Site dédié à Goldorak et à son univers
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 FanFiction : une parmi tant d'autres ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 25 ... 31  Suivant
AuteurMessage
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeJeu 25 Jan 2018 - 21:11

Moi également j'adore quand il lui parle Wink Embarassed !

J'ai beaucoup aimé aussi l'histoire du "système de sécurité" racontée par le professeur ainsi que les tendres instants de nos deux couples !

merci Kimi ! cheers cheers cheers FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 1752787198

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 20914310
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4468
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 47
Localisation : dans ma soucoupe

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeJeu 25 Jan 2018 - 21:22

Un très beau chapitre. La peur et l'angoisse d'être passés tout près de la fin poussent nos couples à se rapprocher plus avant. Merci beaucoup Kimi !

Je retourne dans mon sous-marin, la grippe m'a attaquée tel un anterak de Vega et pour l'instant le combat est rude ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeVen 26 Jan 2018 - 12:41

Biniou a écrit:
Merci Kimi San bounce J'aime quand Actarus parle à son robot.

Gurendaizä a écrit:
Moi également j'adore quand il lui parle Wink Embarassed !

=> C'est quelque chose qui m'a beaucoup marqué, surtout lors de mes premiers visionnages : le fait qu'Actarus s'adresse à sa machine comme s'il s'agissait d'un être vivant ayant sa propre personnalité alors qu'elle est censée être par définition un "outil" qui fait ce qu'on lui dit de faire. Le coeur du prince allié à la puissance de la machine donnent un résultat (d)étonnant et sont indissociables l'un de l'autre ...

Biniou a écrit:
J'aime beaucoup d'autres choses ! Vivement la suite !

=> Comme quoi ? En tout cas, j'espère que la suite sera à la hauteur de tes attentes ...

Gurendaizä a écrit:
J'ai beaucoup aimé aussi l'histoire du "système de sécurité" racontée par le professeur ainsi que les tendres instants de nos deux couples !

=> Pour le "système de sécurité", c'est aussi un petit clin d'oeil à l'épisode #42 "Péril en la demeure" qui met une fois n'est pas coutume Procyon à l'honneur. Son monologue et ses réticences concernant la transformation du Centre constituent un grand moment d'émotion. Je ne regrette qu'il n'y en ait pas eu davantage ... mais je compte bien corriger ça dans les prochains épisodes !

=> Quant à nos deux couples ... pouvait-il décemment en être autrement ?

Gurendaizä a écrit:
merci Kimi ! cheers cheers cheers FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 1752787198

=> You're welcome !

venusia45 a écrit:
Un très beau chapitre. La peur et l'angoisse d'être passés tout près de la fin poussent nos couples à se rapprocher plus avant. Merci beaucoup Kimi !

=> Je ne savais pas trop où j'allais au départ. Décrire la relation entre Alcor et Phénicia était relativement simple mais il fallait que j'évite les redites pour Actarus et Vénusia ... raison pour laquelle je suis allé un peu plus loin. C'est déjà un signe avant-coureur d'une scène un peu plus intime que je posterai plus tard ...

venusia45 a écrit:
Je retourne dans mon sous-marin, la grippe m'a attaquée tel un anterak de Vega et pour l'instant le combat est rude ! Evil or Very Mad Evil or Very Mad

=> Get well soon ! Prends soin de toi et reviens-nous en pleine forme ! Very Happy

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Biniou

Biniou

Messages : 618
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 45
Localisation : AILLEURS

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeVen 26 Jan 2018 - 15:47

kimi_san a écrit:
Biniou a écrit:
J'aime beaucoup d'autres choses ! Vivement la suite !

=> Comme quoi ? En tout cas, j'espère que la suite sera à la hauteur de tes attentes ...
=> Quant à nos deux couples ... pouvait-il décemment en être autrement ?
Les petits moments de tendresse, j'adore. Et OUI, bien sûr qu'il peut toujours en être autrement !!! Un truc imprévu qui fout tout en l'air et hop !  Wink

venusia45 a écrit:
Je retourne dans mon sous-marin, la grippe m'a attaquée tel un anterak de Vega et pour l'instant le combat est rude !
Soigne-toi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeVen 26 Jan 2018 - 19:33

Citation :
C'est quelque chose qui m'a beaucoup marqué, surtout lors de mes premiers visionnages : le fait qu'Actarus s'adresse à sa machine comme s'il s'agissait d'un être vivant ayant sa propre personnalité alors qu'elle est censée être par définition un "outil" qui fait ce qu'on lui dit de faire. Le coeur du prince allié à la puissance de la machine donnent un résultat (d)étonnant et sont indissociables l'un de l'autre ...

C'est pour cela que j'ai (beaucoup) de mal à me représenter le robot uniquement comme une simple machine sans âme, et également quand je le vois en mouvement !

Embarassed FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2045937091

Citation :
Je retourne dans mon sous-marin, la grippe m'a attaquée tel un anterak de Vega et pour l'instant le combat est rude !

J'arrive Vénusia ! Ton antérak va passer un mauvais quart d'heure !!! Wink Wink Wink
En attendant prends bien soin de toi ! FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2340738771

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 20914310
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

anterak 08

Messages : 11923
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 52

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeVen 26 Jan 2018 - 19:57

j'ai rien fait moi Embarassed Embarassed Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeVen 26 Jan 2018 - 20:29

Mais oui je sais tu es un gentil antérak ! Wink Wink Wink lol! FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2636677666

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 20914310
Revenir en haut Aller en bas
anterak 08

anterak 08

Messages : 11923
Date d'inscription : 16/05/2009
Age : 52

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeVen 26 Jan 2018 - 20:44

un Anterak qui adore les Euphoriennes lol! lol! lol!

mais respectons le sujet lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeSam 27 Jan 2018 - 1:11

Wink FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2340738771 FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2636677666

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 20914310
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

Perosia

Messages : 479
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 50
Localisation : Cologne (Allemagne)

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeLun 29 Jan 2018 - 13:08

Kimi a écrit:
Ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait dans ce genre de situation, contraint de se battre contre un ennemi aussi fort que lui aux commandes d’une machine endommagée.
Aussi fort ? Hum le symbiorak par nature est plus fort !  Rolling Eyes  Rolling Eyes

Kimi a écrit:
Tu penses à Végalina en disant cela, n’est-ce pas ? demanda-t-elle en le regardant avec insistance. Elle avait hâte de connaître sa réponse.
Et Erea aussi, non? Pourquoi ne la mentionne-t-il pas? Il a bien découvert que ce n’était pas Végalina aux commandes, il me semble ?  Suspect  Suspect

Kimi a écrit:
Ce simple bout de plastique rouge irisé lui avait sauvé la vie.
Comme j’écris sur Aurora avec les perles de télépathie de couleur arc-en-ciel, j’ai revu la définition du mot ‘irisé’. Il signifie par lui-même d’avoir les couleurs de l’arc-en-ciel (surtout en adjectif). Donc, il ne convient pas dans ta description. C’est plutôt ‘chatoyant’ ou ‘brillant’, non ?  scratch

Kimi a écrit:
- Le mode défensif est actionné par un autre bouton dissimulé sous la trappe droite de ton siège. Il concentre toute l’énergie disponible et la redirige vers l’intérieur de ta machine pour la mettre en surcharge … et provoquer sa destruction.
- Grands dieux … J’étais loin de me douter de l’existence d’un tel équipement …
Intéressant de réserver des surprises au sujet de Goldorak…mais celle-là fait froid dans le dos ! Même si elle est logique.  pale  pale

J’ai bien aimé la scène avec Procyon et toutes les explications techniques.  bounce  bounce

Kimi a écrit:
- Je pensais pas t’entendre dire ça un jour. Après votre départ, j’ai été tenté de repartir moi aussi puisque ma mission était terminée. Pourtant, j’ai décidé de rester … et d’attendre ton retour. Parce que je savais qu’on se retrouverait un jour ou l’autre …
Jolie séquence nostalgique et sentimentale, avec une référence au passé d’Alcor. Au fait, Il n'ya avait pas Tetsua au début de LDDP? Que devient-il?  Suspect

Kimi a écrit:

- Mais moi, je voudrais que tu restes … si tu le veux.
- Tu sais ce que je pense de tout ça, « Alcor chéri ». Je t’ai dit que je resterais à tes côtés si tu me le demandais. Je n’ai pas changé d’avis … et je le souhaite tout autant que toi.
Ah, ici c’est Alcor qui demande à Phénicia de rester. Autre variante  Rolling Eyes  Rolling Eyes

Et en final, la séquence un peu plus…intime entre Vénusia et Actarus, la première de LDDP (sauf erreur de ma part) ….quoi demander de plus

….en attendant plus ? (en général....et moins)  lol!
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeLun 29 Jan 2018 - 13:20


 
Kimi a écrit:
 Ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait dans ce genre de situation, contraint de se battre contre un ennemi aussi fort que lui aux commandes d’une machine endommagée.
Perosia a écrit:
Aussi fort ? Hum le symbiorak par nature est plus fort !  Rolling Eyes Rolling Eyes

Vraiment, tu crois ? scratch geek Wink Wink Wink Wink Wink FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2045937091

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 20914310
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4468
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 47
Localisation : dans ma soucoupe

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeLun 29 Jan 2018 - 13:24

Citation :
Ce simple bout de plastique rouge irisé lui avait sauvé la vie.

Comme j’écris sur Aurora avec les perles de télépathie de couleur arc-en-ciel, j’ai revu la définition du mot ‘irisé’. Il signifie par lui-même d’avoir les couleurs de l’arc-en-ciel (surtout en adjectif). Donc, il ne convient pas dans ta description. C’est plutôt ‘chatoyant’ ou ‘brillant’, non

Sauf si la lumière se reflétant dessus fait ressortir le prisme des couleurs, donnant ainsi une teinte multicolore à ce bouton, non ?


C'est parti pour la battle d'adjectifs lol! Je vais mieux Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

Perosia

Messages : 479
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 50
Localisation : Cologne (Allemagne)

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeLun 29 Jan 2018 - 16:12

Oh la moi je rentre pas en bataille avec des experts en français affraid affraid affraid

Après tout c'est à Kimi de dire ce qu'il voulait... Very Happy Very Happy Du moment qu'il soit au courant de la signification correcte, après il en fait ce qu'il en veut. bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4468
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 47
Localisation : dans ma soucoupe

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeLun 29 Jan 2018 - 16:25

lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeLun 29 Jan 2018 - 16:53

Gurendaizä a écrit:
C'est pour cela que j'ai (beaucoup) de mal à me représenter le robot uniquement comme une simple machine sans âme, et également quand je le vois en mouvement !

=> C'est justement là que réside le talent de Gô Nagaï et du concept qu'il a imposé avec Mazinger Z : le pilote et sa machine sont indissociables l'un de l'autre. Car même si le pilote est aux commandes, le mécha est le véritable héros de la série.

Perosia a écrit:
Aussi fort ? Hum le symbiorak par nature est plus fort !  Rolling Eyes  Rolling Eyes

=> Techniquement parlant, le symbiorak est effectivement plus fort que Goldorak (surtout dans la mesure où celui-ci n'est pas au mieux), tu as raison. Il n'empêche qu'Actarus s'est déjà retrouvé dans pareille situation ...

Perosia a écrit:
Et Erea aussi, non? Pourquoi ne la mentionne-t-il pas? Il a bien découvert que ce n’était pas Végalina aux commandes, il me semble ?  Suspect  Suspect

=> S'il a découvert qu'Erea était bien aux commandes du symbiorak, le fait que celui-ci ait disparu suite à leur affrontement peut laisser supposer qu'elle a péri avec lui. Et aux yeux d'Actarus, Végalina reste son ennemie numéro 1.

Perosia a écrit:
Comme j’écris sur Aurora avec les perles de télépathie de couleur arc-en-ciel, j’ai revu la définition du mot ‘irisé’. Il signifie par lui-même d’avoir les couleurs de l’arc-en-ciel (surtout en adjectif). Donc, il ne convient pas dans ta description. C’est plutôt ‘chatoyant’ ou ‘brillant’, non ?  scratch

=> Lorsque le système de sécurité est activé, la teinte du bouton change. Le terme "irisé" convient ... mais j'aurais peut-être pu décrire plus longuement le processus.

Perosia a écrit:
Intéressant de réserver des surprises au sujet de Goldorak…mais celle-là fait froid dans le dos ! Même si elle est logique.  pale  pale

=> Et encore, tu n'as pas tout vu ... (cf. "Dizer Full Power" plus haut).

Perosia a écrit:
J’ai bien aimé la scène avec Procyon et toutes les explications techniques.  bounce  bounce

=> Le genre de séquence que j'aurais aimé voir un peu plus souvent dans la série ...

Perosia a écrit:
Jolie séquence nostalgique et sentimentale, avec une référence au passé d’Alcor. Au fait, Il n'ya avait pas Tetsuya au début de LDDP? Que devient-il?  Suspect
=> C'était quelque chose d'important pour moi à traiter pour redonner au personnage d'Alcor l'importance qu'il mérite puisque son passé en tant que pilote de Mazinger Z n'a jamais été évoqué dans la série, sauf l'espace d'un seul et unique plan (parfois censuré). En faisant référence à Sayaka, cela permet aussi de "préparer le terrain" pour l'un des prochains arcs narratifs. Quant à Tetsuya, il sera très bientôt de retour ! Very Happy

Perosia a écrit:
Ah, ici c’est Alcor qui demande à Phénicia de rester. Autre variante  Rolling Eyes  Rolling Eyes

Perosia a écrit:
Et en final, la séquence un peu plus…intime entre Vénusia et Actarus, la première de LDDP (sauf erreur de ma part) ….quoi demander de plus

….en attendant plus ? (en général....et moins)  lol!

=> Un peu de patience, ma chère ! Tout vient à point à qui sait attendre .... Wink

venusia45 a écrit:
Sauf si la lumière se reflétant dessus fait ressortir le prisme des couleurs, donnant ainsi une teinte multicolore à ce bouton, non ?

=> C'était ce que j'avais en tête, effectivement. En fait, le terme "irisé" m'est venu en regardant l'une de mes figurines exposée à une lumière plus ou moins forte. L'image s'est imposée d'elle-même ...


_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Perosia

Perosia

Messages : 479
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 50
Localisation : Cologne (Allemagne)

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeLun 29 Jan 2018 - 18:13

Venusia45 a écrit:
Sauf si la lumière se reflétant dessus fait ressortir le prisme des couleurs, donnant ainsi une teinte multicolore à ce bouton, non ?
Et, non c'était pas la bonne réponse Rolling Eyes Rolling Eyes   C'était bien tenté...Laughing Laughing

Voir là juste en-dessous....

Kimi a écrit:
=> Lorsque le système de sécurité est activé, la teinte du bouton change. Le terme "irisé" convient ... mais j'aurais peut-être pu décrire plus longuement le processus.
Fallait le deviner! Tel qu'est le texte, la proposition de Venusia45 est la plus plausible...mon cher Twisted Evil Twisted Evil

En final, ce n'est pas la guerre des 'adjectifs' mais des interprétations....et tout est possible... lol! lol! lol!

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2526988808  Hum, je ne suis pas d'accord....Tout doit avoir une explication rationnelle, sans interprétation quand on parle de technique...
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 1706371011   Mais, professeur, on parle d'imagination ici...dans une fanfic
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2778357249   Ahaha, elle vous a eu professeur!!!
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2526988808   Hum, je vais devoir revoir ma copie en effet...
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 1151347092 Que d'histoire pour un simple bouton rouge irisé....en tout cas j'ai bien rit!
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10845
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeLun 29 Jan 2018 - 19:18

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 1752787198 Mais pas n'importe quel bouton !

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2045937091 Eh non le symbiorak n'est pas plus fort que moi, na !!! geek lol! lol! lol!

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 20914310
Revenir en haut Aller en bas
Biniou

Biniou

Messages : 618
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 45
Localisation : AILLEURS

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeLun 29 Jan 2018 - 22:19

kimi_san a écrit:
Perosia a écrit:
Et en final, la séquence un peu plus…intime entre Vénusia et Actarus, la première de LDDP (sauf erreur de ma part) ….quoi demander de plus... en attendant plus ? (en général....et moins)  lol!
=> Un peu de patience, ma chère ! Tout vient à point à qui sait attendre ....  Wink
Je viens encourager !!! flower flower flower
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 507332864 Encourager quoi au juste ? Ils ne sont toujours pas mariés, 'faudrait peut-être régler ça une fois pour toute, avant toute autre chose non ?
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2778357249 Mais papa c'était l'ancien temps et puis l'autre chose c'est déjà fait, tu vois bien le résultat non ? !
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 517954911 Mizar arrête-toi là merci...
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 1706371011 Kimi San, j'ai besoin de savoir certaines choses pour ma culture terrienne personnelle alors si tu pouvais faire monter la température dans pas trop longtemps... Je m'impatiente !
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2048021256 C'est qui cette pimbèche qui veut faire monter la température ? Et avec qui d'abord ? Attends voir un peu... j'vais aller jeter un œil je crois...
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 3352874800 La température a assez monté comme ça pour moi, je veux bien qu'on patiente, merci...
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeMar 30 Jan 2018 - 10:12

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Header12

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 041_po10




La nuit qui venait de s’écouler avait été autrement plus calme que la précédente. Cette fois, il n’y avait pas eu de combat à livrer contre des engins de mort venus d’ailleurs. Les Aigles n’avaient pas eu à se battre contre les armées de Végalina. Si cette dernière décidait de lancer une nouvelle offensive contre la planète bleue, ils ne seraient pas en mesure de riposter efficacement puisque tous leurs appareils avaient été sérieusement endommagés lors de l’affrontement précédent. Ils étaient pleinement conscients de leur handicap mais avaient, pour l’instant du mois, d’autres choses en tête. Il leur fallait non seulement récupérer et reprendre des forces, mais aussi et surtout rester auprès de ceux qui représentaient tout pour eux. Rien n’était plus important que cela.

Le réveil se mit à sonner. Il était huit heures du matin et Alcor, qui avait rapidement trouvé le sommeil, la veille au soir, se réveilla en sursaut, sans vraiment comprendre ce qui lui arrivait. Ce n’est qu’en jetant un regard vers la table de chevet qui jouxtait son lit qu’il prit conscience de la situation. Il se saisit de l’objet incriminé et le lança rageusement contre le mur. « Au moins comme ça, tu me ficheras la paix … », grommela-t-il en plongeant sous ses draps et ses couvertures. Il espérait pouvoir se rendormir rapidement mais il n’en aurait pas l’occasion. Il se passa la main dans les cheveux et se redressa lentement pour s’apercevoir de la présence de Phénicia.

La jeune fille, assise sur la chaise située près de la fenêtre dont les rideaux étaient tirés, avait suivi la scène d’un air amusé. Elle s’était glissée dans la chambre quelques minutes plus tôt sans faire le moindre bruit et avait eu la bonne idée (selon elle) de jouer ce tour pendable à celui qui était devenu plus qu’un ami. Le jeune homme grimaça et jeta un regard noir dans sa direction.

- Tu aurais dû voir ta tête quand le réveil s’est mis à sonner … dit-elle en riant.

- Je suppose que c’est toi qui es à l’origine de cette petite surprise … ?

- Je pensais que ce serait amusant … En tous cas, j’ai beaucoup ri !

- Ben moi pas … C’est pas drôle. Je suis fatigué et j’ai sommeil … et maintenant laisse-moi tranquille !

- C’est hors de question, « Alcor chéri » ! Je sais que les dernières heures ont été difficiles et que ça nous a coûté beaucoup de forces mais …

- Ben tu vois, tu le dis toi-même ! Alors laisse-moi dormir … et ne reviens pas avant midi au moins …

- Ce que tu peux être désagréable par moments ! Tu aurais pu me laisser terminer, Alcor !

Il se redressa de nouveau et ne put réprimer un bâillement sonore. C’est alors qu’il remarqua la tenue vestimentaire de la jeune fille : elle ne portait ni sa tenue de pilote, ni son habituelle petite robe blanche et rose mais une robe légère marine et azur très semblable à celle que portait Vénusia la veille. Elle se leva et fit un tour sur elle-même avec de le scruter avec attention, visiblement fière de son petit effet.

- Alors ? Comment est-ce que tu me trouves ?

- Ben … euh … différente.

- C’est tout ? fit-elle vexée. Je me suis habillée de cette façon exprès pour te faire plaisir et c’est tout ce que tu trouves à dire ?

- Attends ! C’est pas ce que je voulais dire … c’est simplement que je n’ai pas l’habitude de te voir comme ça … Pas besoin de te fâcher pour si peu !

- Je préfère ça … répondit-elle en lui tournant ostensiblement le dos, l’air contrarié.

- De toute façon, c’est plus la peine d’espérer dormir maintenant. Laisse-moi cinq minutes et je te retrouve en bas. Est-ce que ça te convient ?

- D’accord. Ne tarde pas trop … « Alcor chéri » ! lança-t-elle en quittant la pièce.

Alcor se leva, visiblement perplexe. Il savait bien qu’elle était capable de tout, mais son attitude était différente. Elle était radieuse, souriante et il avait également remarqué qu’elle portait non seulement sa bague, mais également le collier qu’il lui avait offert quelques jours plus tôt. C’était comme si elle s’était parée de ses plus beaux atours rien que pour lui … et même s’il ne le montrait pas, il était ravi de cette attention. Visiblement, leur discussion de la veille l’avait soulagée d’un poids immense. « Elle m’étonnera toujours … », se dit-il en se rendant vers la salle de bains pour aller prendre sa douche. Il en ressortit quelques minutes  plus tard et enfila ses vêtements habituels avant de quitter sa chambre pour rejoindre la salle de détente où elle devait l’attendre.

En marchant dans le couloir, il passa devant la chambre de Vénusia et marqua un temps d’arrêt. Il ne l’avait pas revue depuis leur retour au Centre et il aurait bien voulu prendre de ses nouvelles. Il s’apprêtait à frapper à la porte mais se ravisa au dernier moment, se disant qu’il était bien trop tôt pour la déranger. Il reprit se chemin, sûr d’avoir fait le bon choix. Il avait eu raison : il valait mieux ne pas la déranger. Ou plutôt ne pas LES déranger.

Les rideaux étaient tirés dans la chambre, même si on pouvait déjà apercevoir la lumière du jour. En dépit de la présence de l’astre solaire, la température extérieure était relativement fraiche, ce qui n’était pas vraiment le cas à l’intérieur : elle était plus qu’agréable et il y régnait un doux mélange de calme, de paix et de sérénité.

Actarus s'était réveillé le premier. Il paraissait perdu dans ses pensées, comme s’il voulait faire durer les instants qu’il avait partagés avec Vénusia au cours des dernières heures. Son premier regard fut d’ailleurs pour celle qui dormait paisiblement à ses côtés et qui semblait même parfois esquisser de légers sourires. Son sommeil n’avait rien à voir avec celui, agité et peuplé de cauchemars qu’il avait pu observer quelques jours seulement après son retour sur Terre, après qu’elle eut décidé, sur une pulsion complètement irréfléchie, d’aller défier aux commandes d’un Vénusiak endommagé les escadrilles envoyées par la Division Ruine.

Il regarda le plafond tout en se remémorant ce qu’ils avaient vécu dans la vieille auberge qui donnait sur le lac, à l’abri du froid et de la pluie avec une couverture d’un autre âge comme unique moyen de chauffage. Ces instants passionnés qu’ils avaient partagé loin de tout et où ils avaient, pour la première fois, donné libre cours à leurs sentiments amoureux. Il n’avait jamais ressenti pareille chose avec autant d’intensité et il les avait, lui aussi, appréciés à leur juste valeur … même s’il se sentait un peu coupable d’avoir peut-être abusé de l’état de faiblesse dans lequel elle paraissait se trouver ce soir-là. Il n’avait pourtant rien à se reprocher. Elle le lui avait dit. Il se posait des questions qui n’avaient pas lieu d’être. En agissant comme elle l’avait fait, elle lui avait clairement fait comprendre qu’elle avait désiré ce moment plus que tout au monde.

Il songea ensuite aux mots qu’elle avait prononcés la veille. Son départ l’avait beaucoup affectée, bien plus qu’il ne l’avait supposé. Elle avait souffert en silence et caché à tous son mal-être. Elle voulait se montrer forte aux yeux de tous, mais pleurait toutes les larmes de son corps la nuit venue. Elle désirait ardemment qu’il lui revînt.

Ce fut à cet instant qu’il la sentit bouger. Elle se redressa lentement et le regarda en lui souriant tendrement. Elle était radieuse. Amoureuse. L’éclat de ses yeux noisette et ses joues rougies ne disaient pas autre chose. Elle se passa la main dans ses cheveux et plongea son regard dans le sien pour finalement s’adresser à lui à voix basse.

- Ça fait longtemps que tu es réveillé ?

- Non, quelques minutes à peine. Je ne pensais pas que tu te réveillerais aussi rapidement, tu sais. Tu avais l’air si calme, si épanouie …

- Peut-être, mais à mes yeux, aucun mot ne pourra vraiment expliquer les instants que je vis en ce moment à tes côtés.

- Pour tout te dire, ce que je ressens me procure une sensation étrange … qui me trouble et m’apaise en même temps …

- Tu penses à ton réveil en disant cela, n'est-ce pas ?

- Oui, mais …

- Ne dis rien de plus. Je comprends ce que tu essaies de dire. Je ressens la même chose moi aussi. Se réveiller auprès de celui ou de celle qu’on aime est toujours déroutant lorsqu'on n'y est pas habitué …

- Ça doit être ça, oui.

- J'espère que ça ne te gêne pas …

- Non, ce n'est pas désagréable. Bien au contraire …

- J’ai l’impression de découvrir ce sentiment pour la première fois … et je voudrais que ça dure toujours, Actarus. Toujours.

- Je ne demande que cela. Ton bonheur passe avant tout, Vénusia … fit-il en lui caressant la joue.

- Je me rappelle encore ce que j’ai ressenti cette nuit-là … mais pas de ce qui a suivi …

- Tu as sombré très rapidement … et c’est pour ça j’ai précipité notre retour au ranch. Je ne voulais pas que tu prennes froid et que tu tombes malade. Tu étais déjà suffisamment affaiblie lorsque je t’ai retrouvée …

- Tu as sûrement pris la bonne décision, comme toujours. Cependant, je vois les choses autrement, maintenant …

- Qu'est-ce que tu veux dire ?

- Je … Je crois que j’ai ressenti encore plus intensément ce que nous avons partagé hier et cette nuit que la première fois. Je ne sais pas comment l’expliquer. Est-ce c’est parce que j’ai attendu et espéré si longtemps ton retour ? Est-ce que c’est parce que je voulais, de tout mon cœur, revivre ces moments où nous avons enfin laissé libre cours à nos sentiments ? Parce que je suis enceinte ? Je n’ai pas la réponse …

- Je n'ai jamais été vraiment à l'aise pour évoquer ce genre de choses …

- J'en aurais été incapable il y a quelques années, tu sais ! dit-elle dans un sourire. Ce n’est plus pareil aujourd’hui. J’ai grandi … et mes sentiments pour toi aussi. Ils n’ont jamais cessé de grandir … et je suis sûre qu’ils continueront à grandir au cours des jours, des  semaines, des mois et des années à venir …

- Ce que tu viens de dire me touche profondément, Vénusia. Je commence à réaliser que j’ai failli passer à côté de choses pourtant essentielles. L’amour que tu me portes dépasse tout ce que j’aurais pu imaginer …

Elle le regarda affectueusement sans se départir de son sourire, buvant littéralement ses paroles. Elle en avant la gorge nouée … mais finit par lui faire une ultime confidence.

- Tu es pourtant encore loin d'imaginer tout ce que je ressens pour toi, Actarus. Je pourrais te dire et répéter tout ce que j’ai pu te confier depuis ton retour, mais ce ne serait pas assez. Il n’y a pas de mots assez forts pour décrire les sentiments que tu m’inspires. La seule chose qui compte à mes yeux, c’est pouvoir te dire et te montrer combien je t’aime.

Il se redressa et lui caressa de nouveau la joue, avant de l’embrasser tendrement.

- Nous avons toute une vie devant nous, à présent. Tu disais l’autre jour que tu vivais un rêve tout en restant éveillée. Je comprends mieux ce que tu veux dire maintenant. Les moments que nous partageons en ce moment ont une valeur inestimable …

- … et ils n'auront jamais de prix, Actarus.

Cette fois encore, elle termina la phrase qu’il venait de commencer au mot près. Elle se leva et tenta maladroitement d’enfiler la robe qu’elle avait volontairement laissé tomber la veille, se dévoilant totalement au regard de celui qu’elle aimait plus que tout au monde. Il vint à son aide aussitôt. Une fois vêtue, elle se blottit tout contre lui avant de l’embrasser. Tous deux profitèrent pleinement de ce moment. Bien sûr, il y en aurait d’autres … mais chaque seconde qui passait était une occasion de se prouver mutuellement ce qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre.

Vénusia prit la direction de la salle de bains tandis qu’il quitta la chambre pour rejoindre la sienne, non  sans lui avoir promis de la retrouver dès que possible. Ce n’était qu’une question de minutes, mais le temps perdu ne se rattrapait pas et ils estimaient en avoir déjà bien trop perdu.

Si tout semblait se dérouler dans le meilleur des mondes entre les murs du Centre de Recherches spatiales, ce n’était pas vraiment le cas quelques kilomètres plus loin dans le Bois Ouest. Seul dans sa navette, Eslan était inquiet. Il avait passé le plus clair de son temps à bord en gardant tous ses récepteurs de communication ouverts, espérant recevoir un appel de Lyra ou des membres du Commando Ruine qui l’avaient accompagné. Cet appel tant attendu n’était jamais venu.

N’y tenant plus, il sauta de son poste de pilotage pour se réceptionner quelques mètres plus bas. Il réajusta son uniforme et ses gants et regarda tout autour de lui. Cette opération ne se déroulait pas comme il l’avait envisagé au départ et cela ne lui plaisait guère. Il en avait la responsabilité et savait qu’en cas d’échec, les choses pouvaient très mal se terminer non seulement pour Lyra, mais aussi pour lui.

Ce n’est que quelques minutes plus tard qu’il entendit des bruits de pas qui allaient en se rapprochant. Quelqu’un se dirigeait vers lui et il ne savait pas de qui il s’agissait. Il dégaina son arme et recula de trois pas pour se mettre à couvert derrière son appareil. Il posa un genou à terre et régla l’intensité de son rayon-laser sur la position maximale. Il se releva pourtant rapidement et vint à la rencontre de Lyra.

La jeune femme paraissait bien mal en point : elle était couverte de bleus et son uniforme, maculé de sang, était déchiré en plusieurs endroits. Tout semblait indiquer qu’elle s’était battue avec acharnement contre celui ou ceux qui l’avaient attaqué, mais il ignorait si elle avait réussi à avoir le dessus sur ses agresseurs. Un détail attira toutefois son attention : elle était revenue … mais seule, sans les membres du Commando Ruine qui avaient pour mission de l’appuyer au cours de cette mission.

- Qu’est-il arrivé ? Je commençais à m’inquiéter de ton silence, Lyra.

- Le raid que j’ai voulu mener contre ce que vous appelez le « ranch du Bouleau blanc » ne s’est pas déroulé comme prévu. Les hommes du Commando Ruine ont tous été tués alors que nous allions mener l’assaut.

- Comment ? C’est impossible ! Il s’agissait de nos meilleurs hommes ! Je les ai moi-même formés et ils savaient exactement ce que j’attendais d’eux. Non, je ne peux pas y croire !

- C’est pourtant la vérité, commandant. Leurs corps se trouvent à quelques kilomètres d’ici dans la forêt. Je suis la seule à avoir survécu … et cela n’a rien de surprenant.

- Pourquoi dis-tu cela ?

- Vous m’avez imposé leur présence alors qu’elle ne m’était pas indispensable. Je travaille seule et je n’avais besoin d’aucune aide, pas même celle d’un Commando Ruine.

- Et maintenant ? Que comptes-tu faire ?

- Je remplirai cette mission comme je l’ai toujours fait, commandant. Je n’ai rien d’autre à vous dire, répondit-elle sur un ton monocorde.

Eslan soupira et réajusta ses gants.

- Soit. Je te laisse agir à ta guise mais ne perds pas de temps. Si tu n’obtiens aucun résultat tangible d’ici quarante-huit heures, de nouvelles dispositions seront prises.

- Dois-je considérer cela comme une menace, commandant ? questionna-t-elle.

- Plutôt comme un avertissement. Le Commandant Végalina attend des résultats rapides. Je m’y suis engagé.

Elle ne répondit pas. Il lui tourna le dos et prit la direction de sa navette. Pour la première fois, il commençait à douter de celle qu’il considérait comme son meilleur agent.

Pour Lyra, l’occasion était trop belle. Elle le regarda s’éloigner et dégaina son pistolet-laser avant de le mettre en joue. Sans rien dire, elle tira à deux reprises, le blessant à l’épaule, puis à l’abdomen. L’officier posa un genou à terre avant de s’effondrer sur le côté. Une tâche de sang se forma quelques instants plus tard sur son uniforme. Il demeura sans réaction, incapable de bouger et d’expliquer le « pourquoi » ou le « comment » de son geste.

- Pour …  pourquoi as-tu fait cela ?

- Je n’ai pas à me justifier. Quand je suis en mission, j’agis comme bon me semble et je n’ai de comptes à rendre à personne, pas même à vous commandant. Vous ne m’avez pas fait confiance. Je n’avais nul besoin du Commando Ruine pour arriver à mes fins.

- Alors c’est … c’est …

- Je les ai tués, c’est vrai. Il s’agit de MA mission. C’est à MOI que vous l’avez confiée. Je leur avais donné des ordres et ils ne les ont pas suivis. Ils ont préféré agir de leur propre initiative. Cette faute leur a coûté la vie.

- Je ne … Non ! Tu ne peux pas …

Elle s’approcha de lui et le mit en joue. Son visage ne trahissait aucune émotion. Son regard était froid, presque inhumain. Par réflexe, il tenta de se relever mais n’y parvint pas. Il baissa la tête, pensant que sa dernière heure était arrivée. Il appartenait à la Division Ruine et connaissait les dangers auxquels il s’exposait lorsqu’il partait en opération, seul ou avec ses hommes. La perspective de mourir ne l’effrayait nullement. Mais il ne pensait pas quitter ce monde de cette façon, abattu par l’un de ses propres agents et surtout par celle en qui il avait jusque-là une totale confiance.

Elle allait presser la détente lorsqu’une violente douleur s’empara d’elle. Elle laissa tomber son arme et se mit à frapper furieusement Eslan à coups de pied en hurlant de façon stridente avant de s’écrouler en se prenant la tête dans les mains comme pour empêcher cette dernière d’exploser. Elle continua à ses débattre sauvagement, tentant de repousser la douleur aussi bien par ses gestes désordonnés que par ses cris, mais en vain : cette crise était bien plus forte que toutes celles qui l’avaient précédé. L’officier véghien, toujours à terre, regarda ce spectacle surréaliste avec intérêt. Il n’avait jamais rien vu de pareil et avait désormais trouvé la réponse à sa question.

Il s’écoula encore plusieurs minutes avant que les convulsions ne cessassent. Au prix d’un effort surhumain, elle parvint à se relever et à récupérer son arme avant de s’enfoncer dans les profondeurs de la forêt sans se retourner. Eslan la regarda partir. A présent, il était seul, blessé, sans arme et trop loin de son appareil pour le rejoindre. Le sang coulait toujours et cela ne semblait pas devoir s’arrêter. Mais plus que cela, c’est l’attitude de Lyra qui le perturbait le plus. « Bon sang … ce que j’ai si longtemps redouté pendant toutes ces années s’est finalement produit … Jamais le Commandant ne me … ». Il ne termina pas sa phrase et perdit connaissance quelques instants plus tard.

Hors de l’atmosphère terrestre, Végalina avait quitté le poste de commandement de la soucoupe amirale pour retourner dans ses quartiers et visionner de nouveau la fin du combat qui avait opposé Actarus à Erea. Celle-ci avait pris un avantage décisif sur son adversaire et elle s’apprêtait à l’achever … mais l’irruption aussi soudaine qu’inattendue de cette lumière venue de nulle part l’en avait empêchée. Pire encore, le symbiorak et son pilote avaient disparu sans laisser de trace. Comment cela était-il possible ? Elle l’ignorait et cela la perturbait bien plus qu’elle ne voulait l’admettre.

Si elle avait déjà perdu plusieurs officiers de valeur comme Ergos et Bardos depuis le début de ce conflit, Erea représentait bien plus à ses yeux. C’était non seulement son commandant en second, mais surtout sa seule et véritable amie. Si celle-ci avait, comme le supposait, perdu la vie en combattant le prince d’Euphor, sa haine s’en trouverait décuplée et elle n’hésiterait pas à prendre les commandes d’un antérak ou d’un symbiorak même inachevé pour venir le débusquer dans son repaire.

Elle réajusta ses vêtements et quitta la pièce pour gagner la salle de réunion. Elle croisa en chemin deux soldats qui la saluèrent. Perdue dans ses pensées, elle ne leur répondit pas mais changea brusquement de comportement quand elle les entendit employer certains termes guère flatteurs la concernant. Sans doute pensaient-ils qu’elle ne les entendrait pas. Ils se trompaient.

Elle se saisit de son arme et se retourna brusquement avant de tirer une première fois dans leur direction. Touché à la tête, le premier soldat s’effondra sous le regard horrifié de son collègue qui s’agenouilla aussitôt pour lui porter secours, ignorant à cet instant qu’il était déjà trop tard pour le sauver. La jeune femme tira à deux autres reprises, le blessant à la main gauche et au genou droit. Incapable de se relever, il sentit confusément sa présence quelques instants plus tard. Il leva les yeux et ne put que constater l’évidence : il allait passer un très, très mauvais moment …

Malgré sa corpulence, Végalina le saisit au collet et le plaqua violemment contre le mur, visiblement hors d’elle.

- Si vous avez des critiques à formuler me concernant personnellement ou ayant trait à ma façon d’agir, vous n’avez qu’à venir me voir …

- Commandant, ce n’est pas ce …

- Taisez-vous ! répondit-elle en élevant la voix. J’ai parfaitement entendu et saisi le sens de vos propos. Inutile d’essayer de vous justifier. « Je ne suis qu’une femme qui ne mérite pas les responsabilités qui sont les miennes … ». C’est bien ce que vous avez dit, non ?

- Vous vous tromp …

Elle lui asséna un coup de genou bien placé et le laissa retomber au sol avant de le frapper au visage à deux reprises. Le soldat releva péniblement la tête, le nez en sang et incapable de respirer normalement. Elle rengaina son arme et s’adressa à lui d’un ton glacial.

- Estimez-vous heureux de rester envie. La prochaine fois, je ne vous épargnerai pas. Et si j’entends encore une fois ce genre de commentaires provenant d’autres membres de votre unité, sachez que je me chargerai personnellement de vous comprendre que ce genre de comportement au sein de notre Division Ruine est intolérable.

Deux autres soldats, attirés par le bruit des tirs de laser, firent leur apparition avant de s’arrêter. Ils ne s’attendaient pas à voir un tel carnage. Végalina vint vers eux et regarda avec dégoût les deux hommes restés à terre.

- Mettez l’unité de ce rebut sous surveillance. Je veux un rapport détaillé de leurs faits et gestes toutes les 24 heures. J’espère m’être bien faite comprendre.

- Oui Commandant, répondit l’un d’entre eux. Que dois-je faire du blessé ?

- Transportez-le au bloc médical pour qu’il reçoive les soins nécessaires. En temps normal, je l’aurais fait déporter sur Akérèbe mais je n’ai guère envie de me livrer aujourd’hui à ce genre de fantaisie. Faites le nécessaire.

Les deux militaires obtempérèrent. Végalina poursuivit sa route et pénétra ensuite dans la salle de réunion où se trouvait déjà le capitaine Thalis. Celui-ci avait pris l’initiative de s’y rendre en toute discrétion pour visionner une nouvelle fois la séquence finale de la bataille. Il l’avait décortiquée jusque dans ses moindres détails en prenant des notes et sa concentration était telle qu’il n’entendit ni la porte automatique, ni le bruit des pas de la jeune femme. Il sursauta dès qu’il l’aperçut et la salua, visiblement mal à l’aise.

- Excusez-moi, Commandant. Je ne vous ai pas entendu arriver.

- Pouvez-vous m’expliquer ce que vous faites ici, capitaine ?

- J’ai pris l’initiative de me retirer ici pour pouvoir visualiser les images du combat entre Goldorak et notre symbiorak, Commandant. Les autres pièces sont bien trop bruyantes et le matériel n’est pas d’assez bonne qualité pour me permettre de l’analyser en détail. Si ma présence vous incommode, je peux partir.

- Ce ne sera pas nécessaire. Je comptais justement vous faire convoquer à ce sujet. Quelles sont vos premières impressions ?

- Je dois admettre que ce que j’ai vu est assez incroyable, Commandant. Je n’avais jamais vu jusqu’à maintenant une arme aussi puissante et susceptible de produire de tels effets.

- Expliquez-vous. En quoi est-ce aussi incroyable ?

- Vous souvenez-vous du rapport précédemment rédigé par le capitaine Ergos suite à son retour de Ruby ? Il faisait référence à l’explosion de Dynamo, l’étoile qui nous fournissait à l’époque la plus grande partie de nos besoins énergétiques.

- Et alors ?

- Selon les données que nous avons pu récupérer dans les armoires de stockage du Camp de la Lune noire, Dynamo est entrée en collision avec une supernova, ce qui a provoqué sa désintégration. Comme vous le savez, le potentiel énergétique d’une supernova est si grand qu’il est impossible de le mesurer avec précision. Nous avons essayé de développer des capteurs d’énergie susceptibles de l’exploiter … mais sans succès.

- Je suis consciente des lacunes de notre matériel. Il est des phénomènes sur lesquels nous n’avons aucun contrôle. Poursuivez votre raisonnement.

- Nous pouvons considérer l’arme utilisée par le prince d’Euphor comme une supernova miniature susceptible de tout détruire sur son passage. J’ignore comment, mais il semble être en mesure de la contrôler …

- Que voulez-vous dire ?

- Malgré la violence de l’explosion, Goldorak a relativement bien résisté, même si certains de ses équipements ont été endommagés ou détruits. Je pense que ces dégâts résultent davantage du combat contre notre symbiorak que de l’emploi de cette arme. De plus, observez attentivement les alentours. Vous ne remarquez rien d’anormal ?

- Je pense savoir où vous voulez en venir … et c’est pour le moins troublant. Je ne décèle aucune trace d’explosion ou de quoi que ce soit qui y ressemble. On dirait qu’il ne s’est rien passé ici.

- Exactement. Rien n’a été endommagé ou détruit, ce qui prouve que cette énergie peut être canalisée et dirigée contre un objectif précis, en l’occurrence contre notre symbiorak. Au risque de me répéter, malgré les moyens qui sont les nôtres, nous n’avons jamais réussi à concevoir une arme comme celle-ci …

- Est-ce que vous supposez que cette arme était déjà présente dans Goldorak au moment de sa conception ? Et que le prince d’Euphor n’en ait appris l’existence que récemment ?

- Je ne puis l’affirmer avec certitude, Commandant. Seul l’examen minutieux de Goldorak pourrait nous le confirmer, ce qui est évidemment impossible.

- Très bien. Vous pouvez disposer, capitaine. Merci de m’avoir fait part de vos impressions à ce sujet.

Thalis acquiesça et s’apprêtait à quitter la pièce lorsqu’il se retourna en direction de Végalina.

- Commandant, puis-je vous poser une question ?

- Allez-y.

- Le commandant Erea était-il aux commandes de ce symbiorak ? Nous avions travaillé ensemble sur celui-ci, et elle devait le piloter …

- C’est exact, capitaine. Elle a probablement été tuée au cours de cet affrontement. Et si c’est le cas, je peux vous assurer que sa mort ne restera pas impunie. Le prince d’Euphor devra payer pour cela …

- Attendez un instant, Commandant. Je sais que cela peut sembler surréaliste … mais il est possible que le commandant Erea soit encore en vie malgré ce qui vient de se passer.

- Précisez votre pensée.

- Comme vous avez pu le constater, tout ce qui est organique a survécu. Nous pouvons donc penser que le commandant Erea est là, quelque part. A nous de le retrouver.

- Vous avez peut-être raison. Capitaine, je vous demande de vous charger personnellement de cette opération. Partez immédiatement et tenez-moi au courant.

- A vos ordres, Commandant.

L’officier quitta la pièce sous le regard inquiet de Végalina. Celle-ci quitta la salle de réunion pour regagner le poste de commandement. Quelques minutes plus tard, la navette « Mark II » noire et rouge quitta la soucoupe amirale pour rejoindre la planète bleue.

Sur Terre justement, il régnait une certaine agitation dans le premier des ateliers de conception de l’ancienne base sous-marine aménagée par la Division Ruine sous les glaces du pôle nord. Toujours penché sur sa table de travail, le visage fermé et empreint d’une intense concentration, le professeur Ezequios avait passé les dernières heures à concevoir les plans des différents équipements qui lui permettraient, dans un proche avenir, de remarcher normalement. Les blessures infligées par Végalina et le Capitaine sur Akérèbe la Rouge le faisaient toujours souffrir et constituaient pour lui un handicap qu’il se devait de combler au plus vite pour atteindre l’objectif qu’il s’était fixé : devenir le nouveau Maître des forces de Véga.

Jusqu’à présent, seule la combinaison spéciale qu’il avait réussi à dérober à l’un des gardes de la mine principale située plusieurs dizaines de mètres sous la surface de cette planète maudite lui avait permis de tenir le coup. Elle lui avait certes été très utile pour lui permettre de s’évader mais compte-tenu de son encombrement, elle ne correspondait pas vraiment à ses besoins. C’est pour cela qu’il avait mobilisé toutes ses facultés pour concevoir une version « améliorée » de cette dernière qui serait à la fois plus légère et plus souple tout en lui assurant une plus grande liberté de mouvement. Tous les composants dont il avait besoin pour la fabriquer étaient à sa disposition. Il ne lui restait plus à présent qu’à les modifier, les ajuster, les rectifier avant de les assembler. Cela prendrait du temps et il le savait.

Il se leva de son siège et se saisit de la bouteille qui traînait sur l’une des caisses métalliques posées à proximité. Il l’ouvrit et se servit une coupe du breuvage jaunâtre qu’elle contenait et la but d’une traite avant de la reposer. C’est à cet instant qu’il eut, curieusement, une pensée pour ses compagnons d’infortune dont il s’était complètement désintéressé dès leur arrivée sur cette base désormais abandonnée. Contrairement à lui, ils ne connaissaient rien de cet endroit si différent de celui où ils étaient restés enfermés durant toutes ces années et étaient vraisemblablement restés dans les niveaux supérieurs pour se reposer et se remettre ainsi de leur évasion, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Ils ne constituaient pas une menace sérieuse pour l’instant mais il n’hésiterait pas à s’en débarrasser s’ils venaient à se montrer trop curieux. Dans l’immédiat, une seule chose lui importait : se venger de ceux qui l’avaient humilié. Il avait déjà eu la peau du Capitaine sur Akérèbe. Végalina serait la prochaine sur sa liste …

Un étage plus haut, dans l’une des chambres précédemment attribuées aux officiers présents sur la base, Eraska avait pleinement récupéré. Il se sentait mieux et avait les idées un peu plus claires, suffisamment pour s’interroger sur l’identité de celle qui était allongée sur la couchette voisine de la sienne et qui n’avait toujours pas repris connaissance. Il la regarda attentivement, espérant découvrir un élément susceptible de le mettre sur une piste. « Qui peut-elle être ? » se demanda-t-il.

C’est à cet instant qu’un détail attira son attention. Elle semblait porter une marque sur son épaule droite. Ce n’était pas une cicatrice ou la trace d’une blessure, il en était persuadé. Il s’avança et se pencha en avant pour mieux l’observer. Prenant son courage à deux mains, il replia l’étoffe de sa robe en prenant de multiples précautions. Ce qu’il découvrit le prit au dépourvu. Ce n’était pas un tatouage ordinaire ou purement décoratif. C’était bien plus que cela.

En l’espace d’un instant, tout lui revint en mémoire. Ce motif bien particulier représentait un cercle parfait teinté de mauve d’où se détachaient deux étoiles à quatre branches stylisées de couleur rouge et orange superposées, la première formant un angle de quarante-cinq degrés par rapport à la seconde. Il ne s’agissait ni plus ni moins que du sceau de la famille royale de Véga. Et si cette femme le portait, elle devait forcément en faire partie. Aucun doute n’était possible. En raison de ses responsabilités qui furent jadis les siennes, il avait eu l’opportunité de côtoyer en quelques occasions le Grand Stratéguerre et ses proches qui se comptaient sur les doigts d’une main. Seules trois femmes en faisaient partie : ses deux filles … et son épouse. La reine Cydonia.

C’était impossible. Dans son esprit, Cydonia était morte depuis longtemps, tuée dans l’explosion de son vaisseau amiral au cours d’une visite sur Lucida. Le Grand Stratéguerre lui-même l’avait annoncé à la population en employant cette rhétorique guerrière qu’il maîtrisait si bien. Et pourtant elle était là, devant lui, bien vivante. S’il avait désormais trouvé la réponse à sa première question, celle-ci en avait soulevé d’autres : Se rappelait-elle de sa véritable identité ? Que faisait-elle sur Akérèbe ? Depuis combien de temps s’y trouvait-elle ? Pour quelles raisons ? Il l’ignorait.

Il était désormais le seul à connaître la vérité et il n’en parlerait à personne, pas même à celui qui les avait délivrés. Dans son esprit, personne ne devait savoir et il était prêt à tout pour garder le secret. Protéger la reine était d’une importance capitale et il resterait à ses côtés aussi longtemps que ses forces le lui permettraient. Et si les circonstances l’exigeaient, il n’hésiterait pas à quitter cet endroit et ce par n’importe quel moyen.

Plus au sud, à quelques dizaines de kilomètres à vol d’oiseau du Centre de recherches spatiales, la température était autrement plus agréable malgré un ciel couvert. C’était  précisément ici que Goldorak et le symbiorak piloté par Erea s’étaient affrontés. Seules les tranchées plus ou moins profondes creusées par le robot du prince d’Euphor et la présence de nombreux débris, éclats de métal et plaques de blindage déformées par une chaleur intense témoignaient de la violence de ce combat entre deux adversaires déterminés et prêts à tout pour s’imposer. La victoire d’Actarus pouvait laisser supposer qu’Erea devait déjà se trouver dans l’autre monde … alors que ce n’était pas le cas.

En effet, le corps de la jeune femme gisait quelques centaines de mètres plus loin, au bas d’une colline. Sa tenue de pilote était déchirée en plusieurs endroits et le casque qu’elle avait utilisé pour piloter sa machine avait éclaté sous l’effet de la chaleur. Bien qu’inconsciente, elle avait survécu. Thalis avait vu juste.

Elle finit par ouvrir les yeux mais les referma aussitôt, complètement désorientée et incapable de se rappeler des évènements survenus au cours des dernières heures. Elle passa sa main dans ses cheveux et se massa longuement la nuque avant de se relever. Elle regarda tout autour d’elle et entreprit, malgré ses douleurs aux côtes et aux poignets, de grimper au sommet de la colline. A peine avait-elle débuté son ascension qu’un objet volant à basse altitude la survola. Elle leva les yeux vers le ciel tout en se protégeant le visage et identifia clairement l’une des navettes attribuées habituellement aux Commandos Ruine. A son bord, Thalis poussa un soupir de soulagement et s’empressa de contacter son officier supérieur.

- Thalis à Commandant Végalina. Appel prioritaire.

- Je vous écoute. Avez-vous retrouvé la trace du commandant Erea ?

- Oui Commandant. Le commandant est en vie. Je viens de l’apercevoir.

- Excellent travail. Faites-la monter à bord de votre appareil et regagnez immédiatement la soucoupe amirale.

- A vos ordres, répondit-il. Fin de transmission.

La navette amorça un demi-tour et refit un second passage à basse altitude pour se poser quelques mètres plus loin. Thalis quitta son poste de pilotage pour venir à la rencontre de la jeune femme dont la démarche était quelque peu hésitante. Les deux officiers échangèrent brièvement quelques mots. Une fois à bord du vaisseau, celui-ci prit son envol et traversa les différentes couches de l’atmosphère terrestre pour retrouver la soucoupe amirale où Végalina et le lieutenant Voss l’attendaient. Celui-ci prit rapidement les choses en main et la fit transporter dans le local faisant office de bloc médical. Elle eut néanmoins le temps de faire un bref signe de la tête à Végalina pour lui indiquer que tout allait bien.

Le Commandant suprême des forces de Véga (un titre qu’elle n’appréciait guère) poussa un soupir de soulagement. Erea avait survécu mais cela n’avait fait que renforcer la colère qu’elle nourrissait vis-à-vis du prince d’Euphor et de ses alliés. Dans son esprit chaotique, il lui avait en effet volé toute sa famille. Elle n’aurait pas supporté qu’il lui prît également sa seule amie. Son regard s’assombrit.

- Tu ne t’en sortiras pas aussi facilement, Actarus. Ce que tu as enduré jusqu’à maintenant n’est rien comparé à ce que je te réserve. Je finirai par te vaincre. Bientôt, très bientôt …

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 A_suiv10

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Infini10


Dernière édition par kimi_san le Mer 31 Jan 2018 - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
venusia45

venusia45

Messages : 4468
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 47
Localisation : dans ma soucoupe

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeMar 30 Jan 2018 - 10:15

Biniou a écrit:
kimi_san a écrit:
Perosia a écrit:
Et en final, la séquence un peu plus…intime entre Vénusia et Actarus, la première de LDDP (sauf erreur de ma part) ….quoi demander de plus... en attendant plus ? (en général....et moins)  lol!
=> Un peu de patience, ma chère ! Tout vient à point à qui sait attendre ....  Wink
Je viens encourager !!! flower flower flower
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 507332864 Encourager quoi au juste ? Ils ne sont toujours pas mariés, 'faudrait peut-être régler ça une fois pour toute, avant toute autre chose non ?
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2778357249 Mais papa c'était l'ancien temps et puis l'autre chose c'est déjà fait, tu vois bien le résultat non ? !
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 517954911 Mizar arrête-toi là merci...
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 1706371011 Kimi San, j'ai besoin de savoir certaines choses pour ma culture terrienne personnelle alors si tu pouvais faire monter la température dans pas trop longtemps... Je m'impatiente !
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2048021256 C'est qui cette pimbèche qui veut faire monter la température ? Et avec qui d'abord ? Attends voir un peu... j'vais aller jeter un œil je crois...
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 3352874800 La température a assez monté comme ça pour moi, je veux bien qu'on patiente, merci...

excellent !! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeMar 30 Jan 2018 - 10:19

On dirait que cette scène est attendue ...

Si j'avais su j'aurais rien dit ! Wink

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
hikaru

hikaru

Messages : 5447
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeMar 30 Jan 2018 - 10:24

En plus des scènes entre nos deux couples et la discussion entre Actarus et son père à propos du fameux bouton rouge, j'ai bien aimé ce passage:

Citation :
Tous ceux qui assistèrent à la scène, y compris les curieux maintenus à l’écart par les forces de sécurité, réagirent de la même façon. Procyon se montra même admiratif. A l’exception d’Actarus, il était celui qui le connaissait le mieux et il lui arrivait encore de s’étonner des performances de cette machine de guerre devenue entre les mains de son fils adoptif et aux yeux de tous (ou presque) le Défenseur de la planète bleue.

Le fait que tu fasses allusion "aux curieux maintenus à l’écart par les forces de sécurité". Comme on l'a déjà souligné, cela manque dans le DA, alors que je suis certaine qu'il devait y en avoir des curieux, voir même des photographes et des journalistes pour la presse.

Et j'adore cette image de Procyon admiratif devant Goldorak.  I love you

Merci Kimi_san pour cette suite, désolée d'avoir mis autant de temps à commenter.

Et vivement la suite. Wink  bounce lol!
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeMar 30 Jan 2018 - 10:44

hikaru a écrit:
Le fait que tu fasses allusion "aux curieux maintenus à l’écart par les forces de sécurité". Comme on l'a déjà souligné, cela manque dans le DA, alors que je suis certaine qu'il devait y en avoir des curieux, voir même des photographes et des journalistes pour la presse.

=> C'est un des reproches qu'on peut faire à la série mais cela vaut aussi pour les autres séries de type "mécha" : le manque d'interaction entre les héros et la population. Je comprends bien que l'action doit prévaloir mais c'est un lien qu'il ne faut pas perdre de vue. A ce titre, Gosaku Ôta le fait d'ailleurs très bien dans ses mangas, notamment sur "Great Mazinger" et sur "Grendizer". C'est une thématique que je compte également explorer dans les prochains épisodes ...

hikaru a écrit:
Et j'adore cette image de Procyon admiratif devant Goldorak.  I love you

=> Tout scientifique qu'il est, Procyon est lui aussi un être humain ...

hikaru a écrit:
Merci Kimi_san pour cette suite, désolée d'avoir mis autant de temps à commenter.

=> Mais tu n'as pas à l'être. Ce qui compte, c'est que tu sois en bonne santé et que tu aies récupéré. Le reste importe peu. Very Happy

hikaru a écrit:
Et vivement la suite. Wink  bounce lol!

=> La suite est déjà là ! Very Happy

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Biniou

Biniou

Messages : 618
Date d'inscription : 01/01/2018
Age : 45
Localisation : AILLEURS

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeMar 30 Jan 2018 - 13:18

Citation :
En dépit de la présence de l’astre solaire, la température extérieure était relativement fraiche, ce qui n’était pas vraiment le cas à l’intérieur : elle était plus qu’agréable et il y régnait un doux mélange de calme, de paix et de sérénité.

Magnifique cette douceur, merci, elle contrebalance parfaitement la violence qui continue de régner un peu plus loin...

Au fait, ne manque-t-il pas une illustration Kimi San ?! Wink Elle ne fera pas monter la température mais elle maintiendra la douce chaleur plus longtemps (vu ce que je pressens qu'il va se passer ensuite, ça n'est pas inutile de faire durer non ?!).

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 2593917539 Merci Kimi San de m'avoir empêché d'ouvrir la porte !
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2644
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 45

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitimeMar 30 Jan 2018 - 13:21

Biniou a écrit:
Au fait, ne manque-t-il pas une illustration Kimi San ?! Wink Elle ne fera pas monter la température mais elle maintiendra la douce chaleur plus longtemps (vu ce que je pressens qu'il va se passer ensuite, ça n'est pas inutile de faire durer non ?!).

=> Une magnifique illustration pour prolonger la douceur et la chaleur ambiante ... Non, je ne l'ai pas oubliée ... je fais juste durer le plaisir ! Very Happy

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Contenu sponsorisé




FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 20 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
FanFiction : une parmi tant d'autres ...
Revenir en haut 
Page 20 sur 31Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21 ... 25 ... 31  Suivant
 Sujets similaires
-
» Otaku parmi tant d'autres
» ZanMaker, un fan parmi tant d'autres
» Une orchidée parmi tant d'autres...
» Les fanfiction.
» Les extraterrestres sont parmi nous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Espace Créatif ! :: Fan-Fictions-
Sauter vers: