Site dédié à Goldorak et à son univers
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chassé-croisé intemporel - en cours

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Lun 5 Jan 2015 - 14:20

Citation :
Le temps de paix est fini. Je vais surement devoir repartir sur Euphor.

Eh oui, il fallait s'en douter. Pas étonnant que tout ce bouscule dans sa tête.

Merci Homnorak pour cette suite. Je m'en doutais un peu qu'Actarus souhaiterait que Vénusia et Hoshi restent sur Terre en attendant que les choses s'arrangent. Wink
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

avatar

Messages : 4462
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Lun 5 Jan 2015 - 15:24

merci pour ce nouveau chapitre !
Revenir en haut Aller en bas
homnorak

avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Lun 19 Jan 2015 - 14:55

Chapitre 11


- Alphgar, montre-toi ! Arrête de jouer ! Si tu as quelque chose à me dire, il est temps.

Je tenais fermement les rênes de Vif Argent, à l'arrêt au bord de la falaise. Le vent soufflait sur les arbres de la forêt derrière moi, faisant un bruit qui ressemblait à un gémissement.

- Je sais que tu m'entends, où que tu sois. J'ai besoin que tu m'éclaires.

J'attendis avant d'avouer.

- J'ai besoin de ton aide.

Un souffle plus fort plaqua mes cheveux vers l'avant. Je me courbai sur l'encolure de mon cheval. Lorsque la bourrasque se calma, je me retournai pour découvrir le sorcier à quelques mètres de moi, ses cheveux blancs, plus long que dans mon souvenir attachés en tresse de chaque côté de sa tête, son éternel costume gris affichant l'insigne rouge du dragon, son katana accroché à sa ceinture.

- Alphgar, murmurai-je.

Je descendis de ma monture et le saluai en me penchant en avant.

- Heureux de te revoir.

Un fin sourire se dessina sur ses lèvres.

- Tu es devenu encore plus sérieux que dans mon souvenir, dit-il. Tant d'épreuves te sont arrivées. Mais tu les as surmontées.
- Alphgar, je ne peux vraiment pas dire que je sois heureux de te revoir cependant...

Il leva la main, la paume en l'air.

- Ne dis rien. J'ai été appelé à nouveau sur Euphor pour une mission. Seulement, cette fois, mon esprit est enveloppé dans un brouillard et je n'ai pas les clés pour te guider.
- Tu ne sais donc rien de ce qui se passe en ce moment ? répondis-je, déçu.
- Non. J'ai juste entendu la disparition d'Artus avec le remue-ménage que cela a causé au Ranch. Oh, félicitations pour ton mariage. Tes parents auraient été heureux du choix que tu as fait.

La mention de mes parents me fit un pincement au coeur.

- Merci. Mais, tu étais au mariage, non ? As-tu vu quelque chose en particulier ? demandai-je revenant au sujet qui me préoccupait.

Il hocha la tête, le regard perdu dans la vallée en contrebas.

- Laisse-moi m'occuper de retrouver Artus.
- Sais-tu qui a fait ça ?
- Oui. Toutefois, il s'est passé quelque chose d'étrange. Je dois vérifier certaines choses.

Il releva la tête et me fixa de son regard perçant.

- Je reviendrai vers toi si j'avance dans mes recherches. En attendant, retourne sur Euphor, cette planète est à nouveau en danger.

Je fermai un instant les yeux. Cette planète qui avait tant souffert. Qui lui voulait à nouveau du mal ?

- Que sais-tu ?
- Rien j'ai dit.
- Des perceptions, des images, n'importe quoi que tu as vu dans tes visions, m'énervai-je. La vie de mon fils est en danger. Tout indice m'aidera à avancer.

Il soupira.

- Tu es têtu.
- Oui, tu me l'as déjà dit. T'en souviens-tu ? répondis-je avec un sourire.
- Mon pendentif m'a réveillé, m'avoua-t-il soudain.
- Hein ?

Je le regardai, les sourcils froncés, essayant de me remémorer ce bijou.

L'image de la salle d’entrainement du palais royal où je m'entrainais avec lui me revint en mémoire. Il m'avait expliqué que l'énergie perdue lors des combats pouvait être récupérée par un objet fétiche. Chez moi, le médaillon princier servait à me ressourcer. Chez Alphgar, c'était le dragon de jade pendu à son cou et qui ne le quittait jamais.

- Je dormais dans une grotte quand sa chaleur m'a poussé à reprendre mon bâton de pèlerin, avoua-t-il. Tu restes l'Elu, celui qui défend les peuples des monstres de l'Univers.
- Encore avec cette histoire, soupirai-je. Moi qui pensais vivre des jours heureux et tranquilles et ne regarder Goldorak que de loin. Je vais devoir le reprendre ?
- Peux-tu demander à un robot guerrier le repos éternel ? Il fait partie de toi et surtout, il est le messager des Dieux d'Euphor.

Je secouai la tête en m'asseyant sur l'herbe, les jambes croisées.

- Et à travers ton pendentif, as-tu eu un message divin ?
- Non… Seulement que je devais te rejoindre et unir à nouveau nos efforts pour combattre un ennemi. Et celui-là est sur Euphor.
- Penses-tu qu'Artus ait été transporté aussi là-bas ?
- Non, c'est plus compliqué pour Artus. Et là, je n'ai pas encore de réponse pour toi. Je dois faire une recherche plus approfondie.
- Mais encore ? As-tu eu des indices ?
- Oui, et ceux que j'ai nous amèneraient dans le passé. Je dois... Alphgar fit un signe de la main. Partir...

Ce fut son dernier mot avant de s'évaporer sous la lumière orangée de cette fin d'après-midi.

Je contemplai ce ciel, les yeux dans le vague. Qu'avait-il voulu dire ? Alphgar était toujours entouré de mystères que je ne comprenais toujours pas. Mais fallait-il le comprendre ? Un éclat lumineux attira mon attention. La première étoile apparut dans le ciel. L'étoile du Berger ou Vénusn La représentante de l'amour dans la mythologie romaine ? Pris d'un élan subit, je portai mes mains en porte-voix :
- Aphélie ! Veille sur Artus pour moi. Aide-le !

Comme le jour où je lui avais fait découvrir l'écho sur Terre, notre dernier jour ensemble, ma voix rebondit sur les flancs des montagnes.

- Aphélie... Désolé... Je n'ai pas pu protéger notre enfant... Mon fils, où es-tu ? Où es-tu ?

Je me détournai et repris les rênes de Vif Argent. L'image d'Artus amaigri, couvert de terre, les yeux ternes et vides, le jour de son arrivée au palais me hantait. Je ne devais pas me laisser abattre. Je devais lutter pour lui et trouver ceux qui me l'avaient enlevé.
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Lun 19 Jan 2015 - 15:26

Une bien belle et mystérieuse rencontre entre Actarus et Alphgar. Very Happy
J'espère qu'il va pouvoir l'aider.

Citation :
- Aphélie ! Veille sur Artus pour moi. Aide-le !

Comme le jour où je lui avais fait découvrir l'écho sur Terre, notre dernier jour ensemble, ma voix rebondit sur les flancs des montagnes.

- Aphélie... Désolé... Je n'ai pas pu protéger notre enfant... Mon fils, où es-tu ? Où es-tu ?

I love you

Merci et bravo pour ce nouveau chapitre Homnorak. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Lun 19 Jan 2015 - 16:16

Une bien mystérieuse rencontre où Actarus n'en apprend pas beaucoup ... Il va devoir se fier au sorcier pour retrouver son fils, ce qui sera sûrement difficile.

Il devra donc retourner sur Euphor... Avec ou sans sa femme et sa fille? À la place de Vénusia, je sais très bien où je voudrais me trouver...

Merci Homnorak!
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

avatar

Messages : 4462
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Lun 19 Jan 2015 - 18:41

merci Homnorak ! Plus de questions que de réponses en fait pour Actarus dans ce chapitre, il est dépendant d'un autre pour retrouver son fils...Pas simple !
Revenir en haut Aller en bas
kotakinab

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 01/10/2013
Age : 54
Localisation : France

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Lun 19 Jan 2015 - 18:48

Merci Homnorak !
Ce chapitre est bien mystérieux... Que de questions sans réponse... confused
Revenir en haut Aller en bas
homnorak

avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Lun 19 Jan 2015 - 23:30

hum, je vous donne beaucoup de questions, en ce moment. C'est vrai que l'intrigue reste mystérieuse... même dans ma tête lol! bien que je sache où je vais (chotto, chotto - un peu, un petit peu)
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Lun 19 Jan 2015 - 23:58

Citation :
- Peux-tu demander à un robot guerrier le repos éternel ? Il fait partie de toi et surtout, il est le messager des Dieux d'Euphor.

oh là là cette phrase !!!! I love you I love you I love you I love you I love you I love you

Cela veut donc dire aussi qu'il va y avoir une nouvelle guerre ? affraid


Merci homnorak pour ce nouveau chapitre !!!

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

avatar

Messages : 11745
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Mar 20 Jan 2015 - 5:30

merci homnorak cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
homnorak

avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Mar 20 Jan 2015 - 9:53

Gurendaizä a écrit:
Citation :
- Peux-tu demander à un robot guerrier le repos éternel ? Il fait partie de toi et surtout, il est le messager des Dieux d'Euphor.

oh là là cette phrase !!!! I love you I love you I love you I love you I love you I love you

Cela veut donc dire aussi qu'il va y avoir une nouvelle guerre ? affraid


Merci homnorak pour ce nouveau chapitre !!!

Oui, je crois, en tout cas, c'est l'intention de Vairan de lancer quelque chose
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
homnorak

avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 14:53

Chapitre 11 suite


Lorsque j'arrivai au ranch, Alcor avait rejoint Phénicia et Riguel dans la cuisine avec Riguel. Le vieux bonhomme était silencieux. Il vidait son saké verre après verre, son petit corps affalé sur la table. Alcor tenait ma soeur dans ses bras et lui caressait les cheveux, tout en murmurant à son oreille.
Quand je fermai la porte, ils se séparèrent un peu honteux.

- Ne vous occupez pas de moi. Je monte directement voir Vénusia. 
- Je lui ai donné un calmant. Elle dort dans le lit d'Artus, me prévint Phénicia.
- Ah, comment va la petite ?
- Dame Antonella s'est occupée d'elle toute la journée. Elle a été assez difficile. Elle s'est endormie quand Vénusia l'a prise dans ses bras. 
- Je monte alors. Bonne nuit.

Elle marmonna tandis qu'Alcor me faisait un signe d'encouragement de la main.

J'étais épuisé, émotionnellement et physiquement. Notre nuit de noce n'avait que 24h mais j'avais l'impression qu'elle remontait à un siècle. Et pourtant peu de choses avaient eu lieu.

Vénusia dormait recroquevillée sur elle-même, une peluche d'Artus dans les bras. Je remontai la couverture qui avait glissé sur ses épaules et me penchai pour l'embrasser. J'entendis Hoshi bouger dans son berceau. Je m'approchai pour découvrir ses yeux bleus grands ouverts. Elle me sourit en me voyant et tendit ses bras. Je l'emportai dans ma chambre en lui chantonnant doucement une berceuse. Sa tête reposait sur mon épaule, une main tenait une mèche de mes cheveux dans son poing tandis que l'autre cherchait le contact de ma peau sur mon cou. Ses doigts légers m'apaisèrent. Avant d'entrer dans la pièce, j'aperçus Dame Antonella dans le couloir. Je la rassurai d'un signe de tête avant de fermer la porte. Je déposai Hoshi sur le centre du lit pour me rafraîchir le visage à la salle de bains. Je m'allongeai ensuite à ses côtés, en m'assurant qu'aucune couverture n'arrivait à sa tête. Elle vint la coller contre la mienne, ses mains accrochées à mes cheveux. Je gardai longtemps les yeux au plafond, essayant de recouper les informations que j'avais.

Ma nuit fut entrecoupée de réveils brusques. Je somnolais entre deux mondes, apercevant des silhouettes plus floues les unes que les autres.

Une montagne dont la pointe enneigée pénétrait les nuages gris chargés de pluie s'approcha de moi. Je reculai vivement et la longeai en remontant vers le haut. Le sommet n'était pas effilé. Il était creusé laissant supposer un volcan comme j'en avais tant survolé sur la chaîne du Yatsugatake. Cependant, je ne reconnaissais pas le paysage. Je fis le tour plusieurs fois et descendis vers le centre. Je plongeai pénétrant dans les profondeurs sombres. Bientôt je ne vis plus la lumière. Mes yeux mirent un certain temps pour distinguer mon environnement. Je continuai à descendre. Soudain, j’atterris sur une surface plate. Des torches éclairaient les parois de la caverne. Des débris de machines jonchaient le sol sur la droite. Je marchai doucement vers la gauche, attiré par une faible lueur et guidé par le murmure de plusieurs voix. L'odeur fut la première chose qui agressa mes sens. Une odeur de renfermé, de sang et d'acier si puissante que je dus pincer mes narines. Une odeur qui me plongea à nouveau dans les affres de la guerre lorsque j'avais découvert les charniers que Vega avait laissé derrière chaque conquête. Qu'était-ce ? Les voix se firent plus distinctes. Je passai ma tête vers l'ouverture pour tenter d'apercevoir les personnes présentes. Je vis d'abord un homme trapu, habillé d'une blouse blanche. Il était penché sur un ordinateur et tapait rapidement tout en parlant. De temps en temps, il levait la tête pour regarder son interlocuteur. Celui-ci ou plutôt celle-ci était tout de noir vêtue. Elle avait des cheveux violets, attachés sur la nuque, une paire de lunettes fines sur le nez. Les bras croisés, elle martelait ses coudes avec ses doigts. La longueur de ses ongles peints en rouge vif capta mon attention. Elle avait un visage sévère, ne souriait pas et répliquai d'une voix sèche. Je distinguai quelques mots en euphorien. J'étais donc sur Euphor ? Qui était ces gens ? Je parvins à comprendre quelques mots.

- Tu ne peux pas parler du chef comme ça. S'il l'apprend, tu passeras un sale quart d'heure.
- Tu lui diras ?
- Bien sûr que non. Qu'y gagnerai-je ? N'empêche depuis qu'il fait ses voyages, il est de plus en plus irascible et sort de moins en moins. J'aimerais bien savoir ce qu'il se passe. Et impossible de parler avec Beata, elle ne sort plus de ses appartements quand nous sommes là. Elle profite des instants où nous sortons pour travailler sur ses recherches botaniques. Quelle perte de temps !
- Je n'aime pas ce qu'il se passe avec les jeunes...
- A quoi bon t'en préoccuper ? Concentre-toi sur ta mission, Barta. Et trouve une solution pour l'erreur de transfert de la dernière fois. Il est revenu plus mort que vif en délirant. Tu dois analyser ce qu'il s'est passé.
- J'y travaille mais ce n'est pas évident.
- Tu ne le fais pas avec assez d'acharnement.

Je les laissai à leur discussion, continuant ma progression en frôlant le mur. La salle circulaire offrait un impressionnant matériel informatique plus imposant que celui du Centre ou celui des laboratoires de recherches d'Euphor. Une étrange machine trônait au milieu : une sphère transparente, reliée à des ordinateurs par des gros câbles. De temps en temps, une lueur bleuté éclatait à l'intérieur dans un grésillement léger. Les deux personnes présentes ne réagissaient pas au bruit ni à la lumière. Ils restaient concentrés sur leur travail et sur leur discussion.

Un cri détourna mon attention vers le fond. Je vis une ouverture caché par un rideau. Je m'approchai et soulevai un pan. Mon corps se figea lorsque mes yeux s'habituèrent à la vision nocturne, replongé dans mes souvenirs. L'horreur des massacres, des corps éparpillés, déchiquetés par la déflagration des rayons lasers des puissants monstrogoths veghiens. Tout me revint en une seconde par la vue horrifiante qui se présentait à moi. Les bourreaux de mon emprisonnement* étaient là, en une seule personne. Personne ? Pouvais-je donner cette définition à l'être que je voyais, allongé sur un lit de fortune, la peau verte déformée par des excroissances, des membres démesurés, l'absence de cheveux qui laissait apparaître les os pointus de la boite crânienne. Cette vision me souleva le coeur. Je me penchai en avant pour vomir tout ce que mon corps contenait.


* Voir "Planète Euphor"
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 15:05

pale pale pale C'est un cauchemar, une sorte de voyage de l'esprit ou une prémonition?

J'espère qu'Actarus va bientôt découvrir la vérité!

Dans un autre ordre d'idée, j'aime bien comment tu décris Actarus qui s'endort avec sa petite. C'est touchant.I love you

Merci Homnorak!
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

avatar

Messages : 11745
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 15:12

bravo homnorak cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 15:17

Oui, moi aussi, je trouve le passage entre Actarus et sa fille vraiment très touchant.

Quant à la suite, mais bon sang quel est cet être qu'Actarus a aperçu et qui lui a rappelé tant de mauvais souvenirs. affraid

Merci Homnorak et vivement la suite. cheers
Revenir en haut Aller en bas
kotakinab

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 01/10/2013
Age : 54
Localisation : France

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 15:54

Oscar1965 a écrit:

Dans un autre ordre d'idée, j'aime bien comment tu décris Actarus qui s'endort avec sa petite. C'est touchant.I love you

Tout à fait ! I love you
Par contre, la suite ... pale
Merci Homnorak !
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

avatar

Messages : 10565
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 51
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 16:16

+ 1 avec hikaru ! cheers cheers cheers cheers


_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
homnorak

avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 16:53

Pour son cauchermar ou voyage temporel, qui sait ? Vous savez déjà où il a été et vous pouvez deviner qui il a vu ainsi... Même de quelle mission ratée, le "monstre" est revenu...
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
venusia45

avatar

Messages : 4462
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 17:05

Oscar1965 a écrit:
pale pale pale C'est un cauchemar, une sorte de voyage de l'esprit ou une prémonition?

J'espère qu'Actarus va bientôt découvrir la vérité!

Dans un autre ordre d'idée, j'aime bien comment tu décris Actarus qui s'endort avec sa petite. C'est touchant.I love you

Je n'aurais pas dit mieux ! Pauvre Actarus Sad Et c'est troublant, cette vision entre-deux...

merci Homnorak !

Pour la créature, j'ai d'abord pensé à Hydargos, mais c'est pas plutôt un personnage (flûte le nom m'échappe) de la précédente fic ? Ca me dit quelque chose, cette ignoble description Question Question
Revenir en haut Aller en bas
homnorak

avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 17:26

nan, pas la précédente fic mais des chapitres précédents Wink
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
hikaru

avatar

Messages : 5356
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Dim 25 Jan 2015 - 17:38

Oui, je crois avoir trouvé, c'est vrai qu'il se transforme. scratch cheers
Revenir en haut Aller en bas
homnorak

avatar

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Mer 11 Fév 2015 - 15:12

Chapitre 12


Une main douce et chaude caressait mon front. Je revins à la réalité, accroupi sur le balcon de ma chambre, déversant ma bile dans les buissons en dessous.

- Actarus ? Que fais-tu là ? Tout va bien ?

Vénusia me redressa. Elle me présenta un tissu que je pris pour essuyer mon visage. Mon crâne me faisait souffrir. Je mis quelques secondes pour comprendre ce que je faisais là.

- Vénusia ? Que... ?
- Tu t'es cogné en ouvrant la fenêtre. J'allais prendre Hoshi qui se réveillait.

En effet, j'entendais les hurlements de la petite.

- Va la chercher. Ça va aller. Je vais bien.

Elle entra dans la pièce tandis que je regardai le paysage recouvert de brouillard. Je me souvenais vaguement de ma nuit et du cauchemar qui avait perturbé mon corps. Je rejoignis mon aimée qui s'était installée sur le fauteuil pour allaiter le bébé. Je passai un bras autour d'elle et l'embrassai sur la tempe.

- Comment vas-tu ? T'es-tu reposée ?

Elle hocha la tête.

- Oui. Tu as eu des nouvelles ?
- Non. Enfin, pas d'Artus.

Je m'agenouillai devant elle et caressai doucement sa main libre. J'hésitai à avouer ce qu'Alphgar m'avait dit. Hélas, je ne pouvais pas retarder la discussion.

- Je dois retourner sur Euphor..., chuchotai-je.
- Oui.
- Seul...

Vénusia sursauta.

- Quoi ? Comment ça, seul ? Mais...

Elle baissa la tête en mâchouillant sa lèvre.

- C'est trop dangereux là-bas pour que je t'emmène avec Hoshi..., continuai-je en évitant son regard. Avec Artus introuvable, tu restes une cible pour mes ennemis.
- Ennemis ? Mais enfin, n'as-tu pas dit...
- Il y a toujours des fous pour prendre la relève.

Je lâchai sa main et me levai.

- Bien, je vais passer la journée au Centre. Tu me rejoins ce midi?
- J'apporterai le lait comme au bon vieux temps.
- Hum, oui. Merci.

Je me penchai pour l'embrasser sur les lèvres.

- Prends soin de toi en attendant.

Je me détournai quand elle me retint par la main.

- Attends. Tu ne m'as rien dit sur les ennemis. Que sais-tu ?
- Pas grand-chose. Mais je ne te cacherai rien. Je te le promets.
- Promis ?
- Promis.

Vénusia me regarda incertaine. J'esquissais un sourire avant de me détourner.

Je la connaissais bien, maintenant. Toujours à l'affût pour être près de moi. Elle allait faire des pieds et des mains pour venir avec moi. Je devais me méfier... Enfin, maintenant avec Hoshi, elle ne pouvait pas l'abandonner pour me suivre si facilement. Je m'arrêtais en haut des marches. Et pourtant... Je secouai la tête. Non. Impossible.
***
Au Centre, j'annulai tous mes rendez-vous et me concentrai sur les plans du nouveau Cosmorak. La technologie terrienne était loin du stade avancé de ma planète. Je pouvais leur offrir un peu de notre savoir mais ils devaient faire leur propre évolution. Cependant, je voulais qu'Alcor vienne avec moi. J'avais confiance dans ses capacités de pilote, c'était un très bon ingénieur et nous nous entendions lors des combats. J'appelai le responsable euphorien pour lui faire part de mes propositions. Au bout de deux heures de discussion, nous parvînmes à établir un plan d'amélioration satisfaisant. En mettant tous les ouvriers sur le projet, nous pourrions préparer l'appareil pour un voyage spatial dans un délai était de 4 semaines, délai trop long au vu des événements qui se précipitaient. Les informations sur la construction de Goldorak que j'avais gardées précieusement avec moi lors de ma fuite allaient servir. Je les avais peu divulguées lors de la grande guerre contre Vega, le minimum avait cependant aidé mon père à améliorer les armes des appareils de la patrouille. Mais, ici, le combat se déroulerait principalement sur Euphor et je ne savais pas qui seraient mes alliés et mes ennemis. Or la technologie avancée de cette partie de l'univers était plus puissante que la technologie inventée par le professeur et les ingénieurs de la NASA.

La construction du Cosmorak nous a montré que l'équipe du Centre pouvait faire son maximum dans un minimum de temps mais l'engin avait été conçu pour ne voyager qu'une fois et participer à un seul combat. Un combat où le non-retour avait été une possibilité.

Resté seul dans le bureau, je plongeai mon regard à travers la fenêtre sur le lac qui bordait l'arrière du Centre. Le soleil était voilé de nuages blancs légers, le vent faisait danser les feuilles vertes des arbres. J'aimais regarder ce paysage si vert. Je ne m'en lassai pas en sachant que je ne retrouverai pas cela sur Euphor avant de nombreuses années, pas de cette envergure tout au moins. Mon cauchemar refaisait surface. Les images que j'avais vues m'inquiétaient, surtout la dernière vision. Cet être déformé, au corps démesuré, aux traits qui ressemblaient à mon cousin Vairan. Etait-ce une prémonition ? Etait-ce lui qui lançait ces attaques sur les planètes ? Mais que lui était-il arrivé pour en être physiquement défiguré ? Las de ces réflexions, j'allais rejoindre la salle de visio-conférence lorsque j'aperçus Eradius à la porte me fixant avec un sourire en coin. L'impression était furtive mais j'eus une sueur froide en la voyant. Cela ne dura qu'un instant. Il frappa à la porte et me salua naturellement.

- Votre Altesse, pouvez-vous regarder ces dossiers maintenant que vous avez un instant libre pour vos sujets et votre planète ? me dit-il d'une voix acerbe.

Je le fixai dans les yeux bien qu'il cherchât à m'éviter.

- Eradius, as-tu des remarques à me faire ? Sois franc.

Il fit un pas en arrière.

- Non, non. Je n'ai rien à dire.
- As-tu des informations sur l'enlèvement du prince ? insistai-je.
- Non, je vous l'ai déjà dit.

Je cherchai à nouveau son regard qu'il me refusa. Je tendis la main pour prendre les dossiers.

- Quelles sont les urgences ?
- Le vice-premier a envoyé un rapport sur la zone géographique des montagnes bleues.
- Rien sur les départs de navettes ?
- Je n'ai rien reçu, me répondit-il avec un léger tremblement dans la voix.

A nouveau, je plongeai mon regard dans le sien, et à nouveau il refusa le contact. Je soupirai.

- Bien, merci. Vous pouvez vous reposer.

Dès qu'il franchit la porte, j'activai ma montre.

- Alcor, tu me reçois ?
- Oui, vieux frère. Que puis-je faire pour toi ?
- Tu es au Centre ?
- Dans le hangar.
- J'aimerais que tu suives Eradius qui vient de quitter mon bureau. Il cache quelque chose. Tu peux faire ça ?
- Bien sûr. Je me mets en route.
- Merci.

Je parcourus brièvement le dossier que Lukas m'avait envoyé puis me dirigeai vers la salle de conférence où il m'attendait pour notre entretien quotidien. Ce fut son visage grave qui m'alerta.

- Que se passe-t-il ?
- Tu ne peux plus retarder ton départ, Duke. La situation s'aggrave d'heures en heures.
- Ok. J'aurais aimé mettre au point le Cosmorak pour qu'Alcor m'accompagne... Tant pis, je pars ce soir.
- Bien, je fais le nécessaire pour te recevoir dans 6 jours.
- As-tu vu Vairan récemment ?
- Non, il a disparu de la circulation depuis maintenant 6 mois.
- Dans la zone géographique que vous avez surveillé, avez-vous repéré une montagne volcanique plus haute et plus creuse que les autres ?
- Je ne sais pas. Je vais mettre une équipe pour une étude plus précise des photos. Pourquoi ?
- J'ai fait un rêve étrange et j'hésite entre une affabulation de mon esprit et une vision.
- Je vais pencher pour la vision. Je n'oublie pas les capacités de ta famille, me répondit Lukas, un léger sourire aux lèvres.
- Il y avait un laboratoire avec une machine assez étonnante. Deux personnes discutaient, racontai-je.
- Peux-tu me les décrire ?
- Une femme avec des cheveux violets et un homme habillé d'une blouse blanche, les cheveux en bataille.
- Je vois.
- Il y avait une forte odeur de soufre. Et puis, j'ai vu Vairan à peine reconnaissable. Il avait la physionomie d'un stykadien. Il ressemblait à...

Je me tus, ma voix se bloqua.

- A qui ressemblait-il ?
- Zkraparok...
- Merde, c'est pas possible... Oh, désolé, se reprit Lukas.
- Pas de soucis. J'ai eu la même réflexion.

Je frissonnai à nouveau.

- Quoiqu'il en soit, je ne peux pas retarder mon retour. Je vais terminer les préparatifs.
- Bon voyage alors.

J'acquiesçai et coupai la communication. Je restai quelques instants, la tête penchée en avant. J'avais besoin de jouer de la guitare. Je me retournai pour quitter la pièce lorsque je sentis deux bras m'entourer.

- Je savais que notre bonheur n'allait pas durer, chuchota une petite voix.

J'attrapai les mains de Vénusia que je serrai. Puis me retournai pour l'envelopper plus fortement.

- Je suis désolé. J'aurais aimé que mon retour sur Euphor se fasse en famille. La situation est trop grave pour que je t'emmène avec Hoshi. Et ton père ne me pardonnerait pas s'il t'arrivait quelque chose.
- Je ne veux pas te quitter. Pas une deuxième fois.
- Moi non plus, je ne veux pas.
- J'ai entendu ta conversation. Qui est Zkraparok ?
- Le bourreau qui m'a torturé avant ma fuite.

Mes muscles se tendirent. Les mains de ma femme me caressèrent le dos en signe d'apaisement.

- Tu ne m'en as jamais parlé parce que tu n'es pas prêt.

Je secouai la tête.

- Encore maintenant, je ne peux pas. Je suis désolé.

Elle resta silencieuse, son visage blotti sur mon épaule.

- Je voudrais rester ainsi des heures. Mais ce n'est pas possible, soupira-t-elle.

Elle s'éloigna. Le froid s'insinua entre nous comme un mauvais présage. Je voulus encore la retenir mais elle partait déjà vers la sortie.

- J'ai apporté un pique-nique sur la terrasse. Tu viens ? Nous allons rejoindre Phénicia. Je ne sais pas si Alcor est revenu. Je l'ai croisé qui suivait Eradius vers la forêt.
- La forêt ?
- Oui, ton secrétaire frôlait les arbres. Enfin, c'est l'impression qu'il m'a donné. Il portait une mallette avec lui.
- Une mallette ?

Voyant que je ne faisais que répéter ce qu'elle me disait, Vénusia se retourna et me regarda inquiète.

- Actarus, tu vas bien ?
- Oui, oui, la rassurai-je. Je pensais à voix haute.

Je lui pris la main et la conduisis à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
anterak 08

avatar

Messages : 11745
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Mer 11 Fév 2015 - 15:50

merci Homnorak Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

avatar

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 52
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Mer 11 Fév 2015 - 16:14

Enfin! Je m'ennuyais de ton histoire! Very Happy

La menace se précise un peu. Pauvre Actarus qui va encore devoir quitter sa petite famille... Sad Je me demande si Vénusia ne trouvera pas un moyen de se glisser dans ses bagages... Twisted Evil

Et un espion possible parmi le personnel sur Terre... pale

Merci Homnorak!
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

avatar

Messages : 4462
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   Mer 11 Fév 2015 - 17:12

merci Homnorak !

Pauvre Actarus, qui doit repartir seul (comme Oscar, je me demande si V. ne fera pas partie du voyage d'une manière ou d'une autre) et aussi se méfier de son entourage Sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chassé-croisé intemporel - en cours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chassé-croisé intemporel - en cours
Revenir en haut 
Page 6 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 11, 12, 13  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chassé croisé
» Thème de Novembre 2014 "Chassé-croisé" (fin le 23/11)
» CHASSE CROISE A NOTTING HILL de Jane Sigaloff
» Croisé . Sarazin ( En cours ) au 1.72
» Chassé croisé ... & Où est le point d'accroche ? ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Espace Créatif ! :: Fan-Fictions-
Sauter vers: