Site dédié à Goldorak et à son univers
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 FanFiction : une parmi tant d'autres ...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 21 ... 30  Suivant
AuteurMessage
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeSam 2 Déc 2017 - 10:59

J'avais lu mais pas commenté jeudi soir, il était tard Wink Bon, décidément, ils sont tous complètement cinglés. Entre Ezequios à qui son petit voyage d’agrément coincé dans son container avec les moteurs à côté n'a pas suffi à remettre les idées en place (à moins que ça ne l'ait définitivement rendu timbré) et son geôlier qui semble vouer une admiration sans borne à Végalina. L'identité des autres prisonniers fait froid dans le dos: la propre femme du grand Stratéguerre déportée par son mari et Eraska, écarté car sans dote trop intelligent et top lucide pour ne pas voir que tout ce petit monde allait dans le mur...Ça rappelle les dictatures historiques dans lesquelles les cafards se mangent entre eux au service du chef, dans une stratégie jusqu’auboutiste et de surenchère qui ne peut mener qu'à la destruction (je pense par ex à des gens comme Goebbels, Goering ou Himmler, prêts à tout pour défendre leur cause y compris à mourir avec leur chef What a Face )

La Terre a encore du souci à se faire avec des gens comme ça ! Il fallait bien le précédent chapitre pour amorcer celui-ci, même si pour l'avenir du bébé de Vénusia il vaut mieux qu'il ne grandisse pas dans un monde. Allez les Aigles, au boulot ! Il faut me virer tout ça ! Merci Kimi pour ce chapitre qui fait bien flipper ! What a Face What a Face
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

hikaru

Messages : 5436
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeSam 2 Déc 2017 - 20:01

Merci Kimi_san pour la description de ce petit coin de paradis que semble être Akerebe, mais franchement, je ne pense pas que j'irai y passer mes vacances. Wink  lol! lol!

Je laisse ce plaisir à notre cher professeur Ezequios. Peut-être pensera-t-il à envoyer une petite carte postale à Végalina pour la remercier, même si, à mon avis, il ne va pas s'ennuyer, étant donné le programme qu'il va lui être réservé. affraid

lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

Perosia

Messages : 477
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 50
Localisation : Cologne (Allemagne)

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 3 Déc 2017 - 0:00

Chapitre 25: le titre aurait pu être "un peu de douceur dans ce monde de brutes" Wink

La spontanéité du couple Alcor-Phénicia toujours là.....Avec une jolie petit histoire, très "fleur bleue" flower flower  Comme dit par Hikaru..."trop chou"... cheers

Kimi a écrit:

Perosia a écrit:
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 1151347092   Ah bon?? Et pourquoi???
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 1532017942   "Oh toi, tu ne perds rien pour attendre !!!"
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 574077509  Même pas peur !!

Kimi a écrit:

Un peu de sérieux quand même ... l'épisode #26 arrive de suite ... avec son lot de surprises !
 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 4177813809  Oui! Du sérieux ....avec golgoth#26 qui débarque....des surprises, je vais vous en donner moi....
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10791
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 3 Déc 2017 - 0:42

Eh bien quel contraste entre ces deux derniers chapitres, entre le  25 et ses instants de bonheur pour nos amis  sunny  sunny  sunny  et le 26 avec cette escale vers l'enfer !  affraid  affraid  affraid

merci Kimi !  cheers  cheers  cheers  FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 1752787198

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 20914310
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2603
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 44
Localisation : Mykène

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 3 Déc 2017 - 13:46

Merci à toutes pour vos commentaires ! cheers cheers cheers

venusia45 a écrit:
Bon, décidément, ils sont tous complètement cinglés.

=> Difficile de prétendre le contraire ... Laughing

venusia45 a écrit:
Entre Ezequios à qui son petit voyage d’agrément coincé dans son container avec les moteurs à côté n'a pas suffi à remettre les idées en place (à moins que ça ne l'ait définitivement rendu timbré) et son geôlier qui semble vouer une admiration sans borne à Végalina.

=> Je ne pense pas que la Capitaine voue une admiration sans bornes à Végalina. Comme tous les officiers qui occupent un poste à responsabilité, il respecte la hiérarchie militaire et il sait comment elle fonctionne puisqu'il a déjà servi sous ses ordres par le passé. Quant à Ezequios, gardez bien un oeil sur lui ... Je n'en dis pas plus ! Wink

venusia45 a écrit:
L'identité des autres prisonniers fait froid dans le dos: la propre femme du grand Stratéguerre déportée par son mari et Eraska, écarté car sans dote trop intelligent et top lucide pour ne pas voir que tout ce petit monde allait dans le mur...

=> Comme quoi le Grand Stratéguerre était prêt à tout pour garder le pouvoir et imposer ses vues, quitte à employer des moyens inavouables. Ce qu'il a fait subir à son "épouse" (je n'ai pas développé mais ça n'était pas un mariage d'amour, pas du tout même ...) est révélateur : il a mis ce stratégème sur pieds tout seul comme un grand ...

venusia45 a écrit:
Ça rappelle les dictatures historiques dans lesquelles les cafards se mangent entre eux au service du chef, dans une stratégie jusqu’auboutiste et de surenchère qui ne peut mener qu'à la destruction (je pense par ex à des gens comme Goebbels, Goering ou Himmler, prêts à tout pour défendre leur cause y compris à mourir avec leur chef What a Face )

=> C'est exactement ça, tu y es ! Je me rappelle avoir lu un article il y a quelques années qui établissait un parallèle entre Véga et le IIIeme Reich jusque dans les moindres détails. Le paragraphe consacré à l'Empire du Mal dans le H.S. Animeland consacré à "Goldorak" résume très bien d'ailleurs son mode de fonctionnement ...

venusia45 a écrit:
La Terre a encore du souci à se faire avec des gens comme ça ! Il fallait bien le précédent chapitre pour amorcer celui-ci, même si pour l'avenir du bébé de Vénusia il vaut mieux qu'il ne grandisse pas dans un monde. Allez les Aigles, au boulot ! Il faut me virer tout ça !

=> Le deuxième grand "arc" va démarrer à l'épisode #28 ... et il sera particulièrement mouvementé !

hikaru a écrit:
Merci Kimi_san pour la description de ce petit coin de paradis que semble être Akerebe, mais franchement, je ne pense pas que j'irai y passer mes vacances. Wink  lol! lol!

=> S'agit-il d'un petit coin de paradis ? Je ne crois pas. Et encore, ce n'est qu'un petit aperçu puisque l'action nous ramènera très prochainement sur Akérèbe ... notamment dans un endroit inconnu de tous qui n'a jamais été évoqué dans la série. Si Actarus n'avait pas réussi à s'échapper d'Euphor avec Goldorak, il se serait certainement retrouvé dans l'endroit en question ...

hikaru a écrit:
Je laisse ce plaisir à notre cher professeur Ezequios. Peut-être pensera-t-il à envoyer une petite carte postale à Végalina pour la remercier, même si, à mon avis, il ne va pas s'ennuyer, étant donné le programme qu'il va lui être réservé. affraid

=> Non, il ne va pas s'ennuyer, bien au contraire. Cependant, même s'il est affaibli physiquement, son esprit est toujours vif ... et sa motivation puissante !

Perosia a écrit:
Chapitre 25: le titre aurait pu être "un peu de douceur dans ce monde de brutes" Wink

=> Qui se rappelle de cette série de publicités pour les chocolats Lindt réalisées dans les années 90 par Jean-Paul Goude et qui utilisaient justement cette accroche ?

Perosia a écrit:
La spontanéité du couple Alcor-Phénicia toujours là.....Avec une jolie petit histoire, très "fleur bleue" flower flower  Comme dit par Hikaru..."trop chou"... cheers

=> J'ai justement voulu traiter nos deux couples de façon différente. Pour Alcor et Phénicia, tout est en spontanéité ! Et c'est très bien comme ça ! Very Happy

Gurendaizä a écrit:
Eh bien quel contraste entre ces deux derniers chapitres,  entre le  25 et ses instants de bonheur pour nos amis  sunny  sunny  sunny  et le 26 avec cette escale vers l'enfer !  affraid  affraid  affraid

=> C'était le but ... mais je vous annonce un retour "à la normale" pour l'épisode #27 ...

venusia45 a écrit:
Merci Kimi pour ce chapitre qui fait bien flipper ! What a Face What a Face

Gurendaizä a écrit:
merci Kimi !  cheers  cheers  cheers  FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 1752787198

=> Mais de rien, la suite arrive ...

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 3 Déc 2017 - 14:45

Citation :
Qui se rappelle de cette série de publicités pour les chocolats Lindt réalisées dans les années 90 par Jean-Paul Goude et qui utilisaient justement cette accroche ?

moi !! cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

hikaru

Messages : 5436
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 3 Déc 2017 - 14:56

Kimi_san a écrit:
=> S'agit-il d'un petit coin de paradis ? Je ne crois pas. Et encore, ce n'est qu'un petit aperçu puisque l'action nous ramènera très prochainement sur Akérèbe ... notamment dans un endroit inconnu de tous qui n'a jamais été évoqué dans la série. Si Actarus n'avait pas réussi à s'échapper d'Euphor avec Goldorak, il se serait certainement retrouvé dans l'endroit en question ...

Oui, je me souviens de ce passage. affraid affraid affraid
Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10791
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 3 Déc 2017 - 19:43

Oh là là j'en ai des frissons rétrospectifs !!! affraid affraid affraid Wink FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 4072822622

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 20914310
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2603
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 44
Localisation : Mykène

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeMer 6 Déc 2017 - 15:40

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 377830today

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 572053027Promesses





L’ambiance détenue qui régnait à présent sur Terre depuis le réveil tant espéré de Vénusia contrastait fortement avec celle qu’on pouvait ressentir dans les couloirs du Camp de la Lune noire. Si les travaux pour lui redonner vie étaient toujours en cours et s’étaleraient vraisemblablement sur plusieurs mois, le premier des ateliers où seraient construits les prochains engins de mort qui partiraient en direction de la planète bleue pour réduire le prince d’Euphor et ses alliés à l’impuissance totale était quant à lui pleinement fonctionnel, tout comme le laboratoire voisin où plusieurs techniciens appartenant au Groupe de Recherches Scientifique de la Division Ruine avaient commencé à concevoir les plans de nouvelles machines de combat, toujours plus fortes et plus perfectionnées que les précédentes.

Depuis le départ « forcé » d’Ezequios vers Akérèbe la Rouge, dont tous pensaient qu’il ne reviendrait jamais, la structure avait été réorganisée en profondeur et le professeur Nida était désormais à sa tête, assisté par le capitaine Thalis. Le scientifique, désormais débarrassé de son encombrant collègue, avait repris le projet « Symbiorak ». S’il n’avait pas participé directement à la construction du premier prototype, il n’ignorait rien des solutions techniques retenues pour sa conception et sa mise au point. Il avait pu également consulter (brièvement) le résultat des tests menés par son ex-confrère sur l’efficacité du système de contrôle par la pensée, ce qui lui avait permis de se forger sa propre opinion sur le sujet. Il ignorait cependant qu’Ezequios en avait conçu un autre pour son usage personnel en se disant que sa création surpasserait aisément le premier modèle du genre et lui permettrait ainsi de vaincre Actarus et de détruire Goldorak. Ce plan échoua misérablement puisque l’accrochage entre les deux machines véghiennes avait permis au prince d’Euphor de remporter une victoire « facile ».

Nida avait cependant des raisons de se montrer optimiste. Il avait en effet suivi, depuis l’un des laboratoires du vaisseau amiral, l’affrontement entre les deux robots et étudié leur comportement avec soin. Les premières attaques du symbiorak avaient fait mouche, démontrant ainsi son efficacité en situation de combat. Il lui suffirait maintenant de corriger les points faibles précédemment constatés pour faire de son successeur une machine aussi sophistiquée que performante. Les séances d’essais qu’il comptait mener par la suite permettraient de parfaire sa mise au point tout en améliorant sa fiabilité. Il ne mangeait plus, ne dormait plus et passait le plus clair de son temps dans l’atelier, prodiguant conseils et encouragements à ses hommes. Grâce à leur travail, le symbiorak numéro 3, baptisé « Gamma », avait progressivement pris forme : s’il était plus petit et moins massif que les modèles précédents, il serait cependant tout aussi puissant et bien plus maniable, ce qui permettrait peut-être à son pilote de prendre l’avantage sur son adversaire lorsqu’ils se retrouveraient face-à-face.

Rien ne semblait avoir été laissé au hasard. Le poste de pilotage avait subi de nombreuses modifications : si les commandes manuelles feraient toujours office de système de secours, elles étaient solidaires du tableau de bord et plus facilement accessibles. Les témoins et les jauges affichant le niveau d’énergie disponible avaient été rajoutées sur le tableau de bord et le système de réfrigération de la cabine avait été complètement repens, même si le port d’une combinaison spéciale restait d’actualité. A l’extérieur, les réacteurs placés à l’arrière de l’appareil étaient très similaires à ceux des modèles « Alpha » et « Beta », mais un tout nouveau groupe propulseur destiné à les remplacer était déjà à l’étude et les prochains symbioraks en seraient équipés. Néanmoins, le robot serait lancé par une fusée porteuse pour être immédiatement opérationnel. Le transporteur était déjà en cours en montage.

Vêtue de sa tenue habituelle, Végalina se tenait sur la passerelle qui surplombait l’atelier et observait le travail des techniciens avec intérêt. De toute évidence, ils travaillaient dur. De la qualité de leur travail dépendait le succès de la prochaine opération et elle le savait. Erea se joignit à elle quelques minutes plus tard.

- Je viens de m’entretenir avec le professeur Nida. Selon lui, le troisième symbiorak sera bientôt prêt. Es-tu bien sûre de vouloir le piloter ?

- Je ne veux pas perdre de soldats inutilement. C’est moi qui dois remplir ce travail.

- Je partage ton opinion, mais je pense que tu devrais attendre un peu. Comme tu le sais déjà, cette technologie est prometteuse et si les performances sont au rendez-vous, nous devons encore parfaire sa fiabilité. Nida ne m’a pas dit autre chose. Il serait suicidaire d’envoyer au combat une machine à court de mise au point.

- J’en suis consciente. Seulement, le temps joue contre nous, Erea. Nous devons profiter de l’effet de surprise pour faire le maximum de dégâts et ainsi pousser Actarus et les autres à sortir de leur cachette. J’espère que les quelques jours de tranquillité que nous leur avons accordés auront suffi à endormir leur vigilance …

- Difficile à dire. Quoi qu’il en soit, dès que le symbiorak sera terminé, tu pourras le tester en conditions réelles de sorte à ce qu’il réagisse comme tu le veux.

- Excellent.

- En outre, plusieurs équipes du G.R.S. sont à pied d’œuvre pour remettre à niveau deux antéraks de seconde génération. Dès qu’ils seront opérationnels, nous les enverrons contre les Aigles. En admettant qu’ils réussissent à les détruire, ils auront certainement dépensé beaucoup d’énergie pour en venir à bout. C’est à ce moment-là que tu pourras attaquer avec le symbiorak.

- C’est un choix judicieux. Je ne pensais pas mettre en pratique pareille stratégie.

- C’est mon travail. Nous avons commis une erreur en attaquant sans avoir de plan bien établi. Tu étais en position de force vis-à-vis d’Actarus lorsque cet idiot d’Ezequios a commis cette bêtise qui nous a coûté la victoire. Nous devons faire en sorte que cela ne se reproduise plus.

Végalina sourit et posa sa main sur l’épaule de son amie en la regardant attentivement. Elle était dans le vrai.

- Tu avais raison, tu sais. Personne ne peut vivre et agir seul. Je m’étais trompée en voulant supporter tout le poids de notre mission sur mes épaules.

- Tu as besoin de soutien, Végalina. Tu peux compter sur mon dévouement, dit-elle sur un ton qui se voulait rassurant.

Les deux jeunes femmes quittèrent l’atelier pour rejoindre le vaisseau amiral où les équipes du G.R.S. redoublaient d’efforts pour remettre à neuf les deux appareils qui seconderaient le symbiorak de Végalina. Disposant d’une puissance conséquente et d’un armement aussi varié que performant, ils présentaient d’étonnantes ressemblances : la même forme de soucoupe, un corps massif avec plusieurs orifices dissimulant des lance-missiles et des canons laser, une tête minuscule dotée d’une mâchoire munie de dents tranchantes comme des rasoirs et d’où se détachaient des yeux globuleux d’un rouge vif. L’un d’eux n’avait qu’un seul bras, le second ayant été remplacé par un canon de gros calibre conçu pour lancer des projectiles incendiaires. Ces deux engins ne seraient pas pilotés, contrairement à l’habitude, mais placés en mode automatique avec un programme d’attaque / défense préétabli comme Végalina l’avait exigé : plusieurs pilotes et officiers avaient déjà perdu la vie et il n’était pas question pour elle d’en perdre davantage.

De son côté, Thalis s’était retranché dans la salle des archives. S’il n’avait pas participé à l’affrontement entre son officier supérieur et le prince d’Euphor, il était présent sur les lieux et n’avait pu mener à bien la mission qui lui avait été confiée. La base polaire dont il avait la charge avait été découverte, puis partiellement détruite par les Aigles et il considérait cette défaite comme un échec personnel alors qu’il n’avait rien, ou presque, à se reprocher. Il lui faudrait cependant aller de l’avant et s’atteler à la mission que lui avait précédemment confié Végalina : essayer, en fonction de ses écrits et de ses souvenirs, de reconstituer les différentes procédures ayant abouti à la création de la technologie « Monstrogoth ». Rien d’autre ne comptait. « Je ferai l’impossible … pour la plus grande gloire de Véga … », avait-il dit. Cela prendrait du temps et il le savait. Mais il tiendrait parole. Il le fallait.

Sur Terre, les techniciens du Centre de recherches spatiales avaient, une fois de plus, réussi l’impossible en remettant rapidement en état les différents appareils de la Patrouille des Aigles dans un laps de temps relativement court. Les différentes équipes techniques dirigées par les collaborateurs du professeur Procyon n’avaient pas ménagé leur peine pour parvenir à ce résultat. Premier appareil à avoir été révisé, Alcorak était désormais parfaitement opérationnel et pourrait partir en opération si le besoin s’en faisait sentir.

Il en était de même pour Fossoirak qui avait quant à lui fait l’objet de toutes les attentions. Si son blindage avait résisté au froid et à l’eau glacée du pôle nord, ses propulseurs principaux avaient été intégralement démontés et plusieurs composants avaient été remplacés. Les tests d’allumage qui avaient suivi avaient donné toute satisfaction et aucune perte de puissance n’avait été constatée par Phénicia lors de ses essais en vol. Quant au turboréacteur de son aile gauche, il avait été remplacé par un modèle équivalent flambant neuf.

Vénusiak était lui aussi prêt à combattre. Tout comme Fossoirak, le blindage du spacer avait été revu, l’ensemble des propulseurs avait été changé et il avait été réarmé. Plusieurs évolutions destinées à améliorer son comportement et ses performances en plongées étaient d’ores et déjà l’étude et cette « remise à niveau » débuterait dans les prochaines semaines.

Les trois appareils ne pourraient cependant pas décoller en même temps puisqu’il n’y avait que deux pilotes disponibles. Le troisième ne re-piloterait pas avant plusieurs mois et ce handicap risquait de peser lourd si les Aigles devaient une nouvelle fois livrer bataille contre cette Division Ruine plus structurée et autrement mieux organisée que celle contre laquelle ils avaient précédemment combattu. Tous savaient, et Actarus le premier, que Végalina et les siens disposaient d’une puissance de feu considérable. Cette situation était préoccupante mais il leur faudrait s’en accommoder.

Actarus pourrait cependant compter sur un Goldorak  pleinement fonctionnel. Si le robot lui-même n’avait pas été sérieusement endommagé lors de son combat contre le symbiorak de Végalina, sa soucoupe porteuse avait quant à elle subi des dégâts majeurs et Procyon avait rapidement réagi en mettant tout en œuvre pour la réparer. Le blindage inférieur avait ainsi été intégralement refait et les ailerons rétractables placés sous ses ailes avaient été remplacés par un modèle légèrement plus petit. Le scientifique avait également procédé à quelques modifications sur ses réacteurs. La puissance disponible avait été revue à la hausse et Goldorak pourrait théoriquement atteindre Mach 15 en vol terrestre. Ce gain était des plus appréciables mais une ou plusieurs séances d’essais seraient nécessaires pour s’assurer du bien-fondé de ces améliorations. Ce ne serait pas pour tout de suite : Procyon savait pertinemment que son fils adoptif avait d’autres priorités. Pour lui, Vénusia passait avant tout et il le comprenait.

Contrairement à son père adoptif qui multipliait les allées et venues entre l’atelier, le hangar de Goldorak et la salle de commandes, Actarus avait de son côté quitté le Centre pour rejoindre ses amis au ranch du Bouleau Blanc, distant de quelques kilomètres. Il flottait dans l’air comme un petit parfum de vacances loin d’être désagréable. Alcor et Phénicia, plus complices que jamais, étaient partis tôt dans la matinée pour faire une longue promenade à moto et devaient, sauf imprévu, être sur le chemin du retour. Mizar avait quitté l’école plus tôt qu’à l’accoutumée et avait fait le tour du propriétaire en donnant à manger aux vaches et aux chevaux. Quant à Rigel, égal à lui-même, il était perché sur son mirador, scrutant le ciel avec son télescope. Il avait même gardé à portée de main sa vieille mitrailleuse d’époque dans le but de « bouter les envahisseurs hors de terre » comme il se plaisait à le dire.

Un peu plus loin, sur la terrasse de la résidence principale, Vénusia, qui avait délaissé sa tenue habituelle bleue et jaune pour quelque chose de plus léger, était allongée sur une chaise longue et profitait du soleil. Si elle devait encore passer quelques examens et suivre un traitement médical adapté à sa situation, elle avait été autorisée à rejoindre ses amis et sa famille et ces quelques jours de tranquillité lui avaient non seulement fait beaucoup de bien, mais lui avaient également fait prendre conscience des changements futurs qui allaient s’opérer dans sa vie. Ce qu’elle avait vécu appartenait au passé et elle ne voulait plus songer qu’à l’avenir. Un avenir qu’elle imaginait radieux : elle allait devenir maman et celui qu’elle aimait était près d’elle. Elle était radieuse et épanouie comme jamais elle ne l’avait été et cela se lisait sur son visage.

Il était difficile de dire si elle regardait les scènes de la vie courante qui se succédaient devant ses yeux ou si elle était perdue dans ses pensées. A vrai dire, elle ne le savait pas elle-même et cela n’avait pas vraiment d’importance à ses yeux. Elle se contentait de jouir de l’instant présent. Actarus la rejoignit quelques instants plus tard et l’embrassa avec tendresse avant de s’asseoir à ses côtés.

- Comment est-ce que tu te sens ?

- Merveilleusement bien, à vrai dire. Je commençais à en avoir assez d’être enfermée entre quatre murs, que ce soit dans un bloc médical, une salle de soins aseptisée, une chambre impersonnelle ou une cellule glacée. Être ici, au soleil et près de toi, me suffit. Je n’ai besoin que de ça …

Elle sourit de nouveau et le regarda avec une infinie douceur. Il prit doucement sa main dans la sienne et lui renvoya le même regard.

- Je … je voudrais te poser une question, Actarus.

- Je t’écoute.

- Je ne te l’ai jamais demandé … mais est-ce que tu t’attendais à vivre ça un jour ?

- Il m’est difficile de te répondre. C’est si inattendu … et pour tout te dire, je n’ai jamais vraiment eu l’occasion d’y réfléchir …

- Et … est-ce que tu penses que ça aurait pu arriver avec quelqu’un d’autre que moi ? Avec Aphélie ou Végalia par exemple ?

Il marqua un temps d’arrêt. Cette question l’avait visiblement pris au dépourvu et elle l’avait vite compris. Elle savait ce qu’elles représentaient pour lui et elle avait peur d’être allée trop loin en évoquant leur souvenir. « Quelle idiote ! » songea-t-elle.

- Excuse-moi, Actarus. Je n’aurais pas dû …

- Tu n’as pas à t’excuser, Vénusia. Je m’attendais, un jour ou l’autre, à ce que tu finisses par me poser cette question … même si j’admets qu’il ne me sera pas facile d’y répondre.

Il s’interrompit quelques secondes, puis reprit le fil de sa pensée.

- Il m’est difficile d’évoquer tout cela avec de simples mots, tu sais. Aphélie et moi nous connaissions depuis l’enfance que nous avons passée ensemble. Nous étions un peu comme frère et sœur et pour tous dires assez insouciants. Nous ne pensions qu’à vivre l’instant présent sans nous soucier de l’avenir. Notre relation a évolué avec le temps, sans que je ne m’en rende vraiment compte …

- Je comprends. Et avec Végalia ?

- Les choses étaient quelque peu différentes. Je ne savais pas quoi penser lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois. Au fil du temps, nous avons cependant appris à nous connaître et à nous apprécier. Elle a fini par me dire ce que je représentais à ses yeux, chose que je n’ai jamais eu le temps ou le courage de faire. Si nous nous étions mariés, cela aurait peut-être changé bien des choses … et cette guerre stupide n’aurait peut-être jamais eu lieu …

- Je sais que c’est difficile pour toi d’en parler. Cette guerre a fait tellement de victimes innocentes et qui n’avaient rien fait. Je sais à quel point tu en as souffert et je sais que tu en souffres encore, même si tu ne le montres pas. Tu as risqué tant de fois ta vie pour nous sauver et faire en sorte que nous puissions vivre en paix sur Terre. Nous avons essayé de faire de notre mieux pour t’aider … dans la mesure de nos moyens.

Actarus acquiesça, avant de reprendre la parole en regardant le ciel.

- Quand je me suis abattu ici après avoir quitté Euphor, j’étais loin de me douter de ce que j’allais y trouver. J’ai non seulement découvert un monde qui ressemblait beaucoup au mien, mais aussi et surtout des gens extraordinaires. J’ai trouvé un nouveau père, qui a su m’écouter et apaiser mes angoisses ; des amis avec qui on pouvait tout partager ; et j’ai même retrouvé ma sœur, que je croyais avoir perdu à jamais. Et j’ai trouvé mieux encore.

- Qu’est-ce que tu veux dire ?

Il s’interrompit brutalement et tourna la tête en direction de Vénusia.

- J’ai trouvé quelqu’un dont les sentiments m’ont touché, bien plus que je n’aurais pu l’imaginer. Je ne pense pas t’en avoir jamais parlé, mais j’ai parfois ressenti, lorsque je partais combattre les forces de Véga, une sorte de présence à mes côtés. Je n’avais pas compris de quoi il s’agissait alors … mais je l’ai compris aujourd’hui.

- Tu semblais parfois si froid, si distant. Tu ne pensais qu’à combattre Véga pour empêcher que notre Terre ne subisse le même sort que ta planète natale. Tu ne songeais à rien d’autre … et certainement pas à moi.

- C’était ma guerre, Vénusia. Pas la vôtre. J’ai essayé de faire de mon mieux pour vous défendre et je reconnais que je m’y suis parfois pris maladroitement. Et c’est toi qui en as le plus souffert. Il est temps pour moi de réparer cette erreur, maintenant.

Elle le regarda attentivement avant de baisser les yeux.

- Tu n’es pas le seul à avoir fait des erreurs. Je me suis comportée comme une idiote moi aussi. J’ai eu des paroles blessantes envers toi parce que je croyais que tu ne ressentais rien pour moi. Dans le fond, je n’étais qu’une gamine … et pas une princesse d’un autre monde …

- Oui, je me souviens de cela. Seulement, tout est allé si vite … Nous n’étions plus capables de maîtriser nos émotions. C’est pour cela que ce que nous avions gardé en nous pendant toutes ces années a jailli si brutalement. Je l’ai perçu de cette façon …

- … et ça n’était rien comparé à ce qui a suivi …

- Non, c’est vrai. Je ne m’y attendais pas …

- J’ai désiré ce moment plus que toute autre chose, Actarus … répondit-elle en plongeant son regard dans le sien. Et ce que nous avons partagé, cette nuit-là, ne resterait pas contrairement à ce que j’ai parfois pu croire, sans lendemain …

- Oui, tu as raison. Pour te faire une confidence, il ne s’est pas passé un jour sans que je n’y repense. J’ai essayé de faire abstraction de tout cela lorsque j’étais sur Euphor sans jamais y parvenir. Phénicia a vite compris ce que je ressentais et quelles étaient mes véritables pensées …

- Et aujourd’hui, tu es revenu. Tu te souviens ? Je t’avais dit que je t’attendrais le reste de ma vie s’il le fallait et tu avais répondu que je n’aurais pas besoin d’attendre autant.

- Je m’en souviens, oui.

- Aujourd’hui, tout est différent. Je ne peux plus dire que j’ai attendu ton retour, parce que je ne suis plus seule. Nous avons attendu ton retour, tous les deux : moi et notre bébé.

- Je le sais. Pour répondre à ta question, je ne pensais pas vivre ça un jour … mais je suis heureux de ce qui nous arrive, ici et maintenant. Seulement, tu dois savoir que je devrai, quand cette guerre sera finie, retourner sur Euphor. Je ne peux me soustraire à mes obligations.

Vénusia baissa les yeux et détourna la tête.

- Alors ça veut dire que …

- Non, Vénusia. Je ne repartirai pas seul. Mon choix est déjà fait depuis longtemps. Je ne quitterai pas la Terre sans vous. J’ignore ce que compte faire Phénicia lorsque tout sera fini. Peut-être qu’elle décidera de laisser parler son cœur, tout simplement …

- Tu veux dire que tu nous emmèneras avec toi ?

- Oui. La tâche qui m’attend est colossale et la mener à bien ne sera pas chose facile. Il nous faudra beaucoup de temps pour refaire d’Euphor ce qu’elle était et ma présence sera indispensable. Mais votre présence à tous les deux le sera tout autant à mes yeux. Tu disais tout à l’heure que tu n’aurais jamais la grâce d’Aphélie ou de Végalia, que tu ne serais jamais une princesse. Tu fais une erreur de jugement … dit-il d’une voix douce.

Visiblement émue, la jeune femme sentit une larme couler sur sa joue. Actarus la remarqua et l’essuya avec sa main gauche tout en lui adressant un sourire. Elle était émue et avait la gorge nouée.

- Savoir que nous partirons ensemble me comble de bonheur. Nous ne serons plus jamais séparés …

- Je tiendrai la promesse que je t’ai faite … et ce que tu viens de dire résume parfaitement cela. Nous formons déjà une famille … et jamais une famille ne doit être séparée.

Vénusia se redressa et l’embrassa tendrement en gardant les yeux clos, profitant intensément de cet instant privilégié. Ils se regardèrent longtemps et allaient s’embrasser de nouveau lorsqu’ils entendirent le bruit de deux motos de Phénicia et d’Alcor … et ils se mirent à rire franchement en voyant l’état déplorable du jeune homme.

Comme à son habitude, Phénicia était arrivée la première et avait posé pied à terre après un ultime dérapage parfaitement maîtrisé. Quant à Alcor, il stoppa sa machine dans un nuage de poussière et en descendit pour se retrouver au sol quelques instants plus tard. Il était couvert de bleus et ses vêtements étaient déchirés aux coudes et aux genoux. Il avait certainement dû tomber à un moment donné et s’était sans doute fait très mal. La jeune fille vint à sa rencontre et l’aida à se relever. Mizar l’avait aidé en ce sens et Rigel s’était joint à eux après être descendu de son perchoir. Ils ne l’avaient jamais vu dans cet état et l’air contrarié qu’il affichait en disait long.

- Ben alors, Alcor, qu’est-ce qui t’est arrivé ? demanda Mizar, l’air étonné.

- Il a juste voulu me montrer comment on conduisait une moto … répondit Phénicia en riant.

- Quand on sait pas piloter, on évite de se couvrir de ridicule ! commenta Rigel de son ton habituel.

- C’est rien, répondit Alcor, en se frottant la nuque. J’ai juste fait une erreur de jugement en tentant quelque chose … sauf que ça n’a pas marché. Pas la peine d’en faire toute une histoire !

- Il a juste essayé de m’imiter … sans y arriver ! reprit Phénicia en s’adressant à Mizar avant de se tourner vers Alcor.

- Je t’ai déjà dit que j’étais capable de rivaliser avec n’importe quel garçon, toi compris !

- Je sais … fit-il, d’un air agacé. Bon, tu t’es mieux débrouillée que moi ! C’est ça que tu voulais entendre ?

- Oh te fâche pas Alcor ! Elle a pas dit ça pour t’embêter ! répondit Mizar, en gardant le sourire. Dis Phénicia, puisque tu as encore gagné la course, qu’est-ce qu’il va devoir faire aujourd’hui, Alcor ?

- Je n’y ai pas réfléchi … tu fais bien de m’y faire penser ! répondit la jeune fille en riant aux éclats.

- Tant qu’il ne se risque pas à essayer de faire la cuisine, tout est possible … ajouta Rigel.

- Et je vais devoir entendre ça encore longtemps ? Je sais, je suis pas doué pour faire la cuisine, ça vous va ?

- Rassure-toi, je ne t’imposerai rien aujourd’hui ! Tu ferais bien de soigner ces quelques égratignures et de te changer. Ne te soucie pas du reste ! Allez viens. Je t’emmène.

Phénicia l’entraîna vers la résidence principale, espérant trouver du désinfectant dans la salle de bains. Elle jeta un bref coup d’œil dans le miroir et ne put réprimer un nouveau fou rire. Alcor, qui avait gardé son air boudeur, soupira bruyamment avant d’en faire autant.

- Tu as une de ces têtes ! Tu n’aurais pas dû essayer de faire ce que j’ai fait … Tenter de passer d’une falaise à l’autre, est-ce que c’est sérieux, ça ?

- Ça ne t’a pas empêché de le faire toi, non ? répondit-il, en grimaçant.

- Non … mais je peux me le permettre parce que je suis meilleure que toi ! Tu devrais déjà avoir compris depuis tout ce temps !

- Que tu dis. Je suis sûr que tu finiras par perdre ta belle assurance un jour ou l’autre. Et lorsque ça arrivera et que tu commenceras à paniquer, tu seras bien contente que je vienne te tirer d’affaire !

- En attendant, tu as surtout besoin de te soigner, « mon cher Alcor » ! Rassure-toi, ça ne fera pas mal, ça piquera juste un petit peu.

Il la regarda avec une certaine appréhension. Et sa réaction ne se fit guère attendre.

- AÏE !!! T’ES CINGLÉE !!! ÇA BRÛLE !!! AÏE !!! ARRÊTE ÇA TOUT DE SUITE !!!

- Oh … tu es vraiment trop douillet ! dit-elle en riant.

- Allez, moque-toi ! Je sais peut-être pas faire la cuisine, mais tu vaux pas mieux que moi comme infirmière …

La jeune fille grimaça et lui tira la langue avant d’éclater de rire. Elle se mit sur la pointe des pieds et l’embrassa avec tendresse en le tenant par le cou.

- C’est pour tout ça que je t’aime Alcor. Ne change rien surtout ! Promets-le-moi.

- C’est promis ! De toute façon, j’ai pas l’intention de changer quoi que ce soit ! Ce sera à toi de faire des efforts !

Il quitta la salle de bains pour se rendre dans sa chambre et enfiler quelque chose d’un peu plus présentable. Il en ressortit quelques minutes plus tard, vêtu d’un t-shirt bleu ciel à col rond, d’un jean et d’une veste zippée de couleur noire. Tous deux quittèrent la résidence, le sourire aux lèvres. Elle le tenait par le bras et souriait. Comme Vénusia et Actarus, eux aussi profitaient de ces instants de calme à leur juste valeur. Leur séparation avait été longue et ils avaient aussi besoin de temps pour se retrouver. Avant de rejoindre tous leurs amis, elle l’entraîna un peu à l’écart et reprit son sérieux avant de lui jeter un regard interrogatif.

- Tu te souviens de ce qu’Actarus t’avait demandé peu de temps avant que nous ne retournions sur Euphor ?

- De quoi est-ce que tu parles ?

- Il t’avait demandé si tu accepterais de m’accompagner sur Euphor au cas où nous aurions pu y retourner un jour …

- Je m’en rappelle, oui. Je lui avais répondu que j’étais d’accord. Après tout, tu étais bien trop petite pour voyager toute seule … et tu ne l’avais pas particulièrement bien pris si ma mémoire est bonne !

Phénicia grimaça de nouveau mais ne put réprimer un sourire quelques instants plus tard.

- J’étais sûre que tu me le rappellerais ! Seulement, j’aimerais savoir autre chose. Je sais qu’Actarus devra, tôt ou tard, repartir pour Euphor et qu’il emmènera sûrement Vénusia et son bébé avec lui et …

- … et je suppose que tu voudrais savoir si j’accepterais de t’accompagner si tu décidais de repartir toi aussi, je me trompe ? Tu sais, tu dis souvent que tu peux lire en moi comme dans un livre ouvert. Mais parfois, je peux en faire autant moi aussi …

- Réponds-moi, s’il te plaît … j’ai besoin de savoir.

- Je n’ai pas changé d’avis … et ce qu’on vit en ce moment ne fait que renforcer mes convictions. Si tu décides de repartir, alors je te suivrai. Mais toi, qu’est-ce que tu ferais si je souhaitais rester sur Terre ?

- Je m’étais jamais posé la question jusqu’à maintenant. Tu sais, lorsque je suis arrivée sur Euphor, je me suis rendue compte que quelque chose me manquait. J’étais heureuse de retrouver la planète où je suis née … mais j’avais en même temps l’impression d’être une étrangère. Peut-être parce que je ne me rappelle presque pas de ma vie d’avant …

- Je pense pas que tu aies tout oublié comme tu sembles le penser. Ces choses dont tu dois te rappeler sont sûrement presque toutes en rapport avec la destruction de ta planète par les hommes de Véga et ça t’a forcément marquée. D’une certaine manière, c’est peut-être mieux comme ça, tu sais.

- Peut-être, oui. Je me rappelle des choses … qui me paraissent tellement lointaines. C’est étrange … mais j’ai l’impression que tu lis à travers moi, que tu ressens ce que moi je ressens en ce moment. Pour te répondre, je te dirai « oui ». Je te dirai « oui » parce que je veux rester avec toi, parce que je veux veiller sur toi … et parce que je ne veux plus qu’on soit séparés … plus jamais.

- On en reparlera plus tard si tu veux. Allez viens, les autres nous attendent. On ne devrait pas les faire patienter plus longtemps …

Il lui fit un clin d’œil auquel elle répondit par un sourire. Il avait raison.

Tout était clair. Restait cependant à savoir si Végalina et sa Division Ruine leur permettrait de concrétiser leurs projets …





FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 395913asuivre

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Perosia

Perosia

Messages : 477
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 50
Localisation : Cologne (Allemagne)

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeMer 6 Déc 2017 - 21:18

Voilà j'ai rattrapé mon retard. Chapitre 26 excellent même s'il fait froid dans le dos. Le capitaine a encore plus excité la haine De Ezequios!! Et je me demande ce qu'il va concocter, malgré sa charge de travail à venir.....car je suis sûre que tu nous as imaginé quelque chose, cher Kimi_san.....une alliance avec la femme du Stratéguerre??? Est-ce que l'ancien militaire sera impliqué?? Il était très loyal. Il ne sait pas vraiment pourquoi il est emprisonné. Sera-t-il impliqué? Et si oui de quel côté??  Basketball  Basketball  Beaucoup de possibilité avec tous ces fous...impossible de savoir laquelle, puisque totalement irrationnels  affraid  affraid

Chapitre 27:

Kimi_san a écrit:
J’espère que les quelques jours de tranquillité que nous leur avons accordés auront suffi à endormir leur vigilance …
Elle continue à sous-estimer la patrouille.... No

Kimi_san a écrit:
Nous avons commis une erreur en attaquant sans avoir de plan bien établi.
Plus stratégique que "l'ancienne" équipe de méchants.... Very Happy

Kimi a écrit:
Je m’étais trompée en voulant supporter tout le poids de notre mission sur mes épaules.
Grosse différence avec ancienne équipe...évolution de la petite dame... Cool

Kimi_san a écrit:
Végalina l’avait exigé : plusieurs pilotes et officiers avaient déjà perdu la vie et il n’était pas question pour elle d’en perdre davantage.
Etonnant contraste...d'un côté prête à les exécuter...et de l'autre elle y fait attention....

Kimi_san a écrit:
Il lui faudrait cependant aller de l’avant et s’atteler à la mission que lui avait précédemment confié Végalina : essayer, en fonction de ses écrits et de ses souvenirs, de reconstituer les différentes procédures ayant abouti à la création de la technologie « Monstrogoth ». Rien d’autre ne comptait. « Je ferai l’impossible … pour la plus grande gloire de Véga … », avait-il dit. Cela prendrait du temps et il le savait. Mais il tiendrait parole. Il le fallait.
Y-aurait-il des combats avec des Monstrogoths en vue, cher Kimi_san?? Suspect  Suspect

Kimi_san a écrit:
Tu veux dire que tu nous emmèneras avec toi ?

- Oui. La tâche qui m’attend est colossale et la mener à bien ne sera pas chose facile. Il nous faudra beaucoup de temps pour refaire d’Euphor ce qu’elle était et ma présence sera indispensable. Mais votre présence à tous les deux le sera tout autant à mes yeux. Tu disais tout à l’heure que tu n’aurais jamais la grâce d’Aphélie ou de Végalia, que tu ne serais jamais une princesse. Tu fais une erreur de jugement … dit-il d’une voix douce.
Houra! Il s'est décidé....et bien, il lui en a fallu du temps... lol!

Kimi_san a écrit:
Visiblement émue, la jeune femme sentit une larme couler sur sa joue. Actarus la remarqua et l’essuya avec sa main gauche tout en lui adressant un sourire. Elle était émue et avait la gorge nouée.
- Savoir que nous partirons ensemble me comble de bonheur. Nous ne serons plus jamais séparés …
- Je tiendrai la promesse que je t’ai faite … et ce que tu viens de dire résume parfaitement cela. Nous formons déjà une famille … et jamais une famille ne doit être séparée.
Et le vœu le plus cher de Vénusia, qui va devenir réalité.....mais la question est ...quand???  scratch Maintenant qu'ils se sont clairement dit ce qu'ils veulent, est-ce que tu nous as concocté quelque surprise, cher Kimi?  Suspect  Suspect

Kimi_san a écrit:
Visiblement émue, la jeune femme sentit une larme couler sur sa joue. Actarus la remarqua et l’essuya avec sa main gauche tout en lui adressant un sourire. Elle était émue et avait la gorge nouée.
- Savoir que nous partirons ensemble me comble de bonheur. Nous ne serons plus jamais séparés …
- Je tiendrai la promesse que je t’ai faite … et ce que tu viens de dire résume parfaitement cela. Nous formons déjà une famille … et jamais une famille ne doit être séparée.
J'aime bien que tu continues la différence entre les deux couples (un peu de douceur dans ce monde de brutes  Laughing  et encore un petit peu de "fleur bleue" flower flower )...je trouve très en ligne avec la série...mais ce n'est que mon opinion  Very Happy

Kimi_san a écrit:
Je n’ai pas changé d’avis … et ce qu’on vit en ce moment ne fait que renforcer mes convictions. Si tu décides de repartir, alors je te suivrai. Mais toi, qu’est-ce que tu ferais si je souhaitais rester sur Terre ?
Et voilà le deuxème couple qui clarifie....

Humm, je suis persuadée que tu trames quelque chose....trop simple sinon.... Suspect Suspect

Kimi_san a écrit:
Restait cependant à savoir si Végalina et sa Division Ruine leur permettrait de concrétiser leurs projets …
Tout est dit! ....Je me disais bien.... Rolling Eyes Rolling Eyes

Vivement la suite... cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2603
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 44
Localisation : Mykène

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeJeu 7 Déc 2017 - 9:28

Perosia a écrit:
Voilà j'ai rattrapé mon retard.

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 858520GOODJOB

Perosia a écrit:
Chapitre 26 excellent même s'il fait froid dans le dos. Le capitaine a encore plus excité la haine De Ezequios!! Et je me demande ce qu'il va concocter, malgré sa charge de travail à venir.....car je suis sûre que tu nous as imaginé quelque chose, cher Kimi_san.....une alliance avec la femme du Stratéguerre??? Est-ce que l'ancien militaire sera impliqué?? Il était très loyal. Il ne sait pas vraiment pourquoi il est emprisonné. Sera-t-il impliqué? Et si oui de quel côté??  Basketball  Basketball  Beaucoup de possibilité avec tous ces fous...impossible de savoir laquelle, puisque totalement irrationnels  affraid  affraid


=> Tu as raison dans la mesure où ils sont tous aussi cinglés les uns que les autres ... ce qui est une constante chez nos amis véghiens, y compris dans la série. Pour ce qui concerne Ezequios, vous n'êtes pas au bout de vos surprises avec lui. Si vous le pensiez fou, vous allez voir qu'il l'est encore bien plus que vous ne l'aviez imaginé ! Quant aux rôles que pourront (ou non) jouer Eraska et Cydonia, mystère ...  Very Happy

Perosia a écrit:
Elle continue à sous-estimer la patrouille.... No

=> Tu n'as pas tort ... et c'était déjà le cas avec Hydargos, Minos et Horos dans la série.

Perosia a écrit:
Plus stratégique que "l'ancienne" équipe de méchants.... Very Happy

=> Il faut toujours apprendre de ses erreurs. Et en général, Végalina ne fait pas la même erreur deux fois (le prisonnier qui gardait la cellule de Vénusia dans les profondeurs de la base polaire peut en témoigner ...).

Perosia a écrit:
Grosse différence avec ancienne équipe...évolution de la petite dame... Cool

=> C'est aussi le but de montrer la différence entre les anciens maîtres du Camp de la Lune noire et ceux qui leur ont succédé. Contrairement à Hydargos ou au binôme Minos / Horos prêt à tout pour empêcher un rival plus ambitieux de les supplanter, tous (ou presque parce qu'il y a toujours des éléments récalcitrants ...) sont unis derrière Végalina pour une même cause.

Perosia a écrit:
Etonnant contraste...d'un côté prête à les exécuter...et de l'autre elle y fait attention....

=> C'est vrai que ça peut surprendre ... mais tous les officiers ne sont pas "logés à la même enseigne". Si c'est un élément "négligeable" ou qui a échoué dans la mission qui lui a été confiée, Végalina aura tendance à vouloir s'en débarrasser. En revanche, s'il s'agit d'un élément "important" de son organisation (un officier comme Thalis par exemple) elle essaiera de le préserver ... comme vous pourrez le lire très prochainement ...

Perosia a écrit:
Y-aurait-il des combats avec des Monstrogoths en vue, cher Kimi_san?? Suspect  Suspect

=> Yes ! Vous aviez aimé King Gori (alias Monstrogoth Alpha / Golgoth #53) ? Vous pourrez bientôt faire connaissance avec ses frères ! Et Goldorak risque de rencontrer bien des difficultés pour les vaincre ... surtout s'ils savent profiter de son point faible ...

Perosia a écrit:
Houra! Il s'est décidé....et bien, il lui en a fallu du temps... lol!

=> Enfin !

Perosia a écrit:
Et le vœu le plus cher de Vénusia, qui va devenir réalité.....mais la question est ...quand???  scratch Maintenant qu'ils se sont clairement dit ce qu'ils veulent, est-ce que tu nous as concocté quelque surprise, cher Kimi?  Suspect  Suspect

=> Les prochains épisodes (notamment les deuxième et troisième arcs devraient vous en apprendre davantage ...).

Perosia a écrit:
J'aime bien que tu continues la différence entre les deux couples (un peu de douceur dans ce monde de brutes  Laughing  et encore un petit peu de "fleur bleue" flower flower )...je trouve très en ligne avec la série...mais ce n'est que mon opinion  Very Happy

=> Je ne sais pas quelle est la position des fans à ce sujet, mais c'est vrai que j'ai une approche particulière pour nos deux couples. Beaucoup de romantisme pour Actarus / Vénusia et beaucoup de fraîcheur et de spontanéité pour Alcor / Phénicia.

Perosia a écrit:
Et voilà le deuxème couple qui clarifie....

=> C'est ce à quoi ils aspirent. Mais comme dans toute relation, naissante ou non, tout danger n'est pas à écarter ... et celui-ci peut avoir plusieurs formes ou visages ...

Perosia a écrit:
Humm, je suis persuadée que tu trames quelque chose....trop simple sinon.... Suspect  Suspect

=> Parce que tu penses vraiment que j'ai l'intention de les laisser s'en sortir si facilement ?  affraid

Perosia a écrit:
Tout est dit! ....Je me disais bien.... Rolling Eyes Rolling Eyes

=> Actarus et les autres peuvent trembler ...  affraid

Perosia a écrit:
Vivement la suite... cheers cheers

=> Elle arrive bientôt ! Après l'arc "polaire" des épisodes 20-23, place au second !

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Kass01

Kass01

Messages : 107
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 47

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeJeu 7 Déc 2017 - 15:27

Hello

J'ai enfin eu le temps de lire les deux derniers chapitre entre deux traductions techniques pour le boulot pfffff

Akrebe la rouge est vraiment une charmante planète pour passer quelques jours de repos Razz , et on va encore en entendre parler car ce cher professeur ne va pas en rester là

La plus grande erreur de Vegalina reste qu'elle sous-estime la Patrouille des aigles mais elle est bien plus organisé que ses prédecesseurs donc ça va barder sur la terre comme sur la lune

Sinon j'adore les moments tendres entre Actarus et Vénusia et les chamailleries d'Alcor et Phénicia c'est très rafraîchissant

Vivement la Suite

Bonne fin de journée
Revenir en haut Aller en bas
hikaru

hikaru

Messages : 5436
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeJeu 7 Déc 2017 - 19:43

Kimi_san a écrit:
=> Je ne sais pas quelle est la position des fans à ce sujet, mais c'est vrai que j'ai une approche particulière pour nos deux couples. Beaucoup de romantisme pour Actarus / Vénusia et beaucoup de fraîcheur et de spontanéité pour Alcor / Phénicia.

Tu n'es pas le seul à avoir cette approche. D'ailleurs, c'est plutôt logique avec l'histoire et le caractère des personnages.

Du moins, c'est ainsi que je les perçois. Alors, je ne peux qu'approuver les passages sur nos deux couples d'amoureux et te dire bravo pour ce chapitre. Very Happy cheers

Revenir en haut Aller en bas
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10791
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeVen 8 Déc 2017 - 0:53

merci Kimi pour ce nouveau chapitre ! cheers cheers cheers FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 2636677666

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 20914310
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2603
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 44
Localisation : Mykène

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeSam 9 Déc 2017 - 21:36

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 789587headerestampe

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 540829028GuerretotaleGrendizer




Il régnait une chaleur étouffante dans le simulateur dissimulé dans les profondeurs du Camp de la Lune noire, plusieurs mètres sous la surface lunaire. Pour la première fois depuis bien longtemps, les bruits caractéristiques de moteurs poussés au maximum de leurs possibilités et d’explosions causés par les impacts de tir de laser sur des cibles mobiles avaient résonné entre ses quatre murs protégés par un épais blindage. Cet endroit, suffisamment grand pour accueillir simultanément plusieurs golgoths ou antéraks, était l’un des endroits les plus sécurisés de la base véghienne et, à l’exception des officiers les plus gradés, des membres du Groupe de Recherches Scientifiques et de ceux qui seraient envoyés sur Terre pour affronter le prince d’Euphor et ses alliés, rares étaient ceux qui pouvaient y accéder.

Végalina coupa l’alimentation de sa machine et ôta son casque avant de quitter son poste de pilotage. Après un saut de plusieurs mètres, elle se réceptionna sur la plate-forme métallique bleu nuit où reposait son engin et se redressa l’instant d’après. Elle réajusta ses gants et son uniforme avant de quitter la pièce : la séance d’essais avait duré deux heures et était à présent terminée. Si tout n’était pas encore parfait dans la mesure où elle avait manqué plusieurs cibles, elle n’en était pas moins satisfaite : s’il n’était pas complètement achevé, le symbiorak « Gamma », ultime création du professeur Nida et de son équipe, avait donné toute satisfaction et ses performances étaient à la hauteur de ses ambitions. Elle jeta un dernier regard vers le monstre, puis quitta le simulateur pour rejoindre la salle de contrôle où Erea l’attendait.

La porte automatique se referma après son passage. La jeune femme prit un siège et s’épongea le front avec une serviette. Les essais s’étaient révélés particulièrement exigeants sur le plan physique, mais son entrainement lui avait permis de tenir le choc.

- Quelles sont tes impressions, Végalina ?

- Son comportement est très différent du modèle « Alpha » que j’ai précédemment piloté. Il est non seulement plus petit, mais surtout beaucoup plus maniable. Ses capacités de réaction sont étonnantes. Je crois qu’un antérak de première génération ne tiendrait pas plus de deux minutes contre lui. C’est un bon présage.

- J’ai assisté à la séance et je suis toute aussi surprise que toi. C’est assez inhabituel de voir une machine à court de mise au point et encore inachevée se comporter de cette façon. J’ai déjà piloté plusieurs de nos antéraks par le passé en situation de combat, mais aucun ne semble égaler ce symbiorak. S’il est aussi efficace sur le terrain, le prince d’Euphor et ses alliés peuvent avoir du souci à se faire …

- Tu remarqueras cependant que tout n’est pas encore parfait, répondit Végalina d’un air préoccupé. Plusieurs de mes tirs ont manqué leur cible et certains équipements n’ont pas encore été installés. Il est possible que le symbiorak se comporte différemment dès qu’ils seront en place.

- Très juste. Les lance-missiles n’ont pas encore été installés et les réservoirs contenant le lasernium liquide à basse et haute pression sont vides. Selon tes dires, la combinaison de ces deux éléments s’est montrée particulièrement efficace lors de ton dernier combat contre Actarus.

- Absolument. Grâce aux enregistrements vidéo que nous avons exhumés de la salle des archives, j’ai pu visionner plusieurs des combats qu’il a menés contre ceux qui nous ont précédés. S’il s’en est toujours sorti, ses équipiers ou des évènements extérieurs lui ont permis de remporter la victoire alors qu’il n’était plus en mesure de se défendre. Et parmi toutes les armes qui ont été utilisées contre lui, ce sont celles contenant du lasernium qui l’ont affecté le plus.

- Je vois. Je comprends mieux pourquoi tu as insisté pour que le symbiorak soit équipé de ce type d’armement alors que le projet initial n’en faisait pas état.

- Nous devons mettre tous les atouts de notre côté, Erea. De plus, tu sais comme moi que le lasernium est toujours présent dans les alliages que nous utilisons pour construire nos propres appareils. En faible quantité certes, mais présent quand même.

- Je pense savoir où tu veux en venir. Tu penses qu’il en est de même pour Goldorak ?

- C’est une possibilité. Je pense que Thalis pourrait nous éclairer sur ce point. Fais-le venir immédiatement.

- Bien. Je m’en occupe, répondit-elle en quittant la pièce.

Quelques minutes plus tard, l’officier se présenta dans la salle de contrôle et salua celle qui se trouvait à l’intérieur. Erea, qui s’était rendue sur le vaisseau amiral, les rejoindrait plus tard.

- Bonjour capitaine. Je suppose que le commandant Erea vous a fait un bref compte-rendu de notre séance d’essais sur le symbiorak « Gamma » ?

- Oui, Commandant. Si je me fie à ses premières impressions, cet appareil semble vraiment redoutable.

- Prenez les enregistrements et passez-les sur grand écran. Vous pourrez ainsi vous faire votre propre idée quant à son potentiel exact.

- Très bien.

Thalis s’exécuta et regarda avec intérêt les images de la séance d’essais sans prononcer le moindre mot et en prenant des notes comme à son habitude. En tant que technicien, son verdict était à vrai dire très attendu par Végalina, mais aussi par Erea qui les avait entretemps rejoints. Une fois le visionnage terminé, il déposa son dossier et se tourna vers les deux jeunes femmes, visiblement surpris parce qu’il venait de voir.

- Et bien ? Qu’en dites-vous ? demanda Végalina.

- C’est très impressionnant. Même en sachant qu’il n’est pas encore tout à fait au point, ses performances sont de tout premier ordre, Commandant. Elles sont équivalentes à celles de nos meilleurs antéraks. Selon moi, un modèle de deuxième génération serait capable de lui tenir tête, à condition d’être piloté par un homme expérimenté et rompu à toutes les techniques de combat …

- … comme le prince d’Euphor par exemple ?

- Je ne faisais pas spécifiquement référence au prince d’Euphor, commandant Erea. Des hommes comme le capitaine Janus ou le commandant Titios l’auraient certainement mis en difficulté, mais je ne suis pas certain qu’ils l’auraient emporté face à ce symbiorak. Sa puissance aurait, tôt ou tard, fini par faire la différence.

- Pensez-vous que le prince d’Euphor et Goldorak soient en mesure de le vaincre ?

- Difficile à dire, Commandant. Pour l’avoir brièvement étudié et vu en action sur quelques enregistrements, il est clair qu’il s’agit d’une machine ultra-performante et bien conçue qui fait appel à des solutions techniques radicales très difficiles à mettre en œuvre. Quant au prince d’Euphor, il semble être non seulement un excellent pilote, mais aussi un très bon stratège. Cependant, malgré toutes ses qualités, je le vois mal venir à bout de notre symbiorak.

- Comment jugeriez-vous cet appareil par rapport au monstrogoth ? questionna Erea, curieuse de connaître sa réponse.

- Comparer deux machines si différentes n’est pas chose aisée. Contrairement à un antérak, le monstrogoth n’est pas un engin piloté, mais contrôlé à distance et celui qui en a la charge n’est pas forcément sur le terrain. De plus, il n’est pas armé car sa bestialité, basée sur les cellules prélevées sur les êtres vivants dont il reprend les caractéristiques morphologiques lui suffit pour prendre l’avantage sur ses adversaires. Même si le système de contrôle par la pensée constitue un progrès notable dans la conception et la mise au point de nos futurs antéraks, je maintiens cependant que la technologie « Monstrogoth » est à toute épreuve.

- Très bien. J’ai une autre question à vous poser. Les alliages que nous utilisons pour nos appareils contiennent une quantité de lasernium à l’état brut, donc non traité. Est-ce exact ?

- Absolument.

- Pensez-vous que Goldorak soit dans le même cas de figure ?

- C’est possible, mais je ne puis l’affirmer avec certitude. Comme je vous l’ai expliqué, il fait appel à des solutions techniques inédites que nous n’avons jamais appliquées, même si sa conception semble reprendre en partie nos propres standards. Sa complexité rend toute analyse détaillée extrêmement difficile et les propriétés de l’alliage utilisé par ceux qui l’ont créé nous sont inconnues.

- Merci pour toutes ces précisions, capitaine. Vous pouvez disposer.

L’officier salua les deux jeunes femmes et quitta la pièce pour rejoindre la salle des archives située un peu plus haut.

- Qu’est-ce que tu en penses, Erea ?

- Rien de ce qu’il a dit ne contredit ta théorie. Il est clair que si l’alliage utilisé par les scientifiques qui ont conçu Goldorak contient du lasernium, cela pourrait jouer en notre faveur. Un bombardement au lasernium pourrait non seulement affaiblir Actarus au point de le tuer, mais cela pourrait également influer sur le comportement de sa machine face au symbiorak …

- Tout juste. Nous pourrions ainsi attaquer sur deux fronts. De l’extérieur et de l’intérieur, observa Végalina en esquissant un sourire lourd de sous-entendus.

Erea approuva.

- Dès que le symbiorak sera terminé et ses défauts corrigés, nous pourrons l’envoyer au combat en suivant la stratégie que tu as mise au point. Nous ferons décoller nos deux antéraks en premier pour pousser Actarus et les autres à faire une sortie. Si Vénusia n’est pas en mesure de tenir sa place comme nous le supposons, ils ne seront que trois à combattre. Je les laisserai s’épuiser avant d’attaquer à mon tour.

- Je ferai en sorte que tout soit prêt dans les plus brefs délais, Végalina.

Si les antéraks, baptisés A1 et A2, avaient rapidement été placés sur les rampes de lancement de la soucoupe amirale, la mise au point du symbiorak avait en revanche pris plus de temps que prévu : si la plupart des défauts constatés lors des séances d’essais précédentes avaient été résolus, les trois réservoirs de lasernium liquide étaient particulièrement lourds et affectaient considérablement la maniabilité de l’appareil. Mis au courant par Erea, Nida et Thalis avaient tout abandonné pour tenter de résoudre le problème. Ils avaient entré toutes les données dont ils disposaient sur ordinateur et avaient procédé à de nombreuses simulations pour trouver un compromis acceptable.

Après avoir envisagé plusieurs solutions techniques différentes, ils avaient finalement opté pour des réservoirs plus petits mais plus nombreux pour obtenir une meilleure répartition des masses. Ils avaient eu besoin de quelques jours supplémentaires pour les construire et les installer dans les entrailles du monstre, mais l’opération s’était déroulée sans encombre.

Suite à deux autres séances d’essais bien plus fructueuses que les précédentes, le symbiorak, désormais installé dans son transporteur, avait été finalement chargé dans le vaisseau véghien. Celui-ci quitta quelques heures plus tard le Camp de la Lune noire en direction de la planète bleue en emportant trois engins de mort à son bord. Arrivé à destination, il se plaça en position stationnaire. Dans le poste de commandement, Végalina et Erea échangèrent un sourire : il était temps de passer à l’action.

Les deux sas supérieurs de la soucoupe amirale s’ouvrirent, permettant ainsi aux antéraks A1 et A2 de décoller. Les deux jeunes femmes savaient que leur approche serait rapidement repérée par les radars terriens, à commencer par ceux du Centre de recherches spatiales. Ce n’était qu’une question de temps.

En effet, le signal d’alarme retentit dans les différentes pièces et couloirs du Centre, ce qui était toujours le cas lorsqu’un objet suspect pénétrait dans l’atmosphère terrestre. Le professeur Procyon quitta rapidement l’atelier pour regagner la salle des commandes. Une fois à l’intérieur, il prit place sur son siège et pressa plusieurs boutons de son panneau de contrôle pour activer l’écran panoramique. Sa réaction fut immédiate.

- Revoilà ces monstres ! Vite Argoli, essayez de contacter Actarus sur sa fréquence personnelle. Qu’il nous rejoigne dès que possible !

- Oui tout de suite, répondit ce dernier en réajustant son casque.

Quelques instants plus tard, l’émetteur placé dans la montre d’Actarus se mit à sonner. Le jeune homme, qui avait rejoint Vénusia au ranch pour lui tenir compagnie se leva d’un bond pour prendre la communication sous le regard inquiet de sa compagne.

- Ici Actarus, j’écoute.

- Ici Procyon. Nous venons de repérer deux antéraks qui se dirigent vers nous. Si j’en juge par leur vitesse et leur trajectoire, ils seront ici dans une dizaine de minutes, peut-être moins.

- Entendu père. Je préviens Alcor et Phénicia immédiatement. Nous partirons tout de suite après.

- Bien reçu. Faites vite.

La communication s’interrompit. Actarus grimaça avant de se tourner vers Vénusia. Les craintes de la jeune femme venaient de se confirmer.

- Tu repars te battre une nouvelle fois ?

- Je n’ai pas le choix, et tu le sais.

- Je voudrais tellement pouvoir t’aider …

- Je le sais. Seulement, après ce que tu as traversé, je préfère te savoir ici en sécurité plutôt que de te voir combattre à nos côtés. Alors, reste tranquille et attends-moi. Je ne serai pas long. A tout à l’heure.

La jeune femme acquiesça. Il l’embrassa avec tendresse et quitta la terrasse de la résidence principale pour rejoindre ses équipiers qui avaient spontanément pris place dans la Jeep. Le véhicule démarra dans un nuage de poussière et quitta le ranch pour s’engager sur la route qui menait vers le Centre sous les yeux de Vénusia. « Soyez prudents … », pria-t-elle.

Le trajet ne prit que quelques minutes. Alcor était au volant et ne ménageait pas sa peine pour qu’ils puissent rejoindre le Centre le plus vite possible et prendre les commandes de leurs appareils respectifs. Actarus résuma brièvement la situation.

- Deux antéraks se dirigent vers nous. Je pars devant pour essayer de les ralentir.

- Compris. On te rejoindra dès que possible, répondit Alcor sans même le regarder.

Actarus sauta en marche de la Jeep et plongea dans le bassin qu’ils longeaient depuis quelques instants à peine.

- « Métamorphose !!! »

Peu de temps après, la porte du barrage s’ouvrit. Désormais aux commandes de sa machine, Actarus tira vers lui ses deux leviers de commande.

- « Goldorak … GO !!! »

Le robot s’arracha de la plate-forme sur laquelle il demeurait et dévala la rampe de lancement pour ensuite franchir la porte extérieure. De façon inexplicable, il décrocha sur sa gauche avant que son pilote ne parvienne à lui faire reprendre le bon cap. Visiblement, les modifications apportées sur la soucoupe porteuse n’avaient pas eu l’effet escompté. Procyon entra immédiatement en contact avec son fils adoptif dont l’image apparut sur l’écran de contrôle.

- Qu’est-ce qui se passe, Actarus ?

- Rien de grave, père. J’ai un problème d’équilibre, mais rien de sérieux. Je pense pouvoir m’en accommoder sans trop de mal.

- Bien. Nous verrons ça dès que tu seras rentré.

Goldorak poursuivit sa route et se retrouva rapidement devant les deux appareils ennemis qui provoquèrent chez Actarus une étrange sensation de « déjà-vu », impression confirmée quelques instants plus tard par Alcor qui s’était placé dans son sillage.

- On ne les a pas déjà vus, ceux-là ? demanda-t-il, perplexe.

- J’ai eu la même réaction que toi … mais on ne doit pas se laisser distraire par ce genre de détail. On attaque !

- Bien reçu.

- Ne vous en faites pas, je vais m’en occuper ! intervint Phénicia, prête à en découdre.

- Attends Phénicia ! Tu ne dois pas agir seule !

Actarus avait réagi trop tardivement pour empêcher sa sœur de passer à l’action. Fossoirak quitta la formation pour se placer face aux appareils ennemis et lança sa première attaque.

- « Missiles Sigma !!! »

Les deux projectiles furent détruits par un rayon laser bleuté émis par l’un des deux boucliers du premier engin véghien. Guère découragée, la jeune fille répartit à l’assaut et tira à deux reprises sur son adversaire sans toutefois l’endommager.

- « Missiles Sigma !!! »

Le résultat fut identique. L’antérak A2 passa à l’offensive et se plaça en position verticale, faisant jaillir de ses boucliers de multiples pointes acérées de couleur noire aptes à déchirer n’importe quel métal. Tournant sur lui-même à grande vitesse, il se jeta sur Alcorak et ne le manqua que de quelques mètres : Alcor avait anticipé sa manœuvre et décrochant sur sa gauche. « Il ne m’a pas raté de beaucoup … », souffla-t-il avant de contacter son chef de file par radio.

- Actarus, il faut qu’on réagisse. On ne peut pas rester sur la défensive.

- J’ai une idée. On va les attirer l’un vers l’autre dès qu’ils nous auront pris en chasse.

- C’est plutôt risqué comme manœuvre, non ? fit Phénicia, visiblement surprise par cette tactique pour le moins inhabituelle.

- Ça vaut le coup d’essayer. Phénicia, charge-toi du premier antérak. Alcor, prends le second. Je vais coordonner la manœuvre. Vous êtes prêts ? GO !!!

Comme prévu, Phénicia actionna la post-combustion de son appareil et frôla le premier antérak  en espérant l’entrainer dans son sillage. Celui-ci se lança rapidement à sa poursuite en tirant sur elle à deux reprises sans l’atteindre.

Toujours en mouvement, le deuxième antérak se replaça en position d’attaque juste derrière Alcorak. En raison de sa puissance supérieure, il était bien plus rapide et il aurait tôt fait de le rattraper. Conscient de son handicap, Alcor conserva son calme en scrutant attentivement son écran de contrôle. Comme l’avait mentionné son équipière, cette manœuvre était risquée et il leur faudrait être à la fois rapide et précis pour éviter une possible collision. Ce ne serait pas facile et ils le savaient tous les deux.

Les deux appareils étaient à présent en vue l’un de l’autre et se rapprochaient rapidement. Ce n’était plus qu’une question de secondes. Actarus leur donna le signal.

- Maintenant !

Dans un mouvement parfaitement synchronisé, Alcorak et Fossoirak dégagèrent tous deux sur leur gauche. En dépit de leur puissance bien supérieure, leurs poursuivants étaient surpassés en termes de maniabilité et ils se percutèrent violemment. Dans son poste de pilotage, Alcor esquissa un léger sourire sous son masque : le plan élaboré par Actarus avait réussi et ils allaient immédiatement en profiter pour attaquer les deux engins en perdition. Le prince réagit le premier en baissant le levier placé sur son accoudoir droit.

- « Corno-fulgur !!! »

La foudre frappa le premier antérak de plein fouet. Alcor l’imita quelques instants plus tard en tirant sur le second.

- « Mortanium !!! »

Les lasers émis par le spacer endommagèrent les boucliers du monstre. Phénicia qui avait suivi la scène, amorça un long virage à gauche pour descendre en piqué en tirant à plusieurs reprises.

- « Pyro-bombes … en rafale !!! ».

Les quatre bombes incendiaires atteignirent leur but. Au prix d’une manœuvre hardie que n’aurait pas renié Alcor lui-même, elle était même parvenue à passer exactement entre les deux robots avant qu’ils ne percutent le sol à quelques secondes d’intervalle.

- Tu as vu le travail, Alcor ? Pas mal, non ? fit Phénicia, en souriant.

- Il fallait oser, mais tu t’en es bien tirée … Bien joué !

La jeune fille fut plutôt surprise par sa réponse et le ton presque admiratif qu’il avait employé. Elle s’attendait à être remise à sa place mais rien n’était venu. Alcor se contenta de lui faire un signe de victoire à travers la vitre blindée de son cockpit. Elle se demandait bien pourquoi il avait réagi de cette manière …

- Alcor a raison. Dangereux, mais réussi. A moi de jouer, maintenant … « Transfert !!! ».

Actarus quitta le poste de pilotage de la soucoupe porteuse pour rejoindre celui du robot et, une fois à l’intérieur, actionna le levier d’éjection de sa machine sans le regarder.

- « Autolargue !!! »

Goldorak s’éjecta de sa soucoupe et se jeta sur l’antérak A2 les pieds en avant.

- « Aquilio-choc !!! »

L’impact eut pour effet de le repousser une cinquantaine de mètres plus loin. Goldorak se réceptionna à la perfection et se pencha légèrement en avant, adoptant une posture très agressive : il était prêt à en découdre. Actarus lança une nouvelle attaque.

- « Fulguro-poings !!! »

Transformés en torpilles, les deux avant-bras du robot frappèrent la tête et le bouclier gauche de son adversaire qui répliqua en tirant successivement deux rayons laser qui l’atteignirent au niveau du torse, le faisant chuter au sol. L’engin véghien décolla pour permettre à son congénère d’attaquer, ce qu’il fit en se jetant à pleine vitesse sur Goldorak, faisant jaillir de ses boucliers d’imposantes lames tranchantes bicolores noires et argentées légèrement recourbées. Seuls les missiles tirés par Alcor pour le faire dévier de sa trajectoire parvirent à empêcher la collision. Le prince poussa un soupir de soulagement : il avait eu chaud.

- Bien visé, Alcor !

- A charge de revanche ! Fais attention, on n’est pas encore sortis d’affaire. Regarde sur ta gauche !

- Ne t’inquiète pas grand frère, je suis là ! intervint Phénicia. « Missiles Sigma !!! »

Les projectiles lancés par la jeune fille ricochèrent sur le robot ennemi qui répliqua en utilisant ses rayons laser. Si la première salve manqua assez largement sa cible, la seconde endommagea légèrement le blindage inférieur du spacer. Alcor s’empressa de contacter son équipière.

- Phénicia, est-ce que tout va bien ?

- C’est passé près. Couvre-moi, je vais refaire un deuxième passage pour l’occuper !

- Non attends. J’ai une meilleure idée. Suis-moi et prépare-toi à tirer dès que je te le dirai.

- Bien reçu.

Les deux appareils descendirent en piqué vers l’engin véghien qui, boucliers ouverts, avait révélé sa véritable apparence. Alcor pressa les gâchettes placées sur ses leviers de commande tout en s’adressant à son équipière.

- Maintenant ! « Missiles Alpha !!! »

- « Missiles Sigma !!! »

Contrairement à Alcor qui manqua sa cible de plusieurs mètres, Phénicia endommagea le bouclier droit de l’antérak qui tendit aussitôt ses bras vers le ciel. Les cinq griffes acérées de ses mains se regroupèrent pour constituer deux missiles effilés noirs aux reflets argentés qu’il expédia vers le spacer blanc et rouge. Alcor opéra une manœuvre d’évitement en changeant de direction. Le monstre reprit sa forme d’origine et se lança à sa poursuite. Le plan imaginé par Alcor avait fonctionné. « Si je l’entraîne avec moi, ça laissera tout le temps nécessaire à Actarus et Phénicia pour démolir l’autre … », songea-t-il en poussant ses moteurs à pleine puissance.

L’autre antérak s’était posé à son tour en relevant ses boucliers. Légèrement vouté, il pointa le canon de son bras gauche droit devant lui et tira à deux reprises sur Goldorak qui venait à peine de se relever. Les deux bombes incendiaires le manquèrent assez largement, ce qui permit à Actarus de riposter en utilisant une autre arme, défensive celle-ci.

- « Rétro-Laser !!! »

Le rayon multicolore qui prenait sa source sur le torse du robot immobilisa temporairement son adversaire, bloquant ainsi sa progression. Pour Phénicia, c’était une chance à saisir et il ne fallait pas la laisser passer.

- « Missiles Sigma !!! »

Fossoirak tira à trois reprises, détruisant l’articulation et le blindage de l’épaule de son bras droit. L’antérak se transforma en soucoupe et décolla pour lui échapper en suivant une trajectoire ascendante … avant de faire brusquement demi-tour tout en tournant sur lui-même à grande vitesse. Actarus réagit en faisant appel à sa soucoupe porteuse.

- « Mégavolts !!! »

Avec une imparable précision, les rayons acides crachés par cette dernière firent fondre les lames montées sur les boucliers du monstre qui, déséquilibré, heurta l’épaule gauche du robot d’Actarus pour finalement s’échouer quelques mètres plus loin. Les deux machines étaient à terre et celle qui se relèverait la première serait en mesure de détruire l’autre sans qu’elle ne puisse répliquer.

- Pas de mal, Actarus ? demanda la jeune fille en le survolant.

- Non ça va. Rien de cassé. Où est passé l’autre antérak ?

- Alcor a essayé de l’entraîner loin d’ici. Je ne sais pas où il en est mais je vais essayer de le rejoindre.

- Je vois. Alcor, où est-ce que tu en es ?

- L’antérak est juste derrière moi et il continue à se rapprocher. Je pensais te faciliter la tâche en l’entraînant loin d’ici mais je suis pas sûr d’avoir fait le bon choix.

- Ça ne fait rien. Fais demi-tour et rabats-le vers moi.

- Bien reçu.

Actarus tira ses leviers de commande vers lui pour permettre à Goldorak de se relever. Le robot se redressa difficilement en posant un genou à terre. Il se retourna et regarda derrière lui : son adversaire ne s’était pas relevé et il s’en échappait un léger panache de fumée : il était visiblement trop endommagé pour continuer le combat et ne constituait à priori plus un danger immédiat, contrairement à l’autre antérak qui était toujours aux trousses d’Alcor. De façon étrange, celui-ci entrouvrit ses boucliers sans que cela ne perturbe son équilibre en vol. Soudain, il projeta ses bras télescopiques pour frapper l’appareil qui volait juste devant lui.

- Je dois absolument l’empêcher d’arriver à ses fins … « Clavicogyres !!! ».

Les deux faux recourbées se détachèrent des épaules de la machine d’Actarus et se croisèrent avant de sectionner les deux membres du robot véghien qui changea brutalement de trajectoire, piquant droit vers le sol. Goldorak se mit à courir et prit impulsion sur ses jambes pour sauter et lui asséner un coup de poing suffisamment puissant pour l’envoyer s’écraser un peu plus loin. De manière surprenante, le monstre se releva rapidement et contre-attaqua en tirant deux bombes incendiaires depuis son orifice buccal. Goldorak parvint à les éviter en plongeant sur sa gauche sous le regard inquiet d’Alcor et de Phénicia.

- Il faut lui permettre de se dégager, Phénicia. Je vais essayer de lui tirer dessus pour que tu puisses l’attaquer en le prenant à revers.

- Alcor, écoute-moi. Je crois que j’ai une idée. Tiens-le en respect quelques instants si tu peux.

- Qu’est-ce que tu as derrière la tête ? demanda le jeune homme, intrigué.

- Tu vas vite le savoir, dit-elle en tirant vers elle ses leviers de commande.

Les deux appareils se croisèrent. Fossoirak décrivit un long virage à droite pour descendre en piqué vers sa cible.

- « Tarièro-pulseurs !!! »

Les deux puissantes tarières situées à l’avant du spacer se déployèrent quelques instants, avant que celui-ci ne s’enfonçât sous terre. Actarus ignorait tout de cette manœuvre lorsqu’il reprit le contrôle de sa machine pour repousser le robot ennemi.

- « Pulvonium !!! »

Les rayons émis par les poings de Goldorak parvinrent à stopper l’antérak qui fut littéralement déchiqueté par les tarières de Fossoirak, revenu à l’air libre quelques instants plus tôt. Le robot véghien tituba sur quelques mètres avant d’exploser, projetant quantité de débris dans toutes les directions. Goldorak recula de trois pas tandis que Fossoirak reprit de l’altitude. Dans son poste de pilotage, la jeune fille poussa un soupir de soulagement.

- Bien joué, Phénicia ! Très belle manœuvre !

- Merci grand frère ! Mais on n’a pas fini … il nous en reste encore un à abattre !

- Je sais. Il faut qu’on s’en débarrasse … « Fulguro-poings !!! »

Les armes tirées par Goldorak frappèrent l’antérak A1 en pleine tête. La violence de l’impact ne l’empêcha pas de pointer une nouvelle fois le canon de son bras gauche vers son ennemi et d’expédier successivement deux bombes d’un rose très pâle qui explosèrent en touchant la tête du robot. Surpris, Actarus tourna la tête vers sa droite en essayant de se protéger avec son bras gauche. Une vague de chaleur aussi soudaine qu’étouffante et une aveuglante lumière blanche envahirent le poste de pilotage. La température grimpa brutalement de plusieurs dizaines de degrés avant de retomber tout aussi rapidement. Le prince réalisa immédiatement la précarité de sa situation. « Argh !!! Ce sont des bombes au lasernium ! Il n’y a pas de doute … » songea-t-il en tentant vainement de se redresser sur son siège.

Le bombardement se poursuivit avec plusieurs tirs de laser, eux aussi radioactifs. Sous l’effet de la chaleur, la vitre blindée qui protégeait le cockpit commença à se fissurer. Actarus était pris au piège, incapable de se défendre et ses équipiers l’avaient compris.

- Il faut faire quelque chose. Si ça continue, il ne tiendra pas longtemps !

- Je sais. Attaque simultanée !

- D’accord ! « Missiles Sigma !!! »

- « Victorang !!! »

Les deux lames jaunes quittèrent les ailes de l’appareil et se rejoignirent quelques mètres plus loin pour former un « V » tranchant qui sectionna le canon du monstre tandis que les missiles tirés par Fossoirak transpercèrent son torse de part en part. Reprenant ses esprits, Actarus actionna l’arme la plus puissante dont il disposait.

- « Corno-fulgur !!! »

L’énergie projetée par les cornes du robot s’abattit sur l’engin véghien, mettant rapidement ses circuits en surcharge. Alcor et Phénicia attaquèrent à leur tour en utilisant leurs armes énergétiques.

- « Pyro-bombes !!! »

- « Mortanium » !!!

Partant de trois directions différentes, les rayons le firent exploser. La déflagration causa un énorme panache de fumée noire. Le coup était passé près cette fois encore.

- Et ben, on l’a échappé belle cette fois encore ! haleta Alcor.

- Tu te sens bien, grand frère ?

- Un peu sonné mais ça va … j’ai juste été surpris par la puissance de ce rayon.

- Tu es en sûr ? Excuse-moi d’être insistante, mais on tient à s’en assurer.

- Ne t’inquiète pas, ça va. Allez, on rentre !

Depuis le poste de commandement de la soucoupe amirale, Erea avait suivi le combat avec intérêt et avait fait part de ses observations à Végalina. Cette dernière, qui se trouvait à bord du symbiorak « Gamma », l’avait écouté avec attention.

La destruction du deuxième antérak incita Erea à donner le feu vert à son officier supérieur.

- Tu peux décoller, Végalina ! Bonne chance.

- Ce ne sera pas nécessaire, Erea. Ce sont eux qui vont avoir besoin de chance …

Le sas inférieur de la soucoupe amirale s’ouvrit, laissant partir une fusée bleue et verte. A l’intérieur, Végalina esquissa un sourire. Ce que les Aigles venaient d’affronter n’était pour elle qu’un simple échauffement.

- Prince d’Euphor … ce qui t’attend n’est rien par rapport à ce que tu viens d’endurer ! A tout de suite !






FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 395913asuivre

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10791
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 10 Déc 2017 - 1:46

Citation :
- Nous devons mettre tous les atouts de notre côté, Erea. De plus, tu sais comme moi que le lasernium est toujours présent dans les alliages que nous utilisons pour construire nos propres appareils. En faible quantité certes, mais présent quand même.

- Je pense savoir où tu veux en venir. Tu penses qu’il en est de même pour Goldorak ?


Eh bien cela n'est pas très rassurant, il y aurait du lasernium dans l'alliage de Goldorak ?  affraid

Au fait, il me semblait qu'il était devenu un robot euphorien dans la nouvelle version de ta fanfic   scratch

De plus, bien que nos amis ont fini par triompher des deux antéraks cette fin de chapitre ne me dit rien qui vaille !  affraid

merci Kimi  cheers  cheers  cheers  FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 1752787198

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 20914310
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2603
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 44
Localisation : Mykène

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 10 Déc 2017 - 12:37

Gurendaizä a écrit:
Eh bien cela n'est pas très rassurant, il y aurait du lasernium dans l'alliage de Goldorak ?  affraid

=> C'est une piste que j'ai toujours voulu suivre. Je ne pense pas qu'il en soit fait état dans le roman-album ou dans les autres publications consacrées à Goldorak / Grendizer, mais la composition de l'alliage "Gren" utilisé pour construire Goldorak nous est inconnue. La seule information "sûre" se trouve dans le livret de la première box japonaise indiquant une résistance (5000 fois plus résistant que l'acier).

Sachant qu'un alliage est la combinaison d'un élément métallique avec un ou plusieurs autres éléments chimiques par fusion, il est tout à fait possible de retrouver dans la composition de l'alliage "Gren" du végatron en petite quantité.

Gurendaizä a écrit:
Au fait, il me semblait qu'il était devenu un robot euphorien dans la nouvelle version de ta fanfic   scratch

=> Je considère toujours Goldorak comme une création strictement euphorienne mais si Euphor bénéficie de scientifiques de talent (15 ans de travail quand même pour le construire, dont dix rien que pour la réalisation des plans, données également fournies sur le livret de la première box) et des technologies nécessaires pour le construire, rien ne dit que les matières premières nécessaires sont disponibles sur la planète.

=> On peut très bien supposer que les scientifiques euphoriens, avec la collaboration ou le soutien d'autres scientifiques ont pu par exemple récupérer des minéraux sur la terre de l'ange blond (Blue Angel et future Red Ghost / Akérèbe la Rouge) dans la mesure où cette planète dispose de grandes ressources naturelles comme l'explique Eudix dans l'épisode #15. L'extraction, puis le transport du minerai jusqu'à Euphor et les opérations effectuées par la suite pour aboutir à l'alliage "Gren" ont certainement pris du temps, ce qui pourrait également expliquer la longueur de sa construction ...

Gurendaizä a écrit:
De plus, bien que nos amis ont fini par triompher des deux antéraks cette fin de chapitre ne me dit rien qui vaille !  affraid

=> C'est le moins qu'on puisse dire ... La vengeance est un plat qui se mange froid et Végalina est loin d'avoir oublié son échec précédent !

Gurendaizä a écrit:
merci Kimi  cheers  cheers  cheers  FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 1752787198

=> You're welcome ! Very Happy

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Perosia

Perosia

Messages : 477
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 50
Localisation : Cologne (Allemagne)

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 10 Déc 2017 - 15:36

Kimi a écrit:
- Absolument. Grâce aux enregistrements vidéo que nous avons exhumés de la salle des archives, j’ai pu visionner plusieurs des combats qu’il a menés contre ceux qui nous ont précédés. S’il s’en est toujours sorti, ses équipiers ou des évènements extérieurs lui ont permis de remporter la victoire alors qu’il n’était plus en mesure de se défendre. Et parmi toutes les armes qui ont été utilisées contre lui, ce sont celles contenant du lasernium qui l’ont affecté le plus.
- Je vois. Je comprends mieux pourquoi tu as insisté pour que le symbiorak soit équipé de ce type d’armement alors que le projet initial n’en faisait pas état.
Je trouve toute la description de l'analyse de Végalina et Erea très crédible, très réussie. J'ai vraiment l'impression d'y être. C'est rationnel, froid dans le but d'éliminer le prince d'Euphor. Confirmé par cet échange affraid

Kimi a écrit:
- Nous devons mettre tous les atouts de notre côté, Erea. De plus, tu sais comme moi que le lasernium est toujours présent dans les alliages que nous utilisons pour construire nos propres appareils. En faible quantité certes, mais présent quand même.
- Je pense savoir où tu veux en venir. Tu penses qu’il en est de même pour Goldorak ?
- C’est une possibilité. Je pense que Thalis pourrait nous éclairer sur ce point. Fais-le venir immédiatement.
Excellente idée! Etant donné que tu peux mettre tout ce que tu veux dans l'alliage "secret" Euphorien, la porte est ouverte à l'imagination..la plus débridée, comme: utiliser Goldorak contre...lui-même et/ou son pilote?? scratch scratch

Kimi a écrit:
Il est clair que si l’alliage utilisé par les scientifiques qui ont conçu Goldorak contient du lasernium, cela pourrait jouer en notre faveur. Un bombardement au lasernium pourrait non seulement affaiblir Actarus au point de le tuer, mais cela pourrait également influer sur le comportement de sa machine face au symbiorak …
Tu confirmes ici....ah je suis curieuse de voir comment Goldorak/Actarus vont se sortir d'un tel traquenard... affraid

Kimi a écrit:
Même si le système de contrôle par la pensée constitue un progrès notable dans la conception et la mise au point de nos futurs antéraks, je maintiens cependant que la technologie « Monstrogoth » est à toute épreuve.
Tout en valorisant la technologie Monstrogoth.....cela fait beaucoup d'atouts entre les mains de Vegalina.....et de quoi nous tenir en haleine pendant pas mal de temps...bien joué Kimi!

Kimi a écrit:
- Dès que le symbiorak sera terminé et ses défauts corrigés, nous pourrons l’envoyer au combat en suivant la stratégie que tu as mise au point. Nous ferons décoller nos deux antéraks en premier pour pousser Actarus et les autres à faire une sortie. Si Vénusia n’est pas en mesure de tenir sa place comme nous le supposons, ils ne seront que trois à combattre. Je les laisserai s’épuiser avant d’attaquer à mon tour.
Il a toujours été étonnant que dans le DA, Vega n'envoyait qu'un Anterak/Golgoth. En envoyant plusieurs, Goldorak aurait été vaincu manu militari!

Kimi a écrit:
Après avoir envisagé plusieurs solutions techniques différentes, ils avaient finalement opté pour des réservoirs plus petits mais plus nombreux pour obtenir une meilleure répartition des masses. Ils avaient eu besoin de quelques jours supplémentaires pour les construire et les installer dans les entrailles du monstre, mais l’opération s’était déroulée sans encombre.
Solution adoptée dans nos avions quelque soit la taille (du coucou pour 4p à l'A380!). Cela signifie aussi une gestion du carburant par ordinateur pour s'assurer que l'équilibre voulut subsiste tout le temps. Dans un coucou, c'est manuel par sélection du réservoir (en fait tout est manuel, c'est pour cela qu'il est interdit de voler dans les nuages avec). Si oubli, l'avion peut tomber en panne....heureusement, il a une capacité de planer bien meilleur qu'on ne le croit (x8/10: longueur = 8xla hauteur). Le problème est l'atterrissage...

Kimi a écrit:
De façon inexplicable, il décrocha sur sa gauche avant que son pilote ne parvienne à lui faire reprendre le bon cap. Visiblement, les modifications apportées sur la soucoupe porteuse n’avaient pas eu l’effet escompté. Procyon entra immédiatement en contact avec son fils adoptif dont l’image apparut sur l’écran de contrôle.
- Qu’est-ce qui se passe, Actarus ?
- Rien de grave, père. J’ai un problème d’équilibre, mais rien de sérieux. Je pense pouvoir m’en accommoder sans trop de mal.
Et comme si ce n'était pas assez compliqué, voilà que tu handicape Goldorak...un décrochage n'est pas 'rien' bien au contraire...j'attends de voir comment tu vas utiliser cela...

Kimi a écrit:
La jeune fille fut plutôt surprise par sa réponse et le ton presque admiratif qu’il avait employé. Elle s’attendait à être remise à sa place mais rien n’était venu. Alcor se contenta de lui faire un signe de victoire à travers la vitre blindée de son cockpit. Elle se demandait bien pourquoi il avait réagi de cette manière …
On se le demande.. Suspect  Suspect  I love you  I love you

Aucune difficulté à suivre le combat contre les deux Anteraks. C'est très bien décrit! Bravo Kimi. bounce  bounce

Kimi a écrit:
Le sas inférieur de la soucoupe amirale s’ouvrit, laissant partir une fusée bleue et verte. A l’intérieur, Végalina esquissa un sourire. Ce que les Aigles venaient d’affronter n’était pour elle qu’un simple échauffement.

- Prince d’Euphor … ce qui t’attend n’est rien par rapport à ce que tu viens d’endurer ! A tout de suite !
Surtout avec un Goldorak endommagé....cela promet un très beau combat.... bom  bom

Vivement #29 cheers  cheers
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2603
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 44
Localisation : Mykène

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 10 Déc 2017 - 17:31

Perosia a écrit:
Je trouve toute la description de l'analyse de Végalina et Erea très crédible, très réussie. J'ai vraiment l'impression d'y être. C'est rationnel, froid dans le but d'éliminer le prince d'Euphor. Confirmé par cet échange affraid

=> Il ne s'agit pas pour elles d'éviter de reproduire les mêmes erreurs que les anciens maîtres du Camp de la Lune noire ... et c'est pour cela qu'elles essaient de mettre tous les atouts de leurs côté.

Perosia a écrit:
Excellente idée! Etant donné que tu peux mettre tout ce que tu veux dans l'alliage "secret" Euphorien, la porte est ouverte à l'imagination..la plus débridée, comme: utiliser Goldorak contre...lui-même et/ou son pilote?? scratch scratch

=> Cela rejoint ce que j'ai écrit un peu plus haut sur le commentaire de Gurendaizä ... mais je n'ai pas décidé de pousser ce concept au maximum, du moins pour le moment. A ce titre, une question se pose : étant donné que l'alliage "Gren" n'existe pas sur Terre, quels sont les métaux utilisés pour construire les pièces de rechange de Goldorak ? La seule option logique selon moi est le nouveau super-alliage Z (utilisé pour Great Mazinger et 4 fois plus résistant que le super-alliage Z utilisé pour Mazinger Z ...).

Perosia a écrit:
Tu confirmes ici....ah je suis curieuse de voir comment Goldorak/Actarus vont se sortir d'un tel traquenard... affraid

=> Premiers éléments de réponse dans l'épisode #29, "Tombés au champ d'honneur" ...

Perosia a écrit:
Tout en valorisant la technologie Monstrogoth.....cela fait beaucoup d'atouts entre les mains de Vegalina.....et de quoi nous tenir en haleine pendant pas mal de temps...bien joué Kimi!

=> Ce ne sera pas pour toute suite car, sans trop en dire, la mise au point du premier monstrogoth va se révéler particulièrement fastidieuse ... et envoyer au combat une machine manquant de fiabilité n'est pas la meilleure chose à faire quand on combat Goldorak et Actarus ...

Perosia a écrit:
Il a toujours été étonnant que dans le DA, Vega n'envoyait qu'un Anterak/Golgoth. En envoyant plusieurs, Goldorak aurait été vaincu manu militari!

=> C'est un thème récurrent parmi les fans : "pourquoi Véga n'a pas envoyé tous ses golgoths et antéraks contre Goldorak" ? Pour moi, la réponse est assez simple dans la mesure où, aussi surprenant que cela puisse paraître, les hommes du Camp de la Lune noire n'ont pas les moyens de leurs ambitions : ils construisent eux-mêmes leurs appareils et chaque machine part au combat une fois achevée sans avoir testée au préalable. Au vu de la pression qui pèse sur leurs épaules, Minos et Hydargos (puis Horos) ne peuvent pas se permettre d'attendre qu'une série de trois ou quatre appareils soit prête pour l'envoyer contre Goldorak et les Aigles. La différence entre les différents appareils véghiens est flagrante : il suffit de voir les performances des machines de Janus, Ergastule ou Titios pour s'en rendre compte. Comme le dit Minos dans l'épisode #36, "Pourquoi les hommes de la Division Ruine ont-ils des armes que nous ne possédons pas ?".

Perosia a écrit:
Solution adoptée dans nos avions quelque soit la taille (du coucou pour 4p à l'A380!). Cela signifie aussi une gestion du carburant par ordinateur pour s'assurer que l'équilibre voulut subsiste tout le temps. Dans un coucou, c'est manuel par sélection du réservoir (en fait tout est manuel, c'est pour cela qu'il est interdit de voler dans les nuages avec). Si oubli, l'avion peut tomber en panne....heureusement, il a une capacité de planer bien meilleur qu'on ne le croit (x8/10: longueur = 8xla hauteur). Le problème est l'atterrissage...

=> Je suis très impressionné ! Merci pour cette précision bien utile !

Perosia a écrit:
Et comme si ce n'était pas assez compliqué, voilà que tu handicape Goldorak...un décrochage n'est pas 'rien' bien au contraire...j'attends de voir comment tu vas utiliser cela...

=> Venusia45 le disait très bien dans l'un de ses commentaires précédents. Les Aigles sont un peu "limite" car il faut toujours réparer les dégâts subis pendant un combat et ces réparations sont souvent très longues. Par conséquent, certaines équipements sont montés sans être forcément testés.

Perosia a écrit:
On se le demande.. Suspect  Suspect  I love you  I love you

=> Peut-être parce qu'il l'aime, tout simplement !  Very Happy

Perosia a écrit:
Aucune difficulté à suivre le combat contre les deux Anteraks. C'est très bien décrit! Bravo Kimi. bounce  bounce

=> Me voilà rassuré ! C'est toujours un challenge d'écrire ce genre de scène ... mais c'est très stimulant aussi !

Perosia a écrit:
Surtout avec un Goldorak endommagé....cela promet un très beau combat.... bom  bom

=> Actarus pourra-t-il la repousser ? Il faudra attendre l'épisode #29 pour le savoir ...

Perosia a écrit:
Vivement #29 cheers  cheers

=> Il arrive bientôt. Je suis déjà en train de plancher sur le montage "images" pour l'illustrer.

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Gurendaizä

Gurendaizä

Messages : 10791
Date d'inscription : 29/10/2011
Age : 52
Localisation : A bord de Goldorak

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 10 Déc 2017 - 21:04

Citation :
Cela rejoint ce que j'ai écrit un peu plus haut sur le commentaire de Gurendaizä ... mais je n'ai pas décidé de pousser ce concept au maximum, du moins pour le moment. A ce titre, une question se pose : étant donné que l'alliage "Gren" n'existe pas sur Terre, quels sont les métaux utilisés pour construire les pièces de rechange de Goldorak ? La seule option logique selon moi est le nouveau super-alliage Z (utilisé pour Great Mazinger et 4 fois plus résistant que le super-alliage Z utilisé pour Mazinger Z ...).

Eh bien on dirait que je vais avoir du souci à me faire... affraid affraid affraid Wink FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 1752787198
A ce propos j'espère que le nouvel alliage Z est suffisamment résistant, sinon...

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 2636677666

_________________
Goldorak, Go !     グレンダイザー    Gurendaizä go ! 
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 20914310
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2603
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 44
Localisation : Mykène

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 10 Déc 2017 - 21:53

Gurendaizä a écrit:
Eh bien on dirait que je vais avoir du souci à me faire... affraid affraid affraid Wink FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 1752787198

=> Tu penses vraiment que je vais te laisser tranquille ? lol!

Gurendaizä a écrit:
A ce propos j'espère que le nouvel alliage Z est suffisamment résistant, sinon...

=> J'avais un petit doute, mais le site bibliomecha me confirme que c'est bien le nouveau super-alliage Z qui a été utilisé pour concevoir les trois appareils de la Patrouille des Aigles. Et dans la mesure où l'alliage "Gren" n'existe pas sur Terre, c'est ce matériau qui est également utilisé pour construire les pièces de rechange pour Goldorak.

=> En terme d'alliage dans la saga "Mazinger", il n'existe, à ma connaissance du moins (merci de rectifier si je me trompe) qu'un seul alliage qui soit encore plus résistant : le nouveau super-alliage Z α (alpha), utilisé pour Mazinkaiser.


FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 1752787198

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
hikaru

hikaru

Messages : 5436
Date d'inscription : 31/12/2012
Age : 45
Localisation : ESSONNE

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeDim 10 Déc 2017 - 22:02

Belle préparation de Végalina et d'Erea, il est clair qu'elles savent réfléchir avant d'agir.

Beau combat entre les Aigles et les deux anteraks, tu l'as très bien décrit et il est facile de suivre.

Ce qui me fait peur, c'est qu'après ce premier combat, Goldorak et Actarus ne sont plus au maximum de leurs possibilités. Et contre Végalina et son nouveau symbiorak, cela risque d'être très très difficile.

De plus, le titre du prochain chapitre n'est pas fait pour rassurer. affraid affraid affraid

Merci Kimi_san pour cette suite. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
venusia45

venusia45

Messages : 4465
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 46
Localisation : dans ma soucoupe

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeMar 12 Déc 2017 - 9:40

Je rattrape mon retard de commentaires Wink Comme dans les autres posts, je suis impressionnée par les détails techniques à propos des combats, des appareils etc. C'est sidérant et très bien fait. Bravo Kimi ! Et le souci c'est qu'on ne voit pas vraiment ce qui pourrait faire définitivement pencher la balance en faveur des Aigles...C'est le talent de cette fic, cet état d'"inquiétude" permanent.

Perosia, je ne me souviens plus, tu bosses dans l'aéronautique ? En tout cas tes connaissances sur le sujet sont vraiment pointues FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 2340738771

Merci encore pour cette histoire palpitante Wink
Revenir en haut Aller en bas
Perosia

Perosia

Messages : 477
Date d'inscription : 05/09/2017
Age : 50
Localisation : Cologne (Allemagne)

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeMar 12 Déc 2017 - 9:54

J'ouvre une parenthèse dans le fil  Cool

Kimi a écrit:
Perosia a écrit:
Solution adoptée dans nos avions quelque soit la taille (du coucou pour 4p à l'A380!). Cela signifie aussi une gestion du carburant par ordinateur pour s'assurer que l'équilibre voulut subsiste tout le temps. Dans un coucou, c'est manuel par sélection du réservoir (en fait tout est manuel, c'est pour cela qu'il est interdit de voler dans les nuages avec). Si oubli, l'avion peut tomber en panne....heureusement, il a une capacité de planer bien meilleur qu'on ne le croit (x8/10: longueur = 8xla hauteur). Le problème est l'atterrissage...

=> Je suis très impressionné ! Merci pour cette précision bien utile !

Venusia45 a écrit:
Perosia, je ne me souviens plus, tu bosses dans l'aéronautique ? En tout cas tes connaissances sur le sujet sont vraiment pointues  

En effet, je travaille dans l'aéronautique, mais ma spécialisation est le logiciel pour les avions. Autant les tous premiers A300 (1er vol: 1972) et Concorde (1er vol: 1969) étaient 'tout analogique', autant maintenant les avions commerciaux sont tous 'bourrés' de logiciel, y compris pour le contrôle des moteurs et du carburant....Et on ne démarre pas avec Windows...bien entendu.

Merci pour vos compliments, mais il n'y a pas besoin de travailler dans l'aéronautique pour cela, il suffit juste d'avoir son permi de pilote prive (pour les coucous), ce qui est mon cas: un minimum d'aérodynamique et de connaissance technique est necessaire...et un brevet cela se passe dès ...16 ans...donc n'importe quel adolescent un peu 'branché' vous aurait dit la même chose...je n'ai aucun mérite. Very Happy

Paranthèse refermée Cool cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
kimi_san

kimi_san

Messages : 2603
Date d'inscription : 05/05/2009
Age : 44
Localisation : Mykène

FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitimeMar 12 Déc 2017 - 9:58

hikaru a écrit:
Belle préparation de Végalina et d'Erea, il est clair qu'elles savent réfléchir avant d'agir.

=> Au moins, on voit que leur approche est différente de celle précédemment utilisée par Hydargos, Minos, Horos et consorts ...

hikaru a écrit:
Beau combat entre les Aigles et les deux anteraks, tu l'as très bien décrit et il est facile de suivre.

venusia45 a écrit:
Je rattrape mon retard de commentaires Wink Comme dans les autres posts, je suis impressionnée par les détails techniques à propos des combats, des appareils etc. C'est sidérant et très bien fait. Bravo Kimi ! Et le souci c'est qu'on ne voit pas vraiment ce qui pourrait faire définitivement pencher la balance en faveur des Aigles...

=> Merci à vous ! J'essaie toujours de m'améliorer à ce niveau et je suis content que cela soit fluide et lisible. Les scènes de combat sont toujours compliquées à décrire et c'est toujours un challenge ... que j'adore relever !

hikaru a écrit:
Ce qui me fait peur, c'est qu'après ce premier combat, Goldorak et Actarus ne sont plus au maximum de leurs possibilités. Et contre Végalina et son nouveau symbiorak, cela risque d'être très très difficile.

=> Le combat qui s'annonce promet effectivement d'être très difficile ...

hikaru a écrit:
De plus, le titre du prochain chapitre n'est pas fait pour rassurer. affraid affraid affraid

=> Il y aura beaucoup d'action ... et surtout beaucoup de casse ! affraid

venusia45 a écrit:
C'est le talent de cette fic, cet état d'"inquiétude" permanent.

=> Merci pour ce commentaire qui me touche vraiment. Si je réussis à maintenir le suspense, alors c'est tout bon !

hikaru a écrit:
Merci Kimi_san pour cette suite. Very Happy

venusia45 a écrit:
Merci encore pour cette histoire palpitante Wink

=> L'épisode #29 "Tombés au champ d'honneur" devrait arriver dans la journée, dès que j'aurai fini le montage "image" pour l'illustrer.

_________________
FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Infini10
Revenir en haut Aller en bas
http://invincible-goldorak.forumactif.org
Contenu sponsorisé




FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: FanFiction : une parmi tant d'autres ...   FanFiction : une parmi tant d'autres ... - Page 13 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
FanFiction : une parmi tant d'autres ...
Revenir en haut 
Page 13 sur 30Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 21 ... 30  Suivant
 Sujets similaires
-
» Otaku parmi tant d'autres
» ZanMaker, un fan parmi tant d'autres
» Une orchidée parmi tant d'autres...
» La Caverne de la Rose d'Or
» [Mainard, Dominique] Je voudrais tant que tu te souviennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Goldorak ... by Invincible ! :: Invincible : Espace Créatif ! :: Fan-Fictions-
Sauter vers: