Site dédié à Goldorak et à son univers
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ......Fin......(oneshot)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 19:50

Oscar1965 a écrit:
Je ne crois pas qu'on puisse utiliser une échelle pour mesurer la force de l'amour. J'ai plutôt l'impression qu'il existe plusieurs sortes d'amour qui peuvent jalonner une vie et même quelquefois s'entrecroiser ou se transformer. C'est typique des jeunes qui vivent un premier amour de croire qu'il sera absolu et éternel. En prenant de la maturité, on change et la saveur de nos amours aussi. Cela ne rend pas moins douloureux la fin brutale d'un premier amour. Cela me fait toujours tiquer quand j'entend des remarques comme: "Tu l'ooublieras. C'est juste un amour de jeunesse etc." Mais toutes les fois qu'on aime c'est important! Et ça fait d'autant plus mal lorsque c'est la première fois!

Je suis d'accord...Et on n'aime pas à 17 ans comme à 50, et même si c'est la même personne qui est destinataire de ces sentiments Wink C'est sans doute que lorsqu'on et plus jeune on ne sait parfois "pas quoi faire" de ce sentiment.

Citation :

Quant  à la folie... Un grand oncle à moi passa son exitence presqu'entière dans un hôpital psychiatrique. Il avait eu le coeur brisé à 17 ans et ne s'en était jamais remis. Il avait probablement une prédisposition à la maladie mentale et les traitements à l'époque n'étaient pas ce qu'ils sont aujourd'hui certainement mais le déclencheur c'était tout de même une peine d'amour.

pauvre lui Sad Sad

J'aime bien cette phrase de Denis de Rougemont, philosophe qui a étudié le sentiment amoureux et son histoire en Europe (dans son œuvre L'amour et l'Occident) et que je soumets à votre sagacité: "Être amoureux n’est pas nécessairement aimer. Être amoureux est un état ; aimer, un acte. On subit un état, mais on décide un acte."

Rapporté à Vénusia -dans la série, pas forcément dans "fin", cela signifierait qu'elle est capable de transformer un sentiment subi, éprouvé au début de la série, en un sentiment plus "mature" aboutissant à une forme d'abnégation puisque, pour son bien à lui -le combat se déroule sur Terre mais c'est lui qui et visé en premier lieu- elle va jusqu'à se mettre en danger, physiquement (apprendre à piloter, combattre), socialement (cf. l'attitude de son père qui n'est pas chaud au départ pour qu'elle intègre la patrouille, car elle rompt avec les codes qui font d'elle une jeune fille "comme il faut") et psychologiquement (risque de mort, de départ...). En épousant sa cause, elle fait preuve d'une forme d'amour qui transcende un sentiment éprouvé pour en faire un choix de vie.
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 20:00

Citation :
Question folie.. je sais pas si y en a qui sont familier avec les oeuvres de Ibsen ou Tchekov... Parce que ses personnages féminins sombrent presque toutes dans la folie! Ou encore simplement la célèbre Ophélie de Shakespeare...

oui ! Et Walter Scott (La fiancée de Lamermoor) , et Flaubert (Charles qui meurt d'amour dans Madame Bovary), Adolphe de Benjamin Constant, les souffrances du jeune Werther de Goethe; Mme de Rênal dans le rouge et le noir...les héros romantiques vivent et meurent par la passion, l'exaltation sentimentale, qui n'est pas forcément l'amour de l'autre, d'ailleurs, mais l'amour de l'amour, de cette exaltation qui conduit à ressentir plus intensément les choses, pour le meilleur et surtout pour le pire (passion -> souffrance)...
Revenir en haut Aller en bas
juliett_009

juliett_009

Messages : 766
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 37
Localisation : québec

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 20:14

venusia45 a écrit:
Citation :
Question folie.. je sais pas si y en a qui sont familier avec les oeuvres de Ibsen ou Tchekov... Parce que ses personnages féminins sombrent presque toutes dans la folie! Ou encore simplement la célèbre Ophélie de Shakespeare...

oui ! Et Walter Scott (La fiancée de Lamermoor) , et Flaubert (Charles qui meurt d'amour dans Madame Bovary), Adolphe de Benjamin Constant, les souffrances du jeune Werther de Goethe; Mme de Rênal dans le rouge et le noir...les héros romantiques vivent et meurent par la passion, l'exaltation sentimentale, qui n'est pas forcément l'amour de l'autre, d'ailleurs, mais l'amour de l'amour, de cette exaltation qui conduit à ressentir plus intensément les choses, pour le meilleur et surtout pour le pire (passion -> souffrance)...

Ou encore une fois, je reprendrai l'exemple de Claudel... Son histoire est triste: peine d'amour/rejet de Rodin, sa famille la force à se faire avorter, rejet du milieu artistique: elle est enfermée dans un asile... Et bien que les médecins ont confirmé que sa psychose était spontanée du à un mélange d'événement, sa famille n'a jamais voulu l'a laissé sortir de l'hôpital...
Revenir en haut Aller en bas
http://julie-juliett.blogspot.com
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 22:52

Tous les classiques que tu cites Vénusia ont été écris (sauf pour Skakespeare) durant la période romantique, non? J'avoue que j'ai déjà essayé de lire "Le rouge et le noir" ainsi que "Mme Bovary" pour abandonner honteusement au bout de quelques chapitres Embarassed ... Cela fait longtemps et je ne me souviens plus ce qui clochait mais, en général, j'aime quand une histoire avance (cela se reflète d'ailleurs dans mon écriture) et je finis par me lasser lorsqu'il ne se passe rien...

En revanche, côté amour absolu qui finit mal, j'ai visionné "Roméo et Juliette" version Franco Zeffirelli il y a quelques jours. Et ben... j'ai pleuré. Pas terrible pour un fier colonel... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

hikaru

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 22:59

Oscar1965 a écrit:
Tous les classiques que tu cites Vénusia ont été écris (sauf pour Skakespeare) durant la période romantique, non? J'avoue que j'ai déjà essayé de lire "Le rouge et le noir" ainsi que "Mme Bovary" pour abandonner honteusement au bout de quelques chapitres :oops: ... Cela fait longtemps et je ne me souviens plus ce qui clochait mais, en général, j'aime quand une histoire avance (cela se reflète d'ailleurs dans mon écriture) et je finis par me lasser lorsqu'il ne se passe rien...

Tu n'es pas la seule en ce qui concerne "Le rouge et le noir", il y avait beaucoup trop de descriptions et comme tu dis, l'histoire n'avançait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 23:06

Je pense que certains auteurs étaient payés au nombre de mots geek Ou n'est qu'une légende?
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 23:11

On est bien d'accord, c'est la grande difficulté de ces textes (la passion romantique et la mort comme résultante de la passion, c'est un concept qui fait fureur à cette époque Wink ). J'ai eu du mal avec le Rouge et le Noir (lu à 14 ans) avant de le reprendre à 21. Là, ça allait beaucoup mieux Wink

Mme Bovary, c'est l'histoire d'un "enlisement" de l'héroïne, alors l'écriture retranscrit cette vie qui elle non plus n'avance pas Wink Comme je dis à mes élèves, "lisez en diagonale les descriptions quitte à y revenir après" pour saisir le fil de l'action Wink Après tout, qui va venir vérifier si on lit tout au même rythme Laughing ?
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 23:13

Oscar1965 a écrit:
Je pense que certains auteurs étaient payés au nombre de mots geek  Ou n'est qu'une légende?

Balzac, qui a eu de gros soucis d'argent tout au long de sa vie, publiait ses œuvres dans la presse, comme cela se faisait couramment à l'époque, sous forme de feuilleton. Forcément, plus la publication durait, plus longtemps il touchait un "revenu" de la part du directeur de publication (bon, ce n'est pas la seule explication à son style, c'est clair Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 23:27

Pour Balzac, je confirme. Comme lecture obligatoire, au cégep, on avait "La peau de chagrin" . Je suis restée marquée par l'interminable description de la boutique où le héros se procure la dite peau de chagrin (il me semble) et qui prenait bien une dizaine de pages... Shocked Il faudrait bien un jour que j'essaie de me retaper le rouge et le noir" ou "Mme Bovary". Pourtant j'ai lu "L'illiade et "L'odyssée" au même âge que le Balzac (19 ans environ) et je suis toujours vivante!
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 23:31

Ah! Et puis "Notre-Dame de Paris" aussi. Moi qui pensait lire les aventures d'Esméralda, je me suis tapée une description détaillée de l'architecture et du plan de Paris au moyen âge. Quand on ne connait cette ville que par le cinéma... Shocked What a Face

Bon, maintenant, je peux me vanter d'au mooins connaître toutes les "trappes à touristes" ou presque geek
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 23:37

Laughing Je l'ai fait lire à mes élèves il y a un mois Laughing Les romantiques adooooooooorent le Moyen-âge Laughing ils veulent faire partager leur passion Laughing mais pas simple à lire c'est clair !
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

hikaru

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 23:48

venusia45 a écrit:
Comme je dis à mes élèves, "lisez en diagonale les descriptions quitte à y revenir après" pour saisir le fil de l'action Wink Après tout, qui va venir vérifier si on lit tout au même rythme Laughing ?

Wink lol!

Bon, maintenant il y a prescription, alors je peux bien l'avouer, c'est ce que je faisais. Embarassed
Contente de voir que tu le conseilles. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 23:54

un petit lien sympa Wink
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

anterak 08

Messages : 11811
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Dim 3 Mai 2015 - 23:58

lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
lamarmotte97

lamarmotte97

Messages : 673
Date d'inscription : 15/11/2009
Age : 51
Localisation : france

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Lun 4 Mai 2015 - 0:04

Réponse tardive^pour Gurendaiza : oui un enfant d'Actarus...
Revenir en haut Aller en bas
http://lamarmotte97.skyrock.com
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Lun 4 Mai 2015 - 0:14

Merci pour ce lien Vénusia. Je dois dire que je les ai exercés tous (mais vraiment pas souvent celui de sauter des pages ou de ne pas finir un livre!) Wink
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10681
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Lun 4 Mai 2015 - 1:55

Merci lamarmotte !!!! (je ne me rappelais même plus de ma question ! Wink Wink Wink )

Citation :
Rapporté à Vénusia -dans la série, pas forcément dans "fin", cela signifierait qu'elle est capable de transformer un sentiment subi, éprouvé au début de la série, en un sentiment plus "mature" aboutissant à une forme d'abnégation puisque, pour son bien à lui -le combat se déroule sur Terre mais c'est lui qui et visé en premier lieu- elle va jusqu'à se mettre en danger, physiquement (apprendre à piloter, combattre), socialement (cf. l'attitude de son père qui n'est pas chaud au départ pour qu'elle intègre la patrouille, car elle rompt avec les codes qui font d'elle une jeune fille "comme il faut") et psychologiquement (risque de mort, de départ...). En épousant sa cause, elle fait preuve d'une forme d'amour qui transcende un sentiment éprouvé pour en faire un choix de vie.

Superbe analyse, bravo !!! cheers cheers cheers cheers

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
juliett_009

juliett_009

Messages : 766
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 37
Localisation : québec

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Lun 4 Mai 2015 - 5:33

J'ai aussi essayé de lire le rouge et le noir... par contre, j'ai simplement perdu le livre dans l'autobus Rolling Eyes ... Je pensais que la période de descriptions à l'infini est plutôt le réaliste où le naturaliste... Mais mes cours de littératures sont loin derrière moi... Par contre, malgré ses descriptions Victor Hugo reste un de mes préférés Very Happy

Henrik Ibsen (Une maison de poupée) ou Tchekov (Oncle Vania) ne sont pas français, mais aussi de la même époque...

Vu que je ne connais pas beaucoup des oeuvres que Vénusia45 nomme (je ne les ai pas lu), je ne peux pas dire si la même chose s'y retrouve... Mais ce qui est particulier dans l'oeuvre des deux auteurs c'est que les femmes qui "frôlent" la folie, sont toutes des femmes qui ne rentrent pas dans l'image de la femme de l'époque... Et bref, font une critique de leur société...
Revenir en haut Aller en bas
http://julie-juliett.blogspot.com
hikaru

hikaru

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Lun 4 Mai 2015 - 6:44

Merci pour ce lien Vénusia. Very Happy lol!
Revenir en haut Aller en bas
juliett_009

juliett_009

Messages : 766
Date d'inscription : 10/02/2015
Age : 37
Localisation : québec

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Lun 4 Mai 2015 - 6:58

une question... ca veut dire quoi grappiller?
Revenir en haut Aller en bas
http://julie-juliett.blogspot.com
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   Lun 4 Mai 2015 - 11:15

juliett_009 a écrit:
J'ai aussi essayé de lire le rouge et le noir... par contre, j'ai simplement perdu le livre dans l'autobus Rolling Eyes ... Je pensais que la période de descriptions à l'infini est plutôt le réaliste où le naturaliste... Mais mes cours de littératures sont loin derrière moi... Par contre, malgré ses descriptions Victor Hugo reste un de mes préférés  Very Happy

Le romantisme aussi aime bien ça même si effectivement le réaliste et le naturalisme en sont friands par effet de réel Wink

Citation :
Henrik Ibsen (Une maison de poupée) ou Tchekov (Oncle Vania) ne sont pas français, mais aussi de la même époque...


Je connais moins la litté russe ou nordiqe mais c'est la même période donc on retrouve les mêmes  constantes Wink

Citation :
Vu que je ne connais pas beaucoup des oeuvres que Vénusia45 nomme (je ne les ai pas lu), je ne peux pas dire si la même chose s'y retrouve... Mais ce qui est particulier dans l'oeuvre des deux auteurs c'est que les femmes qui "frôlent" la folie, sont toutes des femmes qui ne rentrent pas dans l'image de la femme de l'époque... Et bref, font une critique de leur société...

Je suis d'accord avec toi, la folie (forme mentale du suicide) comme échappatoire à une destinée toute tracée, c'est tout le drame de la vie et de l'éducation des filles au XIXème siècle (Balzac dit qu'elles sont "éduquées comme des reines et mariées comme des pouliches" Sad Sad )

grappiller, ça veut dire attraper par ci par là, au sens propre ou figuré (grappiller des fruits dans un arbre, grappiller des bribes de conversation...)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ......Fin......(oneshot)   

Revenir en haut Aller en bas
 
......Fin......(oneshot)
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Othello - Tôi Hasumi
» Kisa-kun
» Pré-propositions : prix du meilleur one-shot
» Notdoll~ Oneshot spècial [page 6]
» Ah, enfin une petite sélection de cadeaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Espace Créatif ! :: Fan-Fictions-
Sauter vers: