Site dédié à Goldorak et à son univers
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 FanFiction : une parmi tant d'autres ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 17 ... 31  Suivant
AuteurMessage
venusia45

venusia45

Messages : 4468
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 47
Localisation : dans ma soucoupe

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeVen 8 Sep 2017 - 20:06

Merci beaucoup Kimi ! cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

anterak 08

Messages : 11923
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 52

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeVen 8 Sep 2017 - 20:08

merci Kimi cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeVen 8 Sep 2017 - 21:26

Kass01 a écrit:
Pour moi c'est une découverte et c'est juste super bien écrit, je me réjouis de lire la Suite

=> Merci pour ce joli compliment. J'espère que la suite de cette histoire sera à la hauteur de tes attentes ...

hikaru a écrit:
Merci Kimi_san pour cette suite riche en émotion qui fait une belle référence à la magnifique histoire de Cathy.  I love you

=> Je n'ai apporté que quelques légères retouches à ce chapitre-là par rapport à sa version d'origine (contrairement à d'autres). La référence aux "Heures oubliées" était évidente ... car sans cette magnifique histoire, celle-ci n'aurait jamais vu le jour ... Very Happy

hikaru a écrit:
Pauvre Vénusia.  Sad Sad Sad

=> C'est très difficile d'être loin de celui ou de celle qu'on aime ... mais cette séparation n'est que temporaire !

venusia45 a écrit:
Merci beaucoup Kimi ! cheers  cheers

anterak 08 a écrit:
merci Kimi  cheers cheers

=> You're welcome !

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 1151347092

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Eurydie

Eurydie

Messages : 82
Date d'inscription : 21/05/2009

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeSam 9 Sep 2017 - 14:36

ohhhh wouiiiii FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2778357249

la suiteuuh !
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeDim 10 Sep 2017 - 20:20

Eurydie a écrit:
la suiteuuh !

Ca vient !

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 542549dizertest

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Oscar1965

Oscar1965

Messages : 6271
Date d'inscription : 20/01/2014
Age : 53
Localisation : Planète Bleue

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeMar 12 Sep 2017 - 2:24

Merci pour ces deux chapitres que je commenterai d'un coup ("because" je suis méga occupée ces-temps-ci et que je voulais un moment de tranquillité pour lire tes chapitres (de même que celui de Vénusia pour "Faux semblant))

Prologue: Et ben! Ils ont eut chaud les monarques d'Euphor! Un peu plus et ils y passaient... Shocked

Juste comme ça: Il me semble que lorsque Phénicia a quitté Euphor, elle semblait être une toute petite fille (environ 4 ans?). Si quatre autres années se sont passées, elle n'a que 8 ans... Alors qu'elle semble en avoir entre 14 et 16 disons dans le DA. Ce point (la différence entre le "vieillissement" de Phénicia et le nombre d'années depuis la conquête d'Euphor par Véga jusqu'à la fin de la saga de Goldo), comme on est amené à le constater dans le DA m'a toujours semblé être un point bizarre de la série. À moins que les euphoriens ne vieillissent pas de la même manière que les humains...

Ceci n'est certainement pas une remarque sur ton choix dans ce chapitre et ne change rien à la beauté de ton histoire soit dit en passant.

Chap 1: Sad Sad Sad Pauvre cocotte... Un amour pareil, ça peut faire très très mal...

J'espère que nos deux amoureux se retrouveront très bientôt! (

J'avoue que j'avais aussi lu ton histoire (parmi les premières fics tous univers confondus que j'ai lues sur le web) mais il y a si longtemps et j'en ai lu plusieurs ensuite (celle de Cathy et de Sweetcandy entre autres) que je suis toutes mêlée! Ça va faire du bien de te relire! Very Happy

Merci Kimi!
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeMar 12 Sep 2017 - 9:26

Oscar1965 a écrit:
Prologue: Et ben! Ils ont eut chaud les monarques d'Euphor! Un peu plus et ils y passaient... Shocked

=> Tout juste ... le coup n'est pas passé loin. Mais pour certains, le retour d'Actarus et de Phéncia va leur rester en travers de la gorge ...  affraid  

Oscar1965 a écrit:
Juste comme ça: Il me semble que lorsque Phénicia a quitté Euphor, elle semblait être une toute petite fille (environ 4 ans?). Si quatre autres années se sont passées, elle n'a que 8 ans... Alors qu'elle semble en avoir entre 14 et 16 disons dans le DA. Ce point (la différence entre le "vieillissement" de Phénicia et le nombre d'années depuis la conquête d'Euphor par Véga jusqu'à la fin de la saga de Goldo), comme on est amené à le constater dans le DA m'a toujours semblé être un point bizarre de la série. À moins que les euphoriens ne vieillissent pas de la même manière que les humains...

=> Selon ce que j'ai pu lire dans le wiki Mazinger sur Phénicia, elle a 14 ans lors de sa première apparition dans la série. Si on ôte l'année qui s'écoule et où elle n'apparait pas (soit les 48 épisodes précédents) et les deux ans qui s'écoulent entre l'arrivée d'Actarus sur la Terre et le début de la série, ça nous fait donc trois ans. Phénicia aurait donc 11 ans au moment où son frère s'échoue sur Terre. Il n'est pas exclu de penser que Phénicia et son précepteur ont réussi à quitter Euphor plus tôt, auquel cas effectivement la limite de 4 ans que je mets dans le récit ne tient pas : elle serait exacte pour Actarus mais pas pour Phénicia.

=> D'autre part, la cohérence graphique n'est pas non plus le point fort de la série au moins sur Phénicia : si on regarde les copies d'écran tirées des épisodes #49 "La dernière survivante" (départ de Phénicia et du précepteur à bord d'une des navettes royales) et #68 "La grande douleur" (Phénicia et Sirius), théoriquement prises au moment de l'invasion d'Euphor par les forces de Véga, je n'ai pas l'impression qu'elle ait le même âge ...

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 449498maria1 FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 855594maria2

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 940602maria3 FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 856363maria5


Oscar1965 a écrit:
Ceci n'est certainement pas une remarque sur ton choix dans ce chapitre et ne change rien à la beauté de ton histoire soit dit en passant.

=> Je le prends positivement ! ça me permet de voir ce que je peux améliorer ! Ca tombe bien, je ne suis jamais vraiment satisfait de mon travail.  Wink


Oscar1965 a écrit:
Chap 1: Sad Sad Sad  Pauvre cocotte... Un amour pareil, ça peut faire très très mal...

=> Je partage pleinement ton opinion. Je pourrais disserter pendant des heures à ce sujet ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2409116956


Oscar1965 a écrit:
J'espère que nos deux amoureux se retrouveront très bientôt!

=> Dès le chapitre #7 !


Oscar1965 a écrit:
JÇa va faire du bien de te relire! Very Happy

=> Ca tombe bien, la suite arrive !  Very Happy


Oscar1965 a écrit:
Merci Kimi!

=> You're welcome ! Very Happy


FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 3352874800   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2593917539   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 517954911   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 1706371011

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeMer 13 Sep 2017 - 0:59

Oups je me rends compte que mes notifications n'ont pas marché et que j'ai "manqué" la publication du premier chapitre et les commentaires à suivre ! Comme il est très tard à l'heure où j'écris, ce sera pour demain je pense !

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2340738771 FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2340738771 FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2340738771 FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 1752787198 Wink Wink Wink

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 20914310
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeMer 13 Sep 2017 - 23:35

Citation :
Selon ce que j'ai pu lire dans le wiki Mazinger sur Phénicia, elle a 14 ans lors de sa première apparition dans la série

C'est aussi ce qui est indiqué sur les dvd AB (épisode 50) en VOSTFR :

Citation :
"Mais elle n’a encore que 14 ans".

merci beaucoup Kimi !!!! cheers cheers cheers FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 1752787198

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 20914310
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Sep 2017 - 9:17

Gurendaizä a écrit:
"Mais elle n’a encore que 14 ans".

=> Il n'empêche qu'elle fait quand même plus âgée dans la série ... Personnellement, je l'aurais bien vue avec deux ou trois ans de plus.

Sur ce, petit "cadeau" en attendant la parution du chapitre #2 ... avec un petit "line-art" de Végalina signé Coqueluche05 !  Very Happy

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 391829SketchVgalinaVisage

Un grand merci à elle ...

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 307556534

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Sep 2017 - 13:17

Whah vraiment magnifique !!! cheers cheers cheers FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2977308385

Pour Phénicia, je te dirais que personnellement cela m'a paru étrange qu'elle n'ait que 14 ans en effet !

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 1706371011 FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2636677666

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 20914310
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Sep 2017 - 14:10

Gurendaizä a écrit:
Whah vraiment magnifique !!! cheers cheers cheers FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2977308385

=> Je posterai bientôt la version "définitive". Quoi qu'il en soit, tous les crayonnés seront disponibles dans la version "collector" ! Very Happy

Gurendaizä a écrit:
Pour Phénicia, je te dirais que personnellement cela m'a paru étrange qu'elle n'ait que 14 ans en effet !

=> Je ne pense pas me tromper en disant que ça a surpris beaucoup de monde ! Elle fait plus âgée ... Trois ans d'écart avec Vénusia, je trouve que ça fait beaucoup aussi. Laughing

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2593917539

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Sep 2017 - 19:51

Je réalise que je suis en train de faire du hs Embarassed ... sa voix en VO ne colle pas du tout, elle fait trop "bébé" je trouve!  

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2636677666

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 20914310
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

anterak 08

Messages : 11923
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 52

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeJeu 14 Sep 2017 - 20:01

14ans ca fait peu je dirais plutot 17/18 ans

superbe le dessin de coqueluche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kass01

Kass01

Messages : 107
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 47

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Sep 2017 - 7:14

Concernant Phénicia moi je pense qu'elle doit avoir minimum 16 ans vu qu'elle conduit une moto, c'est l'âge minimum requis au japon pour conduire une moto si on respecte la loi :-)

Sinon le dessin est sublime
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Sep 2017 - 8:30

Kass01 a écrit:
Concernant Phénicia moi je pense qu'elle doit avoir minimum 16 ans vu qu'elle conduit une moto, c'est l'âge minimum requis au japon pour conduire une moto si on respecte la loi :-)

 FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 3755842864   "Quand on est poli, on évite de demander son âge à une femme !"


=> Dans la mesure où Phénicia vit dans un coin perdu au début de l'épisode #49 (c'est vrai, ça a l'air loin de tout ...), je doute qu'elle se soucie de la loi. Et en termes de loi, je pense qu'Alcor ne la respecte pas toujours. Il suffit de voir le premier épisode de "Mazinger Z" pour s'en rendre compte. Le chauffeur du camion à qui il a fait une belle queue de poisson doit encore s'en souvenir. Mais bon, on va dire qu'il était jeune à l'époque ...

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 1151347092  "Ben quoi ? Vous étiez vraiment irréprochables dans votre jeunesse ?"


Kass01 a écrit:
Sinon le dessin est sublime

=> Et vous n'êtes pas au bout de vos surprises à ce sujet ...

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Sep 2017 - 13:20

Citation :
Et vous n'êtes pas au bout de vos surprises à ce sujet ...

Super !!! cheers cheers cheers Wink FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2636677666

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 20914310
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Sep 2017 - 13:31

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Header12

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 002_le10





C’est un endroit sombre. Noir. Froid. Comme si la vie n’avait jamais su trouver sa place en ce lieu. Rien ne laissait même supposer qu’un soleil y ait existé un jour. Pas la moindre planète. Pas la moindre étoile. Juste l’immensité de l’espace.

Depuis sa cabine, le capitaine de la Division Ruine Ergos regardait mélancoliquement défiler ce paysage de mort. Cela faisait déjà plusieurs jours qu’ils faisaient route, lui et ses centaines de compagnons d’armes, vers leur patrie. Ils étaient partis depuis presque deux ans pour faire la guerre contre une race qui avait osé faire valoir sa différence et revendiqué le droit de vivre libre. En d’autres termes, ils ne comptaient guère se soumettre aux ordres de celui qui s’était autoproclamé « Maître de l’Univers ». Cette liberté de parole leur avait coûté cher. Très cher.

Venues en masse de la nébuleuse Véga, les troupes du Grand Stratéguerre, car c’était de lui qu’il s’agissait, étaient fermement décidées à mettre au pas cette civilisation très avancée où l’homme, par sa maîtrise technologique, avait atteint la plénitude et vivait en parfaite harmonie avec la nature et les mondes environnants. Malheureusement, ceux qui y vivaient n’étaient désormais plus là pour le raconter. Tous, ou presque, avaient péri sous les coups des soldats et des tirs de laser provenant d’escadrilles surarmées volant au-dessus des villes en formation serrée ou de monstres géants sortis tout droits d’un cauchemar dont la seule fonction était de tout détruire et de faire un maximum de dégâts en un minimum de temps.

Les habitants de cette planète heureuse où tout n’était que paix ne savaient pas se battre. Ils en étaient restés à l’époque où il suffisait de s’asseoir autour d’une table comme des gens civilisés où chacun pourrait discuter, exposer son point de vue et ses arguments pour aplanir n’importe quelle difficulté. Ils n’avaient jamais connu la guerre. Le contraste avec la brutalité des envahisseurs n’en avait été que plus saisissant. En l’espace de quelques jours, tout était fini. Ceux qui avaient malgré tout essayé de résister avaient finalement déposé les armes devant ces hommes (et ces quelques femmes) surentraînés dont l’efficacité était devenue légendaire dans toutes les galaxies connues. Ils appartenaient à un corps d’élite. Il fallait travailler dur pour en faire partie. Cette armée avait un nom : on l’appelait la Division Ruine.

Militaires d’exception. Stratèges de talent. Pilotes hors-pair. Scientifiques d’une intelligence remarquable et détenteurs de technologies de pointe dont le commun des mortels n’aurait jamais soupçonné l’existence. Rien n’était trop beau pour ceux (et celles) dont le rôle n’était que de servir l’ambition démesurée de leur Maître : conquérir, planète par planète, galaxie par galaxie, l’Univers tout entier et de montrer à ceux qui croiseraient leur chemin qu’il était insensé d’espérer s’opposer à la toute-puissance des armées de Véga.

Ergos n’avait plus cela en tête. Il n’aspirait qu’à une chose : rentrer sur Stykadès, sa planète natale, pour prendre du repos et oublier, l’espace de quelques heures ou de quelques jours, tous les combats sanglants qu’il avait livrés pendant toutes ces années pour porter ce qu’il appelait encore « la sainte parole de Véga ». Il se rappelait encore ces mots, entendus bien des années auparavant, alors qu’il n’était qu’un jeune officier encore plein de certitudes et persuadé qu’il pourrait, par ses actions, rendre meilleur le monde dans lequel il vivait. Les choses avaient bien changé : lui comme ses semblables étaient devenus des machines de guerre sans âme. Il ne savait pas encore que ce moment auquel il pensait chaque nuit ne se produirait jamais.

Sur la passerelle de commandement du vaisseau amiral, dont les dimensions et les formes n’étaient pas sans rappeler celles de la soucoupe impériale du Grand Stratéguerre, peu de soldats étaient présents. Il ne s’agissait que de subalternes sans envergure dont la seule tâche était de ramener la flotte à bon port. Si tout se passait bien, ils resteraient en vie. Mais dans le cas contraire, en cas d’attaque par une puissance ennemie, le pire des sorts leur serait réservé : un voyage sans retour vers l’un des endroits les plus terribles de l’univers : Akérèbe la Rouge, dite aussi Akérèbe la Sanglante.

Car la cruauté de Véga n’avait aucune limite. Il ne faisait aucune distinction entre ses sujets et ses adversaires. En cas d’échec, leur sort était inévitablement scellé : ils seraient dégradés dans le meilleur des cas, utilisés comme cobayes dans d’obscures expériences scientifiques ou expédiés vers des contrées reculées comme Akérèbe d’où nul ne revenait. Il ne se souciait guère des problèmes d’intendance : ses commandants, ses capitaines et tous les officiers obéissaient à ses moindres désirs, quels qu’ils soient. Tous sauf un. Un seul.

Ce commandant occupait une place à part dans la hiérarchie véghienne. De part sa nature première et son origine sociale, il appartenait à la classe des nantis et n’avait nul besoin d’appartenir à la Division Ruine pour survivre, bien au contraire. Il lui aurait suffi de se laisser vivre et d’attendre que le destin le mène encore plus haut, jusqu’au sommet de la pyramide, mais ce n’était pas dans son tempérament. Son choix de vie fut diversement commenté dans les hautes sphères mais il lui avait valu le respect de tous.

Qui était cet officier qui ne craignait ni les attaques ou les critiques de ses semblables, ni les remontrances du Grand Stratéguerre en personne ? C’était une femme.

Elle avait à peine une vingtaine d’années. Un visage avenant, des traits fins, des yeux et de longs cheveux noirs. Une silhouette parfaite. Un ange descendu parmi les hommes. A la voir, il était difficile de croire qu’il s’agissait d’un des meilleurs officiers de Véga, peut-être le meilleur de tous. LE meilleur et pas LA meilleure. Depuis le jour où elle avait décidé de gravir, un à un, les échelons de la hiérarchie militaire, elle avait toujours refusé sa condition de femme. Elle voulait être l’égale des meilleurs, l’égale des vainqueurs.

Elle l’était.

Elle s’appelait Végalina. Elle était la fille du Grand Stratéguerre et la sœur de la princesse Végalia, celle qui devait, quand le moment serait venu, devenir Reine du Royaume que son père avait bâti pour elle. Pour elle seulement et pas pour Végalina. Rejetée dans l’ombre de cette dernière, elle était bien décidée à lui prouver qu’il avait tort et qu’elle représentait, elle et elle seule, l’avenir de Véga. Pour cela, elle avait travaillé dur, sans bénéficier du moindre appui de son géniteur. Elle s’était construite elle-même, sans aide, juste à force de volonté.

Pourtant, sous cette apparence froide et distante, se cachait une part d’insouciance qu’elle n’avait jamais révélé au grand jour. Elle la considérait comme une faiblesse qui, un jour ou l’autre, pourrait se retourner contre elle et la détruire. Elle devait rester forte et ne rien laisser paraître. Cette faille dans cette carapace qu’elle s’était forgée au fil des ans, elle l’avait cependant laissée paraître en de rares occasions, lors des rares moments de liberté qu’elle s’accordait et qui se comptaient sur les doigts des deux mains.

Elle l’avait rencontré quelques temps après sa sœur aînée. Elle n’avait jamais oublié et n’oublierait jamais le moment où leurs regards s’étaient croisés pour la première fois. C’était une sensation nouvelle, inconnue, mais ô combien plaisante. Ses yeux ne s’étaient plus détachés de celui qu’elle avait eu devant elle. Son regard bleu et pénétrant l’avait envoûtée. Il n’y avait pas d’autre mot pour expliquer ce qu’elle ressentait au fond d’elle-même. Il leur arrivait parfois de discuter jusqu’au soir de leurs destinées respectives et il avait su, malgré lui, lui faire comprendre qu’une autre vie que celle qu’elle avait choisie existait, qu’une autre vie était possible : une vie à deux. Ce jeune homme, encore insouciant, d’une autre race que la sienne, était, tout comme sa sœur, promis à un grand avenir. Il deviendrait Roi un jour.

Il s’appelait Actarus. Et il était le prince d’Euphor.

La porte automatique qui permettait d’accéder au poste de commandant s’ouvrit. Vêtue de sa tenue habituelle bleu ciel, portant des bottes et des gants d’un bleu très sombre, Végalina monta sur la passerelle et observa attentivement les rares soldats présents s’affairer et s’occuper de la bonne marche du vaisseau amiral. Elle ne les appréciait pas vraiment. Ils ne lui inspiraient que mépris et indifférence. Elle se disait toutefois qu’elle n’aurait plus à les supporter bien longtemps. La flotte avait déjà dépassé la planète Ruby, rebaptisée Concordia peu de temps après sa conquête par les forces de Véga. Au loin se profilait déjà Akérèbe la Rouge. Sa réputation de camp d’extermination à l’échelle planétaire n’était pas usurpée : des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants y avaient rendu leur dernier soupir.

Ergos avait de son côté laissé ses états d’âme dans sa cabine et se trouvait lui aussi sur la passerelle. En tant qu’officier navigateur expérimenté, c’était aussi sur ses épaules que reposait la destinée de la flotte. Akérèbe disparut bien vite des écrans de contrôle. Stykadès serait la prochaine planète à apparaître devant eux. Ce long voyage était sur le point de se terminer. Enfin.

Il n’était pas tranquille pour autant. Il avait un étrange pressentiment. Quelque chose n’allait pas : devant le vaisseau se trouvait un vaste champ d’astéroïdes qui ne figurait sur aucune carte. Il le savait car il était l’un des meilleurs spécialistes de la navigation spatiale et c’était d’ailleurs une des raisons qui avait incité Végalina à le recruter. Tout aussi inquiétant était le taux anormalement élevé de radioactivité dans ce secteur. Il savait que plusieurs mines de lasernium étaient exploitées sur les planètes environnantes ainsi que sur certains satellites de Stykadès même s’il n’y avait jamais mis les pieds. Il fronça les sourcils et se leva de son siège avant de prendre appui sur le tableau de bord.

- Commandant Végalina ?

- Qu’y a-t-il, capitaine Ergos ?

- Il semble que nous avons un problème sérieux.

Végalina se dirigea vers lui et remarqua rapidement son air inquiet.

- Expliquez-vous.

- Le champ d’astéroïdes que vous apercevez devant nous n'existe sur aucune carte. De plus, il ne devrait pratiquement y avoir aucune activité dans cette zone. Toutes les exploitations de minerais radioactifs, à l’exception d’Harmonia, se trouvent sur d’autres planètes de la constellation, soit bien au-delà de Stykadès.

- Et quelles sont vos conclusions, capitaine ?

- Cela semble insensé, mais j’ai bien peur que ces amas de débris ne soient que les restes de notre planète-mère. Regardez les cartes que nous avons embarquées peu avant notre départ : les coordonnées de Stykadès et d’Harmonia sont identiques à celles affichées sur l’écran de contrôle. Les données correspondent en tout point. Et comme vous pouvez le voir ici, le taux de radioactivité est très élevé. Il est si élevé que les écrans anti-radiation du vaisseau sont entrés en action sans que nous ne les activions.

- C’est impossible. Vous devez faire erreur ou mal interpréter les données des instruments de navigation. Une planète ne peut pas disparaître comme par enchantement.

- J’aimerais que ce soit le cas, Commandant. Seulement, nous devrions également recevoir les signaux en provenance de notre grand Quartier Général mais notre transpondeur spatial reste désespérément muet alors que je l’ai personnellement vérifié avant notre départ. Je pense qu’il serait judicieux d’envoyer une navette sur Concordia pour savoir exactement ce qu’il en est.

- Soit. Vous allez vous charger personnellement de cette mission. Prenez une navette et partez immédiatement là-bas. Tenez-moi au courant minute par minute si cela est nécessaire.

- A vos ordres.

- Je compte sur votre efficacité. Si vos résultats ne sont pas satisfaisants, je devrai prendre les mesures adéquates et vous savez de quelles mesures il s’agit.

- Oui Commandant.

Il sortit de la pièce et descendit au niveau inférieur pour rejoindre les rampes de lancement d’où partaient habituellement les engins véghiens. Le visage de Végalina se rembrunit. Ergos devait forcément de se tromper. Elle ne pouvait pas concevoir le fait que le berceau de la civilisation de Véga eût disparu de cette façon.

Plusieurs heures furent nécessaires à Ergos pour arriver à destination aux commandes de son appareil. Même s’il ne s’agissait « que » d’une mission de renseignements, il devait se montrer prudent et surtout discret. Volant au-dessus de la capitale, il réduisit sa vitesse pour finalement se poser dans la cour intérieure de ce qui fut autrefois le Palais Royal de Ruby et qui, sous l’impulsion des troupes d’occupation véghiennes, était devenu le Quartier Général des Forces Armées de Concordia. Il descendit de sa machine pour gagner l’entrée du bâtiment principal, s’attendant à être reçu par la princesse Végalia dans la mesure où elle était en charge de la surveillance des planètes conquises. Pourtant, quelqu’un d’autre l’attendait.

- Je suis le capitaine Ergos, officier de la Division Ruine. Je ne viens pas en mission d’inspection mais en tant que simple voyageur. J’aimerais m’entretenir avec vous d’une affaire importante nous concernant. Y a-t-il un endroit où nous pourrions parler librement et à l’abri des regards indiscrets ?

- Certainement. Veuillez me suivre dans la salle du Conseil, répondit le vieil homme en prenant les devants. Nous y serons tranquilles et vous m’expliquerez ainsi le but de votre visite. Je dois toutefois vous mettre en garde : les officiers véghiens ne sont plus les bienvenus sur notre planète et tout particulièrement depuis le départ de la princesse Végalia voici quelques mois. Ne vous inquiétez pas, je garderai le secret.

- La princesse Végalia a quitté ses fonctions ? Comment cela est-il possible ? s’étonna-t-il.

- Elle ne nous a donné aucune explication. Il est clair cependant que son départ est en rapport avec les évènements survenus au cours des derniers mois.

- Comment ça ? Expliquez-vous.

- Depuis la signature du « pacte de non-agression » entre nos deux mondes, notre situation n’a cessé de se dégrader. Si la princesse Végalia s’est toujours montrée conciliante, les forces armées ne partageaient guère sa vision du pouvoir. Les exactions commises par vos soldats étaient de plus en plus fréquentes et de plus en plus violentes, à tel point qu’une partir de la population a décidé de prendre les armes. Les affrontements sanglants qui ont suivi ont fait des milliers de victimes. Ce sont ces évènements qui l’ont incitée à partir. J’en ai la certitude.

Il poursuivit son récit. Ergos l’écouta avec attention en essayant de masquer ce qu’il ressentait. La réaction de son officier supérieur serait terrible lorsqu’il lui ferait part de ses découvertes.

- Elle a semble-t-il rejoint votre souverain, celui que vous appelez le Grand Stratéguerre, dans une galaxie extra-solaire située à plusieurs années-lumière d’ici, sur une planète appelée Terre.

- Voilà qui est intéressant, répondit-il. Cependant, j’aimerais vous poser une autre question : si votre planète est toujours sur son orbite, cela ne semble plus être le cas pour notre planète-mère, Stykadès. Que pouvez-vous me dire à ce sujet ?

Le vieil homme parut surpris. Il ne s’attendait pas à ce qu’il lui pose cette question.

- Vous n’êtes donc pas au courant ?

Le visage de l’officier véghien devint grave. Les craintes qu’il avait éprouvées sur le vaisseau amiral semblaient se confirmer.

- Mon ami, si je puis vous appeler ainsi, vous arrivez trop tard, bien trop tard. Stykadès, au même titre que Dynamo, n’existe plus. Vous avez certainement constaté sur vos instruments de navigation l’existence d’un champ d’astéroïdes particulièrement vaste : ce sont les restes de votre planète. Il ne reste rien d’autre.

Il poursuivit, d'un ton monocorde.

- Tout a commencé avec l’explosion de Dynamo. Notre étoile est entrée en collision avec une super-nova et elle a été désintégrée. Privé de sa principale source d'énergie, le Grand Stratéguerre a lancé un programme d'exploitation massive des mines de lasernium situées sur d'autres colonies, à commencer par Harmonia.

- Continuez.

- La surexploitation de ces mines ont provoqué sa destruction. Les déchets radioactifs qui en ont résulté ont ensuite contaminé Stykadès, la vouant du même coup à la mort. Mis devant le fait accompli, le Grand Stratéguerre, accompagné par ses troupes d’élite, a quitté la planète peu de temps avant sa destruction. Le reste de la population n’a pas survécu.

- Je ne peux pas y croire. Non, je ne peux pas y croire …

- C’est pourtant la vérité, capitaine. Comme je vous l’ai expliqué tout à l’heure, lui et ses troupes se sont ensuite établies dans une autre galaxie pour faire de cette planète appelée Terre sa nouvelle base d’opérations. Il semble cependant que ce projet n’ait pas abouti.

- Dites-m’en plus, demanda Ergos, avide de connaître la suite du récit de son interlocuteur.

- Beaucoup de rumeurs ont circulé sur le sujet. Nombre de voyageurs ayant transité dans cette partie de l’espace ont fait état voici quelques mois de multiples explosions dans cette partie de l’espace. Certains prétendent même avoir aperçu un combat « à mort » entre un gigantesque vaisseau spatial semblable à celui qui avait quitté Stykadès à d’autres appareils plus petits et mieux armés. L’un d’eux ressemblerait beaucoup à celui que vous appelez Goldorak. Mais comme je viens de vous le lire, ce ne sont que des rumeurs …

- Naturellement. Merci pour toutes ces informations. Je dois partir, maintenant.

Ergos quitta la salle du Conseil pour regagner son appareil. Une fois à bord, il actionna ses deux moteurs et tira ses leviers de commande vers lui. La navette prit alors son envol et disparut à l’horizon sous le regard du vieil homme. Celui-ci, soucieux, baissa les yeux et quitta la pièce à son tour quelques minutes plus tard pour vaquer à ses occupations.

Le vol de retour parut durer des heures. Ergos, qui en avait pourtant vu d’autres, était encore sous le choc de ce qu’il venait d’apprendre : la disparition de Dynamo, la destruction de Stykadès, la fuite et la mort probable du Grand Stratéguerre et la présence non confirmée de Goldorak dans ce secteur. Comme beaucoup, il connaissait cette histoire : celle d’un robot géant surpuissant dérobé par le prince d’Euphor lors de l’invasion de sa planète natale.

Apercevant le vaisseau amiral devant lui, il diminua sa vitesse et se posa sans encombre avant de regagner la passerelle de commandement où Végalina l’attendait. Le regard qu’elle lui adressa lorsqu’il se présenta était éloquent : elle n’avait guère apprécié le fait d’être restée sans nouvelles de sa part.

- Excusez mon silence, Commandant. Il m’était impossible de vous transmettre ce que j’ai appris par le biais de nos moyens de communications habituels. Il fallait que je vous en fasse part en personne.

Végalina le poussa sèchement contre le mur et sortit son arme qu’elle plaqua sur la tempe de son subordonné au vu de tous. Les soldats présents retinrent leur souffle : ils savaient qu’il était insensé de lui désobéir ou de lui manquer de respect. De ce point de vue, elle n’avait rien à envier au Grand Stratéguerre lui-même.

- Donnez-moi une seule raison de ne pas vous abattre sur-le-champ … lui glissa-t-elle à l’oreille.

- J’ai bien peur que notre situation ne soit vraiment désespérée … Commandant.

- Expliquez-vous, répondit-elle sèchement.

Il lui raconta toute l’histoire sans omettre le moindre détail, depuis la disparition de Dynamo jusqu’à la mort supposée du Grand Stratéguerre et la présence possible de Goldorak dans les parages. Le visage de la jeune femme se crispa à l'annonce de cette ultime nouvelle. Elle quitta le poste de commandement sans dire le moindre mot pour regagner ses quartiers.

Elle inséra sa carte électronique dans le lecteur prévu à cet effet. La porte automatique s’ouvrit quelques instants plus tard. Elle pénétra dans la pièce avant d’en verrouiller l’accès en rentrant son code de sécurité. L’endroit était très sombre et dépourvu du moindre éclairage. Seules deux petites verrières colorées percées dans le mur faisaient pénétrer la lumière à l’intérieur. Les murs étaient d’un gris très pâle et leur blindage suffisant pour stopper toute attaque à l’arme conventionnelle. Il s’agissait d’un véritable bunker, de surcroît parfaitement insonorisé : personne ne pouvait ou ne pourrait entendre ce qui se passait à l’intérieur. Mais c’était aussi (et peut-être surtout) un abri, un refuge.

Végalina était pratiquement coupée du monde. Elle avança jusqu’au fond de la pièce et ôta ses gants, puis sa veste d’uniforme. Malgré la pénombre, on pouvait distinguer une ou deux cicatrices sur son dos, séquelles d’une bataille ou d’une séance d’entraînement plus ou moins ardue. Devant elle se trouvait une malle poussiéreuse aux vastes dimensions et un grand miroir fixé au mur. Elle s’agenouilla et l’ouvrit : il n’y avait que quelques vêtements et babioles qui n’avaient qu’une valeur symbolique à ses yeux. Elle s’en était persuadée, mais c’était loin d’être le cas.

Elle se saisit de l’une des robes qui se trouvait à l’intérieur et la regarda en soupirant. C’était une robe blanche et mauve à volants et à la décoration raffinée, très semblable à celles que portait Végalia voici bien longtemps. Elle la laissa tomber sur le plancher, puis exhuma deux cadres rectangulaires en métal brut et à moitié rouillés contenant chacun une photo en noir et blanc. La première représentait son père peu de temps après son arrivée au pouvoir et le second sa sœur aînée. Malgré leur différence d’âge, leur ressemblance physique était flagrante. On aurait presque dit des jumelles. Mais Végalia avait tout ce qu’elle désirait. Pas elle. Elle les posa par-dessus la robe en posant un genou à terre … pour se relever tout aussi vite et lancer de toutes ses forces le premier cadre contre le miroir qui explosa en dizaines de petits fragments. Elle serra les poings et éclata en sanglots.

- Lâche ! Tu n’es qu’un misérable lâche ! Tu lui as tout donné, tout offert, y compris les choses les plus insignifiantes ! Tu n’as jamais pensé qu’à elle … alors que j’étais pourtant ta fille moi aussi ! J’ai tout fait pour obtenir au moins un signe de reconnaissance de ta part … et rien n’est jamais venu. Pourquoi t’es-tu toujours montré aussi distant et froid avec moi ? Qu’est-ce que j’ai fait ? Tu peux me le dire ? hurla-t-elle.

Elle savait que les réponses à ses questions ne viendraient jamais. Elle se pencha en avant et ramassa le deuxième cadre qui subit le même sort que le premier. Elle ressentit à cet instant une douleur aiguë : elle s’était coupée et sa paume saignait.

- Et toi … ma chère sœur ! Toi que tout le monde admirait ! Tu pouvais afficher ton plus beau sourire, te parer de tes plus beaux atours … tout le monde n’avait d’yeux que pour toi !

La colère avait laissé place à la douleur. Elle hurlait, libérant cette détresse si longtemps contenue.

- Qu'avais-tu de si spécial ? Nous avions grandi et partagé tant de choses ensemble avant que … avant que … enfin, tu le sais. Tu sais combien ça a été difficile, combien on a souffert toutes les deux. Pourtant, malgré ça, tu as fini par goûter au bonheur. Et moi, j’ai dû me contenter des miettes ! Je n’avais rien demandé à personne, ni à toi, ni à notre « père ». Il n’y avait qu’une seule chose qui comptait … et tu me l’as prise.

Elle ne l’avait pas oublié. Elle n’avait pas oublié ce qu’elle considérait comme une trahison de la part de sa sœur.

- Tu aurais pu en avoir un, cinq, dix, cent, mille … mais non. Il te fallait celui-là, celui qui m’avait ouvert les yeux et qui pensait que je m’étais peut-être trompée et suivant la voie que j’avais choisie. Il paraissait sincère … et j’aurais tant voulu le croire. Mais ce que j’espérais n’est jamais venu. Et tout ça, c’est ta faute, Végalia. TA FAUTE !

Elle se laissa tomber à genoux devant ce qui était encore il y avait peu un miroir et baissa la tête. Elle pleurait toujours.

- JE VOUS HAIS … JE VOUS HAIS TOUS LES DEUX !!!

Les sanglots se poursuivirent pendant quelques minutes encore. Elle frappa rageusement le mur de ses poings pendant que ses larmes coulaient. « Je vous hais … je vous hais … », ne cessait-elle de répéter. Puis ce fut le silence.

Un silence de mort.

Elle regarda la veste de son uniforme qui gisait à ses pieds, notamment le brassard bleu nuit frappé de l’emblème de la Division Ruine qu’elle portait habituellement à son bras droit. Elle le ramassa et observa ce qui restait du miroir. Ce qu’elle vit, à cet instant précis, la déstabilisa encore un peu plus. Ce n’était pas son reflet à elle, mais le reflet de celui qui aurait peut-être pu devenir plus qu’un simple compagnon de route : celui du prince d’Euphor.

Elle sécha ses larmes sans rien dire et renfila sa veste d’uniforme et ses gants avant de rattacher soigneusement son brassard. Il fallait que tout soit impeccable. Personne ne devait savoir.

Son regard auparavant si triste avait changé : la jeune fille perdue avait chassé les démons de son passé pour redevenir ce que la vie avait fait d’elle : une guerrière. Elle considéra avec dédain les cadres brisés gisant sur le sol, désactiva le système de sécurité et quitta la pièce pour rejoindre d’un pas décidé le poste de commandement. La porte automatique qui permettait d’y accéder s’ouvrit quelques secondes plus tard. Comme elle s’y attendait, Ergos n’avait pas quitté son poste. Bras croisés, il était resté debout, sur la passerelle, contemplant l’espace et le champ d’astéroïdes qui s’étalait devant lui au travers du vitrage blindé. Et à vrai dire, il ne savait pas vraiment quoi faire.

- Nous partons.

- Où pouvons-nous aller, Commandant ? Stykadès n’existe plus et à l’exception de Concordia, toutes les autres planètes de la nébuleuse de Véga, qu’il s’agisse de Pallas, d’Euphor ou de Vestalie ont été entièrement détruites. Les émanations de lasernium et la radioactivité ambiante les ont rendues inhabitables pour longtemps.

- Je sais tout cela, capitaine. Contentez-vous de suivre mes directives. Connectez-vous sur notre serveur principal et transférez toutes les cartes et les comptes-rendus des différentes missions auxquelles nous avons participé sur notre ordinateur de bord. Une fois les données mémorisées, recherchez dans tous les systèmes solaires connus cette planète dont vous m’avez parlé. Faites-vous aider au besoin.

- Je m’en occupe immédiatement. Que ferons-nous ensuite ?

- Puisque Stykadès n’existe plus, nous allons nous y établir et faire de cette planète le cœur du nouveau Royaume de Véga. Rien ni personne ne nous en empêchera. Je ne répèterai pas les erreurs que mon père a commises en voulant mener ce projet à bien.

Ergos marqua un temps d’arrêt. Même s’il connaissait la vérité, il ne s’attendait pas à ce que Végalina évoque d’elle-même son lien de parenté avec le Grand Stratéguerre.

- Cap sur la Terre, capitaine Ergos. Cap sur la Terre.

L’officier acquiesça et quitta la passerelle. Végalina fit quelques pas et posa sa main sur l’un des panneaux vitrés qui donnait sur l’extérieur, de telle sorte que personne ne pût observer ni son visage, ni son reflet. Une larme presque invisible coula sur son visage d’ange. Elle allait faire ce qu’elle avait toujours fait : partir au combat avec ses hommes et employer tous les moyens nécessaires pour tuer l’ennemi et remporter la victoire. Mais les choses promettaient d’être difficiles. Dans tous les sens du terme.

Le défi qu’elle allait relever était immense : c’était plus qu’un autre monde à conquérir et à soumettre par la force. C’était plus qu’une question de survie pour son peuple. C'était surtout pour elle une vengeance personnelle. « Maintenant, je sais qui est le responsable de tous ces maux. Le seul et l’unique responsable de la déchéance de mon peuple et le meurtrier de mon père. Je sais qui il est … et il va payer pour cela … » murmura-t-elle.

Elle esquissa alors un sourire diabolique. Ses yeux noirs se teintèrent de reflets rouges, rouges comme le sang qu’elle ferait bientôt couler. Celui contre lequel elle allait livrer bataille était un fantôme de son passé qui, contrairement à sa famille disparue, était bel et bien vivant.

Il s’appelle Actarus. Et il est le prince d’Euphor.



FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 A_suiv10

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Infini10


Dernière édition par kimi_san le Ven 12 Jan 2018 - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeVen 15 Sep 2017 - 20:59

Super ! merci Kimi !!! cheers cheers cheers FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 1752787198

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 20914310
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

anterak 08

Messages : 11923
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 52

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeSam 16 Sep 2017 - 11:37

merci cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

hikaru

Messages : 5447
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeSam 16 Sep 2017 - 17:37

Cette entrée en matière de Végalina en dit long sur le genre de personne qu'elle est et sur son désir de vengeance envers le Prince d'Euphor.

Le seul problème, c'est qu'Actarus ne se trouve plus sur Terre. affraid affraid affraid

Merci pour cette suite Kimi_san, j'ai toujours beaucoup apprécier ce personnage très torturé de ton histoire, même si je sais qu'elle va mener la vie dure à nos héros.
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Sep 2017 - 10:50

hikaru a écrit:
Cette entrée en matière de Végalina en dit long sur le genre de personne qu'elle est et sur son désir de vengeance envers le Prince d'Euphor.

=> De mémoire (à l'époque où ce récit était un projet collectif), c'est le deuxième chapitre que j'avais rédigé ... et que je tenais vraiment à mettre en scène pour introduire l'adversaire d'Actarus. Il fallait vraiment trouver un adversaire intéressant et le fait qu'il existe un lien "affectif" (si on peut dire) entre les deux était la meilleure piste à suivre ...

hikaru a écrit:
Le seul problème, c'est qu'Actarus ne se trouve plus sur Terre. affraid affraid affraid

=> Il va bientôt revenir ... ce n'est qu'une question de temps (heureusement) !

hikaru a écrit:
Merci pour cette suite Kimi_san, j'ai toujours beaucoup apprécier ce personnage très torturé de ton histoire, même si je sais qu'elle va mener la vie dure à nos héros.

=> C'est le moins qu'on puisse dire ! Et j'ai quelques petites surprises en réserve à ce sujet. Vous pensiez qu'elle allait mener la vie dure à Actarus et à tous les autres ? Vous n'avez encore rien lu ... Twisted Evil


:daisuke_mad:

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
hikaru

hikaru

Messages : 5447
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Sep 2017 - 11:15

kimi_san a écrit:
Il fallait vraiment trouver un adversaire intéressant et le fait qu'il existe un lien "affectif" (si on peut dire) entre les deux était la meilleure piste à suivre ...

Oui, il faut un adversaire de taille et elle l'est, malheureusement.


kimi_san a écrit:
=> C'est le moins qu'on puisse dire ! Et j'ai quelques petites surprises en réserve à ce sujet. Vous pensiez qu'elle allait mener la vie dure à Actarus et à tous les autres ? Vous n'avez encore rien lu ... Twisted Evil

bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Sep 2017 - 11:43

Aïe aïe aïe mais que nous réserves-tu encore ? affraid Wink Wink Wink Wink Wink FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 1752787198 Wink

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 20914310
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitimeDim 17 Sep 2017 - 14:57

hikaru a écrit:
Oui, il faut un adversaire de taille et elle l'est, malheureusement.

=> Si elle ne l'était pas, je pense que le récit n'aurait aucun intérêt. Et il y a encore quelques facettes du personnage que je n'ai pas encore exploré ...

Gurendaizä a écrit:
Aïe aïe aïe mais que nous réserves-tu encore ? affraid Wink Wink Wink Wink Wink FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 1752787198 Wink

=> Je vous lancerais bien quelques pistes ... mais si je le faisais "ce ne serait pas amusant" ! Toutefois, le visionnage de certains épisodes vous mettra sur la voie à un moment donné ... (les épisodes 9, 15, 70, 71, 72 par exemple ...).


FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 2678088495

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Contenu sponsorisé




FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
FanFiction : une parmi tant d'autres ...
Revenir en haut 
Page 3 sur 31Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 17 ... 31  Suivant
 Sujets similaires
-
» Otaku parmi tant d'autres
» ZanMaker, un fan parmi tant d'autres
» Une orchidée parmi tant d'autres...
» Les fanfiction.
» Les extraterrestres sont parmi nous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Espace Créatif ! :: Fan-Fictions-
Sauter vers: