Site consacré à l'univers de Goldorak ... retour vers le passé !
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta

Aller en bas 
AuteurMessage
Kojiana

avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta   Sam 28 Oct 2017 - 15:09

Je poste cette interview car je trouve qu’il est intéressant d’avoir le témoignage des concepteurs sur leur production.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

Interview menée par des personnes du “Grendizer Fan Club” auprès de Go Nagaï et Toshio Katsuta. Je n’ai pas mis les images mais ells sont sur le blog de Joe7 :
http://joe7.blogfree.net/?t=5410957

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

NAGAI: First of all, I would speak of the birth process of Grendizer. Its origin is the film Uchu Enban Daisenso (The great battle of flying saucers). In the planning phase, Grendizer had a different name and a different look.

KATSUTA (producer): His name was Gattiger (actually, it should be Roboizer: Gattiger was the name of the ship, note)

NAGAI: We could count on an interesting idea: a disk and a robot who join themselves (in fact, in Japanese "Gattiger" means "union". Perhaps, from here comes the term "Getta" of Getter Robot, note).

KATSUTA (producer): Uchu Enban Daisenso immediately made me a good impression. I was sure of his success, because this brief work was not only the story of a mechanical robot, but contained very dramatic elements: it was exciting for both men and women. However, developing a TV series which goes on for at last one year, we had to add many other elements, and this caused much discussion among us.

NAGAI: Yes, I do remember that we discussed much about this. The main character was Duke Fleed, was not?

KATSUTA (producer): Yes, it is right. Earlier, Koji Kabuto was not there.

NAGAI: Then, they asked me to put Koji for the TV series, but the protagonist had to be always Duke Fleed. Instead, with the presence of Koji, this anime would have two protagonists.

KATSUTA (producer): I too was troubled: I thought it was impossible to create an anime with two protagonists. At the end, we made Koji in the role of a subordinate character. I apologize for this to Koji fans: I feel guilty. We had a lot of trouble because of this. But you (speaking to the club's fans), how you have followed this anime?

AKEMI WATANABE (Grendizer Fan Club, GFC): I was struck by Grendizer after seeing Daisenso. The protagonist of Grendizer is more mature than that of the other anime. I liked his maturity. Many fans of Grendizer love very much Koji, while I, on the contrary, am an admirer of Daisuke, and since I really liked Daisuke, I followed Grendizer.

ASUKA KAWAMURA (GFC): From the beginning I liked Koji: he is a fun character, he was created very well.

NAGAI: Giving to Koji a subordinate role, Daisuke could prove to be more mature.

KATSUTA (productor): I had no intention of doing Koji as a funny character. I wanted he to be simply a cheerful boy, lively and passionate acting without reasoning, in opposition to Daisuke, who instead was thinking before acting.

AKIHIRO ENOMOTO (GFC): Grendizer, like the film Daisenso, was focused on love. In this anime are talking of love between man and woman, but also the paternal love of Genzo Umon toward his adopted son Daisuke. Also, speaking of friendship, like that between Koji and Daisuke. After Grendizer, there were many other robotic anime with the theme of love (and it is true: for example, Baldios, Daimos, or Combattler 5)

SANAE TOKIMATSU (GFC): I agree with Enomoto. I followed Grendizer because I liked Daisuke: for this reason I have seen all his episodes. This anime is different from others, because it can represent very well the friendship and the family love.

AKEMI WATANABE (GFC): In the 25th episode, in which Naida enters, you can see the humanity of Daisuke. I liked particularly this episode, because it has the theme of love, limiting the battle scenes.

KATSUTA (productor): I added that episode as a supplement. But it did not like to everyone, rather, we were criticized a lot in the staff for this supplement, saying it was like a cold shower. I wanted groped something risky. When I finally decided to do it, we have had great success and since then I have continued to place these items on purpose.

AKIHIRO ENOMOTO (GFC): I also liked the story of Naida. In this episode, Duke Fleed has a different character from the Duke of Daisenso, almost the opposite. But in the 72nd episode, when comes Rubina, Duke is identical to that of the film.

AKEMI WATANABE (GFC): About Rubina: on the Fan Club magazine we discussed whether Rubina loved Daisuke or not. In my opinion, Daisuke loved Naida.

KATSUTA (productor): Everyone has his own interpretation...

YUICHI MOROOKA (GFC): As regards the mecha, in the second part have entered into the scene the three Spacer (the Double Spacer, the Marine Spacer and the Drill Spacer). According to me, the Double Spacer was a good idea: but the Marine Spacer, piloted by Hikaru, was out of place, because at first she was only a country girl, a symbol of peace. But you can see that, from the beginning of the second half of the anime onwards, she was disoriented...(laughter)

ASUKA KAWAMURA (GFC): About Hikaru: after Maria has entered in the scene, Hikaru became less present. We know that Hikaru loved Daisuke, but she could not express her feelings...and the anime ended like this!

SANAE TOKIMATSU (GFC): Hikaru is a character that has a trivial personality.

NAGAI: Hikaru is not much loved by fans.

KATSUTA (productor): I received many threatening letters on this subject. They wrote: "If you still get in scene Hikaru scene we'll kill you"(laughs) I have received really a lot of those. However, I did not give in to these demands: I wanted to describe Hikaru as a very girly girl, but I failed. Instead, I had no difficulty in describing Maria, who has entered in the scene later.

NAGAI: As for Daisuke, from the beginning we wanted to describe that Daisuke, right?

KATSUTA (productor): Yes.

NAGAI: Daisuke with a flower in front of his mouth in the ending theme song (laughs).

KATSUTA (productor): I wanted to represent him as a sad-looking boy, because of the loss of his planet.

SANAE TOKIMATSU (GFC): Every week appeared a new Vega monster with his funny name. But how did you choose these names?

NAGAI: Randomly, imaginatively (laughter).

SANAE TOKIMATSU (GFC): Really? Just for no reason?

NAGAI: We seriously thought only to the name of Duke Fleed, the main character: his name comes from the legendary Siegfried of the "Nibelungs Saga" (Diukufurido was the original name of the Japanese Duke Fleed: in fact, it resembles a little to Siegfried. Besides, in Nagai's manga of Grendizer, the best friend of Daisuke is not called Morus, like in the anime, but Brunhild, likes the Valkyrie Brunnhilde of the Nibelungen Saga, note).

About the rest, we decided the names thinking and watching the fifty sounds (laughs) (The "fifty sounds" are those ones of the katakana Japanese phonetic alphabet. They are used for foreign or scientific words. In the names of the Vega monsters appear the 31 "sounds ", note) .

KATSUTA (productor): However, we decided this way to give the name to the Vega monsters: our aim was to create original names, different from the others, but in the long run they have become monotonous. However, the names of the Vega monsters have been successful.

AKEMI WATANABE (GFC): There are many scenes and jokes for me unforgettable. But, in my opinion, in the second part, the focus is mainly on the character and charm of the secondary characters that appear from time to time. So I liked the first part, for example the story of Shinich, the UFO passionate guy of the episode 10.

YUICHI MOROOKA (GFC): I like more the story of commander Haruk, who loved the doves (episode 29). However, to defeat him, Daisuke took advantage of his passion. It was an impressive story.

ASUKA KAWAMURA (GFC): I was impressed by the story of the penultimate episode, the n. 73, when Daisuke parts alone to attack the Skarmoon base and Koji stops him, making him understand the importance of friendship. I'm still impressed by that scene.

AKIHIRO ENOMOTO (GFC): I like the story of Naida, and also that one of Haruk.

SANAE TOKIMATSU (GFC): Since there are so many episodes that I like, I cannot pick one. If I had to choose, I like the story of Zuril and his son (ep. 69). Just as I followed this episode, I was hoping that Daisuke and Koji die... (laughter)

NAGAI: I'm glad I heard such interesting comments. Thank you very much.
Revenir en haut Aller en bas
http://kojiana.deviantart.com/
Lasernium66

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 07/03/2017
Localisation : Système Solaire, 3e planète

MessageSujet: Re: Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta   Sam 28 Oct 2017 - 17:56

Merci, Kojiana. C'est en effet un document très éclairant à bien des égards, notamment pour mieux comprendre la genèse du dessin animé.

Pour ceux qui peinent avec l'anglais, j'avais, il y a quelques mois, rédigé cette traduction (dont je ne prétends pas qu'elle soit parfaite, loin de là, mais que, modestement, je crois un peu plus fiable que celle que donnerait un traducteur automatique).

************************************************************************

NAGAI: Tout d’abord, je parlerais du processus de création de Grendizer. Son origine est le film Uchu Enban Daisenso (La grande bataille des soucoupes volantes). Dans la phase préparatoire, Grendizer avait un nom et un aspect différents.

KATSUTA (producteur): Son nom était Gattiger (en réalité, il aurait dû être Roboizer : Gattiger était le nom du vaisseau, note)

NAGAI: Nous pouvions nous appuyer sur une idée intéressante : une soucoupe et un robot qui pouvaient s’assembler (en fait, en japonais, "Gattiger" signifie "union". Peut-être le terme "Getta" de Getter Robot vient-il de là, note).

KATSUTA (producteur): Uchu Enban Daisenso m’a immédiatement fait bonne impression. J’étais persuadé de son succès, parce que cette œuvre brève n’était pas seulement l’histoire d’un robot mécanique, mais contenait des éléments très dramatiques : c’était aussi excitant pour des hommes que pour des femmes. Cependant, travaillant sur une série TV appelée à durer au moins un an, nous avons dû ajouter beaucoup d’autres éléments, ce qui a suscité de nombreuses discussions entre nous.

NAGAI: Oui, je me souviens que nous avons beaucoup discuté à propos de cela. Le personnage principal était Duke Fleed, n’est-ce pas ?

KATSUTA (producteur): Oui, c’est exact. Au début, Koji Kabuto n’était pas là.

NAGAI: Alors, on m’a demandé d’inclure Koji dans la série TV, mais le protagoniste devait toujours être Duke Fleed. Au lieu de cela, avec la présence de Koji, cet anime aurait eu deux protagonistes.

KATSUTA (producteur): Moi aussi, j’étais troublé : je pensais qu’il était impossible de créer un anime avec deux protagonistes. En fin de compte, nous avons donné à Koji un rôle de personnage secondaire. Je m’en excuse auprès des fans de Koji : je me sens coupable. Nous avons eu beaucoup de soucis à cause de cela. Mais vous (s’adressant au Club des fans), comment avez-vous suivi cet anime ?

AKEMI WATANABE (Grendizer Fan Club, GFC): J’ai été frappé par Grendizer après avoir vu Daisenso. Le protagoniste de Grendizer était plus mûr que celui de l’autre anime. J’aimais sa maturité. Beaucoup de fans de Grendizer aiment énormément Koji, tandis que moi, au contraire, je suis un admirateur de Daisuke, et à partir du moment où j’ai réellement apprécié Daisuke, j’ai suivi Grendizer.

ASUKA KAWAMURA (GFC): Depuis le début, j’aimais Koji : c’est un personnage drôle, il est très bien conçu.

NAGAI: Donner à Koji un rôle secondaire permettait à Daisuke de se révéler comme étant plus mature.

KATSUTA (producteur): Je n’avais pas l’intention de faire de Koji un personnage comique. Je voulais simplement en faire un garçon joyeux, vif et passionné, agissant sans raisonner, par opposition à Daisuke qui, au contraire, réfléchissait avant d’agir.

AKIHIRO ENOMOTO (GFC): Grendizer, comme le film Daisenso, était focalisé sur l’amour. Dans cet anime, on parle d’amour entre homme et femme, mais aussi de l’amour paternel de Genzo Umon pour son fils adoptif Daisuke. De même, on y parle d’amitié, comme celle entre Koji et Daisuke. Après Grendizer, il y a eu beaucoup d’autres animes de robots abordant le thème de l’amour (et c’est vrai : par exemple, Baldios, Daimos, ou Combattler 5).

SANAE TOKIMATSU (GFC): Je suis d’accord avec Enomoto. J’ai suivi Grendizer parce que j’aimais Daisuke : pour cette raison, j’ai vu tous les épisodes. Cet anime est différent des autres car il arrive à représenter très bien l’amitié et l’amour de la famille.

AKEMI WATANABE (GFC): Dans le 25e épisode, où apparaît Naida, vous pouvez voir l’humanité de Daisuke. J’aimais particulièrement cet épisode parce qu’il développe le thème de l’amour, les scènes de batailles y étant limitées.

KATSUTA (producteur): J’ai ajouté cet épisode comme un supplément. Mais il n’a pas plu à tout le monde, nous avons plutôt été copieusement critiqués au sein de l’équipe pour ce supplément, dont on disait qu’il était comme une douche froide. J’ai voulu m’aventurer dans quelque chose de risqué. Quand j’ai finalement décidé de le faire, nous avons remporté un grand succès et depuis lors, j’ai expressément continué à inclure des choses de ce genre.

AKIHIRO ENOMOTO (GFC): J’ai aussi aimé l’histoire de Naida. Dans cet épisode, Duke Fleed a un caractère différent du Duke de Daisenso, presque à l’opposé. Mais dans le 72e épisode, quand apparaît Rubina, Duke est identique à celui du film.

AKEMI WATANABE (GFC): À propos de Rubina, dans le magazine du Fan Club, nous avons discuté quant à savoir si Rubina aimait Daisuke ou non. À mon avis, Daisuke aimait Naida.

KATSUTA (producteur): Chacun a sa propre interpétation...

YUICHI MOROOKA (GFC): En ce qui concerne les mechas, dans la deuxième partie, les Spacers ont fait leur entrée en scène (le Double Spacer, le Marine Spacer et le Drill Spacer). Selon moi, le Double Spacer était une bonne idée, mais le Marine Spacer, piloté par Hikaru, était hors de propos, parce qu’au début elle était juste une paysanne, un symbole de paix. Mais vous pouvez voir que, depuis le début de la deuxième moitié, ainsi que par après, elle était désorientée… (rires)

ASUKA KAWAMURA (GFC): À propos d’Hikaru : après que Maria est entrée en scène, Hikaru s’est faite moins présente. Nous savons qu’Hikaru aimait Daisuke, mais elle ne pouvait exprimer ses sentiments… et l’anime s’est achevé ainsi !

SANAE TOKIMATSU (GFC): Hikaru est un personnage qui a une personnalité insignifiante.

NAGAI: Hikaru n’est pas très aimée par les fans.

KATSUTA (producteur): Je recevais beaucoup de lettres de menaces à ce sujet. On écrivait : « si vous mettez encore Hikaru en scène, nous vous tuerons ». (rires) J’en ai réellement reçu des tas, comme celles-là. Toutefois, je n’ai jamais cédé à ces demandes : je voulais dépeindre Hikaru comme une fille très féminine, mais j’ai échoué. À l’inverse, je n’ai eu aucune difficulté à décrire Maria, qui est entrée en scène plus tard.

NAGAI: Comme pour Daisuke, depuis le début, nous voulions décrire CE Daisuke, exact ?

KATSUTA (productor): Oui.

NAGAI: Daisuke avec une fleur devant la bouche, dans le générique de fin. (rires)

KATSUTA (producteur): Je voulais le représenter comme un garçon d’apparence triste, à cause de la perte de sa planète.

SANAE TOKIMATSU (GFC): Chaque semaine, apparaissait un nouveau monstre de Véga au nom marrant. Mais comment choisissiez-vous ces noms ?

NAGAI: Aléatoirement, imaginativement. (rires)

SANAE TOKIMATSU (GFC): Vraiment? Juste sans raison ?

NAGAI: Nous avons juste songé sérieusement au nom de Duke Fleed, le personnage principal : son nom vient du légendaire Siegfried, du Cycle des Nibelungen (Diukufurido était le nom original du Duke Fleed japonais ; en fait, il ressemble un peu à Siegfried. D’ailleurs, dans le manga Grendizer de Nagai, le meilleur ami de Daisuke ne s’appelle pas Morus, comme dans l’anime, mais Brunhild, comme la Valkyrie Brunnhilde du Cycle des Nibelungen – note).
Pour le reste, nous avons déterminé les noms en évoquant et en passant en revue les cinquante sons (rires) (Les « cinquante sons » sont ceux des katakana, l’alphabet phonétique japonais. Ils sont utilisés pour les noms étrangers ou scientifiques. Chez les monstres de Véga, apparaissent les « 31 sons » - note).

KATSUTA (producteur): Malgré tout, nous avons choisi ce procédé pour donner leur nom aux monstres de Véga : notre objectif était de créer des noms originaux, différents des autres, mais à long terme, ils ont fini par devenir monotones. Toutefois, les noms des monstres de Véga ont eu du succès.

AKEMI WATANABE (GFC): Il y a beaucoup de scènes et de gags à mes yeux inoubliables. Mais, à mon avis, dans la deuxième moitié, l’accent est principalement mis sur la personnalité et le charme des personnages secondaires qui apparaissent de temps en temps. De même, j’aimais la première partie, par exemple l’histoire de Shinichi, le gars passionné d’ovnis de l’épisode 10.

YUICHI MOROOKA (GFC): J’aime mieux l’histoire du commandant Haruk, qui adorait les colombes (épisode 29). Toutefois, pour le vaincre, Daisuke a tiré avantage de sa passion. C’était une histoire très marquante.

ASUKA KAWAMURA (GFC): J’ai été très marqué par l’histoire de l’avant-dernier épisode, le n° 73, quand Daisuke fait cavalier seul pour attaquer la Base Skarmoon et que Koji l’intercepte, lui faisant comprendre l’importance de l’amitié. Je suis encore impressionné par cette scène.

AKIHIRO ENOMOTO (GFC): J’aime l’histoire de Naida, et aussi celle d’Haruk.

SANAE TOKIMATSU (GFC): Comme il y a tellement d’épisodes que j’aime, je ne peux en épingler un. Si je devais choisir, j’aime l’histoire de Zuril et de son fils (ép.69). Juste quand je suivais cet épisode, j’espérais que Daisuke et Koji mourraient… (rires)

NAGAI: Je suis content, j’ai entendu tant de commentaires intéressants. Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
http://goldoraknostalgie@wordpress.com
Kojiana

avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Re: Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta   Sam 28 Oct 2017 - 18:21

Super ! Tu m'a évité de faire la traduction Lasernium66. Je t'en remercie car cela aurait sûrement trainé si je l'avais faite car je n'ai pas tellement le temps ces jours.  


Je suis contente de voir que tu as compris la même chose que moi concernant le rôle de Koji.

Lasernium66 a écrit:
KATSUTA (producteur): Moi aussi, j’étais troublé : je pensais qu’il était impossible de créer un anime avec deux protagonistes. En fin de compte, nous avons donné à Koji un rôle de personnage secondaire. Je m’en excuse auprès des fans de Koji : je me sens coupable. Nous avons eu beaucoup de soucis à cause de cela. Mais vous (s’adressant au Club des fans), comment avez-vous suivi cet anime ?

Lasernium66 a écrit:
NAGAI: Donner à Koji un rôle secondaire permettait à Daisuke de se révéler comme étant plus mature.

Je dis cela car j'ai déjà eu l'occasion de discuter avec des fans qui trouvaient que Koji n'avait pas un rôle secondaire dans Grendizer, mais là, ce sont les concepteurs eux-mêmes qui le disent. Donc, il n'y a plus de doute !
Revenir en haut Aller en bas
http://kojiana.deviantart.com/
Lasernium66

avatar

Messages : 145
Date d'inscription : 07/03/2017
Localisation : Système Solaire, 3e planète

MessageSujet: Re: Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta   Sam 28 Oct 2017 - 20:21

Kojiana a écrit:
Je suis contente de voir que tu as compris la même chose que moi concernant le rôle de Koji.
(...)
Je dis cela car j'ai déjà eu l'occasion de discuter avec des fans qui trouvaient que Koji n'avait pas un rôle secondaire dans Grendizer, mais là, ce sont les concepteurs eux-mêmes qui le disent. Donc, il n'y a plus de doute !
Moi aussi, j'ai déjà été amené à discuter avec des fans qui ne parviennent pas à admettre que Koji soit passé au second plan dans Grendizer et qui se réfugient parfois derrière les raisonnements les plus oiseux pour essayer de démontrer le contraire. Pourtant, c'est une évidence: la survie de la planète ne repose plus sur lui mais sur Duke Fleed. Je ne dis pas que Koji soit devenu un personnage simplement utilitaire et anecdotique, loin de là, juste destiné à servir la soupe au héros. Son rôle dans la série est important, certes, mais, qu'on le veuille ou non, il n'en est plus le centre: c'est un précieux et indispensable adjuvant, ce qu'au cinéma on aurait appelé un «grand second rôle». Mais le héros et le pivot de la série, c'est Duke Fleed, pas lui.
Moi aussi, j'apprécie beaucoup le fait que les auteurs aient eux-mêmes clarifié les choses en précisant la vraie place qu'ils ont voulu donner à Koji.


Dernière édition par Lasernium66 le Dim 29 Oct 2017 - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://goldoraknostalgie@wordpress.com
venusia45

avatar

Messages : 4439
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 45
Localisation : dans ma soucoupe

MessageSujet: Re: Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta   Dim 29 Oct 2017 - 0:56

Merci Kojiana et Lasernium Wink cheers
Revenir en haut Aller en bas
Actasia

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/10/2017
Age : 46
Localisation : Sous la neige anglaise...

MessageSujet: Re: Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta   Dim 29 Oct 2017 - 21:08

Super interview !!! Merci cheers
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5256
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 44
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta   Dim 29 Oct 2017 - 21:43

Merci à vous deux Kojiana et Lasernium pour cette interview et sa traduction. Very Happy cheers
Revenir en haut Aller en bas
Kojiana

avatar

Messages : 242
Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: Re: Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta   Lun 30 Oct 2017 - 13:42

Lasernium66 a écrit:
Moi aussi, j'ai déjà été amené à discuter avec des fans qui ne parviennent pas à admettre que Koji soit passé au second plan dans Grendizer et qui se réfugient parfois derrière les raisonnements les plus oiseux pour essayer de démontrer le contraire.

« Attitude humaine extrêmement regrettable » comme dirait REM, l’androïde de l’âge de cristal. C’est mon personnage préféré de cette série du fait de son regard (forcément distancié) sur le comportement humain.

Ce n’est pas nouveau et malheureusement trop répandu. Le psychiatre Carl Gustav Jung le constatait déjà :
« L’homme n’est que trop porté à proclamer irréel, tant que faire se peut, tout ce qui le gêne. » ("L'homme à la découverte de son âme" page 191 de l’édition française chez Albin Michel).

Pour en revenir à Grendizer, comme tu le dis, concernant le rôle de Koji, c’est pourtant une évidence. Alors, que dire des points un peu moins évidents ?
Revenir en haut Aller en bas
http://kojiana.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview de Go Nagaï et Toshio Katsuta
» La petite Emission #8 : Interview de Simon Bisley
» Interview Jervis Johnson
» Interview d'un syndicaliste anonyme par Dédé
» Interview du boulet du fofo, "Diddu"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Goldorak - La Série :: Route 7-
Sauter vers: