moitié endormi, Actarus semblait songeur. Mais contrairement à de nombreux autres matins et ce malgré la courte nuit qu’il venait de passer, il avait l’air apaisé et serein.

En m’apercevant habillée de mes seuls sous-vêtements et avec les cheveux mal coiffés, il se mit à sourire et me fit signe de venir le rejoindre en tendant sa main dans ma direction. Ce que je fis sans me faire prier après avoir enfilé mon tee-shirt.

    - Bonjour Vénusia, me souffla-t-il en me fixant avec tendresse alors que je m’allongeais à ces côtés.
    - Bonjour Actarus, répondis-je avant de poser ma main autour de son torse pour me rapprocher un peu plus de lui. Je crois qu’il est temps de se lever, ajoutai-je en regardant l’heure qu’affichait le réveil.
    - Pourquoi es-tu aussi pressée ? Tu n’es pas bien, là, avec moi ? me demanda-t-il tout en se saisissant de mes lèvres pour m’accorder mon doux baiser du matin.
    - Si, bien sûr que si, il n’y a rien que j’apprécie plus que ces tendres moments avec toi, balbutiai-je sous l’émotion de ce baiser, seulement … ta sœur se retrouve seule dans un endroit qu’elle ne connait pas et elle doit probablement se demander où tu es.

À cette évocation, il se remit à sourire.

    - Merci de te préoccuper pour elle, mais ne t’inquiète pas, Phénicia n’est pas seule, Alcor est avec elle. Et ils sont déjà en train de prendre leur petit déjeuner dans notre salle de repos.
    - Mais ! Comment le sais-tu ? l’interrogeai-je avec étonnement d’autant qu’il venait tout juste de se réveiller, qu’il n’avait pas quitté ma chambre et que personne n’était venu le lui dire.

Prenant un air un peu plus sérieux, Actarus se redressa légèrement, ce qui me fit rouler sur le dos.

    - Elle m’a prévenu par télépathie.
    - Par télépathie ! m’exclamai-je de surprise tout en me relevant pour mieux observer Actarus et être certaine d’avoir bien entendue. Mais … depuis quand tu … ???
    - Depuis toujours, m’indiqua-t-il tout naturellement tout en s’assaillant à mes côtés.
    - Mais … pourquoi ? Pourquoi ne m’en n’as-tu jamais parlé ? m’étonnai-je vivement en le regardant avec de grands yeux déconcertés tant le fait qu’il soit capable de communiquer par la pensée me surpris et me rappela soudain une réalité que j’avais tendance à oublier.
    - …
    - Dis-moi sincèrement, à quoi cela aurait-il servi que je t’en parle avant puisqu’aucun terrien ne maîtrise cette communication. Et surtout, dis-moi, à quelle autre occasion aurais-je du t’en parler dans la mesure où c’est la première fois que j’en fais usage depuis mon arrivée sur Terre.
    - Je … je n’sais pas ! répliquai-je un peu troublée par ce qu’il venait de dire. Je … enfin, j’aurai seulement aimé le savoir, me défendis-je.
    - Vénusia, ne va pas t’imaginer que je voulais te le cacher pour quelque raison que ce soit, sinon je ne serai pas en train de t’en parler. C’est juste que l’occasion ne s’est jamais présentée avant que je retrouve ma sœur.
    - Je comprends … pardonne-moi d’avoir réagi ainsi, m’excusai-je un peu décontenancée devant cette révélation. C’est juste que pour moi tu es et resteras toujours Actarus, celui que le Professeur nous a présenté un matin de printemps. Que loin de tout ce qui nous rappelle la guerre et Euphor, il m’arrive parfois d’oublier que tu n’es pas né sur notre planète et que tu as des capacités que nous autres terriens n’avons pas.
    - Tu n’as pas à t’excuser, répondit-il un peu ému par cet aveu, s’il y a bien une chose que je ne souhaite pas, c’est que ton regard sur moi change. Il est vrai que je ne suis pas un terrien, mais être Actarus Procyon ne me déplait pas, bien au contraire.

Attendrie par sa sincérité, je me laissai charmer par l’émotion qui se dégageait de son regard et ne put résister bien longtemps avant de l’embrasser.

***

Après, ce doux moment de partage, je me blottis dans ses bras et me mis à le regarder avec curiosité.

    - Si tu es capable de communiquer par transmission de pensée, est-ce que ça veut dire que tu es aussi capable de lire dans les pensées des autres, à leur insu, je veux dire ?
    - Non, cela n’a rien à voir, pour entrer en communication télépathique avec quelqu’un, il faut que cette personne l’accepte.

Alors, il m’expliqua le plus précisément possible le mécanisme de la télépathie pour que je puisse mieux appréhender cette capacité qui pour moi, simple terrienne, me semblait si fascinante, tellement extraordinaire.

Lorsque soudain, je découvris le revers de la médaille, quand Phénicia chercha à rentrer en contact avec son frère et qu’elle interrompit ce délicieux moment à deux. En attendant qu’elle ait finie, je regardai Actarus faire avec intérêt.

    - Elle se demande où tu es ? finis-je par lui demander.
    - Non, elle veut me parler de quelque chose d’important et me demande de la rejoindre dans la salle de repos. Laisse-moi quelques minutes, tu veux bien !

Alors, aussitôt il s’éloigna en direction de la salle de bain. Ce qui me laissa suffisamment de temps à moi aussi pour finir de me préparer.
 
***

À notre arrivé dans la salle de repos, Alcor et Phénicia étaient en grande conversation. Ils semblaient déjà très complices tant qu’il était difficile de croire qu’ils venaient tout juste de se rencontrer.

Il n’y avait aucun doute, ces deux là étaient faits pour s’entendre.

Dès qu’elle nous aperçut, Phénicia se leva et se dirigea vers son frère.

    - Bonjour Vénusia, bonjour grand-frère, merci de m’avoir laissé ta chambre, j’espère que de ton côté, tu as bien dormi, lui dit-elle en souriant et en me regardant du coin de l’œil comme si elle savait quelque chose à propos de nous deux ; après tout, peut-être qu’Actarus lui en avait-il déjà parlé. Alcor était en train de me dire qu’il vous manque un pilote dans votre équipe, attaqua-t-elle d’emblée sans en dire plus.

À ces mots, Actarus fixa sévèrement Alcor quelques secondes avant de répondre à sa sœur.

    - Alcor dit vrai, mais j’aimerai pouvoir déjeuner avant de parler de chose comme celle-ci, si tu veux bien.
    - Oui, bien sûr, excuse-moi, mais j’aimerai tellement me rendre utile.

***

Mais, à peine étions-nous installés autour de la table avec notre petit-déjeuner que Phénicia repartit à la charge, alors que de son côté, Alcor se faisait le plus discret possible, se demandant s’il avait bien fait de lui en parler.

    - Je vois que tu es toujours aussi peu patiente lorsque tu as quelque chose en tête, répliqua Actarus.

Ce qui ne plut pas à sa sœur qui ne trouva rien de mieux que de lui faire une grimace, comme une enfant prise en faute.

    - Bien ! Nous allons en parler puisque cela semble si important pour toi ! Alcor, peux-tu me dire ce que tu en penses ?
    - Moi ! hésita-t-il. Eh bien, je ne sais pas si j’ai raison mais … puisqu’il nous manque un pilote et que Phénicia semble vouloir intégrer l’escadrille, nous devrions peut-être lui laisser sa chance… Mais ce dont je suis certain, c’est que tu es le mieux placer pour décider si ta sœur doit faire partie ou pas de la patrouille des Aigles.
    - Merci Alcor. Et toi Vénusia, qu’en penses-tu ?
    - Je suis assez d’accord avec Alcor, même si ...
    - Même si quoi ? me coupa Phénicia.
    - Quel âge as-tu ? lui demandai-je.
    - Approximativement 14 années terriennes. Pourquoi ? Je ne vois pas en quoi mon âge entre en ligne de compte.
    - C’est un peu jeune je sais, mais si Phénicia pilote aussi bien que son frère, cela ne posera aucun problème, la défendit Alcor.
    - Euuuh, le souci c’est que je n’ai jamais piloté autre chose que ma moto, admit Phénicia un peu honteuse de ne pas avoir précisé cela à Alcor, qui ne tarda pas à réagir.
    - Quoi ? … Mais, d’après ce que tu m’as dit … je pensais que … !!! Tu n’as jamais volé ?
    - Non, fit-elle en accompagnant sa réponse d’un mouvement de la tête. Mais je peux apprendre ! Actarus ! Dit-leur que je peux apprendre !
    - …
    - Alcor, serais-tu d’accord pour lui enseigner les bases du pilotage, comme tu l’as fait pour Vénusia ? De mon côté, je me charge de convaincre mon père, proposa Actarus à la grande surprise de tout le monde.
    - Bien sur, sans aucun problème, mais tu en es certain !
    - Oui, même si nous ne nous sommes pas vu depuis plusieurs années, je connais suffisamment ma sœur pour savoir qu’elle en est capable, puis en tant que princesse d’Euphor, c’est son rôle de combattre ses montres qui ont anéantis notre planète et de protéger celle qui nous a recueillis.
    - Si tu le dis ! accorda Alcor.
    - Merci grand-frère ! Tu n’auras pas à le regretter ! s’esclaffa Phénicia tant cette nouvelle aventure semblait la réjouir, comme si elle ne se rendait pas vraiment compte du danger qu’elle allait courir.
    - Phénicia, je te rappelle que combattre n’est pas un jeu. Et qu’à chaque fois, nous risquons notre vie, lui rappela Actarus. De plus, ne crois pas que ce sera facile, tu devras faire tes preuves avant d’intégrer définitivement la patrouille. Alors, je te le demande, montre-toi un peu plus concentrée et écoute bien tout ce qu’Alcor t’enseignera !
    - Bien chef ! se moqua-t-elle gentiment de son frère avant d’attraper la main d’Alcor et de l’entraîner derrière lui. Viens, nous avons des choses à faire !
    - Eééééh ! Mais attends !

Sans comprendre ce qui lui arrivait, Alcor décolla de sa chaise et n’eut d’autre choix que de la suivre.

    - J’espère seulement que je ne fais pas une erreur, murmura Actarus en les regardant sortir.

***

Dans les jours qui suivirent Phénicia passa le plus clair de son temps avec Alcor pour apprendre à connaitre chaque manette, chaque bouton de Fossoirak.

Ce qui m’étonna, c’est qu’elle était très assidue et semblait prendre au sérieux tout ce que son instructeur lui disait. Je l’avais crue trop jeune et trop immature pour assumer un tel entrainement, mais elle nous prouva à tous le contraire.

Cachée derrière une Phénicia un peu inconséquente et légère, il y en avait une autre jeune fille, bien plus appliquée, bien plus adulte, qui comprenait l’enjeu de tout ça. Et ces efforts firent la fierté de son frère, qui après avoir obtenu l’accord du Professeur, l’autorisa à faire ses premiers vols dans le simulateur.

***

    - Ne t’inquiète pas, au début c’est un peu effrayant de ce dire qu’on va piloter un tel engin, mais très vite, cela devient facile, essayai-je de la rassurer en la voyant assise à observer Fossoirak de loin dans le hangar où reposaient nos appareils.
    - Je ne suis pas inquiète, je dirai même plutôt que je suis impatiente, depuis le temps qu’Alcor me fait répéter le nom de toutes les manettes, j’ai hâte de voir à quoi elles servent vraiment, me répondit Phénicia bien plus sûr d’elle que je l’étais moi à cette étape de mon apprentissage.
    - Actarus t’a autorisé à voler dans le simulateur, c’est déjà une étape importante, lui dis-je en m’assaillant à ses côtés.
    - Est-ce que mon frère agissait avec toi comme il le fait avec moi ?
    - Que veux-tu dire ?
    - Eh bien, qu’il n’admet aucune erreur et qu’il supervise tout, dit-elle visiblement un peu agacée.
    - Actarus est un très bon pilote, il faut que tu lui fasses confiance. S’il n’admet aucune erreur c’est parce qu’il sait qu’au cours d’un combat la moindre erreur peut être fatale. S’il supervise tout, c’est avant tout parce qu’il tient à toi et qu’il se sent responsable de t’avoir embarqué dans cette guerre. Et, si ça peut te rassurer, il était pareil avec moi, en fait, je dirais même qu’il était pire. Il a fallut que je m’accroche pendant longtemps et que je finisse par lui forcer la main pour qu’il m’accepte dans la patrouille.
    - C’est simplement parce qu’il t’aime.

Entendre cette vérité de sa bouche m’embarrassa et me fit rougir comme une pivoine.

    - Et à voir ta réaction, j’en déduis que ce sentiment est partagé.
    - C’est Actarus qui t’en a parlé ?
    - Non, ce n’est pas le genre de mon frère de se confier sur ses sentiments. Mais, il m’a suffit de voir comment il te regarde pour deviner… Vénusia, on ne se connait pas encore bien, mais je veux que tu saches que je suis heureuse pour vous deux. Actarus mérite de connaître le bonheur.
    - Merci Phénicia… Tu sais, je crois que je me suis trompée sur toi. Au départ, tu m’as semblée bien trop jeune pour devenir pilote et rejoindre la patrouille, mais maintenant, je me rends compte que tu sais aussi être posée et sérieuse.
    - La jeune fille impulsive et spontanée que je montre parfois n’est en fait qu’une partie de moi.
    - En ça, tu ressembles plus à Alcor qu’à ton frère.
    - Actarus a été éduqué pour devenir roi, quelqu’un de réfléchi, qui sache prendre de bonnes décisions et en qui on puisse avoir entièrement confiance. C’est loin d’être facile, mais Actarus a toujours était parfait dans ce rôle. D’ailleurs, il a quasiment toujours fait ce qu’on attendait de lui. Moi, j’ignore pourquoi, mais je faisais presque systématiquement le contraire.
    - Hi ! Hi ! me mis-je à rire malgré moi. Je comprends mieux maintenant pourquoi il m’a dit qu’avec toi il y avait toujours à craindre, ce qui la médusa mais la fit aussi sourire de bon cœur.
    - Oui, je dois avouer que je lui en ai fait voir de toutes les couleurs, ainsi qu’à nos parents… dit-t-elle en regardant loin devant elle avec un air songeur et triste avant de revenir progressivement à notre réalité. Merci Vénusia, ça fait vraiment du bien de pouvoir reparler de ces moments heureux. Même si je ne me souviens pas de tout ce qui c’est passé sur Euphor, je me rappelle combien il y faisait bon vivre.
    - Actarus dit que beaucoup de chose sur Terre lui rappelle sa planète natale.
    - Oui, il a raison.
    - Phénicia, si un jour, tu as besoin de te confier ou de reparler d’Euphor, sache que je serai toujours là.
    - Merci, c’est bon de pouvoir compter sur une grande-sœur, me dit-elle en me regardant avec les yeux émus. Ce qui ne tarda pas à avoir le même effet sur moi.

***

C’est à ce moment-là qu’Alcor se manifesta bruyamment, suivit de peu par Actarus.

    - Tu avais raison vieux frère, elles sont bien là ! s’écria-t-il en nous découvrant.
    - Phénicia, si tu es prête, le simulateur est opérationnel, mais si tu veux nous pouvons reporter la séance, ajouta Actarus, voyant combien sa sœur était troublée.
    - Tu n’y penses pas ! J’attends ça depuis trop longtemps ! J’arrive et je vais vous montrer de quoi je suis capable ! réagit-elle aussitôt avec un tel enthousiasme que nous restâmes pantois à l’exception d’Alcor qui éclata de rire.
    - Elle n’a encore jamais volé et elle se prend déjà pour un as du pilotage ! Décidément, elle est pas croyable !

Quant à Actarus, il ne put s’empêcher de lui rappeler qu’un peu de modestie serait la bienvenue.

Mais moi, je venais de comprendre que derrière cette petite provocation se cachait de la peur, celle de ne pas être à la hauteur et de décevoir son frère.

À suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 439
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mar 19 Juin 2018 - 23:11

très joli texte. Tu retranscris bien le lien entre Alcor et Phénicia. Pour elle, cet aspect à la fois enfantin et adulte. cheers
Quant à l'aspect télépathie, nous nous rejoignons dans l'approche Razz Razz
Bravo Hikari.
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 0:47

merci hikaru ! cheers

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

avatar

Messages : 11745
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 5:37

merci hikaru Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 6:43

Perosia a écrit:
très joli texte. Tu retranscris bien le lien entre Alcor et Phénicia. Pour elle, cet aspect à la fois enfantin et adulte. cheers

Phénicia c'est un peu Alcor un peu plus jeune et au féminin.  Wink
Quant à Phénicia, elle est tiraillée entre l'envie d'être accepté par les plus grands et celle d'être juste une jeune fille de son âge, ce que lui permet Alcor. De plus, ce qu'elle a vécu depuis l'invasion d'Euphor, à un moindre niveau qu'Actarus j'en conviens, l'a certainement fait grandir un peu plus vite.

Enfin, voilà, c'est ma façon de la voir.   Embarassed

Perosia a écrit:
Quant à l'aspect télépathie, nous nous rejoignons dans l'approche Razz Razz
Bravo Hikari.

J'ai longtemps hésité à le mettre en avant parce cela n’apparaît pas dans la VO, et puis je ne sais pas pourquoi Wink, je me suis laissée tenter. Very Happy

Merci beaucoup Perosia.
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 6:44

Gurendaizä a écrit:
merci hikaru ! cheers

anterak 08 a écrit:
merci hikaru Very Happy

Merci à vous deux. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Biniou

avatar

Messages : 374
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 44
Localisation : AILLEURS

MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   Mer 20 Juin 2018 - 9:29

Je rejoins tout le monde : bravo ! Très beau texte je trouve, qui met aussi en avant la différence entre un aîné de fratrie et un benjamin (une benjamine en l'occurrence).

La télépathie est osée et tu as eu raison d'écouter ton élan pour aborder ce registre sensible, je crois. Dans le type de fiction que tu écris, je me serais limitée à la "clairvoyance", don de perception extrasensoriel qui n'implique pas la télépathie il me semble. Si tu vas au-delà tant mieux et il faudra alors que tu trouves comment expliquer que dans l'épisode 58, par exemple, Phénicia n'arrive pas à contacter son frère, et tu trouveras je n'en doute pas !

Hâte de lire la suite ! Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois parmi les étoiles 2ième partie (récit en cours)
Revenir en haut 
Page 38 sur 41Aller à la page : Précédent  1 ... 20 ... 37, 38, 39, 40, 41  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il était une fois la Sibérie [Maslov, Nicolaï]
» Il était une fois un fil
» Il était une fois une souris
» Il était une fois dans l'ouest
» Il était une fois en Anatolie - film Turc de Nuril Bilge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Espace Créatif ! :: Fan-Fictions-
Sauter vers: