Site consacré à l'univers de Goldorak ... retour vers le passé !
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
hikaru

avatar

Messages : 5218
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 44
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Lun 13 Nov 2017 - 7:52

Actasia a écrit:
Je me joins à Perosia et à Kimi, chère Hikaru, ta fic est merveilleuse et tu as un don pour comprendre les personnages et exprimer leur cheminement intérieur et l'évolution de leurs sentiments. Je n'ai aucune inquiétude.

Merci beaucoup Actasia. Embarassed

Siegfried, ne serait-ce pas le Achille de la mythologie nordique ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Lun 13 Nov 2017 - 15:54

Actasia a écrit:
Perosia a écrit:

Mon fils! N'abandonne jamais ta fanfic et va jusqu'au bout. Il y a trop de fans qui l'aiment pour arrêter!
Note: j'ai lu le prologue seulement, qui m'a beaucoup plu. J'espère continuer cette semaine. Mais je suis très prise par ma 'création personnelle'. Désolée...  


Bien dit Professeur et je confirme !  cheers

De mon côté c'est ta fic Perosia que j'ai hâte de commencer à lire ! Wink

Et oui nous sommes tous d'accord pour LDDP... cheers cheers

Quelle fic, ma chere Actasia?
   Celle qui est déjà publiée ?? scratch  scratch
   ou celles à venir :  santa  un conte de Noel très court en décembre  santa  ou  study une fic tres perso mais la ce sera pas avant fevrier 2018,  study  et encore...j'ecris d'abord tous les chapitres
   avant de commencer à publier... Very Happy Very Happy ...c'est du boulot... Shocked Shocked Shocked


Merci pour ton intérêt.  Very Happy

Perosia
cheerscheerscheers
Revenir en haut Aller en bas
Actasia

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 05/10/2017
Age : 46
Localisation : Sous la neige anglaise...

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Lun 13 Nov 2017 - 19:29

hikaru a écrit:
Siegfried, ne serait-ce pas le Achille de la mythologie nordique ?  scratch

Oui c'est bien lui Hikaru  Cool  

.... J'aurais cependant du (et je vais de ce pas) poser la question dans un nouveau fil, afin de ne pas hijacker celui-ci Wink


Perosia a écrit:
Quelle fic, ma chere Actasia?
  Celle qui est déjà publiée ??  scratch  scratch  
  ou celles à venir :  santa  un conte de Noel très court en décembre  santa   ou  study  une fic tres perso mais la ce sera pas avant fevrier 2018,   study  et encore...j'ecris d'abord tous les chapitres
  avant de commencer à publier...  Very Happy  Very Happy  ...c'est du boulot...  Shocked  Shocked  Shocked


Merci pour ton intérêt.   Very Happy  
 

Celle qui est déjà publiée... pour commencer ! Wink Je me réjouis que tu en aies d'autres en préparation... Décembre n'est pas loin, nous pourrons bientôt découvrir ton conte de Noel, j'ai hâte  Very Happy  santa rendeer

En fait, j'ai fait une telle "orgie" de lecture au départ qu'il a fallu que je ralentisse un peu (c'était...hum...nécessaire pour ma santé d'esprit Laughing )... d'autant que j'aime bien pouvoir plonger entièrement dans une histoire, et comme ta fic est terminée j'ai envie de la lire d'une traite. C'est vrai qu'écrire prend du temps, j'en sais quelque chose aussi  Wink

And you are welcome! My pleasure chère Perosia!
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 18 Nov 2017 - 16:30

GOLDORAK – Actarus et Vénusia : une histoire cachée – partie 24


Auteurs : GERDHA pour l’article et JOE7 pour les images (NdT sur le site Joe7). Les sections en bleu sont de Joe7

VENUSIA MAKIBA: L’INTRODUCTION DE L’ARC FINAL (EPS 62-69) - 1


D'une perspective narrative, la ‘trilogie Fleedian’ (ma définition des épisodes 70-72) est intéressante pour plusieurs raisons : la plus importante d’entre-elles, d’après moi, est le choix des Auteurs de permettre aux derniers épisodes, la revalidation complète de toute la fondation du DA. Mais, ils atteindront ce point avec une série d’épisodes dont le but est de créer une prémices dramatique au final ‘big-bang’ (épisode 72). Maintenant l’audimat est sécurisé, il est possible de reprendre ‘le vieux style’ du DA, de déplacer à nouveau la lumière des spots sur le principal bit : le voyage personnel d’Actarus (note pour Joe7 : c’est un voyage intérieur personnel. Je ne l’ai pas spécifié dans l’analyse car j’en ai discuté plusieurs fois sur le forum des Français. Ici, je pense qu’il vaut mieux clarifier le concept pour les lecteurs). Et par conséquent, tous les autres personnages doivent le suivre dans cette évolution vers la fin du DA.

EPISODE 62: LES CYGNES


L’épisode 62 est le premier épisode ‘choral’ depuis un long moment. Je veux dire, impliquant Rigel, Mizar et Procyon avec leurs personnalités et ne les laissant pas être des fantômes dans le sillage de Phénicia et Alcor. Ici aussi, pour la première fois depuis longtemps, les ‘anciens’ Vénusia et Actarus interagissent avec les autres personnage (en particulier Mizar, qui retrouve sa sœur et son ‘frère’). Une carte sûre pour l’arc final.

EPISODES 63-65


Mais la première surprise arrive dès l’épisode 63 (l’ours polaire). Après 38 épisodes, Tomoharu Katsumata revient en tant que directeur d’épisode pour Goldorak. Il rétablit la même équipe de dessinateurs que celle pour l’épisode 25, ensemble avec Shingo Araki (directeur artistique) et Mitsuru Mashima (scénariste). Une coïncidence très intéressante. Ainsi le contenu du script revient à la dramatique des anciens épisodes, comme si celui de l’épisode 62 a été une sorte de ‘test’ pour vérifier s’il était possible de reprendre ce type d’ambiance, même en tenant compte de la présence de Phénicia. Après tout, Mashima est le scénariste des deux épisodes. Le résultat me semble être positif : oui, c’est possible d’écrire un drame à ‘l’ancienne’, en impliquant Phénicia.

Quant à Vénusia, elle démarre un processus de ‘réapparition’ lente en faisant attention, car les garçons japonais pourraient être de nouveau en colère s’ils s’en rendaient compte ! Comme elle est, dans la majorité des scènes, agissant avec Vénusia (très bon ‘truc’, lui donnant une exposition à nouveau sans recevoir des lettres de plaintes, eheh ).

La même approche dramatique et ‘choral’ dans le script peuvent se voir dans l’épisode 64 aussi, donc nous pouvons espérer que le retour complet dans le DA de Vénusia approche enfin.

Source: 'Daisuke and Hikaru: an analysis by Gerdha'
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 18 Nov 2017 - 17:31

GOLDORAK – Actarus et Vénusia : une histoire cachée – partie 25


Auteurs : GERDHA pour l’article et JOE7 pour les images (NdT sur le site Joe7). Les sections en bleu sont de Joe7

VENUSIA MAKIBA: L’INTRODUCTION DE L’ARC FINAL (EPS 62-69) - 2


EPISODE 66: LA MORT VIENT DE LA MER


En fait, l’épisode 66 est d’une certaine manière la revanche de ‘l’ancienne’ Vénusia. Tout comme un autre épisode (épisode 14, le jour du soleil levant – NdT : avec Boss et son robot), l’audimat est un désastre total ! Mais cela n’est pas un problème, car en ce jour particulier (2 janvier 1977), la plupart des familles ne regardent pas la TV, donc un faible audimat était prévisible. Qui sait, peut-être c’était une situation prévue qui permettait aux Auteurs de mettre Vénusia sur le devant de la scène une nouvelle fois ! Wink Peu importe. La scène principale, pour moi, est ce qui se passe dans la salle de contrôle du Centre, au moment où Vénusia confronte Phénicia, qui aimerait piloter le Vénusiak dans une situation périlleuse.

Actarus accepte son intervention aussitôt. Après tout, il aurait pu accepter sa sœur comme pilote de Vénusiak seulement parce qu’il aurait aimé – tout comme Phénicia - que Vénusia reste à la ferme avec sa famille, au moins en cette journée solennelle (une journée traditionnelle familiale au Japon). Mais, elle est prête à se battre avec lui, il ne peut honnêtement pas demander plus que cela. Une fois Actarus et Vénusia piégés par le monstre sous l’eau, et quand le Vénusiak commence à souffrir de dommages sérieux, qui pour sûr tueraient Vénusia très rapidement, Actarus s’inquiète et essaye de réconforter Vénusia de garder espoir et de ne pas dépenser trop d’énergie pour avoir de l’oxygène plus longtemps (au fait, Vénusia ne dit pas un seul mot pendant qu’elle respire avec difficulté dans la version italienne – pas de pensée d’adieu à son prince charmant ou équivalent…Note : je me réfère ici à la VF).

Cette scène pourrait ne rien avoir de spécial, après tout. Au contraire, ce qui est intéressant est la réaction de Phénicia quand elle apprend ce qui se passe sous l’eau : elle tombe à genoux en pleurant…par pour son frère mais pour Vénusia ! Oui, étrangement, elle s’inquiète plus pour Vénusia que pour Actarus, et elle murmure entre ses larmes « Non, non, cela ne peut se passer ! Vénusia ne doit pas mourir ».

En fait, il est vrai que Phénicia aurait pu être à la place de Vénusia, comme originellement elle avait l’intention de piloter le Vénusiak, mais je ne pense pas que sa réaction soit liée à cela uniquement. Pour moi, Phénicia semble s’inquiéter non seulement parce qu’elle représente une sœur, relation qui s’est développée petit à petit (surtoout dans les derniers épisodes), mais plus particulièrement parce qu’elle sait combien Vénusia est importante pour son frère et que cela serait une tragédie pour lui s’il venait à la perdre. Honnêtement, je trouve difficile de donner une autre explication à l’attitude de Phénicia.

NOTE : il est bon de noter que, dans cet épisode, Phénicia a ses cheveux coiffés en arrière comme pour ceux de Sayaka…

Source: 'Daisuke and Hikaru: an analysis by Gerdha'
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 18 Nov 2017 - 18:05

GOLDORAK – Actarus et Vénusia : une histoire cachée – partie 26


Auteurs : GERDHA pour l’article et JOE7 pour les images (NdT sur le site Joe7). Les sections en bleu sont de Joe7

VENUSIA MAKIBA: L’INTRODUCTION DE L’ARC FINAL (EPS 62-69) - 3
EPISODE 67: OPERATION PLONGEE


Juste pour remarquer combine l’approche de l’histoire est finalement revenue aux ‘anciens jours’, quand l’interaction entre les personnages était la raison principale des épisodes. L’épisode 67 nous donne une grande scène qui se réfère à Vénusia et Actarus, en impliquant aussi Phénicia. L’épisode 66 n’était pas un cas isolé : Vénusia et Phénicia ont réellement développé une relation de sœurs.

Alcor est capturé et retenu prisonnier dans la base sous-marine de Véga. Son impulsivité l’a amené à faire une action stupide, et Phénicia – qui l’accompagnait dans ‘l’excursion’ des spacers – doit se confronter à un frère plus qu’en colère dans la salle de contrôle du Centre. Actarus crie toute sa déception à sa sœur :

Actarus : Qui vous a autorisé à sortir avec les spacers ? Pourquoi ne m'as-tu pas écouté ?
Phénicia, honteuse, baisse les yeux.
Phénicia : Je suis désolée.
Son frère est tout sauf impressionné par ses lots et il continue à se plaindre avec une voix forte.
Actarus : Il est trop tard pour être désolée !! Maintenant la catastrophe a eu lieu ! Alcor est prisonnier !
A ce moment, nous pouvons voir Vénusia, qui s’interpose en se plaçant devant Phénicia avec un geste clair pour prendre sa défense. Avec une voix déterminée et en regardant Actarus droit dans les yeux, elle essaye de calmer Actarus.
Vénusia : Phénicia et Alcor voulaient seulement defender le Centre !
Phénicia reste cachée derrière Vénusia, avec l’expression d’un enfant qui aurait cases un vase Ming et qui essaye de prouver à ses parents que ce n’est pas elle, mais le chat qui est responsable du désastre.
Phénicia : “Oui, c’est vrai” confirme-t-elle en tremblant.

Je considère, personnellement, cette scène très amusante, mais, plus important, de très haute qualité du point de vue du scénario. Si quelqu’un pensait que Vénusia allait changer de personnalité avec l’arrivée de Phénicia, ici il/elle peut constater combien cette affirmation est erronée.

Non, Vénusia Makiba n’a absolument pas changé. Elle est toujours la même personne de ‘l’ère Komatsubara’. Juste comme à d’autres occasions, seule Vénusia est capable de contrer Actarus et de lui faire changer d’avis.

Mais, je voudrais souligner aussi que ‘est même encore plus particulier dans cette situation délicate, qui implique aussi la sœur d’Actarus. Je crois que chacun sait combien des relations familiales peuvent être difficiles dans la vraie vie, et combien il est difficile pour une ‘troisième partie’ de gérer cela. Dans l’épisode 67, Vénusia est montrée comme se sentant suffisamment en confiance avec Actarus pour être capable de défendre sa propre sœur, n’agissant pas seulement comme une aînée envers Phénicia, mais aussi en ayant connaissance d’un certain pouvoir sur lui. D’un autre côté, le comportement de Phénicia prouve qu’elle se considère comme une jeune sœur vis-à-vis de Vénusia, mas plus que tout, elle semble bien connaître, le type de relation qui lie Vénusia et Actarus. Au point de se fier uniquement à Vénusia pour calmer Actarus. Ah, cela est vraiment super.

C’est si bon d’avoir de nouveau ce genre de scénario. Je les ai tant manqués pendant un bon moment.

Source: 'Daisuke and Hikaru: an analysis by Gerdha'


Dernière édition par Perosia le Sam 18 Nov 2017 - 18:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

avatar

Messages : 2416
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 43
Localisation : Mykène

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 18 Nov 2017 - 18:13

Perosia a écrit:

EPISODE 66: LA MORT VIENT DE LA MER


=> Un de mes épisodes préférés, à vrai dire.

Perosia a écrit:
En fait, l’épisode 66 est d’une certaine manière la revanche de ‘l’ancienne’ Vénusia.

=> Après quelques épisodes en demi-teinte, je ne peux qu'approuver.

Perosia a écrit:
La scène principale, pour moi, est ce qui se passe dans la salle de contrôle du Centre, au moment où Vénusia confronte Phénicia, qui aimerait piloter le Vénusiak dans une situation périlleuse.

=> Ce n'est peut-être pas la scène principale, mais elle a son importance. A noter que Vénusia s'est absentée pendant le briefing pour enfiler sa tenue de pilote et ainsi se tenir prête à passer à l'action dès que possible. Il est évident, par expérience, qu'Actarus va immédiatement intervenir et elle est ainsi dans les meilleures dispositions possibles pour le seconder.

Perosia a écrit:
Actarus accepte son intervention aussitôt.

=> Je ne pense même pas qu'il aurait pu refuser !

Perosia a écrit:
Une fois Actarus et Vénusia piégés par le monstre sous l’eau, et quand le Vénusiak commence à souffrir de dommages sérieux, qui pour sûr tueraient Vénusia très rapidement, Actarus s’inquiète et essaye de réconforter Vénusia de garder espoir et de ne pas dépenser trop d’énergie pour avoir de l’oxygène plus longtemps (au fait, Vénusia ne dit pas un seul mot pendant qu’elle respire avec difficulté dans la version italienne – pas de pensée d’adieu à son prince charmant ou équivalent…Note : je me réfère ici à la VF).






Perosia a écrit:
Cette scène pourrait ne rien avoir de spécial, après tout. Au contraire, ce qui est intéressant est la réaction de Phénicia quand elle apprend ce qui se passe sous l’eau : elle tombe à genoux en pleurant…par pour son frère mais pour Vénusia ! Oui, étrangement, elle s’inquiète plus pour Vénusia que pour Actarus, et elle murmure entre ses larmes « Non, non, cela ne peut se passer ! Vénusia ne doit pas mourir ».

=> La transition entre Phénicia et Rigel est assurée par leurs poses respectives, mains jointes.

Perosia a écrit:
NOTE : il est bon de noter que, dans cet épisode, Phénicia a ses cheveux coiffés en arrière comme pour ceux de Sayaka…

=> J'ai visionné l'épisode il y a quelques instants mais je ne vois pas à quel moment de l'épisode elle a les cheveux coiffés en arrière ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
kimi_san

avatar

Messages : 2416
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 43
Localisation : Mykène

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 18 Nov 2017 - 18:24





Comme quoi, Vénusia est parfaitement capable de lui tenir tête ! Very Happy


"Non mais !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 18 Nov 2017 - 18:43

GOLDORAK – Actarus et Vénusia : une histoire cachée – partie 27


Auteurs : GERDHA pour l’article et JOE7 pour les images (NdT sur le site Joe7). Les sections en bleu sont de Joe7

VENUSIA MAKIBA: L’INTRODUCTION DE L’ARC FINAL (EPS 62-69) - 4

EPISODE 68: LA GRANDE DOULEUR


L’épisode 68 est, d’après moi, l’introduction à ‘la trilogie Fleedienne’, parce que, sans cela, beaucoup d’évènements dans les épisodes 70 à 72 ne pourraient être expliqués. Sûrement, c’est un épisode centré sur Phénicia. Néanmoins, en ce qui concerne Vénusia, j’aimerais indiquer la petite scène au Centre. La Patrouille regarde les informations à la TV, annonçant la soudaine tempête de neige à Hokkaido, et je voudrais dire que le scénario ‘deux-couples’ n’a jamais autant été clairement montré jusque-là. Dé gauche à droite, nous pouvons voir Alcor avec Phénicia, puis Actarus et Vénusia tous assis dans des sofas. Une fois, Agnès a mentionné ‘la première impression’…et bien, oui, ma première impression, depuis que je regarde l’épisode, est de délibérément montrer les deux couples. Regarder l’expression visuelle des visages et leur position ‘physique’ : ils sont détendus, comme s’ils se sentaient à leur place. Cela est encore plus particulier pour Actarus, qui semble le plus détendu : il est assis entre sa sœur et Vénusia…

Et j’aime la belle interaction entre les personnages, dès qu’ils éteignent la TV : je reconnais sûrement les capacités de Araki et Himeno qui, avec peu de dessins, réussissent à montrer tout un jeu entier d’émotions.

EPISODE 69: TEL PERE, TEL FILS


L’épisode des trois pères (Rigel, Procyon et Horos) et leur enfant respectif mériterait une analyse à lui seul un jour…il est intéressant de note aussi que l’arc va présenter un autre père dans l’épisode suivant (le roi d’Euphor), et un autre épisode décidera du sort de tout le DA peu de temps après (Véga, le père de Végalia).

Je voudrais indiquer ici aussi que, en ce qui concerne Vénusia et Rigel, cet épisode montre – ce qui apparaît déjà dans l’épisode 66 – que Rigel est tout sauf un fou et qu’il n’est pas un personnage inutile du DA (ahah, je dépoussière de vielles discussions…une autre tentation à laquelle je ne peux résister. Note : référence aux discussions du TTOTC*). C’est un bon père, qui a accepté le fait que sa fille a le droit de vivre sa vie comme elle l’entend, mais bien sûr qui ne peut s’empêcher de s’inquiéter pour elle. Le cadeau de l’écharpe à Vénusia – un très précieux souvenir de sa femme décédée – est un beau geste plein de tendresse d’un père qui aimerait que sa fille de sentir combien sa famille est avec elle-même quand ils sont physiquement séparés. Cela montre aussi combien de temps il a été nécessaire à Vénusia et Rigel pour atteindre ce point…

Quand on regarde en arrière l’épisode 3, nous ne pouvons que constater combien le DA Goldorak est incroyable, et combien d’important sujets ‘adultes’ ont été développés. Ce DA est tout sauf ‘une histoire habituelle de bataille entre le Bien et le Mal’ (la plus commune et favorable définition). Maintenant tout est en place. Nous sommes conscients que la fin du DA est proche : il ne reste plus que 5 épisodes, et l’atmosphère à endurer pendant le final Arc est sûrement un prélude à un grand évènement. Pour découvrir ce que c’est, nous devons juste nous asseoir et patienter pour voir les épisodes suivants. Rester avec nous…

TTOTC (Le Tribunal du Siècle) : Jeu de rôle sur un forum français, qui consistait à faire un procès au sujet des personnages. Il contenait des discussions, basées uniquement sur des preuves visuelles, relatant le fait que Duke Fleed était amoureux seulement de Végalia. Ils n’admettaient aucune preuve, basée sur les dialogues, quel que soit l’édition disponible. Gerdha avait le rôle de Procureur. Agnès était l’avocate de la défense. Le rôle du Juge était attribué à Jérôme et le Jury à Suzi et tous les autres membres du forum, qui souhaitaient commenter sur les posts variés.

Source: 'Daisuke and Hikaru: an analysis by Gerdha'
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 18 Nov 2017 - 18:55

Kimi a écrit:

Perosia/Joe7 a écrit:
NOTE : il est bon de noter que, dans cet épisode, Phénicia a ses cheveux coiffés en arrière comme pour ceux de Sayaka…

=> J'ai visionné l'épisode il y a quelques instants mais je ne vois pas à quel moment de l'épisode elle a les cheveux coiffés en arrière ...
Ne tapez pas sur la traductrice Kimi_san...elle n'est que le messager...pardon la messagère!!

Comme j'avais du mal à comprendre ce qu'expliquait Gerdha, je viens juste de regarder aussi cet épisode... Wink

Je constate aussi que je n'ai pas entendu:
Perosia/Gerdha a écrit:
pas de pensée d’adieu à son prince charmant ou équivalent…Note : je me réfère ici à la VF
Il y a des moments où je me demande à quelle version fait vraiment référence Gerdha.  scratch  scratch

Kimi a écrit:
=> Un de mes épisodes préférés, à vrai dire.
C'est vrai qu'il est très bien fait.... Very Happy

Kimi a écrit:
Perosia/Gerdha a écrit:
Actarus accepte son intervention aussitôt.

=> Je ne pense même pas qu'il aurait pu refuser !

Kimi a écrit:
Comme quoi, Vénusia est parfaitement capable de lui tenir tête !  

 "Non mais !"
En effet....la féministe que je suis, ne peux qu'approuver.    

Vas-y Vénusia, tiens tête à Actarus !!!
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5218
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 44
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 18 Nov 2017 - 20:04

kimi_san a écrit:

Comme quoi, Vénusia est parfaitement capable de lui tenir tête !  Very Happy


  "Non mais !"

Dans cette scène où Actarus s'énerve ( ce qui est assez rare ), on se rend bien compte du lien grande et petite-soeur entre Vénusia et Phénicia, mais aussi, du caractère fort de Vénusia qui n'hésite pas à la défendre face à son frère. N'en déplaise à certains jeunes spectateurs japonais de l'époque.  Wink

J'aime bien l'épisode 69: Tel père, tel fils, car durant cette épisode on constate qu'Horos n'est pas seulement le monstre qu'on connait. On voit aussi le caractère d'Actarus qui veut épargner le fils d'Horos, qui le supplie d'arrêter le combat et de rejoindre son père.
Cet épisode est différent.

Merci Perosia pour la suite de cette traduction.  Very Happy  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 18 Nov 2017 - 20:18

Hikaru a écrit:
J'aime bien l'épisode 69: Tel père, tel fils, car durant cette épisode on constate qu'Horos n'est pas seulement le monstre qu'on connait. On voit aussi le caractère d'Actarus qui veut épargner le fils d'Horos, qui le supplie d'arrêter le combat et de rejoindre son père.
Cet épisode est différent.
J'aime aussi car il y a beaucoup d'émotions et Horos est dans un autre rôle. Episode que j'ai revu suite à un échange avec Gurendaiza/Anterak sur un autre fil...

Hikaru a écrit:
Merci Perosia pour la suite de cette traduction.    
Pas de quoi ma chere Hikaru...je te remercie pour ton compliment....a bientôt dans ta fanfic....
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 25 Nov 2017 - 18:13

GOLDORAK – Actarus et Vénusia : une histoire cachée – partie 28


Auteurs : GERDHA pour l’article et JOE7 pour les images (NdT sur le site Joe7). Les sections en bleu sont de Joe7

VENUSIA MAKIBA: LA “TRILOGIE FLEEDIENNE” - PART 1


J’ai personnellement renommé les épisodes 70-72 la “trilogie fleedienne”, parce que, en dépit des contenus très différents, ces épisodes ont un unique point commun : la réapparition sur la scène de la planète Euphor. Ou, pour être plus précise, après avoir été seulement un pale fantôme dans un horizon distant tout le long du DA, Euphor devient soudainement la star du show.

Je trouve réellement étonnant et merveilleux l’approche narrative prise par Katsuta et Ngai pour Goldorak, et, pour autant que je sache, une telle ligne est inconnue aux autres DA de SF (peut-être quelque chose de similaire a été fait avec Neon Genesis Evangelion, mais certainement pas aussi poussé). Après avoir laissé le passé d’Actarus en arrière-plan pendant presque tout le DA (quelques références mais avec peu d’infos dans de rares épisodes), soudain les spectateurs sont submergés d’information à son sujet. Dans l’épisode 72, il y a, de plus littéralement la gifle en pleine figure avec l’incroyable révélation (Végalia). Si une atmosphère dramatique a été développée de l’épisode 62 à 69, dans la ‘trilogie fleedienne’, les Auteurs mettent tous leurs efforts pour que l’histoire de Actarus atteint le point qu’ils ont en tête depuis le début : fermer la boucle, de Uchu Enban Daisenso à Uchu Enban Daisenso.

C’est quelque peu extraordinaire combien l’histoire de Goldorak est cohérente dans l’arc final, et comment une série de sous-scènes ont été développées, lesquelles étaient nécessaires à l’épisode 72 (épisode de Végalia). J’ai déjà parlé dans le TTOTC que je considérais personnellement l’épisode 72 comme la fin réelle de Goldorak, et je confirme ici mon opinion. Dans les épisodes 70-72, Actarus revient finalement au personnage principal du DA – juste pour fermer la boucle – mais, sûrement, tous les évènements auxquels il doit faire face dans la ‘Trilogie fleedienne’ affectent aussi Vénusia. Et d’une manière très surprenante…

EPISODE 70 : L’IMPOSTURE


Je pense que l’épisode 70, est un épisode sous-estimé (notez que Phénicia, dans l’épisode précédent – le fils de Horos – regarde Rigel avec envie, donnant une écharpe de sa mère décédée : un geste qui l’a influencée dans cet épisode). En dépit de l’étrange scénario et de ses manques/trous, il est cohérent dans sa signification. Il est stratégique pour comprendre le final du DA. Peu importe que le roi d’Euphor est un imposteur : le type d’émotions, de mémoire et de relations, qui sont montrés, sont évoqués de manière indépendante de l’identité réelle du pilote du monstre.

En particulier, pour ce qui concerne Actarus, c’est l’épisode qui, d’après moi, est crucial pour comprendre son attitude future dans les épisodes 72-73-74. Mais l’épisode 70 est important aussi dans la perspective de l’analyse de Vénusia. Une fois encore, après l’épisode 68, dans la chambre médicale, nous pouvons voir le scénario des deux-couples.
Pour être plus précise, peut-être est-ce la première fois que nous voyons Alcor agir comme un petit ami envers Phénicia (et une des rares occasions où il est capable de faire changer d’opinion Actarus).

Mais, si quelqu’un pouvait encore avoir des doutes sur le type de lien entre Actarus et Vénusia, son discours est une révélation. Il parle à Vénusia de son expérience dans l’épisode 32 (dans lequel un véghien se fait passer pour sa mère), et au sujet de ses sentiments quand il a rencontré sa ‘fausse’ mère.

Nous savons combine Actarus est une personne réservée, et jamais dans le DA, jusqu’à maintenant, il a été montré parlant à qui que ce soit de ses propres sentiments. Il a mentionné la destruction d’Euphor par le passé, par exemple, mais sans exprimer ce qu’il ressentait durant cet évènement. Maintenant, il ne parle pas à Vénusia de n’importe quel sujet, mais de ses sentiments quand il a rencontré sa ‘mère’.
Phénicia a déjà quitté la pièce, donc son discours n’est pas pour elle et pour la convaincre. Non, Actarus parle à Vénusia au sujet de ses sentiments durant cette expérience bouleversante de l’épisode 32, et, permettez-moi de vous dire que je doute, considérant sa personnalité, qu’il aurait partagé une telle information avec un ami. C’est bien trop personnel, et il est si réservé aussi, qu’il ne peut avoir parlé de cette expérience seulement avec quelqu’un de très spécial à ses yeux.

J’ai m’impression que la scène montre combien Actarus fait confiance à Vénusia, et combien ils partagent une vie à un point critique du DA, où la blessure empoisonnée a pratiquement atteint son pic et est proche de le tuer. Dans ces moments cruciaux, elle est à ses côtés, inquiète et consciente qu’elle ne peut rien faire pour le sauver. Le moment est dramatique, et il est clair que, sans un miracle, les yeux de Vénusia vont se remplir de larmes de désespoir très tôt.

EPISODE 71 : LE MEILLEUR AMI


L'épisode 71 est probablement un des meilleurs du DA, mais curieusement, les deux principales héroïnes sont absentes. Ce n’est pas lié au ‘problème de Vénusia’, puisque Phénicia est aussi complètement absente visuellement. Elles sont toutes les deux incluses dans le scénario, mais le scénariste (Tatsuo Tamura) pensait qu’il n’était pas nécessaire de les montrer. Je suis d’accord avec lui. Phénicia et Vénusia ne sont pas nécessaire pour un bon développement de la scène. Mais il n’est pas essentiel de participer à un évènement pour y être implique. Le scénario laisse voir les spectateurs qu’à la dernière image de l’épisode 71, les larmes de souffrance d’Actarus, regardant l’écharpe tomber du ciel, et cela évite de nous montrer les larmes de joie de tous quand il revient au Centre, annonçant que l’incroyable miracle a eu lieu. Sa blessure empoisonnée ne menace plus sa vie. Un très bon ‘truc’ dans l’histoire, une fois de plus : sans prendre en compte ces larmes de joie, le prochain épisode aurait été une étonnante fragile petite poupée de verre au lieu du merveilleux et puissant jeu de poupées russes…

Source: 'Daisuke and Hikaru: an analysis by Gerdha'
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5218
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 44
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Dim 26 Nov 2017 - 14:08

Il est vrai que dans ces épisodes, ils se passent vraiment beaucoup de choses.
On a vraiment l'impression que tout s'accélère.

Merci pour cette suite Perosia. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Dim 26 Nov 2017 - 15:07

hikaru a écrit:
Il est vrai que dans ces épisodes, ils se passent vraiment beaucoup de choses.
On a vraiment l'impression que tout s'accélère.
C'est exact. Sur le forum de Joe7, il y a 3 'pages' au total pour tout le DA à traduire. Aujourd'hui, je vais poster la fin de la 2eme page qui sera juste des observations générales sur épisode 72.

Ensuite il y aura une page entière rien que pour les épisodes 72 à 74 !! Rolling Eyes Rolling Eyes Ce qui signifie avec le post qui viendra aujourd'hui, je n'aurais fait que les...2/3  affraid

hikaru a écrit:
Merci pour cette suite Perosia. Very Happy
Toujours avec plaisir. J'attends la suite de ta fanfic.... cheers  Very Happy

Je ralentis sur la traduction parce que je suis 'à fond' sur ma fiction personnelle depuis début novembre. J'ai mis un peu de temps à m'y mettre - apres avoir fini la fanfic sur Goldorak - car je voulais rattraper la lecture pour ta fanfic, LDDP (je suis arrivée au chap19, et je suis impatiente de lire l'enlèvement de Vénusia.. cheers ), la traduction et le Conte.  Very Happy

Je ne suis pas sûre que cela plaira, ni même intéressera car cela n'a plus rien à voir avec Goldorak... scratch  scratch
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

avatar

Messages : 2416
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 43
Localisation : Mykène

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Dim 26 Nov 2017 - 16:23

hikaru a écrit:
Il est vrai que dans ces épisodes, ils se passent vraiment beaucoup de choses.

=> C'est le moins que l'on puisse dire.

hikaru a écrit:
On a vraiment l'impression que tout s'accélère.

=> C'est une impression vivace et (je ne sais pas si vous l'avez ressenti de la même façon) un peu désagréable parce qu'on a vraiment le sentiment par moment que les différents intervenants ont "hâte" de mettre un terme à la série. Ceux et celles qui ont vu "Albator 84" ont certainement ressenti la même chose car les péripéties d'importance se succèdent à un rythme soutenu à compter de l'épisode #18 et ce jusqu'à la fin de la série qui ne compte pourtant "que" 22 épisodes.

=> Je pense déjà en avoir parlé par ailleurs, mais il est regrettable de ne pas avoir eu, durant la série, au moins une paire d'épisodes consacrés au passé d'Actarus sur Euphor, un peu à la manière de ce qui s'est fait dans "Albator 78" où nous avons eu droit à un diptyque qui narre notamment la construction de l'Atlantis et la mort de Tochirô.

hikaru a écrit:
Merci pour cette suite Perosia. Very Happy

=> Je n'aurais pas dit mieux. Un grand bravo. cheers cheers cheers

Perosia a écrit:
C'est exact. Sur le forum de Joe7, il y a 3 'pages' au total pour tout le DA à traduire. Aujourd'hui, je vais poster la fin de la 2eme page qui sera juste des observations générales sur épisode 72.

=> S'il y a une chose qu'on peut reprocher à cet épisode #72, c'est sa brièveté ... parce que pour le reste, on frôle le "sans faute", que ce soit au niveau du graphisme, du scénario et surtout du personnage principal. Végalia méritait mieux. Bien mieux ...

Perosia a écrit:
Ensuite il y aura une page entière rien que pour les épisodes 72 à 74 !! Rolling Eyes Rolling Eyes Ce qui signifie avec le post qui viendra aujourd'hui, je n'aurais fait que les...2/3  affraid

=> Prends ton temps, nous ne sommes pas là pour battre des records de vitesse !

Perosia a écrit:
hikaru a écrit:
Merci pour cette suite Perosia. Very Happy
Toujours avec plaisir. J'attends la suite de ta fanfic.... cheers  Very Happy

=> Nous attendons la suite ... mais saurons nous montrer patient(e)s, chère Hikaru ! Very Happy

Perosia a écrit:
Je ralentis sur la traduction parce que je suis 'à fond' sur ma fiction personnelle depuis début novembre. J'ai mis un peu de temps à m'y mettre - apres avoir fini la fanfic sur Goldorak - car je voulais rattraper la lecture pour ta fanfic, LDDP (je suis arrivée au chap19, et je suis impatiente de lire l'enlèvement de Vénusia.. cheers ), la traduction et le Conte.  Very Happy

=> Le génie créateur de miss Perosia fonctionne à plein régime ces dernières semaines ... et j'ai dans l'idée que nous, lecteurs, ne sommes pas au bout de nos surprises !

Perosia a écrit:
Je ne suis pas sûre que cela plaira, ni même intéressera car cela n'a plus rien à voir avec Goldorak... scratch  scratch

=> Ce sont deux univers complètement différents ... mais je suis persuadé que ce voyage le mérite largement ! Et je le dis en toute sincérité. Wink



"Vivement la suite ..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Dim 26 Nov 2017 - 16:37

GOLDORAK – Actarus et Vénusia : une histoire cachée – partie 29


Auteurs : GERDHA pour l’article et JOE7 pour les images (NdT sur le site Joe7). Les sections en bleu sont de Joe7

VENUSIA MAKIBA: LA “TRILOGIE FLEEDIENNE” - PART 2

EPISODE 72 : LA PRINCESSE AMOUREUSE

OBSERVATIONS GENERALES

Je sais que l’épisode 72 aurait dû être un sujet du TTOTC, mais comment pouvais-je laisser cet incroyable épisode en dehors de l’analyse de Vénusia Makiba? I compte sur la Cour pour décider si ce que je vais exprimer dans ce chapitre dans notre amusant Tribunal. En ce qui concerne la partie civile, même si j’aime le jeu du TTOTC, je considère que rendre justice à Vénusia est bien plus important pour moi que de gagner le procès. Quelquefois, la vie demande de faire des choix difficiles.

Premier point, dans n’importe quelle analyse de l’épisode 72, quelque soit le sujet quelqu’un voudrait discuter, il faut toujours prendre en considération l’équipe de design.  Comme pour les épisodes 25 et 63, les rôles principaux sont distribués au trio Katsumata-Araki-Mashima (les trois épisodes diffèrent seulement pour les scénaristes, un différent pour chaque épisode). J’aimerais souligner en particulier la coïncidence de la même équipe de design pour les épisodes 25 (NdT : Les amoureux d’Euphor) et 72 (NdT : La princesse amoureuse). Cette coïncidence est pour moi une des clefs pour comprendre la signification profonde de l’épisode 72. Relier l’épisode 25 à la ‘trilogie Fleedienne’ est un fait qui pourrait nous aider à donner le sens correct à tout ce qui se passe dans l’épisode 72.

J’ai déjà dit que je considère cet épisode la fin réelle de Goldorak, comme cela clos ce que je crois être l’intrigue principale et la vraie signification du DA : le voyage personnel d’Actarus pour surmonter son sentiment de culpabilité. Mais je crois que cela n’est pas suffisant.

Son voyage personnel a jusque maintenant impliqué Vénusia, et l’épisode 72 est, d’une certaine manière, la célébration finale de leur histoire d’amour. J’ai expliqué dans le TTOTC que, dans cet épisode, Végalia est seulement la jolie robe du plus complique jeu de poupées russes de tout Goldorak. Et plus je regarde l’épisode 72, plus j’en suis convaincue. Connectant les preuves visuelles avec quelques raisonnements au sujet de cet arc, cela devient suffisamment facile de découvrir ce qui est caché dans l’épisode 72, aussi au sujet de Vénusia et sa relation avec Actarus. En apparence, Vénusia est la grande absente de l’épisode 72. Comme dans l’épisode 25 (l’épisode d’Aphélie, quelle coïncidence…), elle apparaît dans très peu de scènes, et sa voix résonne seulement deux fois durant les 23 minutes (deux petites phrases : une à la scène du lac et une autre lorsqu’elle est sur la jeep).

Donc, en apparence, son profil bas typique implémenté par les Auteurs après l’arrivée de Phénicia est ici même encore plus remarquable que d’habitude, ajoutant l’impression de la présence dominante de Végalia, il semblerait que cet épisode coupe définitivement la relation entre Vénusia et Actarus. Bien au contraire, je crois que l’épisode 72 représente le maximum de ‘mascarade Goldorak’ et que Vénusia Makiba a d’une certaine manière – tout comme dans l’épisode 25 – un rôle important dans cette histoire. Il y a d’étranges ‘scènes’ dans l’épisode 72 impliquant Vénusia, qui ont généré de grandes discussions parmi les fans et ce pendant des années. Je pense que trouver la bonne ‘clef de lecture’ de l’épisode 72 peu permettre aux fans de trouver les explications correctes à ces ‘petits mystères’.

Il est amusant de constater que j’ai élaboré ma théorie sur l’épisode 72 seulement l’année dernière (été 2002), quand j’ai regardé cet épisode en éteignant le son. A mon grand étonnement, j’ai découvert que ce qui compte le plus dans l’épisode 72 n’est pas ce qui est dit, mais au contraire ce qui N’est PAS dit. Je veux dire que l’épisode manque d’une introduction claire et explicite (la fin de l’épisode 71 pourrait être intéressant pour le TTOTC mais il n’apporte aucune valeur ajoutée ici). Que s’est il vraiment passé entre l’épisode 71 et 72 ? En fait, en regardant l’épisode 72, il est clair que la séquence de temps a subit un grand changement et ne suit plus du tout le parallèle avec le planning de diffusion du DA. Parallèle qui est une des caractéristiques du DA. L’épisode 71 a été diffusé au Japon le 6 février 1977, et on peut voir dans l’épisode que le scénario est cohérent avec une météo de fin d’hiver.

Au contraire, une semaine plus tard (13 février 1977), le scénariste applique une fin de printemps (si ce n’est même l’été) pour l’épisode 72.

Il est impossible que cet aspect soit un accident ou une erreur. Donc, nous devons penser que l’épisode 72 se déroule bien après l’épisode 71 dans le temps (2 à 3 mois si ce n’est plus). Ou, nous pouvons supposer que l’épisode 72 démarre vraiment peu de temps après l’épisode 71, et Végalia met plusieurs mois à couvrir la distance entre Euphor et le camp de la Lune Noire (je pense personnellement que cela soit possible car elle pilote un simple spacer et non un vaisseau spatial).

A première vue, cette distance temporelle pourrait n’avoir aucune importance. Après tout, Végalia est le personnage relié aux fleurs, donc cela pourrait être la justification du choix du scénariste.

Mais au contraire, je pense que déplacer le temps dans l’histoire a une signification bien précise et cruciale pour comprendre correctement les évènements qui se passent dans l’épisode 72.

Source : 'Daisuske and Hikaru: an analysis by Gerdha'
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5218
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 44
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Dim 26 Nov 2017 - 21:24

Comme j'ai un avis assez personnel sur cet épisode, du moins un avis différent de celui de beaucoup de fan de Goldorak, j'ai hâte de redécouvrir ce que Gerdha en pense, parce qu'à vrai dire, je ne m'en souviens plus. Embarassed

Alors merci Perosia et vivement la suite. Very Happy cheers bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Mer 29 Nov 2017 - 18:28

GOLDORAK – Actarus et Vénusia : une histoire cachée – partie 30


Auteurs : GERDHA pour l’article et JOE7 pour les images (NdT sur le site Joe7). Les sections en bleu sont de Joe7

VENUSIA MAKIBA: LA "TRILOGIE FLEEDIENNE" - PART 2

EPISODE 72: LA PRINCESSE AMOUREUSE

LA SCENE DU LAC

La scène du lac dans l’épisode 72 a provoqué, à raison, des discussions interminables entre les fans pendant 25 ans (note de Gerdha : mon analyse a été écrite en 2003), et c’est de plus la raison derrière la première ‘bulle de savon’* polluée dans le forum il y a longtemps/ Après tout, c’est la scène d’introduction des « bons » personnages dans l’épisode, qui est d’une certaine manière cruciale. Mon opinion est que cette scène particulière a le but de nous faire comprendre la situation psychologique des personnages « terriens » - et en particulier Actarus – avant l’arrivée de la tornade Végalia qui va bouleverser leurs vies. Très peu de mots et une incroyable liste d’allusions et de symboles sont ce que les Auteurs donnent aux spectateurs de la scène. Comme je l’ai remarqué plus d’une fois dans des posts variés, les aspects visuels sont stratégiques dans le DA : si une scène apparaît sur l’écran, c’est une allusion visuelle donnée au spectateur et cela doit avoir une signification*. Spécialement dans un épisode comme l’épisode 72.

A la fin de l’épisode 71, Actarus se retrouve sans ami d’enfance, mais avec une blessure totalement guéri de tout poison mettant sa vie en danger. Un incroyable, inespéré évènement, qui, sûrement, démarre un processus de réévaluation pour lui d’un point de vue psychique. Cela l’amène à reconsidérer toute sa vie et ses priorités. Maintenant qu’il a de nouveau une vie entière et nouvelle potentiellement disponible devant lui ; il peut penser à ses propres objectifs avec une perspective différente. Comme l’épisode 72 se site clairement quelque mois après l’épisode 71, il est très probable qu’Actarus est dans cet état d’esprit depuis un moment et qu’il a pris certaines conclusions.
La scène du lac semble confirmer cette idée. Actarus est en train de jouer de la guitare, tandis que sa sœur saute dans le lac. Il observe en souriant une file de fourmis progressant sur une branche.

Mon interprétation de cette scène (laquelle doit avoir une signification particulière, sinon elle n’aurait pas raison d’être) est qu’Actarus réfléchit heureux – regardez le sourire sur son visage : il ne change pas d’expression, même quand Phénicia passe devant lui – au sujet du fait que, comme ses fourmis marchent en une file indienne ordonnée, il a finalement réussit à mettre de l’ordre dans tous ses soucis et problèmes de sa vie personnelle, laquelle va maintenant dans une certaine direction, sans plus d’obstacles ; il est jeune, en pleine santé et…oui, maintenant il peut faire un plan pour son futur avec Vénusia. L’ombre de la mort a disparu, et, même si la guerre n’est pas encore terminée et qu’il peut être tué lors d’une bataille, il sait que, s’il survit aux combats, il peut avoir un futur.

Je pense que les fourmis sont symbole de sa vie : du point de vue psychologique Actarus a passé une année entière* (l’épisode 30 date d’Avril 1976) avec un seul objectif : survivre à sa blessure afin de pouvoir se battre à la prochaine bataille, alors qu’après l’épisode 71, il se trouve dans le besoin d’identifier de nouvelles perspectives à sa vie. Il est probable que cela n’a pas été facile pour lui de gérer ce processus de réévaluation, et qu’il a eu quelques difficultés du point de vue psychologique. Le prince a du se transformer en palefrenier, quatre ans auparavant, et ensuite il a du devenir un combattant : maintenant, que peut le combattant devenir ? Je pense que l’image des fourmis, et, en particulier, le fait qu’Actarus les regarde en souriant signifie qu’il a trouvé la réponse, et qu’il a mis en ordre ses idées et ses sentiments. Il peut mieux voir la direction de sa propre vie. Oui, le lac est similaire à celui où il a probablement décidé du sort de sa planète avec un certain discours à Végalia, mais..c’était le passé, un passé qui ne peut plus revivre, et il doit se concentrer sur son futur sans regrets.

Bien, il semblerait que je suis en train de dévier: l’analyse est dédiée à Vénusia. Pourquoi suis-je en train de perdre du temps avec Actarus ? Désolée, mais je ne pouvais pas éviter cette partie ; parce que pour comprendre l’épisode 72 et, par conséquence le comportement de Vénusia, il était nécessaire de comprendre Actarus aussi. Si réellement l’épisode 72 dans le déroulement du temps de Goldorak se passe plusieurs mois après l’épisode 71, nous pouvons supposer qu’Actarus a discuté de son futur avec Vénusia « hors écran ». Considérant le niveau de communication qu’ils ont eu dans l’épisode 72 (au sujet du roi d’Euphor et des confidences d'Actarus à Vénusia), je n’imagine pas qu’il n’ait jamais parlé avec elle au sujet de ses sentiments dans ce processus psychologique de réévaluation. Mais je pense qu’aussi Phénicia et Alcor ont été influencés par la situation. En particulier Phénicia qui, dans les derniers épisodes, a montré une terrible angoisse, alors qu’au lac elle est de nouveau une insouciante adolescente, comme si la perspective d’une nouvelle vie pour son frère lui avait donné une énergie positive en cadeau. Oui, elle parle d’Euphor avec Actarus, mais, pour la première fois, ils ont tous les deux une expression de paix en se souvenant de leur planète natale, comme si tous les deux savaient qu’un changement de perspective pour ce sujet crucial avait récemment éclot.

Il est vrai qu’Actarus est Duke Fleed. Il sait que les survivants de sa planète sont encore en vie et que, s’il gagne contre Véga, il devrait reprendre sa place de roi. Avant l’épisode 71, il ne pouvait imaginer ou même penser un tel scénario, à cause de sa blessure mortelle, mais maintenant tout a changé. Oui, il est le roi de la planète Euphor, qui malheureusement a été détruite. Même s’il aimerait y retourner, il doit trouver une solution différente afin de donner une chance aux flleediens. Donc…il pourrait rester sur Terre et, si possible, rassembler son peuple sur celle-ci. Je pense que c’était son plan original : rester sur Terre ensemble avec Vénusia et gouverner la population de sa planète native de là. Je crois qu’il a discuté de ce sujet avec elle, et qu’elle est d’accord avec lui. Parce qu’autrement, il serait difficile de trouver une explication adéquate à la scène suivante de l’épisode 72.

* bulle de savon : dans les termes juridiques du forum de Gerdha, c’est une allusion par laquelle une discussion très ouverte et large commence.

* cela doit avoir une signification : j’aimerais souligner, comme je l’ai fait plus d’une fois sur le forum français, l’importance extrême de ce point. Un DA n’est pas juste une création, mais c’est aussi un « business », sujet aux lois économiques. La production du d’un DA est coûteuse. Cela prend du temps et des ressources en termes de moyens et personnes. Dans Goldorak, même la meilleure équipe du marché travaille dessus. Donc chaque image a certainement un coût non négligeable. Du point de vue de ‘Dynamic and Toei’, aucune image ne peut être inutile, parce que, pour ces deux maisons de production, cela signifierait perdre de l’argent (c’est une des raisons pourquoi certaines scènes sont réutilisées dans plusieurs épisodes). Mais ces images étaient aussi le véhicule pour les Auteurs d’exprimer leur art, et ils ne pouvaient se permettre non plus d’avoir des images inutiles. Parc conséquent, vérifier ce qui est dessiné dans le DA prend une importance stratégique dans l’analyse de Goldorak en général, et, plus spécialement, quand cela concerne des épisodes critiques. L’épisode 72 a été produit avec la meilleure équipe, laquelle n’a certainement pas travaillé gratuitement. Il est donc légitime de penser que cet épisode est très cher. Je pense, donc, qu’aucune scène de l’épisode 72 est une erreur ou une image superficielle mais, bien au contraire, qu’elle a été sélectionnée avec soin par l’équipe de production, et dessinée avec des objectifs prédéfinis (note de Gerdha)

* Actarus a passé l’année entière : L’épisode 30, dans lequel sa blessure fait son apparition pour la première fois, date d’april 1976. L’épisode 72, lui, date de février 1977, mais sa représentation dans le temps, comme mentionné précédemment, se situe plusieurs mois après (note de Gerdha).

Source: 'Daisuke and Hikaru: an analysis by Gerdha'
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5218
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 44
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Mer 29 Nov 2017 - 22:29

Citation :
elle parle d’Euphor avec Actarus, mais, pour la première fois, ils ont tous les deux une expression de paix en se souvenant de leur planète natale, comme si tous les deux savaient qu’un changement de perspective pour ce sujet crucial avait récemment éclot.

C'est aussi ce qui m'a marqué dans cette scène, ça et le petit bateau que Vénusia fabrique juste après avant de le déposer sur le lac. Tout un symbole selon moi. Wink Very Happy

Merci pour la suite de cette traduction Perosia. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Jeu 30 Nov 2017 - 13:48

Hikaru a écrit:
le petit bateau que Vénusia fabrique juste après avant de le déposer sur le lac. Tout un symbole selon moi. Wink Very Happy
Exact. Ce sera dans le prochain post. Gerdha donne l'explication: rituel bouddhiste au Japon en souvenir de leurs morts...'cadeau' de Vénusia pour Actarus en souvenir des morts d'Euphor...

Hikaru a écrit:
Merci pour la suite de cette traduction Perosia.
Toujours avec plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Jeu 30 Nov 2017 - 16:28

GOLDORAK – Actarus et Vénusia : une histoire cachée – partie 31


Auteurs : GERDHA pour l’article et JOE7 pour les images (NdT sur le site Joe7). Les sections en bleu sont de Joe7

VENUSIA MAKIBA: LA "TRILOGIE FLEEDIENNE" - PART 2

EPISODE 72: LA PRINCESSE AMOUREUSE

L’ARRIVEE DE VENUSIA

Vénusia et Alcor arrivent au lac. Alcor plaisante au sujet de l’expression rêveuse d’Actarus et Phénicia.

Phénicia répond qu’ils sont en train de parler d’Euphor. Vénusia se tourne et regarde Actarus, qui est assis face au lac. Il hoche simplement de la tête sans dire un mot (Je mets deux images similaires pour bien montrer le regard entre Actarus et Vénusia qui est très long et intense, comparé au coup d’œil bref aux autres).

A ce moment-là, alors qu’Alcor et Phénicia regardent Vénusia, et Actarus toujours en train de jouer de la guitare, Vénusia construit un bateau en bambou et dit.
Vénusia : C’est votre patrie, n’allez-vous pas être nostalgique ?

Tandis qu’Actarus ferme les yeux, toujours jouant de la musique, elle se met à genoux sur la rive de la rivière, et fait partir le petit bateau sur l’eau. Puis elle ferme les yeux aussi et baisse la tête.

Grâce à Jérôme et ma belle-sœur, nous connaissons la signification du bateau (note de Gerdha: ce sujet a été débattu sur le forum français il y a quelques semaines). C’est une référence à une coutume typique traditionnelle japonaise : un geste pour le souvenir des morts (équivalent à la tradition de mettre des chrysanthèmes sur les tombes). Phénicia et Actarus étaient en train de parler d’Euphor, donc l’explication du geste de Vénusia est, d’après moi, qu’elle rend hommage aux morts d’Euphor, la planète natale de l’homme qu’elle aime. Elle ferme les yeux pour une prière silencieuse envers tous les innocents tués par Véga, et Actarus fait de même, car il connaît la signification de ce qu’a fait Vénusia (note de Gerha : d’après ma parente japonaise, c’est une tradition Bouddhiste au Japon qui habituellement prend place début août. Les familles japonaises apportent des petits bateaux en bambou sur la rivière, avec une bougie allumée, et les laissent dériver au fil de l’eau, en mémoire des victimes des bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki. Dans plusieurs épisodes de Goldorak, il y a des références explicites au fait que Procyon et la famille Makiba (famille de Vénusia) sont très respectueux des coutumes japonaises ancestrales. Donc on peut dire sans crainte qu’ils ont fait ce geste régulièrement, même si cela n’avait jamais encore été montré dans un épisode du DA. Il est donc légitime de penser qu’Actarus, au moment de l’épisode 72, est au courant de cette tradition récurrente et qu’il est donc normal pour lui de comprendre le geste de Vénusia. Notez aussi l’apparence particulière du bateau construit par Vénusia, qui rappelle exactement le transport d’une bougie par le bateau lui-même. Ceci confirme la référence au geste traditionnel et son interprétation dans le contexte actuel).

Je trouve cette scène terriblement émouvante, merveilleuse, exceptionnelle. Un scénario incroyable, qui, sans un seul mot et avec peu de références visuelles, est capable de faire comprendre aux spectateurs qui aimeraient gratter le vernis de la surface ce qui se passe du point de vue psychologique chez les personnages. En fait, dans mon opinion, le comportement de Vénusia est la preuve que son lien avec Actarus est si profond qu’elle se sent en confiance pour rendre hommage à « ses morts » (ce qui, dans la perspective japonaise, est un fait de famille). Peut-être elle ressent cela comme « ses morts » maintenant, surtout s’il a décidé de rester sur terre avec elle pour toujours.
Regardez comment est parfait le scenario de l’épisode 72, d’un point de vue narrative. L’image de Vénusia priant s’efface dans l’image d’une fille aux cheveux rouges qui est en train d’observer une carte du Japon au camp de la Lune Noire.

Ce n’est pas le TTOTC, mais je trouve que le choix du Directeur de changer l’image de Vénusia par celle de Végalia de cette manière est très fort. La fille de la campagne versus la princesse : habituellement c’est ce que les fans de Goldorak pensent de l’épisode 72. Et bien, je ne suis pas d’accord. Le contraste entre les deux femmes n’est pas au sujet de leur rôle, mais cela concerne leurs personnalités. Une jeune femme généreuse contre une égoïste. Une jeune femme qui a passé des mois à côté d’un homme malade, essayant de lui fournir un support psychologique et de le réconforter, contre une autre qui ne lui demande même pas « Comment vas-tu ? » quand elle le rencontre à nouveau après huit mois. Une jeune femme, qui est prête à s’occuper de personnes d’une autre planète au nom de l’amour pour Actarus, contre une qui trahit son père et son propre peuple parce qu’elle veut que son prince charmant croit en elle.

Dois-je continuer la liste ? Comment est-ce possible de croire qu’un homme comme Actarus puisse être amoureux d’une femme comme Végalia. Cela me passe totalement au-dessus de la tête.

Source: 'Daisuke and Hikaru: an analysis by Gerdha'
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

avatar

Messages : 5218
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 44
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 2 Déc 2017 - 19:50

Bon, je ne reviendrais pas sur les images du petit bateau construit par Vénusia, ainsi que sur les regards qu'ils échangent à ce moment-là, c'est vraiment un moment chargé de sous-entendus et très fort en émotions. D'ailleurs, c'est un de mes passages favoris. Very Happy

Ce qui m'interpelle, c'est la suite concernant Végalia. Toutefois, je ne peux pas en dire plus car je ne veux mettre en avant un avis personnel dont je vais me servir pour écrire le chapitre concernant cet épisode.  Wink  

Merci pour cette suite Perosia.  Very Happy  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Sam 2 Déc 2017 - 23:30

hikaru a écrit:
Bon, je ne reviendrais pas sur les images du petit bateau construit par Vénusia, ainsi que sur les regards qu'ils échangent à ce moment-là, c'est vraiment un moment chargé de sous-entendus et très fort en émotions. D'ailleurs, c'est un de mes passages favoris. Very Happy
Je viens juste de visionner et je ne peux être que d'accord Very Happy

Hikaru a écrit:
Ce qui m'interpelle, c'est la suite concernant Végalia. Toutefois, je ne peux pas en dire plus car je ne veux mettre en avant un avis personnel dont je vais me servir pour écrire le chapitre concernant cet épisode.  Wink  
Je suis très curieuse de ce que tu vas nous faire....je publierai la traduction au sujet de sa mort dans la semaine, si tout va bien.

Hikaru a écrit:
Merci pour cette suite Perosia.  Very Happy  cheers
Tout le plaisir est pour moi sunny
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

avatar

Messages : 354
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 49
Localisation : Cologne (Allemagne)

MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   Ven 8 Déc 2017 - 12:07

GOLDORAK – Actarus et Vénusia : une histoire cachée – partie 32

Auteurs : GERDHA pour l’article et JOE7 pour les images (NdT sur le site Joe7). Les sections en bleu sont de Joe7

VENUSIA MAKIBA: LA "TRILOGIE FLEEDIENNE" - PART 2

EPISODE 72: LA PRINCESSE AMOUREUSE

LA SCENE DE LA TERASSE

Plus tard, la terrasse du Centre de Recherche est l’hôte d’une scène que je considère comme une des meilleures scènes de tout le DA, et un des meilleures exemples du jeu avec les effets visuels. Si vous voulez suivre mon conseil, éteignez le son de votre TV, et vous verrez la scène suivante se dérouler.

Actarus est seul sur la terrasse regardant le coucher du soleil avec une expression sérieuse sur son visage. Il est concentré dans ses réflexions et il ne réalise pas l’arrivée d’Alcor, Phénicia et Vénusia. Ils sont inquiets pour lui, et Vénusia est extrêmement sérieuse.

Alcor met son doigt devant sa bouche réclamant le silence et il s’approche d’Actarus. Il échange quelques mots avec lui. Phénicia se tourne d’abord vers Vénusia puis elle rejoint son frère et ajoute quelques mots, tandis que Vénusia reste en arrière.

Toujours regardant le ciel, Actarus répond quelque chose qui fait Phénicia se retourner vers Vénusia avec une expression inquiète et, ensuite parle avec Actarus pendant un moment.

Alcor est en colère et Actarus baisse les yeux. Il se retourne et rentre au Centre. Gardant les yeux baissés, il entre presque en collision avec Vénusia. Il s’arrête une fraction de seconde à côté d’elle (c’est vraiment un très court instant). Elle est surprise.
Alors qu’Actarus a presque atteint la porte, Alcor court et se place devant lui, le tenant par les épaules. Il dit quelque chose à son ami, qui néanmoins continue à regarder vers le sol.

Puis, un évènement se passe qui fait que tous se précipitent dans la salle de contrôle, où le spacer de Végalia est montré. Après quelques instants, Actarus regarde à gauche et à droite avec une expression inquiète, et se rue hors de la salle de contrôle.

C’est ce qui se passe dans la scène de la terrasse, quel que soit le dialogue – et particulièrement les intonations – qui pourrait avoir été ajouté dans les différentes versions (néanmoins elles sont plus ou moins cohérentes dans ce cas-ci). (note de Gerdha : à ce moment, dans le forum français, nous nous référions seulement aux versions française, italienne et arabique. En fait la traduction de la version originale n’était pas disponible). Je pense que le « jeu silencieux » peut prouver deux points basiques.

Premièrement, Actarus est tout sauf heureux après sa rencontre avec Végalia (vous pouvez voir cela en observant qu’il regarde au sol après sa discussion avec Phénicia), et il a trop de questions/soucis dans son esprit pour réaliser l’arrivée des autres membres de la Patrouille.

Deuxièmement, Alcor, mais plus probablement Phénicia, est clairement inquiet au sujet de Vénusia: les indices visuels sont indiscutables sur ce point. La grande question est : Est-ce que Vénusia est au courant de l’engagement passé d’Actarus avec Végalia ? Phénicia pourrait le savoir, vu sa réaction (coup d’œil à Vénusia), quand son frère lui confesse l’identité de l’ennemie (« c’était Végalia ») qu’il a rencontré dans le champ fleuri, qui est très clairement dessinée (« quoi ? » – elle se tourne vers Vénusia et regarde de nouveau Actarus – « la princesse de Véga ? »).

C’est une importante question, parce que la scène de la terrasse est cruciale pour comprendre l’épisode 72. Je crois que oui, Vénusia était au courant de l’engagement d’Actarus avec Végalia par le passé. Sinon, il n’y aurait aucune raison pour elle de s’inquiéter par anticipation. OK, Alcor a vu Actarus parler avec une fille aux cheveux rouges dans la prairie. Et alors ? Si Vénusia n’avait pas connaissance de l’engagement passé, pourquoi serait-elle déjà inquiète en arrivant sur la terrasse ? Alcor et Phénicia agissent, durant toute la scène, en ptoégeant Vénusia. Pour être plus précise, j’ai la nette impression qu’ils ont approché Actarus en son nom. En regardant les effets visuels, nous pouvons voir

Alcor tout d’abord arrêter Vénusia et Phénicia avant de rejoindre Actarus ; et ensuite Phénicia regarder Vénusia avant de rejoindre à son tour son frère.

Probablement, je manqué d’imagination, mais je ne peux trouver d’autre explication alternative valide à cette scène, en prenant en compte toutes ces évidences visuelles. C’est Vénusia qui aimerait savoir qui était cette fille dans la prairie, mais elle n’a pas le courage de lui demander directement. Considérant sa personnalité tout le long des 71 épisodes, je crois que seulement un terrible doute au sujet d’un retour de la fiancée officielle dans la vie du prince d’Euphor peut la faire agir de cette manière inhabituelle chez elle.

Elle n’avait aucune crainte en rencontrant Aphélie, mais le retour de Végalia est une toute différente histoire pour elle. Pourquoi ? Parce que Vénusia sait que seulement le sens haut placé du devoir chez Actarus peut le séparer d’elle. Rien d’autre ne pourrait y arriver. Et que quelque chose d’étrange et vraiment sérieux est en train de prouver le comportement inhabituel d’Actarus : il est clairement perturbé, mais cette fois il ne veut pas partager ses réflexions avec elle et préfère rester seul. Un très mauvais signe pour Vénusia, qui, pour la première fois dans tout le DA, a peur.

Si cette fille (Alcor a pu la voir brièvement dans la prairie, et ces longs cheveux rouges étaient un signe particulier visible depuis le spacer) était vraiment Végalia, que voulait-elle ? Ce sont ces questions (l’identité de l’ennemi et le sujet de la discussion), que Vénusia aimerait demander à Actarus. Manquant de courage, Alcor et Phénicia le font pour elle (c’est très clair, de la scène de la terrasse, que le trio a discuté de la situation précédente, comme s’ils agissaient et agréaient une sorte de « plan d’action »).

Je trouve l’attitude d’Alcor et de Phénicia amusante, et c’est une autre preuve indirecte confirmant que Vénusia a un rôle important dans la vie d’Actarus : sinon le comportement de Phénicia à la terrasse serait inexplicable.

Au fait, Alcor ne sait rien au sujet de cet engagement passé (sinon, ses mots (“Tu aurais dû la capturer !”), tant à la terrasse que dans la chambre, n’auraient aucun sens). En revanche, Vénusia et Phénicia le savent parfaitement.

Probablement, la princesse d’Euphor ne connaissait pas tous les details, mais je pense qu’Actarus lui en avait touché un mot – tout en lui demander de garder cela pour elle – entre les épisodes 70 et 71, alors qu’il craignait de mourir dans peu de temps de la blessure empoisonnée. Cela afin d’aider sa sœur, qui est désespérée d’avoir aussi peu de souvenirs au sujet d’Euphor.

Au contraire de Phénicia, d’après moi, Vénusia connaissait très bien toute l’histoire de cet engagement. En analysant le visuel de la scène, il me semble qu’elle n’est absolument pas surprise – comme l’est Alcor – d’entendre qu’Actarus a rencontré la princesse de Véga, ce qui est réellement étonnant.
En effet, si elle avait ignoré cet engagement, sa réaction aurait été très similaire à celle d’Alcor. Alors qu’au contraire, Vénusia, est seulement surprise du comportement d’Actarus, quand il la bouscule presque et qu’il n’a pas le courage de la regarder en face.


Source: 'Daisuke and Hikaru: an analysis by Gerdha'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Actarus et Vénusia: une analyse par Gerdha/Joe7 (termine)
Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Actarus, les gifles et les petites bagarres
» Quelles sont les scènes de la série qui vous ont marqué ?
» De quelle nature est la relation entre Vénusia et Actarus ?
» Vénusia / Hikaru Makiba ... forever !
» 16ième district d'Actarus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Goldorak - La Série :: Route 7-
Sauter vers: