Site dédié à Goldorak et à son univers
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
AuteurMessage
sweetcandy37

sweetcandy37

Messages : 1816
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 57
Localisation : au ranch des sapins noirs

MessageSujet: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Jeu 13 Fév 2014 - 18:16

Comme vous le savez toutes et tous, demain, 14 février se révèle être la Saint Valentin.
Je voulais répondre à une question demandant la suite si Aphélie avait survécu. Alors voici mon histoire :


Bonjour. Ici SweetCandy des studios Invincible.
Aujourd’hui, le 14 février 2014, tous les amoureux du monde vont se réunir pour se réjouir d’être à deux. La semaine dernière, je vous ai demandé d’écrire une lettre narrant un souvenir de la St Valentin.
Mes collaborateurs et moi-même avons reçu de nombreux témoignages amusants ou tristes. Cependant, deux récits ont attiré notre attention. Nous avons sélectionné une femme et un homme dont les lettres nous ont émus. Eh, oui ! les deux histoires s’entrecroisent. Nous les avons donc interrogés l’une directement au Japon et l’autre par visio-conférence depuis la planète d’Euphor dans la constellation de Véga.
Voici leur témoignage, mes chers spectateurs. A la fin de leur intervention, vous pourrez voter pour la meilleur histoire.

Partons d’abord au JAPON. Nous sommes donc au ranch des Bouleaux Blancs au pied du Mont Fuji couvert de neige à cette époque. Et voici notre invitée. Madame à vous !


Bonjour amis inconnus qui passaient par Invincible. Je m’appelle Vénusia Makiba. Oui, mes quelques mèches blanches attestent de mon âge. Je vais avoir cinquante ans cette année. La question d’Invincible a fait remonter un souvenir pénible jamais divulgué. Mais, aujourd’hui, je suis prête à vous raconter une période de ma vie, Moi, une simple japonaise, assise devant mon bureau blanc surchargé de dossiers.

Aujourd’hui, nous sommes donc le 14 février 2014 mais je ne souris pas. Oui, le 14 février, jour de la Saint Valentin, jour des amoureux. Si dans la plupart des pays, les jeunes gens offrent soit un repas ou des fleurs ou un bijou à leur amie très chère, au Japon, ce sont les jeunes filles qui offrent du chocolat à l’élu de leur cœur. Et ces derniers offrent en retour le 14 mars dit le « Jour blanc »un cadeau de couleur blanche que ce soit du chocolat blanc des bijoux ou de la lingerie.

Pour moi, c’est le jour le plus détestable de l’année.


Ici les studios. Je vous avais annoncé des surprises : eh oui, on peut détester cette fête si célèbre. Maintenant bienvenue à EUPHOR. Merci à notre invité de prendre sur son temps précieux pour la plus grande joie des Terriens.

Mais de rien, Sweetcandy et bonjour à vous, spectateurs friands d’histoire insolites. Raconter la Saint Valentin, pour moi, est un défi puisque inconnu sur ma planète. J’ai accepté cet interview pour clarifier les questions que vous avez postées sur mon blog. Beaucoup ici me connaissent ! Je vous vois sourire mais je vais redonner mon nom pour celles et ceux qui me découvrent : je suis Duke, roi d’Euphor, planète très lointaine de la Terre. Je serai heureux de vous recevoir aux prochaines vacances. Bon, revenons au sujet. Hum, la Saint-Valentin ! Cette fête terrienne dont j’ignorais l’existence jusqu’à ce que mon ami Alcor m’explique le rituel du cadeau quelques jours avant le 14 février 1981. J’étais certain qu’aucune jeune fille ne m’offrirai de chocolats. Je fus surpris quand il me donna une claque sur l’épaule et qu’il lança :

- Ah, bon ! tu es sûr que tu ne te moques pas de moi ? Ne me dis pas que tu n’as rien remarqué ! Je connais quelqu’un….

Comme je fronçais les sourcils, il s’est tu alors que je réfléchissais à ces dernières paroles.

A cette époque, j’étais palefrenier dans la ferme des Makiba depuis deux ans. Mon père adoptif, le professeur Procyon, était le directeur du Centre de Recherches spatiales près du ranch. Et je partageais mon temps entre les chevaux au ranch de Riguel, le propriétaire, et  les recherches sur les énergies photoniques au Centre.
Ayant perdu ma famille dans des circonstances épouvantables, je passais mes soirées au pied d’un chêne centenaire à jouer de la mandoline afin d’évacuer cette tristesse qui emplissait mon âme.
Riguel avait deux enfants. Une fille, Vénusia, très douce mais qui savait répondre à son père quand il exagérait dans sa conduite un peu trop possessive et un jeune fils, Mizar, qui aimait me suivre et me raconter de multiples histoires. J’avais trouvé ici une vraie famille.
Vénusia, fort occupée avec ses études et ses multiples tâches au ranch, avait pris l’habitude de me rejoindre sous mon arbre. Si au début, sa présence me gênait, peu à peu elle m’apporta la paix. Elle me soutenait dans mes moments de nostalgie, me soignait quand j’étais malade ou blessé, me défendait face à son père. Ce petit bout de femme me surprenait jour après jour. Mais, elle devenait hystérique quand je quittais le ranch pour défendre la Terre avec Goldorak, mon fidèle destrier. Elle ne comprenait pas pourquoi je les laissais se débrouiller quand les soucoupes des forces végiennes attaquaient. Mais, je ne voulais pas l’entraîner dans mon histoire et j’éludais toutes ses questions.
J’avais remarqué qu’elle avait le béguin pour moi et je l’ignorais la plupart du temps pour ne pas qu’elle tombe amoureuse, sachant que je pourrai mourir lors d’un combat. Je souffrais tant d’avoir perdu mon premier amour lors des attaques de Véga contre ma planète, il y déjà quatre ans. Je ne voulais plus m’attacher.
Jusqu’à ce jour fatidique où elle chuta dans le vide alors que nous étions partis à la recherche d’un cheval important pour Riguel, Ivanhoé. Je n’ai pas réfléchi : j’ai sauté derrière elle et l’ai rattrapée avant qu’elle ne touche le sol. Je décidai de garder ma tenue de combat. A ce moment-là, je voulais qu’elle connaisse ma vraie identité. Je voulais la remercier pour sa patience et son amitié. Du moins, c’est ce que je supposais. Avais-je raison ? Comment allait-elle réagir ? Oh, sa première réaction de répulsion  m’a tellement blessé que je l’ai giflée. Je ne comprenais pas du tout mon geste, frapper une amie, comment ai-je pu perdre mon contrôle ? Je ne me reconnaissais pas. Elle s’est alors évanouie dans mes bras. Une douce chaleur envahit mon corps, je ne voulais plus la lâcher. Il pleuvait à verse, elle était trempée et je regardais son visage endormi alors que je nous mettais à l’abri dans une caverne. J’avais envie de lui caresser ses jours rougies. Non, il ne fallait  pas. Je devais la sécher pour qu’elle ne tombe pas malade. Je l’ai déshabillée sans toucher sa peau, douce tentation. Je fermai alors mon cœur, je ne voulais plus souffrir. Quand elle s’est réveillée, je pense qu’elle fut surprise de se trouver nue sous la couverture mais je me suis enfoui dehors pour qu’elle se change. A la fin de la journée, finalement, elle m’a accepté tel que j’étais et je lui suis reconnaissant.
Trois mois plus tard, j’apprenais l’existence de la Saint Valentin.


Merci votre Majesté pour ce début fort intéressant. Mais retournons maintenant au Japon. A vous madame Vénusia !

...........Suite


Dernière édition par sweetcandy37 le Mar 18 Fév 2014 - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetcandyrose37.skyrock.com/
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Jeu 13 Fév 2014 - 19:08

Merci Sweetcandy pour cette interview! J'ai bien hâte de connaître la suite mais je suis désolée de voir nos 2 tourtereaux séparés en 2014... Sad 
Revenir en haut Aller en bas
homnorak

homnorak

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Jeu 13 Fév 2014 - 19:09

euh, ne me dis pas qu'ils vont s'avouer leurs sentiments 30 ans après ? Crying or Very sad 

C'est une bonne idée, cette idée d'interview. Et tu évoques les sentiments de chacun merveilleusement bien.

Vivement la suite  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
anterak 08

anterak 08

Messages : 11811
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 51

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Jeu 13 Fév 2014 - 20:14

nous allons tout savoir  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

hikaru

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Jeu 13 Fév 2014 - 21:42

Bravo et merci à la plus grande journaliste d'Invicible, j'ai nommée Sweetcandy.  cheers cheers cheers 

Le début de ces deux témoignages est vraiment très prometteur.

La seule chose qui me rende triste est de constater que Vénusia et Duke ne sont pas ensemble.  Sad 

J'espère de tout coeur que tu nous as prévue une belle surprise pour la fin.  I love you
Revenir en haut Aller en bas
sweetcandy37

sweetcandy37

Messages : 1816
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 57
Localisation : au ranch des sapins noirs

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Jeu 13 Fév 2014 - 22:24

Merci à vous tou(te)s pour vos encouragements!
Oui nos 2 quinqua ne sont pas ensemble....!!!!! Comment en sont-ils arrivés là ? la suite vous le dira évidement !
Je voulais essayer d'écrire à la 1ère personne. pas si facile que ça ! Ce ne sont pas Homnorak ou Hikaru qui me contrediront.

Non Hikaru, Sweetcandy n'est qu'une journaliste stagiaire qui cherche encore sa voie !

Et pour la fin, eh bien ?????? Elle est encore à écrire !
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetcandyrose37.skyrock.com/
hikaru

hikaru

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Jeu 13 Fév 2014 - 22:45

sweetcandy37 a écrit:
Non Hikaru, Sweetcandy n'est qu'une journaliste stagiaire qui cherche encore sa voie !

Une stagiaire qui est très douée et qui a toujours de belles idées, alors.  cheers
Revenir en haut Aller en bas
sweetcandy37

sweetcandy37

Messages : 1816
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 57
Localisation : au ranch des sapins noirs

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Jeu 13 Fév 2014 - 22:52

Merci Hikaru !
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetcandyrose37.skyrock.com/
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10681
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Ven 14 Fév 2014 - 1:14

Merci pour cette interview ! C'est vrai que je me demandais ce qu'ils étaient devenus après toutes ces années ! J'espère qu'ils vont enfin se retrouver !

 cheers

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
sweetcandy37

sweetcandy37

Messages : 1816
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 57
Localisation : au ranch des sapins noirs

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Dim 16 Fév 2014 - 19:43

Je suis désolée de ne pouvoir poster la suite. Mais, ma clé USB est passée en RAW et je demande de l'aide pour un utilitaire afin de récupérer mes fichiers. Je vous remercie par avance.
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetcandyrose37.skyrock.com/
hikaru

hikaru

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Dim 16 Fév 2014 - 20:36

Désolé Sweetcandy, je n'ai pas la solution à ton problème, mais j'espère de tout coeur que quelqu'un pourra t'aider.  Sad 

Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10681
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Dim 16 Fév 2014 - 20:59

C'est quoi, en RAW ?  Question 

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
Revenir en haut Aller en bas
sweetcandy37

sweetcandy37

Messages : 1816
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 57
Localisation : au ranch des sapins noirs

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Lun 17 Fév 2014 - 20:37

Je en suis pas douée en informatique masi c'est un système de vidéo non reconnu par nos windows. Mais, je cherche toujours!

Ne cherchez plus, j'ai réussi à retrouver tous mes fichiers! Si vous avez un tel problème, je pourrais maintenant vous aider. alors n"hésitez pas à demander !

Suite de l'interview de nos 2 héros !!
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetcandyrose37.skyrock.com/
sweetcandy37

sweetcandy37

Messages : 1816
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 57
Localisation : au ranch des sapins noirs

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 12:33

Je me souviens très bien ce 14 février 1981. J’avais acheté une boite de chocolats fins chez un chocolatier émérite de la ville près de mon lycée. Cette boite entourée d’un double ruban de soie jaune, je voulais l’offrir à l’élu de mon cœur, celui qui était apparu il y a trois ans au ranch avec son père adoptif, le professeur Procyon, un ami de la famille.
Oui, je voulais lui forcer un peu la main le sachant réservé.

Il s’appelait Actarus Procyon.

Ses yeux immenses, tristes et d’un bleu azur si fascinant avaient illuminé mon cœur au premier regard. Je n’avais jamais ressenti une telle sensation même avec le Don Juan du lycée qui m’avait invitée au bal de fin d’année et pour lequel j’avais eu quelque temps le béguin. Dès son premier coup de main franc, je suis restée transie, mes tempes battaient à me faire mal, mes jambes me soutenaient à peine, mes mains sont devenues moites et ma respiration devenait saccadée. Oui, j’étais tombée amoureuse au premier regard, un amour puissant et destructeur. Que c’est étrange et doux à la fois ! Mais quelle douleur aussi quand votre amour n’est pas partagé !

J’essayais bien d’attirer son attention en l’aidant dans le dressage des chevaux, en préparant de bons petits plats, en s’occupant de lui quand parfois il tombait malade ou le consolant dans ses moments de tristesse sans pour autant attiser la méfiance de mon père.
Oh oui, papa était exaspérant à toujours me surveiller dès qu’un garçon s’approchait trop près de moi que ce soient Actarus ou notre voisin Banta. Avec lui, c’était sûr, je finirai seule. Combien de fois, j’ai hurlé sur lui !
Mais tous ces obstacles m’encourageaient dans mes efforts à plaire à Actarus. Je désirais tant qu’il me voit plus qu’une simple connaissance ! Mais en vain.

Notre vie campagnarde tranquille s’est déroulée pendant deux ans sans accroc jusqu’au jour où Alcor, un ingénieur de la NASA, a atterri avec une drôle de soucoupe près du ranch. Il venait étudier les passages éventuels de soucoupe d’extra-terrestres ! Si mon père était très heureux de sa venue – il attendait lui aussi des êtres venus d’ailleurs – moi, je me méfiais. Des extra-terrestres ! Et pourquoi pas des poules avec des dents !

Mais, j’ai vite déchanté quand les premières attaques sont apparues sur les villes japonaises. Il a bien fallu se rendre à l’évidence : les aliens existaient et ils n’apportaient pas la paix. Pourquoi nous agressaient-ils ? Les militaires étaient impuissants face à leurs forces de frappe, la peur était désormais ma compagne quotidienne.
Nous avions eu quand même une lueur d’espoir. Une drôle de soucoupe blanche et rouge était venue tirée sur ses congénères et avait disparu aussi vite qu’elle était apparue. Serions-nous devenus le théâtre de guerre entre deux peuples extra-terrestres ennemis ? L’avenir me semblait terrible et continuer à vivre normalement me semblait irréel.

Actarus est devenu encore plus taciturne, soucieux. A chaque agression, il s’absentait du ranch prétextant que son père avait besoin de ses services. Je n’osais lui demander des explications et supposais qu’il aidait le Centre à gérer ces situations ô combien difficiles.
Il m’ignorait complètement. Je ne savais plus que penser.

Puis, les attaques se sont centralisées sur notre région. Et toujours l’intervention de cette soucoupe rouge et blanche ! Alcor nous l’a désignée sous le nom de Goldorak, Il parait qu’elle était là pour nous aider. Hum ! Je voulais bien le croire. Mais comment avait-t-il appris son nom ? Connaitrait-il son pilote ? Il éludait toutes mes questions. Et bien sûr, je ne pouvais pas interroger non plus Actarus puisqu’il m’évitait et, il n’était jamais là pour nous aider dans les moments de crise.

Un jour, qu’un de nos meilleurs chevaux, Ivanhoé, s’était enfui après la destruction d’une partie des écuries, la colère m’a prise et je lui intimai l’ordre de m’expliquer son absence. Il ne pouvait rien me dire, soit disant. Folle de rage, j’ai enfourché ma monture et suis partie à la recherche de ce cheval blanc cher à mon père. Il m’a suivi m’intimant de retourner au ranch. Il retrouverait Ivanhoé seul. Mais qui était-il pour me donner des ordres ? Une femme serait-elle incapable de se débrouiller seule ? Avant son arrivée, je m’en sortais très bien sans aide ! Qu’il aille au diable !

Et c’est là que tout a basculé.

Mon cheval s’est cabré et je suis tombée dans un ravin. Je me suis réveillée devant un homme casqué en uniforme rouge et noir. Oh, mon dieu ! J’avais envie de fuir. Il m’a alors révélé qu’il s’appelait Duke Fleed. Il venait d’une planète d’une autre galaxie, eh bien oui, il était un extra-terrestre. Cette révélation fut un terrible choc pour moi, vous vous en doutez, vivre auprès d’un alien, c’était inimaginable ! Eux qui voulaient nous tuer ! Cet homme devant moi ne pouvait être qu’un ennemi infiltré. Des mots effroyables tournoyaient dans ma tête : Je vais mourir ! Je vais mourir ! J’étais incapable de bouger et je me suis évanouie. Je ne sais pas combien de temps je suis restée inanimée. Mais quand je me suis réveillée, j’étais…….. nue sous une couverture près d’un feu. Je regardais Actarus qui m’expliqua que « je serai morte de froid dans mes vêtements humides » (1) mais j’étais encore trop apeurée et surtout ennuyée que je lui ai demandé de se tourner afin de m’habiller. Je me suis enfouie, il fallait que je digère cette information. Mes sentiments pour lui et ma peur m’empêchaient de raisonner sereinement.
Peu après, quand il a accepté de livrer Goldorak pour me sauver des griffes d’Hygargos un des commandants de Véga, mon cœur s’est emballé. Je me demandais si je comptais pour lui. Mais comment savoir ? Il était tellement secret. Je saurais être patiente pour qu’il acceptât ma confiance. Et après cette journée mémorable, j’ai compris que nul ne devait connaître son identité, nul ne devait savoir qu’il était le défenseur de notre Terre. Mon amour pour lui, occulté après sa révélation, a ressurgi plus fort qu’avant. J’espérais au plus profond de mon être qu’il m’accorderait son cœur.

Comme je connaissais son secret, il accepta de me raconter le soir son histoire heureuse mais aussi triste. Je pensais à tort qu’il se rapprochait de moi. Rien, toujours rien !

Il a commencé par l’histoire de sa planète qu’il avait dû quitter. Il me décrivait les mers d’un bleu profond peuplées d’une faune foisonnante, une espèce proche des poissons de la Terre. Il me dépeignait les forêts d’arbre à feuilles caduques ou persistantes, les fleurs aux couleurs vives et à la croissance plus rapide que chez nous. Il me dessinait les habitations en verre épais et de forme ronde montées sur des socles élevés pour empêcher toute intrusion. Quant au palais royal, il mit beaucoup de temps à m’en parler. Il lui rappelait trop la mort de ses parents, de ses amis et de son peuple ainsi que la disparition de sa sœur, Maria-Grace. Cet immeuble, de style plutôt grec, avec des colonnes doriques et des pilastres importants, dominait la capitale, Euphoria. Il se révélait être le centre névralgique d’Euphor rassemblant tous les ministères autour du roi et de la reine, ses parents, très aimés par leur peuple.


SILENCE.
Madame Vénusia : et la Saint Valentin ?


Oui, j’y arrive Sweetcandy. Donc, ce soir de la Saint Valentin, j’étais assise près d’Actarus avec mon petit paquet caché près de moi dans un sac.
Il jouait sur sa guitare une mélodie mélancolique. Je fermais les yeux alors que les notes s’envolaient vers Euphor, du moins c’est ce que je supposais. Actarus regardait la lune avec des yeux fort tristes. Ses lèvres s’entrouvraient mais aucun son n’en sortait. Je le contemplais, sous le charme, mon cœur chagriné devant ses épaules affaissées et son regard accablé. Je supposais qu’il voulait me parler de quelque chose de très important pour lui, un sujet qui l’émouvait au plus profond de son être. J’attendais qu’il se dévoilât.
Soudain, la musique s’arrêta. Il posa brusquement sa guitare près de lui. Je sursautai. Il se mit à entrecroiser ses doigts nerveusement.

Je me permis de lui dire :

« Actarus, si c’est trop difficile, je rentre. »

Mais, il me retint d’une main puissante. Un courant me traversa. Je suspendis mon souffle. C’était la première fois qu’il se permettait ce geste.

« Non, reste encore un peu. Je voudrai te parler…. »

« Oui, Actarus, tu disais ? »

Je restai assise à attendre, en tremblant, qu’il prolonge ce tête à tête émouvant. Ses yeux luisaient d’une tristesse indéfinissable. Je ne savais plus si je voulais encore écouter son histoire. Mon cadeau me semblait tellement inapproprié. Cependant, je secouai la tête pour l’inciter à continuer.

« Vénusia, tu es une amie très chère. J’espère que tu vas comprendre. Oui, il s’agit d’une jeune femme disparue lors de la première attaque des soucoupes de Véga. Elle s’appelait Aphélie…. »

Sa voix se brisa et je compris à ce moment-là que je n’avais aucune chance qu’il tombe amoureux de moi. Son hésitation parlait pour lui. Je ne lui montrai pas ma détresse et il poursuivit.

« Nos grands-mères maternelles étaient sœurs. Elle était donc de sang royal. Nous avons été élevés ensemble au Palais même si nous ne fréquentions pas les mêmes écoles. J’avais des précepteurs particuliers au Palais et elle suivait les cours à l’école royale d’Euphor. Dès que nous avions un moment de libre, nous nous retrouvions au fond du parc dans une cabane que nous avions construite avec son frère, Nadir. Nous discutions de tout et de rien, elle me faisait rire et oublier mes devoirs princiers très stricts. Comme moi, elle était douée pour le pilotage des engins spatiaux. Elle était si belle avec ses yeux en amande et ses longs cheveux aux reflets verts. Je l’admirais mais, trop timide, je ne lui avais jamais révélé mes sentiments jusqu’à ce jour terrible - je te raconterai un autre jour- où, nous nous sommes aimés toute une nuit. »

A peine avait-il terminé cette explication, qu’il releva subitement la tête et me dit :

« Oh, je n’aurai pas du te dire cela. Pardonne-moi, Vénusia ! »

Je me suis efforcée de ne pas crier alors que les forces quittaient mon corps tant j’avais mal.

« Mais non, Actarus ! Je suis tellement fière que tu me fasses assez confiance pour me révéler ta souffrance. Poursuis ! »

Je pensais : au point où j’en suis maintenant !

Celui qui ne serait jamais mon Prince reprit :

« Je ne sais si elle est vivante ou morte. Je donnerai tout ce que je possède pour revoir encore une fois son doux sourire. »

Il tint sa tête de ses deux mains et je l’entendis souffler. Je pense qu’il pleurait.

La même souffrance ressentie lors de la perte de maman envahit tout mon être. Serais-je heureuse un jour ? Comment aimer un autre homme après LUI ? J’étais perdue et je voulais rejoindre ma chambre pour pleurer et crier mon désespoir.

Après quelques minutes silencieuses, je me levai sans le regarder. Ce qu’il me dit alors me surprit :

« Vénusia. Sur Euphor, tout le monde me connaissait sous le nom de Duke. Actarus était mon prénom de naissance caché qui permettait de protéger tous les secrets d’état. Seuls mes parents le connaissaient. Ne l’oublie jamais ! »

Je ne comprenais pas pourquoi il me révélait cette information. Avait-il senti ma tristesse ? Je secouai la tête et rejoignis le ranch d’un pas plus que rapide avec mon sac devenu inutile désormais. Arrivée dans ma chambre, je lançai ce dernier dans mon armoire, me jetai sur mon lit et pleurai une bonne partie de la nuit, accablée par ce que m’avait appris Actarus, le prince d’Euphor.

Oh que je hais cette journée des amoureux !


Chers spectateurs, nous revoici au studio, madame Vénusia s’étant tue. Vous ne pouvez pas la voir mais imaginez que d’une main rageuse, elle vient de balayer son bureau et envoyer voler quelques dossiers dont les feuilles s’éparpillent autour d’elle. Elle se prend la tête à deux mains, les coudes posés sur le bord de sa table…. Elle relève la tête. Je crois qu’elle va reprendre son récit. Oui ?.......... Non.
Bon, la régie, vous pouvez lancer la suite du récit avec le roi d’Euphor, s’il vous plait ?


Dernière édition par sweetcandy37 le Mar 18 Fév 2014 - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetcandyrose37.skyrock.com/
sweetcandy37

sweetcandy37

Messages : 1816
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 57
Localisation : au ranch des sapins noirs

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 12:37

Merci Sweetcandy. Bien, les explications que m’avaient données Alcor au sujet du Valentine’Day m’avaient ramené plusieurs années en arrière au temps où je flirtais avec ma princesse de cœur. Notre attirance s’était transformée en un sentiment très fort. Nous nous aimions. Son corps contre le mien m’avait fait découvrir le bonheur d’être à deux. Mais son souvenir s’estompait peu à peu. Quand son visage apparaissait, j’étais bien mais il prenait rapidement les traits de…. Vénusia. Je lutais ardemment contre ce sentiment qui pouvait m’affaiblir. Alors, je me mentais en me persuadant qu’Aphélie me manquait.  
Ce soir du 14 février 1981, j’étais fébrile. La veille, j’avais mené un dur combat et j’étais fatigué de devoir enlever la vie à des hommes que je ne connaissais pas. Comme d’habitude, Vénusia est venue me rejoindre. Elle était hésitante et chose étrange, elle tenait  un sac dans sa main gauche. Je jouais un air de ma planète qui racontait l’amour éternelle d’un prince et d’une princesse. Alors qu’elle écoutait silencieuse, son affection indéfectible m’a enveloppé, les battements de mon cœur se sont accélérés, je murmurais que je l’aimais. NON, NON, NON…..
De désespoir, j’arrêtai brusquement de jouer ce qui la surprit. Elle allait se lever pour rentrer au ranch mais sans m’en rendre compte, j’attrapai sa main. Un courant me transperça, il fallait qu’elle restât près de moi. Non, je devais l’éloigner de moi. Tout était confus dans ma tête.
Je ne sais pas ce qui m’a pris : je lui ai alors parlé d’Aphélie, mon premier amour. Je lui ai tout expliqué même la nuit où nous sous sommes donnés l’un à l’autre. Nom de fleed, qu’ai-je dit ? Je suis un monstre. J’ai ressenti une telle souffrance et elle est restée stoïque me rassurant comme d’habitude. Je venais de détruire un possible rapprochement. Nous sommes restés de longues minutes, silencieux. Je mis la tête entre mes mains et je pleurais de désespoir de ne pouvoir la rassurer et lui révéler mon amour. Quand je remarquai qu’elle partait, je voulais qu’elle comprenne qu’elle comptait pour moi. Je lui ai révélé qu’Actarus était mon nom secret connu seulement de mes parents. Aphélie ne le connaissait pas.
Je l’ai regardée partir accablée, s’éloignant rapidement de l’homme odieux que j’étais devenu. Oh ma tendre Vénusia, que vais-je devenir sans ton soutien ? Je me suis puni mais j’ai un dur combat à mener pour protéger ta Terre, notre Terre.
C’est alors que je compris ce que contenait le sac de Vénusia. Des chocolats ! NONNNNNNNNNNNNN ! Je me levai brusquement et me mis à courir vers le Centre !

Je n’oublierai jamais ce premier Saint Valentin où m’a été dévoilé l’amour vrai de Vénusia et où je lui ai mentie………….
     

Allo, le studio. Je n’entends plus rien. Mais qu’est-ce qui se passe ? Quelqu’un m’entend ?

Sweetcandy, tu es à l’antenne !

Oups, désolée, mes amis, mais tous les voyants devant moi sont rouges, je pensais être hors antenne. Vous pardonnerez bien à votre stagiaire un peu étourdie ! Bon, où en sommes-nous ? Je suppose qu’une question nous taraude tous.
Pensez-vous qu’Actarus va enfin se dévoiler à Vénusia ?
Vous pouvez donner votre avis avec votre téléphone : taper 1 pour OUI ou 6 pour NON. Je vous donnerai vos résultats demain.

Bon, reprenons. Madame Vénusia, nous vous redonnons le micro.


A suivre....


Dernière édition par sweetcandy37 le Lun 24 Fév 2014 - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetcandyrose37.skyrock.com/
homnorak

homnorak

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 12:47

J'ai tapé 1 que mon tel mais j'ai un message d'erreur alors je le mets ici dans le courrier du lecteur.

C'est vraiment dommage d'avoir attendu 30 ans pour se dévoiler, les cocos. Franchement, ils pouvaient pas le faire avant ? Je me souviens bien des articles de presse de l'époque sur la patrouille des aigles. Ils étaient tous les 4 très proches. Il n'y avait pas tout le temps des combats. Ils faisaient quoi entre eux, hein ? Ah là là, que d'années perdues
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 13:13

Oh! Je veux connaître la suite! Et comme le dit Homnorak: 30 ans c'est bien trop long!  Sad Parlez-en aux fans de Goldo...




















Revenir en haut Aller en bas
sweetcandy37

sweetcandy37

Messages : 1816
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 57
Localisation : au ranch des sapins noirs

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 13:24

homnorak a écrit:
J'ai tapé 1 que mon tel mais j'ai un message d'erreur alors je le mets ici dans le courrier du lecteur.

Oui le téléphone doit être saturé par toutes les réponses !

homnorak a écrit:
C'est vraiment dommage d'avoir attendu 30 ans pour se dévoiler, les cocos. Franchement, ils pouvaient pas le faire avant ? Je me souviens bien des articles de presse de l'époque sur la patrouille des aigles. Ils étaient tous les 4 très proches. Il n'y avait pas tout le temps des combats. Ils faisaient quoi entre eux, hein ? Ah là là, que d'années perdues

Ils se consacraient entièrement aux batailles et aux réparations multiples des engins et ..........du Centre et.......du ranch!!
Ca en fait de l'occupation !
Revenir en haut Aller en bas
http://sweetcandyrose37.skyrock.com/
sweetcandy37

sweetcandy37

Messages : 1816
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 57
Localisation : au ranch des sapins noirs

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 13:26

Oscar1965 a écrit:
Oh! Je veux connaître la suite! Et comme le dit Homnorak: 30 ans c'est bien trop long!  Sad Parlez-en aux fans de Goldo...




















Bientôt, bientôt ! 30 ans ce n'est rien, voyons !!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
http://sweetcandyrose37.skyrock.com/
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 18:50

Je tape 1 (et je tape cet abruti d'Actarus incapable de se dévoiler plus tôt grrr !)
Revenir en haut Aller en bas
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 19:15

venusia45 a écrit:
Je tape 1 (et je tape cet abruti d'Actarus incapable de se dévoiler plus tôt grrr !)

 lol! lol!  La thématique des baffes refait surface?

Bien d'accord tien...
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

hikaru

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 19:31

Je tape 1.  I love you 

Je voudrais aussi aider Vénusia45, grrrr...., 30 ans c'est beaucoup d'années perdues !!!  Evil or Very Mad 

Sinon bravo Sweetcandy pour cette suite très émouvante, pauvre Vénusia.  Sad
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 19:39

ouch 3 baffes d'un coup pour Actarus ! Pour être prince il n'en est pas moins aveugle !! (hé oui, la baffothérapie refait surface  lol! )
Revenir en haut Aller en bas
homnorak

homnorak

Messages : 3349
Date d'inscription : 30/08/2013
Age : 43
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 21:05

Je lui en colle une aussi Evil or Very Mad 
Revenir en haut Aller en bas
Http://fictionsdeflo.wordpress.com
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   Mar 18 Fév 2014 - 21:16

Vous savez... je crois bien qu'il ne reçoit aucune baffe dans toute la série le prince...(les experts pourront confirmer? Question ) (on peut exclure les coups de batte que lui donne Aphélie c'est trop pour porter ce nom! affraid )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAINT VALENTIN - INTERVIEW SURPRISE
Revenir en haut 
Page 1 sur 14Aller à la page : 1, 2, 3 ... 7 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» La fête de la saint Valentin
» cartes saint valentin
» Petite enveloppe Saint Valentin en velun
» Les Bleus premiers pas dans la police - Joyeuse Saint Valentin mon amour - Yann/Kévin - G
» Echange de la saint valentin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Espace Créatif ! :: Fan-Fictions-
Sauter vers: