Site dédié à Goldorak et à son univers
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et refleuriront les lys...(Terminée)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 29  Suivant
AuteurMessage
venusia45

avatar

Messages : 4462
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Jeu 5 Mar 2015 - 22:57

Oscar1965 a écrit:
Désolée de cette longue attente.  Embarassed

Ca valait la peine d'attendre  cheers

Citation :
- La première fois que j’ai eu à le faire devant ta mère… Enfin bref, cela ne s’est pas très bien passé.

Il avait un petit sourire en coin, se remémorant l’épisode et leur manque de jugement et de maturité à tous les deux ce jour-là…

- Mais elle t’a pardonné, devina la jeune fille avec un sourire.
- Ta mère m’a toujours tout pardonné…

I love you I love you  I love you


Citation :
- Goldorak… pense?
- Non, jamais seul. Mais lorsqu’il je le lui commande, il réagit avec la vitesse d’un système nerveux euphorien. Avec la vitesse de… mon système nerveux.
- Tu veux dire que ce sont tes propres cellules qui vivent dans Goldorak?
- Oui, c’est là le secret de sa  puissance, de ses réflexes. Le robot possède… est une part de moi.

Gurendaizä, du calme ! Je sens que ton palpitant accélère, là !!


Citation :
- Sans lui, je me battrais avec ma fermeture éclair comme tout le monde…

lol! lol! A breveter d'urgence !!

Citation :
De nouveau, la lumière du soleil pâlit. De nouveau une étoile sembla naître au centre de la clairière. Cela commença par une étincelle centrée sur le cœur de la jeune fille, pour enfler, pulser et finir par l’engouffrer toute entière. En deux secondes, elle ne fut plus qu’éclat, ses cheveux devenus comme des rayons, agités, défiant la gravité. Puis, presqu’aussi rapidement, la lueur disparut et ne resta plus qu’une jeune femme debout, les bras écartés de son corps, comme cherchant son équilibre, essoufflée et les yeux clos.

superbe scène, en parallèle avec la métamorphose de son père !

Citation :
- Tu as pleinement mérité ce changement. Apprends aujourd’hui, ce que signifient pour moi ces couleurs : le noir pour l’espace infini, le bleu pour la couleur de cette planète et l’or pour ton appartenance à la famille royale.
- Mais il y a du rouge sur la tienne, père…

Il ne répondit pas mais ses yeux se voilèrent de nouveau. Soudain, Actaée comprit. Ce fut elle qui compléta, d’une voix triste :

- Le rouge pour le sang versé… lors des combats.

I love you I love you  I love you  I love you

Superbe chapitre ! Merci Oscar !
Revenir en haut Aller en bas
homnorak

avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Jeu 5 Mar 2015 - 23:05

Merci pour cette suite et les explications scientifiques pour la métamorphose et le fonctionnement de Goldorak
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Jeu 5 Mar 2015 - 23:41

Oui, comme le dit Vénusia, cela valait la peine d'attendre !!!! cheers cheers cheers cheers cheers

Citation :
- Goldorak… pense?
- Non, jamais seul. Mais lorsqu’il je le lui commande, il réagit avec la vitesse d’un système nerveux euphorien. Avec la vitesse de… mon système nerveux.
- Tu veux dire que ce sont tes propres cellules qui vivent dans Goldorak?
- Oui, c’est là le secret de sa puissance, de ses réflexes. Le robot possède… est une part de moi.

drunken drunken drunken drunken drunken drunken Wink I love you I love you I love you I love you I love you I love you lol!

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
lamarmotte97

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 51
Localisation : france

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 2:07

Bravo, superbe chapitre empli d'émotion... cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://lamarmotte97.skyrock.com
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 5:20

venusia45 a écrit:
Oscar1965 a écrit:
Désolée de cette longue attente.  Embarassed

Ca valait la peine d'attendre  cheers

Merci! Embarassed  Embarassed


Vénusia a écrit:
Citation :
- Goldorak… pense?
- Non, jamais seul. Mais lorsqu’il je le lui commande, il réagit avec la vitesse d’un système nerveux euphorien. Avec la vitesse de… mon système nerveux.
- Tu veux dire que ce sont tes propres cellules qui vivent dans Goldorak?
- Oui, c’est là le secret de sa  puissance, de ses réflexes. Le robot possède… est une part de moi.

Gurendaizä, du calme ! Je sens que ton palpitant accélère, là !!

lol!  lol!  lol!

Désolée de dévoiler ainsi le secret de ta puissance! Wink


Vénusia a écrit:
Citation :
- Sans lui, je me battrais avec ma fermeture éclair comme tout le monde…

lol! lol! A breveter d'urgence !!

En hiver, pour habiller les tous petits... cheers

Vénusia a écrit:
Citation :
De nouveau, la lumière du soleil pâlit. De nouveau une étoile sembla naître au centre de la clairière. Cela commença par une étincelle centrée sur le cœur de la jeune fille, pour enfler, pulser et finir par l’engouffrer toute entière. En deux secondes, elle ne fut plus qu’éclat, ses cheveux devenus comme des rayons, agités, défiant la gravité. Puis, presqu’aussi rapidement, la lueur disparut et ne resta plus qu’une jeune femme debout, les bras écartés de son corps, comme cherchant son équilibre, essoufflée et les yeux clos.

superbe scène, en parallèle avec la métamorphose de son père !

Re-merci! Embarassed  Embarassed

Vénusia a écrit:
Citation :
- Tu as pleinement mérité ce changement. Apprends aujourd’hui, ce que signifient pour moi ces couleurs : le noir pour l’espace infini, le bleu pour la couleur de cette planète et l’or pour ton appartenance à la famille royale.
- Mais il y a du rouge sur la tienne, père…

Il ne répondit pas mais ses yeux se voilèrent de nouveau. Soudain, Actaée comprit. Ce fut elle qui compléta, d’une voix triste :

- Le rouge pour le sang versé… lors des combats.

I love you I love you  I love you  I love you

Attention puristes, je sais qu'il y a aussi du blanc sur son habit mais je trouvais que c'était suffisant avec 4 couleurs et leurs significations ésotériques... geek

Vénusia a écrit:
Superbe chapitre ! Merci Oscar !

Et merci pour ton com! Embarassed  Embarassed  Embarassed

homnorak a écrit:
Merci pour cette suite et les explications scientifiques pour la métamorphose et le fonctionnement de Goldorak

Merci Homnorak! Embarassed  Very Happy

Gurendaizä a écrit:
Citation :
- Goldorak… pense?
- Non, jamais seul. Mais lorsqu’il je le lui commande, il réagit avec la vitesse d’un système nerveux euphorien. Avec la vitesse de… mon système nerveux.
- Tu veux dire que ce sont tes propres cellules qui vivent dans Goldorak?
- Oui, c’est là le secret de sa  puissance, de ses réflexes. Le robot possède… est une part de moi.

drunken drunken drunken drunken drunken drunken Wink I love you I love you I love you I love you I love you I love you lol!

Je me doutais bien que tu en ferais une syncope... Comment on réanime un robot de 30 m? What a Face  lol!

lamarmotte97 a écrit:
Bravo, superbe chapitre empli d'émotion... cheers cheers

Embarassed Embarassed Embarassed Merci Lamarmotte!
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 13:10

Citation :
Je me doutais bien que tu en ferais une syncope... Comment on réanime un robot de 30 m? What a Face

Oh là là, je vois des étoiles !!!! drunken drunken drunken

Me revoilà !!!! cheers cheers cheers lol!

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 14:54

Ouf! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Carabibi

avatar

Messages : 2762
Date d'inscription : 27/11/2013
Age : 49
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 15:13

Très beau chapitre !
Merci, Oscar1965 cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://captaincara.deviantart.com/gallery/
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 15:22

Contente qu'il te plaise Carabibi! Embarassed Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 15:32

Moi aussi je trouve que ce chapitre vaut l'attente, il est vraiment superbe. cheers

La description de la métamorphose est très intéressante. cheers Maintenant, je comprends mieux pourquoi il s'habillait toujours pareil, c'était pour ne pas se prendre la tête au moment de la démétamorphose.
Oh, mince, qu'est-ce que je portais ce matin !!!  confused  scratch  lol!

Le fait que Goldorak soit une partie d'Actarus est une idée qui me plait bien aussi.  cheers

Quant à l'explication de la présence de rouge sur la tenue de son père.  Sad

Bravo et merci pour ce très bon chapitre.  Very Happy  cheers  cheers  cheers
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

avatar

Messages : 4462
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 15:49

hikaru a écrit:
Maintenant, je comprends mieux pourquoi il s'habillait toujours pareil, c'était pour ne pas se prendre la tête au moment de la démétamorphose.
Oh, mince, qu'est-ce que je portais ce matin !!!  confused  scratch  lol!

lol! lol! J'adore !! "Ah flûte j'ai oublié le pantalon et je me retrouve en slip (Oscar, tu es demandée !!), j'avais pas pensé à ce magnifique pantalon à carreaux rouge et vert offert par Rigel"  Laughing  Laughing
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 15:51

venusia45 a écrit:
lol! lol! J'adore !! "Ah flûte j'ai oublié le pantalon et je me retrouve en slip (Oscar, tu es demandée !!), j'avais pas pensé à ce magnifique pantalon à carreaux rouge et vert offert par Rigel"  Laughing  Laughing

C'est tout à fait ça. lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 21:02

hikaru a écrit:
Moi aussi je trouve que ce chapitre vaut l'attente, il est vraiment superbe. cheers

Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Merci!

Hikaru a écrit:
La description de la métamorphose est très intéressante. cheers Maintenant, je comprends mieux pourquoi il s'habillait toujours pareil, c'était pour ne pas se prendre la tête au moment de la démétamorphose.
Oh, mince, qu'est-ce que je portais ce matin !!! confused scratch lol!

Tiens, je n'y avais pas pensé à celle-là! What a Face lol! Et puis c'est petit un pendentif pour y mettre une garde-robe... Wink

Merci beaucoup Hikaru!

Vénusia a écrit:
"Ah flûte j'ai oublié le pantalon et je me retrouve en slip (Oscar, tu es demandée !!),

lol! lol! lol! J'arrive, j'arrive! geek


Revenir en haut Aller en bas
juliett_009

avatar

Messages : 765
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 37
Localisation : québec

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 22:17

Je suis impressionnee par toute l inspiration post goldorak.
Revenir en haut Aller en bas
http://julie-juliett.blogspot.com
venusia45

avatar

Messages : 4462
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 22:23

Citation :
Tiens, je n'y avais pas pensé à celle-là! What a Face  lol! Et puis c'est petit un pendentif pour y mettre une garde-robe... Wink

autre invention à breveter ! Fini le cauchemar des valises trop chargées !! Décidément ma chère Oscar, tu as le sens pratique !!

Citation :
Vénusia a écrit:
"Ah flûte j'ai oublié le pantalon et je me retrouve en slip (Oscar, tu es demandée !!),  

lol! lol!  lol! J'arrive, j'arrive! geek

m'en doutais lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 22:27

juliett_009 a écrit:
Je suis impressionnee par toute l inspiration post goldorak.

Merci Juliett! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Ven 6 Mar 2015 - 22:31

venusia45 a écrit:
Citation :
Tiens, je n'y avais pas pensé à celle-là! What a Face  lol! Et puis c'est petit un pendentif pour y mettre une garde-robe... Wink

autre invention à breveter ! Fini le cauchemar des valises trop chargées !! Décidément ma chère Oscar, tu as le sens pratique !!

La science, cela peut régler tant de problèmes! lol!  lol!  Wink

Vénusia a écrit:
Citation :
"Ah flûte j'ai oublié le pantalon et je me retrouve en slip (Oscar, tu es demandée !!) 

Citation :
lol! lol!  lol! J'arrive, j'arrive! geek

m'en doutais lol! lol!

Je deviens trop prévisible... Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Sam 7 Mar 2015 - 0:41

Oh là là, ça dérive ! lol! lol! lol!

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Sam 7 Mar 2015 - 1:36

Gurendaizä a écrit:
Oh là là, ça dérive ! lol! lol! lol!

C'est Vénusia qui a commencé! tongue Elle sait très bien ce qui arrive quand elle mentionne les bobettes d'Actarus (avec Actarus dedans, je précise, puisque le "slip" tout seul ne me branche pas du tout... geek )
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

avatar

Messages : 11745
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Sam 7 Mar 2015 - 1:38

lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Sam 7 Mar 2015 - 11:53

lol! lol! lol! lol! lol! lol!

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

avatar

Messages : 4462
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Sam 7 Mar 2015 - 13:10

Ca y est c'est encore de ma faute lol!

Mea culpa, mea maxima culpa Embarassed Razz
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Sam 7 Mar 2015 - 13:19

lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Mer 11 Mar 2015 - 3:01

Des nouvelles du rescapé et un petit portrait de famille... Wink

Chapitre 4 :

* Une grande partie du chapitre fait référence à des évènements ou à des personnages provenant de la fic « Des lendemains qui chantent ».

Libre… enfin. La capsule avait obéi à l’injonction de Sadir à travers le cristal du bandeau et le couvercle s’était lentement ouvert. Puis, un temps immesurable s’était écoulé avant que ses muscles atrophiés puissent enfin le porter. Étourdi, épuisé, il s’était laissé glisser au sol. Maintenant, la joue pressée contre la surface froide il cherchait des yeux une forme familière à laquelle se raccrocher dans la noirceur ambiante. À mesure que se calmait sa respiration et que ses forces lui revenaient, il devint conscient de plusieurs choses qui s’assemblèrent dans son esprit comme les morceaux d’un casse-tête. Il faisait noir et froid ici, presque glacial en fait. Il devait être seul puisque personne n’avait réagi à tout le bruit qu’il avait fait depuis son réveil. Et, plus que tout, il n’entendait rien lui-même, ni le faible cliquetis des appareils de contrôle dans la pièce voisine, ni le sifflement du système de ventilation du vaisseau, ni le bourdonnement du Régulateur, ni même le grondement sourd des moteurs de l’Argo. Le portrait des morceaux rassemblés l’angoissait profondément car il ne ressemblait en rien à ce à quoi le jeune homme s’attendait.

Lentement, en se raccrochant au rebord de sa capsule, il réussit à se relever et à avancer péniblement vers la capsule voisine. C’était celle d’Astartée mais, même en collant son visage à la paroi transparente, il ne put voir à l’intérieur. Peut-être son cristal pourrait-il l’ouvrir mais il hésita : si le Régulateur ne fonctionnait mal, il pourrait la tuer en voulant simplement vérifier qu’elle allait bien… Alors, plutôt que de tenter une manœuvre qui pourrait s’avérer désastreuse, il promena ses mains sur les parois du vaisseau et chercha fébrilement l’ouverture qui menait au poste de pilotage de l’Argo. Heureusement l’accès en était ouvert. À tâtons et en se fiant sur ses souvenirs, il accéda à la console principale. Elle était heureusement de conception assez simple et sans beaucoup d’instruments complexes mis à part le panneau consacré aux circuits du Régulateur.

Sadir trouva l’un des trois sièges des membres d’équipage et promena ses doigts sur les différentes touches, sans rien activer, juste pour se rassurer sur leur emplacement. Le fait de se concentrer sur une tâche précise avait fait quelque peu diminuer la panique qui menaçait à nouveau de s’emparer de lui. Enfin, il jugea qu’il s’était suffisamment familiarisé avec les différents contrôles. En retenant son souffle, il activa d’abord l’éclairage de cette partie du vaisseau. Ébloui, ses pupilles fragiles déshabituées de la lumière, il poussa un grognement et dut se cacher le visage pendant quelques secondes. Lorsqu’enfin il put rouvrir les yeux, il vit d’abord que l’horloge cosmique fonctionnait toujours. Et ce qu’elle indiquait lui arracha un gémissement sourd et fit accélérer son pouls : vingt années* s’étaient écoulées depuis qu’il avait confié sa vie au Régulateur… Vingt ans en léthargie… Vingt ans perdus… Il n’avait jamais cru que son séjour dans la capsule du Régulateur serait aussi long. Un ou deux ans, trois au plus… Et son réveil devait se faire en même temps que tous les autres, avec une belle planète vierge suspendue dans le vide de l’espace comme cadeau après cette longue attente. Mais se réveiller au bout de vingt ans… Il toucha son visage et regarda ses mains en se demandant si son corps avait vieilli d’autant d’années que le laissait supposer l’horloge. Selon Idmon, le Régulateur permettait de ralentir le vieillissement mais maintenant, Sadir commençait à avoir des doutes.

Une fine couche de poussière recouvrait tous les instruments et voilait même l’écran principal. Délaissant le Régulateur, il utilisa sa manche pour essuyer l’écran avant de l’activer. Comme cela ne semblait pas fonctionner, il ouvrit le volet qui masquait le hublot principal mais ne vit que le noir de l’espace. Intrigué car aucun des indicateurs des moteurs ne semblait être en fonction, il alluma les phares externes de l’Argo… Et poussa un cri de dépit, les mains plaquées sur la vitre. Ce qu’il vit confirma ses pires craintes :

L’Argo n’avait jamais décollé. Ils étaient toujours dans la grotte.

***

« Plus vite papi! Ze veux aller plus vite! »

Mais « papi » Riguel ne l’entendait pas de cette oreille, tout en tenant fermement la bride et en marchant à côté de l’animal, il répondit :

- Non, non Altaïr. On n’ira pas plus vite que cela pour l’instant. C’est tout de même seulement la première fois que tu le monte, ce pauvre poney! Donne-lui une chance de te connaître avant de lui demander de galoper!

L’enfant, un peu contrarié, fit la moue mais ne rouspéta plus. Il avait compris, même à son jeune âge, qu’il y avait des sujets sur lesquels papi ne changeait pas d’idée. Malgré son tempérament impétueux, Altaïr était assez facile et somme toute très content de profiter du cadeau extraordinaire qu’il avait reçu pour ses quatre ans : un joli poney alezan à lui tout seul. D’un naturel plus timide, Phœbus se contentait pour l’instant de caresser le sien tout en lui parlant avec douceur, rassemblant son jeune courage pour pouvoir le monter comme le faisait en ce moment son frère jumeau. Il jetait de temps en temps un regard vers son père qui le rassurait d’un sourire. Alcor appuyé à la barrière qui fermait le petit enclos surveillait ses fils jouer avec les dociles animaux. Il leva son verre vers son beau-frère avec un sourire empli de fierté :

-Quelle belle petite fête! Mais les garçons étaient si excités ce matin que nous avons eu un mal fou à les faire manger au petit déjeuner. Altaïr courait partout. Il a renversé son verre de jus deux fois et en a finalement mouillé son t-shirt si bien qu’il a fallu qu’il se change alors que nous étions déjà en retard. Il a bien failli faire tourner Phénicia en bourrique!

Actarus rit doucement à cette évocation de la vie familiale mouvementée de sa sœur et de son meilleur ami. Il n’avait aucun mal à imaginer le petit Altaïr en train de mettre la pagaille. L’enfant aux yeux et aux cheveux sombres, toujours coiffés à la diable comme ceux de son père, était une petite bombe d’énergie. En contraste, Phœbus, aux cheveux d’or et aux yeux aussi bleus que ceux de sa mère, calme et un peu timoré, observait tout ce qui l’entourait avec émerveillement et posait quelquefois des questions d’une profondeur déroutante pour son âge. Cependant, malgré leurs différences, les deux enfants s’entendaient comme larrons en foire.

L’anniversaire des garçons avait servi de prétexte à une nouvelle petite réunion familiale au ranch avec pique-nique sous les bouleaux, jeux en plein air et fous rires pour Riguel et toute sa tribu comme il les appelait désormais. Car cela commençait à faire pas mal de monde : Vénusia, Actarus et leur grande fille, Alcor, Phénicia et leurs enfants, qui bien qu’ils n’aient pas de lien de sang direct avec Riguel, ne le considéraient pas moins comme leur grand-père, le professeur Procyon avec Sayari qui l’accompagnait souvent et enfin Mizar et Léto, sa jeune épouse, bientôt mère elle aussi. Et le vieux bonhomme n’était jamais aussi heureux que lorsqu’il les voyait tous ainsi chez lui, savourant la joie simple d’être ensemble.

- Alors les entrainements se passent bien? Tu es satisfait des progrès d’Actaée? demanda Umon.

Il s’accouda lui aussi à la barrière, un verre de bière à la main. Actarus s’était semble-t-il réconcilié avec l’idée de voir sa fille piloter Goldorak.

- Si, elle est très déterminée. Quand elle ne pilote pas en duo avec moi, elle est dans le simulateur ou bien à étudier le fonctionnement de tous les systèmes du robot et de sa soucoupe. Elle en oublie même de manger quelquefois.
- Je suppose qu’elle a très hâte de voler en solo, dit Mizar en souriant.

Le jeune homme avait lui-même caressé un moment le projet de devenir pilote à son tour. Mais après quelques essais en vol avec Alcor, il avait rapidement compris qu’il n’était pas fait pour les secousses, les « g » et autres acrobaties inhérentes au travail de pilote. Il avait finalement décidé que sa place était au ranch auprès de son père. Depuis trois ans, il était secondé par Léto qui avait d’abord été engagée en tant que palefrenier avant de devenir son épouse. La jeune femme, avec son énergie et son caractère bien trempé, réussissait à se faire écouter de son récalcitrant beau-père qui, malgré ses airs ronchons continuels, était bien aise de leur faire confiance à elle et à Mizar pour s’occuper du ranch.
Actarus secoua la tête, sérieux de nouveau :

- Elle a certainement très hâte mais c’est moi qui déciderai quand elle sera prête.

Il jeta un coup d’œil vers le groupe des femmes qui étaient restées à l’ombre des bouleaux, à savourer leur digestif en paix.

- Vénusia a presque dû la forcer pour qu’elle abandonne ses bouquins et nous accompagne aujourd’hui.
- Elle doit sentir la pression… fit Alcor.

Actarus tiqua :

- Tu insinues que je suis trop exigeant?
- Mais…Actarus, elle a enregistré plus d’heures de vol que moi ce mois-ci, enfin! Je ne voudrais pas être à sa place…

Actarus, renfrogné, ne répondait rien, semblant s’intéresser aux enfants dans l’enclos. La voix d’Alcor s’adoucit :

- Excuse-moi vieux frère. Je ne voulais pas te blâmer mais attention de ne pas trop la pousser quand même. Elle est encore bien jeune.

Actarus soupira :

- Je voudrais t’y voir. Elle est tellement intense…

Alcor et Procyon échangèrent un coup d’œil complice :

- Je me demande d’où elle tient cela, fit Alcor innocemment.

***

Alors que la gent masculine profitait du soleil, l’ombre bienfaisante des bouleaux offrait un tableau tout autre. Ici, les femmes et les filles se prélassaient, une boisson rafraichissante à la main. Assises à même le sol ou sur des chaises longues, leurs robes estivales agitées par le vent comme les couleurs sur la palette du peintre, c’était un charme de les observer. La plus âgée, dans la jeune cinquantaine, était elle-même une étude de contrastes : peau noire, sourire immaculé et tunique jaune canari, Sayari sirotait son jus de fruit en écoutant les bavardages de ses compagnes.

Vénusia et Actaée partageaient une couverture posée au sol. La mère en robe-soleil bleue observait la jeune fille. Celle-ci, ayant pour une fois remplacé son éternel jean par une mini-jupe, fabriquait un petit bracelet de fleurs sauvages** d’un air absent. Autour d’elle, étaient éparpillés les vestiges de sa création : feuilles, brindilles et fleurs qui exhalaient dans l’air torride des parfums capiteux. Depuis qu’elle était toute petite, Actaée aimait tresser ainsi les plantes entre elles, fabriquant des colliers, des couronnes et autres objets éphémères. Elle maniait les fragiles tiges avec délicatesse sous le regard admiratif de ses aînées.

De seulement quelques années plus âgée, Léto, avec sa petite stature, ses cheveux courts et sa robe à fleurs, aurait pu passer pour une enfant n’eut été de son ventre bien rebondi qui témoignait d’une grossesse déjà bien avancée. Elle et Phénicia avait hérité des seules chaises parce que, avait décrété Phénicia avec un clin d’œil:

« À ce stade, ma chère Léto, il faudrait nous mettre à plusieurs pour te relever si tu t’assoyais au sol. Et moi, bien sûr, je suis une princesse. »

- Ouf! ajouta-t-elle en s‘adossant, j’espère que les enfants vont se dépenser suffisamment avec leurs poneys et s’endormir bien tôt ce soir.

La jeune mère, dont la demeure se situait plus loin dans la vallée, trouvait quelquefois un peu difficile d’avoir à s’occuper de deux marmots turbulents, surtout depuis qu’Alcor avait pris de nouvelles responsabilités au Centre et la laissait plus souvent seule avec les petits.

- Je pense de plus en plus à vendre la maison de grand-père pour me rapprocher du ranch et du Centre. C’est de plus en plus compliqué pour nous avec cette longue route.
- C’est sûr que papa serait très content de voir les garçons plus souvent, fit Vénusia en souriant. Il adore jouer les grands-papas gâteau…
- Il aura bientôt une raison de plus de pouponner… fit Sayari avec un clin d’œil à Léto.

La jeune femme rougit un peu sous les regards des autres femmes. Elle n’était pas habituée d’être le centre d’attention. Phénicia jeta un coup d’œil embarrassé à Vénusia. Elle ne se sentait jamais tout à fait en paix avec elle-même face à sa « grande sœur » lorsqu’il s’agissait de grossesses et de bébés. La venue au monde de ses propres enfants, ses « trésors chéris » comme elle les appelait secrètement, n’avait rien fait pour arranger les choses au contraire. Une culpabilité sourde la tenaillait encore après toutes ces années. Pourtant, Vénusia affichait une mine sereine et semblait fascinée par le soleil trouant la canopée qui jouait dans les cheveux d’Actaée. Sayari, toujours aussi perspicace, sentit que quelque chose tourmentait la jeune maman, aussi opta-t-elle pour un changement de sujet :

- Alors Vénusia, comment se présente le projet « monocotylédone »?

Ce projet, qui faisait partie intégrante des préparatifs en vue d’envoyer des humains vivre sur Mars et la coloniser à long terme, consistait à trouver les espèces les plus utiles et les plus robustes pour procurer à la fois de l’oxygène et des aliments aux colons qui auraient à vivre toute leur vie cloîtrés sous des dômes protecteurs. Plusieurs types de plantes avaient déjà été choisis mais Vénusia tenait à ce que la plus grande variété de végétaux possible soit incluse pour assurer le succès de la colonie à long terme.

- Je suis bloquée en fait. Aucune espèce testée jusqu’à présent ne présente les caractéristiques voulues.
- Et le lys, tu l’as essayé? dit Phénicia, heureuse de la diversion.
- Oui, malheureusement, toutes les variétés expérimentées jusqu’à présent sont trop faibles ou trop difficiles à cultiver pour supporter les conditions de vie qui prévaudront sur Mars. Je suis déçue, je sais que c’est la fleur préférée d’Actarus. Cela aurait été un joli symbole d’en envoyer sur la première colonie humaine hors de la Terre mais…
- Courage maman, intervint Actaée en enfilant le bracelet terminé au bras de sa mère, tu trouveras, j’en suis sûre. Il n’y a personne qui soit meilleure que toi dans ce domaine.

Vénusia sourit, réchauffée par la confiance que lui témoignait la jeune fille :

- Merci ma chérie, c’est juste que ces études prennent du temps. Et la première mission doit avoir lieu dans quelques mois à peine.
- Comment avancent les travaux sur l’Odysséus? demanda Phénicia.

La jeune femme, qui possédait son propre bureau d’ingénieur mais qui travaillait le plus souvent de chez elle, suivait de loin l’évolution du projet qui enthousiasmait tant le public que le monde scientifique. Si Vénusia faisait partie de l’équipe « Colonisation », Umon dirigeait l’équipe «Transport » vers la planète rouge.

- Tout avance comme prévu, dit Sayari avec un sourire. Umon et son équipe font un travail exceptionnel. Quant à l’équipage, nous en sommes aux dernières sélections. Comme vous le savez, il y avait des milliers de candidats mais nous ne pouvions en choisir que vingt-six pour ce premier voyage.

Et c’était Sayari qui était en charge de l’équipe de sélection. Depuis plusieurs mois déjà, la kényane voyageait un peu partout dans le monde pour évaluer les différentes candidatures. Par une chance inattendue, elle se trouvait en ce moment dans la région assez longtemps pour profiter de la petite fête en l’honneur de l’anniversaire des jumeaux. Comme chaque fois que sa conjointe était là, le professeur Procyon rayonnait de bonheur. Après toutes ces années, et malgré le fait qu’ils ne se soient jamais mariés, Sayari et Umon formaient une des couples les plus heureux que Phénicia ait jamais vu.

-Moi, fit Léto, je ne pourrais jamais quitter la Terre pour aller vivre sur une autre planète. J’aime trop le soleil, le grand air, le ranch… Vivre pour toujours sous un dôme… Non vraiment, cela n’est pas pour moi!
- Moi non plus, renchérit Phénicia. C’est ici chez moi. Et puis côtoyer toujours les mêmes personnes…
- Heureusement, grâce à l’Odysséus, les colons pourront revenir sur Terre de temps en temps, dit Sayari.
- Mais ils doivent tout de même signer un contrat qui les engage à demeurer là-bas pour au moins huit ans non? demanda Léto.
- C’est essentiel, si nous voulons attirer des gens sérieux et assurer le succès de la colonie à long terme. Mais je vous comprends. C’est une décision difficile, à moins de partir en couple et même là, il peut y avoir des difficultés.
- Alors vous privilégiez les célibataires alors? Intervint Actaée.
- C’est un critère mais ce n’est certainement pas le seul. Et toi, ma chérie, tu aimerais partir, aller t’établir sur une autre planète?

Sayari regretta aussitôt ses paroles : Vénusia avait blêmi et regardait sa fille avec un regard que la kenyane ne lui avait jamais vu, sur le qui-vive, comme si le sol pouvait à tout moment se dérober de sous ses pieds. Actaée, les yeux clos, prenant la question avec un grand sérieux, prit quelques secondes pour réfléchir :

- Je crois qu’il me faudrait une vraie bonne raison pour j’aille habiter loin d’ici. Quelque chose de fort, qui me pousserais comme le vent...

Les yeux d’Actaée, levés vers le ciel, avaient pris les teintes bleu-vert de l’océan. Les autres, intriguées attendaient en silence, qu’elle précise sa pensée. Enfin, Vénusia souffla :

- Quelle sorte de bonne raison ma chérie?

À l’ombre des bouleaux, un sourire innocent de jeune fille illumina l’air :

- L’amour…

Froissés par ses doigts fébriles, les pétales du bracelet tombaient, oubliés, sur les genoux de Vénusia.

***


* Une année euphorienne équivaut à 1,25 année terrienne
** « Ciel d’automne
Revenir en haut Aller en bas
lamarmotte97

avatar

Messages : 673
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 51
Localisation : france

MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   Mer 11 Mar 2015 - 3:16

Beau texte ! Cette réunion de famille est très sympathique mais j'ai le cœur serré de voir que depuis la perte de leur second bébé Actarus et Vénusia n'en ont pas eu d'autres...les pauvres... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://lamarmotte97.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et refleuriront les lys...(Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et refleuriront les lys...(Terminée)
Revenir en haut 
Page 2 sur 29Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 15 ... 29  Suivant
 Sujets similaires
-
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]
» Maquettes terminées de Beute ou Capturé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Espace Créatif ! :: Fan-Fictions-
Sauter vers: